Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

34 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  mercredi 21 août 2019
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 23 328 198
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Ames rouges, c'est là votre cercle ! » » Héritage de la sagesse amérindienne  
    AuteurHéritage de la sagesse amérindienne
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 06-01-2013 00:56

    Posté par Alain sur VSV Facebook

    Voici ce que Sitting Bull a déclaré voici plus de deux siècles. Il n'y a pas un mot à y changer.

    HERITAGE DE LA SAGESSE LAKOTA



    "Voyez, mes frères, le printemps est venu ; la Terre a reçu l'étreinte de Soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour.
    Chaque graine s'éveille et de même chaque animal prend vie.

    C'est à ce mystérieux pouvoir que nous devons aussi notre existence ;
    c'est pourquoi nous concédons à nos voisins, même à nos voisins animaux, le même droit qu'à nous d'habiter cette terre.

    Pourtant, écoutez-moi, vous tous, nous avons maintenant affaire à une autre race petite et faible quand nos pères l'ont rencontré pour la première fois, mais aujourd'hui grande et arrogante. Assez étrangement, ils ont dans l'idée de cultiver le sol et l'amour de posséder est chez eux une maladie.

    Ces gens-là ont établi beaucoup de règles que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la Terre, pour leur propre usage et se barricadent contre leurs voisins ; ils la défigurent avec leurs constructions et leurs ordures. Cette nation est pareille à un torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage."

    Sitting Bull, chef des sioux Hunkpapa.

    Plus d'un siècle après sa mort, en 1890, JE NE VOIS RIEN à ajouter ou à soustraire de sa déclaration.

    NOTA pour les perpétuels adolescents de notre époque:

    Sitting Bull est né dans la région de Grand River dans le Dakota du Sud vers 1831. Il excelle en course à pied et en équitation, et est très précis avec un arc et des flèches.

    Il tue son premier bison à l'âge de dix ans et marque son premier coup au combat à quatorze ans lors d'une bataille contre les Crows.




    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

    Message édité par : Francoise / 15-03-2015 05:18


      Profil  Citation   
    chenoa
    1217       

    chenoa
      Posté : 06-01-2013 22:36



    Bonsoir amis lecteurs,

    Merci pour cet admirable texte de Sitting Bull. Il décrit en fait le même "Esprit de démesure" et anthropocentrisme de l'Homme moderne traités ici même sur le forum et VSV.

    En effet, il n'y a rien à ajouter.

    Amitiés aux âmes rouges

    Pour apprendre à Voir :

    http://www.sens-de-la-vie.com

      Profil  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 17-03-2013 11:53

    Posté par Alain sur VSV Facebook

    Admirable lucidité de ce vieil indien qui a prévu il y a 160 ans, ce qui va se produire à partir de maintenant: la terre sera transformée en désert, si nous ne faisons rien.

    Le constat de nos comportements erronés est ancien. Déjà en 1854 Seattle (1786-1866), chef des tribus Duwamish et Suquamish, disait devant le gouverneur Isaac Stevens:



    "Nous savons que l'homme blanc ne comprend pas nos mœurs.
    Une parcelle de terre ressemble pour lui à la suivante,
    car c'est un étranger qui arrive dans la nuit et prend à la terre ce dont il a besoin.

    La terre n'est pas son frère, mais son ennemi,
    et lorsqu'il l'a conquise, il va plus loin.

    Il abandonne la tombe de ses aïeux, et cela ne le tracasse pas.
    Il enlève la terre à ses enfants et cela ne le tracasse pas.
    La tombe de ses aïeux et le patrimoine de ses enfants tombent dans l'oubli.

    Il traite sa mère, la terre, et son frère, le ciel, comme des choses à acheter, piller, vendre
    comme les moutons ou les perles brillantes.

    Son appétit dévorera la terre et ne laissera derrière lui qu'un désert."



    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!



    Message édité par : Francoise / 15-03-2015 05:20


      Profil  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 07-01-2014 16:43

    Les peuples amérindiens mettent en garde sur la destruction de la Terre-Mère

    Article de Vicky Peláez vu sur El Correo






    Il est de ces événements internationaux que la presse mondialisée s’efforce de passer sous silence ou simplement d’occulter afin d’éviter qu’ils ne se propagent et perturbent l’agenda des multinationales, qualifiées de « club international des banquiers et des guerriers » par l’écrivain Eduardo Galeano. Leur dessein est de contrôler non seulement la vie humaine, mais aussi la nature.

    C’est ainsi qu’est passé inaperçu le « 5e Sommet continental », qui s’est tenu récemment dans le territoire autochtone La Maria dans le département du Cauca en Colombie, terre de la communauté indigène Nasa, où 4 000 représentants indigènes du continent américain ont formulé des propositions pour la défense de la Terre-Mère et ont exprimé leur rejet du modèle économique néolibéral dominant.

