Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

34 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  vendredi 19 juillet 2019
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 23 111 549
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Ecologie, les menaces sur le vivant » » Suite et conséquences diverses de l'accident nucléaire de Fukushima
    3 pages [ 1 | 2 | 3 ]
    AuteurSuite et conséquences diverses de l'accident nucléaire de Fukushima
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 16-04-2011 08:08

    Bonjour chers lecteurs de VSV,

    Nous avons déjà suivi pas à pas ICI sur le post réservé aux Pollutions radioactives en France (et ailleurs) .le cataclysme en cours au Japon et ses premières conséquences.

    Je crée à présent ce post pour suivre plus précisément les conséquences de ce drame de Fukushima dû à la folie humaine et à la soif de profit mal compris , drame qui concerne toute la planète !


    Reprenons tout d'abord l'avis de l'un des administrateurs de l'association NEXT-UP :


    "Fukushima ne fait que commencer, nous suivons l’évolution de la situation en temps réel, nous ne sommes pas surpris de l’évolution qui est scientifiquement et physiquement normale, et dans ce genre d’évolution, il n’y a pas de miracle possible, tout est dans la normalité "la catastrophe annoncée suit son cours". La grande majorité de la population mondiale n’a actuellement aucune idée (prospective) des scénarios possibles du moins pire au pire du pire.

    Au Japon nous savons que de plus en plus de personnes commencent à prendre vraiment conscience de la gravité de la situation qui ne fait que de s’aggraver, et c’est logique de jour en jour, les autorités savent beaucoup, mais ne disent rien, cela ne reculera pas l’inéluctable.

    Nous pensons au mieux que pendant encore quelques semaines ( 4 à 6 maximum) , le Japon par son dynamisme industriel, sa discipline, son courage, etc … va réussir à faire face dans des conditions qui vont devenir de plus en plus difficiles (sauf catastrophe majeure entre-temps), mais ensuite il ne sera plus possible de gérer convenablement la situation.

    Toutes les techniques industrielles déployées ou les astuces (comme actuellement couper du lait fortement irradié avec du lait faiblement irradié pour être dans les normes) vont montrer rapidement leurs limites. A ce jour, plus de 30 % des récoltes de riz ne peuvent être récoltés, le gouvernement promet des indemnisations,mais pour la suite ? Les paysans savent-ils ce qui va leur arriver, le devenir de leurs terres ?

    De toutes les façons pour beaucoup, avec nos informations in situ, il est trop tard, ILS MARCHENT DANS LES PARTICULES !!!!!! et ont déjà inhalé ou ingéré des particules ! Ils n’ont aucune information sur les dangers. Ils roulent aussi en voitures sur des routes avec des particules, comme les deux journalistes qui sans aucune protection ont réalisé le reportage vidéo qui est passée au JT de France 2, bref, ils polluent aussi tout sans s’en rendre compte.

    Tchernobyl n’aura servi à rien.....
    ............................................................. ................................................

    Nous allons le payer très cher, tout l’or du monde n’y changera rien."

    ***



    La réalité actuelle au Japon décrite par un résident

    Pas génial, ne trouvez vous pas ?

    ***




    Strasbourg vote la fermeture de la centrale de Fessenheim

    "Le Conseil municipal de Strasbourg adopte à la quasi-unanimité une motion demandant l’arrêt définitif de la centrale de Fessenheim pour son démantèlement.

    Compte tenu du déroulement des événements survenus à la centrale de Fukushima construite la même année que celle de Fessenheim, le Conseil municipal de Strasbourg estime que la plus vielle centrale nucléaire Française dont « les standards de sécurité sont dépassés » devrait être fermée. La motion présentée le 11 avril 2011 par les élus écologistes à été votée par la quasi-totalité du conseil municipal de Strasbourg moins 1 voix.

    Cette motion sera présentée au conseil de la Communauté Urbaine de Strasbourg vendredi 15 avril.

    La centrale de Fessenheim est située non loin de la frontière allemande, à une quarantaine de kilomètres de la Suisse, sur le Rhin."
    ...............

    "Le Conseil municipal de Strasbourg réuni le 11 avril 2011 demande aux autorités compétentes :

    - L’arrêt de la centrale de Fessenheim.