    Les chefs de plus de 40 ethnies – parmi lesquelles, les Emberá, les Wayuu, les Guaraní, les Mapuche, les Arauco, les Machiguenga – ont exigé un arrêt des signatures de Traités Bilatéraux d’Investissement (TBI) et d’Accords de Libre Échange (TLC) qui créent des politiques d’expropriation de ressources naturelles et des règles permettant le pillage des biens et des cultures des peuples.
    ......................

    Les participants au Sommet Continental ont farouchement rejeté le recours aux cultures transgéniques (...) sur les territoires indigènes du continent .../... les 14 millions de paysans colombiens sont dans l’obligation d’utiliser exclusivement des semences transgéniques stériles.../... à l’heure actuelle, « 80% des semences de la planète appartiennent à 5 multinationales ». Selon (un) spécialiste, quand l’industrie aura mis la main sur la totalité de la production, ce sera la mort des paysans et des agriculteurs.

    Les peuples indigènes d’Amérique latine, à l’instar de tous les hommes de conscience, s’opposent au projet des multinationales de faire de la nature une marchandise, elles qui en sont déconnectées, alors que, comme l’explique Eduardo Galeano « les cultures amérindiennes la vivent de l’intérieur », et la considèrent comme partie intégrante de leur propre existence. Ils se rendent parfaitement compte que le système actuel mondialisé réunit les conditions idéales pour la destruction de l’environnement, et ...) « produit un gâchis jamais vu dans toute l’histoire de l’humanité, il n’a aucun respect pour les traditions, il détruit les peuples et confisque l’avenir ».

    Selon ce spécialiste, affirmer que « ces vingt dernières années, on a utilisé plus de produits chimiques qu’au cours des 120 années qui ont précédé » n’est pas une révélation. Les peuples amérindiens réunis en Colombie s’inquiètent du modèle prédateur et d’exploitation irrationnelle qui « met en péril la vie et la survie de l’ensemble des êtres vivants de la planète ». .../...Le déboisement, les engrais chimiques, le soja transgénique et les mines à ciel ouvert « ont contraint les peuples indigènes à abandonner leurs terres », de plus l’utilisation de pesticides chimiques a « affecté la santé de ces communautés », comme le dit le rapport, qui conclut que le modèle agricole actuel porte atteinte à l’agriculture indigène.

    Les peuples amérindiens sont extrêmement conscients de la situation, eux qui alertaient déjà il y a plusieurs décennies sur les dommages irréversibles qu’engendre la surexploitation des ressources échappant à tout contrôle sur la Terre-Mère et la nature dans son ensemble. L’industrie agricole et les politiques économiques extractivistes imposées par le néolibéralisme afin d’obtenir le maximum de bénéfices provoquent des dommages majeurs à l’environnement et affaiblissent l’agriculture paysanne. De plus, les lois "anti-terroristes" en vigueur dans la majorité des pays d’Amérique latine, du Honduras à l’Argentine, ouvrent la voie à l’agro-industrie et permettent de chasser les peuples primitifs de leur terre ancestrale, une violation évidente des droits de l’homme.

    Les représentants indigènes ont également exigé l’annulation des concessions minières qui occupent actuellement de nombreux territoires indigènes sur tout le continent, et de mettre un terme à la vente par lots de leurs territoires aux compagnies pétrolières et minières. Au Pérou, à titre d’exemple, 72% de l’Amazonie a été divisé en lots pour plus de 30 multinationales...
    ........

    Les projets d’extraction de gaz de schiste en Amérique latine suivent l’exemple des États-Unis et de l’Union européenne et représentent un nouveau danger pour la nature, puisqu’ils pollueraient les nappes phréatiques et mettraient en péril les générations futures.
    .............

    Tous ces problèmes figurent dans la déclaration finale du 5e Sommet Continental, qui a déclaré le 12 octobre jour de la Résistance Continentale « contre le capitalisme extractiviste et le pillage des ressources naturelles par l’extraction minière, l’exploitation pétrolière, le gaz et les mégaprojets ». Les participants exigent de même que les Nations Unies signent une Déclaration Universelle des Droits de la Pachamama (la Terre-Mère) afin de pouvoir la défendre et la protéger sur l’ensemble de l’« Abya Yala », le continent américain.

    Une prière maya dit :

    « Ô Grand Créateur, Cœur du Ciel, Cœur de la Terre, notre Mère :
    Donne-nous la vie, beaucoup de vie et une existence utile
    pour que nos peuples trouvent la paix dans toutes les nations du monde ».

    Vicky Peláez



    Traduit de l’espagnol pour El Correo par : Audrey Garcia-Santina


    Lire l'entièreté de l’article ici




    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

    Message édité par : Francoise / 08-01-2014 09:14


      Profil  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 14-03-2015 07:41

    De VSV Facebook


    "Quand vous aimez quelqu'un pour sa beauté, ce n'est pas de l'amour, c'est du désir.
    Quand vous aimez quelqu'un pour son intelligence, ce n'est pas de l'amour, c'est de l'admiration.
    Quand vous aimez quelqu'un pour son argent, ce n'est pas de l'amour, c'est que vous êtes profiteur.