    - Sa reconversion en site pilote de recherche-développement qui permettra de mettre en œuvre des savoir-faire et des technologies pionniers, générateurs d’emplois et nécessaires au démantèlement des centrales nucléaires en fin de vie.

    - La mise en place et le développement d’un plan de réduction de la consommation d’énergie dans tous les secteurs.

    Lire tout ici

    Voilà une première sage proposition ! Espérons qu'elle sera entendue et suivie par les "autorités compétentes" !



    [ Message édité par : Moderateur : 14-05-2011 08:30 ]

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 22-04-2011 07:46

    Italie

    L'Italie gèle son programme nucléaire

    "Alors que l'opposition à l'atome s'est renforcée en Italie depuis les accidents au Japon, le gouvernement de Silvio Berlusconi a donné mardi un coup d'arrêt à son programme de retour au nucléaire et annoncé «une nouvelle stratégie énergétique» pour une date non précisée."

    Lire l’article ici

    ***



    Belgique

    "Dans le prolongement des terribles évènements de Fukushima au Japon, et à initiative d'une série d'organisations et de mouvements citoyens tant flamands que francophones, est organisée à Bruxelles (Gare du Nord) ce dimanche 24 avril à 15:00 une manifestation nationale pour le démantèlement rapide des centrales nucléaires en Belgique et l'investissement accéléré dans des énergies renouvelables."

    En savoir plus ici






      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 26-04-2011 08:09


    France et Allemagne





    "Quelque sept cents manifestants français et allemands, selon la police, se sont rassemblés, lundi 25 avril, à la mi-journée, sur le pont enjambant le Rhin qui relie Strasbourg à Kehl, pour marquer le 25e anniversaire de l'accident de Tchernobyl et réclamer la fin du nucléaire.../...Rassemblés au milieu du pont qui marque la frontière entre la France et l'Allemagne, les manifestants entendaient souligner que "la radioactivité ne connaît pas de frontières"..."
    ...........

    "Des dizaines de milliers de personnes manifestaient également dans toute l'Allemagne pour réclamer l'arrêt des centrales nucléaires du pays encore en activité dans le cadre des traditionnelles Marches de Pâques pacifistes."

    Lire l’article ici

    ***



    Inde

    La population s'est rassemblée plusieurs fois en masse pour manifester son opposition à la construction à Jaitapur - situé à 400 kilomètres au sud de Bombay - de six réacteurs à eau pressurisée (EPR) . Une personne opposée au projet a été tué par balles alors que la police tentait de disperser les protestataires, déchaînant une vague de violence sans précédent à Jaitapur et dans la région environnante.

    Un contrat a été signé pour construire à terme six réacteurs EPR bien que cette région soit en zone sismique. Mais ceux qui veulent voir aboutir ce projet semblent bien décidés à faire passer les accords et les avantages commerciaux avant la sécurité de la population et celle de l'environnement !

    Lire l’article ici

    ils vont faire de la Terre un désert inhabitable !


      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 03-05-2011 14:16

    Bonjour à tous,

    Après l'avis de Dominique Guillet de Kokopelli, dont je vous ai parlé ICI , voici, daté d'hier - in extenso - celui de Serge Sargentini de l'association NEXT-UP


    Le désastre environnemental nucléaire de Fukushima Daiichi commence juste.

    " Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la catastrophe de Fukushima Daiichi n’en est qu’à son début, dit autrement : un nouvel empoisonnement de la planète Terre est en cours.

    Si de nombreux gouvernements commencent enfin à prendre conscience tardivement que la sécurité nucléaire ne peut être
    fiable et adoptent un changement politique radical, en revanche le peuple Japonais commence juste à découvrir et à évaluer
    l’étendue du désastre environnemental de Fukushima Daiichi.

    Si le monde a les yeux rivés sur le site nucléaire de Fukushima, en réalité, l’essentiel n’est pas les valeurs des irradiations dans le
    site de la centrale nucléaire, mais l’ampleur de l’impact du dépôt de particules radioactives contaminantes qu’elle a générée et
    qu’elle génère toujours dans l’environnement mondial.