    Mais quand vous aimez quelqu'un et que vous ne savez pas pourquoi, ça c'est de l'Amour..."


    Qu'en pensez-vous ?

    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!



    Message édité par : Francoise / 05-04-2016 09:02


      Profil  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 05-04-2016 09:15


    Une tribu amazonienne crée une encyclopédie de médecine traditionnelle





    "Une tribu amazonienne, les Matsés, créent une encyclopédie de médecine traditionnelle de 500 pages, basée sur les connaissances des chamans. L’objectif est de préserver les savoirs ancestraux des communautés amazoniennes.

    La forêt amazonienne est une grande source de richesses et de convoitises. Outre le bois, elle recèle également des minérais précieux qui justifient son exploitation. Toutefois, la principale richesse de l’Amazonie reste sa biodiversité unique. Cette forêt abrite par exemple 10 % des espèces animales totales de la planète. Sa richesse est aussi végétale puisqu’elle recèlerait 390 milliards de végétaux. Parmi ces arbres et ces plantes, de nombreux possèdent des vertus médicinales. Or, bien que l’on continue à découvrir chaque jour de nouvelles vertus aux plantes, la forêt ne cesse de perdre du terrain. Au-delà de la biodiversité, ce sont donc aussi de précieuses ressources médicinales qui disparaissent avec la déforestation.

    Cependant, les sorciers et les chamans des tribus amérindiennes sont les détenteurs de précieux savoirs. Grâce à leurs connaissances héritées depuis des millénaires, ils peuvent identifier bien des plantes, savent lesquelles choisir pour soigner les maladies et comment les utiliser.

    Une encyclopédie de médecine traditionnelle de 500 pages

    La tribu Matsé vit dans la forêt amazonienne, entre le Pérou et le Brésil. Elle a récemment perdu l’un de ses plus anciens représentants, avant qu’il n’ait pu transmettre son savoir. Suite à ce drame, les Matsés ont décidé de réagir et de créer la première encyclopédie de médecine traditionnelle amérindienne jamais écrite.

    Cinq chamans ont participé à l’élaboration de ce recueil de 500 pages, classé par noms de maladies, listant les plantes à utiliser et les façons de s’en servir. Ils ont été aidés dans cette tâche par l’association Acaté, qui lutte pour la sauvegarde des peuples indigènes. Son président, Christopher Herndon, a proclamé sur le site de Mongabay :

    « L’encyclopédie est écrite du point de vue des chamans et par eux-mêmes. Ils décrivent comment les animaux sont connectés à l’histoire naturelle des plantes et des maladies. C’est une vraie encyclopédie chamanique, complètement éditée par les chamans. C’est une première en son genre ».

    Une encyclopédie uniquement en langue Matsé

    L’encyclopédie est publiée uniquement dans la langue du peuple matsé, afin d’éviter tout pillage ou biopiraterie par des industries pharmaceutiques. Les savoirs restent donc uniquement dans la communauté Matsé. Pour eux, il s’agit d’une question de survie : la communauté est en train de disparaître, rongée par des maux occidentaux comme le diabète ou l’alcoolisme.
    Les médicaments occidentaux sont trop chers et difficiles à se procurer pour ces populations. C’est pourquoi il est nécessaire pour eux de s’orienter vers les savoirs ancestraux afin de se soigner.

    La transmission des savoirs ancestraux

    La rédaction de cette encyclopédie a permis aux jeunes générations de mesurer l’importance de la culture de leurs ancêtres. Désormais, des ateliers sont mis en place pour que les plus jeunes apprennent les connaissances en médecine traditionnelle auprès des plus âgés.Les apprentis suivent les chamans en forêt pour reconnaître les plantes nécessaires aux remèdes, et ses cultures de plantes médicinales naissent autour des communautés dans des programmes d’agro-foresterie.« L’emplacement de la forêt est également idéal pour les Matsés car elle ne se trouve qu’à 10-15 minutes de leur village. Si un enfant est malade, c’est tellement plus pratique que de faire quatre heures de trajet pour trouver un remède », précise Christopher Herndon d’Acaté.

    Les richesses naturelles de l’Amazonie

    La création de cette encyclopédie est donc un bon moyen de sauvegarder les savoirs traditionnels, tout en les maintenant au sein des communautés. Il s’agit également d’un moyen de sensibilisation aux richesses de la forêt amazonienne et aux bienfaits de ses plantes sur la santé. En effet, si l’on connaît le guarana, la noix du Brésil ou l’urucum, combien de plantes miracles restent encore inconnues et à protéger ?"

    SOURCE

    Vu ici



    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  Citation   
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.