    La différence qui existe entre les irradiations artificielles ÉlectroMagnétiques issues du spectre des radiations non ionisantes (HF micro-ondes) et celles du spectre des radiations ionisantes réside notamment dans le fait qu’en "tournant un simple bouton" il est possible de stopper les émissions ÉlectroMagnétiques artificielles des irradiations non ionisantes issues des HF micro-ondes, contrairement aux ionisantes. S’il est possible de confiner tant faire que se peut les irradiations ÉlectroMagnétiques (EM) ionisantes issues des rayons X, γ et les irradiations α, β-, β+, par contre il est impossible de stopper celles issues de la dispersion dans l’atmosphère de toute une gamme de matériaux radioactifs qui vont être pour chacun d’entre eux une source rayonnante : c’est ce qui est appelé contamination environnementale radioactive de surface et contamination des personnes par les particules, ceci étant de loin la plus redoutable, puisqu’il est quasiment impossible de l’annihiler.

    La dangerosité de l’irradiation EM artificielle est définie par trois constantes physiques de bases :

    1 - La puissance de l’irradiation ionisante ou non ionisante est inversement proportionnelle à la longueur d’onde, ce qui veut dire que plus la longueur d’onde est petite, plus la puissance d’irradiation EM est importante.

    2- La puissance [Spécificités des radiations ionisantes] de l’activité de désintégration par unité et type de radioélément qui compose la particule.

    3 - La puissance de l’irradiation ionisante ou non ionisante diminue au carré de la distance, ce qui veut dire que plus on s’éloigne de la source d’irradiation EM artificielle, plus la puissance d’irradiation diminue, ceci étant exactement pareil pour tous les émetteurs d’irradiation EM comme par exemple les antennes relais, etc ...

    Le problème fondamental dans le cas de la catastrophe de Fukushima vient donc essentiellement des particules, car c’est une contamination sur le long et très long terme en fonction d’une multitude d’émetteurs disséminés qui génèrent de la Radioactivité issus des radio-isotopes ou radionucléides composant la particule.

    Une seule particule radioactive déposée sur un tissu externe n’a que peu d’importance en termes d’irradiations puisqu’il est possible de l’enlever rapidement par simple "lavage" (décontamination), le rapport dose/temps étant négligeable. En revanche en cas d’inhalation ou si elle a été ingérée il est quasiment impossible de l’évacuer, elle se fixe aux tissus ou migre et provoque une irradiation pérenne en champs proches des cellules SANS DISTANCE DE SECURITÉ ce qui engendre un coefficient multiplicateur d’irradiation d’un billion !

    Cette problématique est maintenant planétaire notamment pour tout l’hémisphère nord et aigüe au Japon où les particules radioactives sont toujours en train de s’essaimer et de s’infiltrer de partout.


    Il n’y a pas d’approche mathématique rigoureuse concernant les zones contaminées en fonction de la distance (dispersion atmosphérique) par rapport à des cercles concentriques avec le site nucléaire de Fukushima Daiichi, mais en fonction de divers paramètres météorologiques, géographiques et de configurations topographiques, voire avec les mouvements terrestres irresponsables des humains (exemple actuel aberrant : décontamination des véhicules quittant les zones fortement contaminées quasiment inexistante). Cet aspect engendrant des zones très fortement contaminées souvent situées à plus de 50 km du site nucléaire de Fukushima Daiichi où tous les organismes vivants sont impactés en peu de temps hors des normes.

    Information et propagande.

    Le but premier du Gouvernement Japonais est maintenant de distiller au compte-goutte l’information afin que la population ne puisse comprendre et évaluer avec précision ce qui se prépare sur le court et le moyen terme, par conséquent l’objectif est de cacher tant que faire se peut la réalité pour ne pas affoler la population.

    En effet, c’est maintenant une approche méthodologique rigoureuse scientifique qui en vertu des lois de la physique universelle va déterminer la suite du scénario de la catastrophe environnementale nucléaire de Fukushima, ceci sauf survenance d’événement(s) majeur(s). Pour les initiés, il n’y a pas de spéculation possible sur le devenir, ce n’est pas la désinformation, la manipulation, la cacophonie, la confusion et l’incertitude qui pourront entraver l’inéluctable, c’est juste une question de temps

    Avec les particules radioactives inhalées ou ingérées, nous sommes confrontés à une irradiation interne diluée dans la masse des tissus dont la toxicité ne peut être que difficilement quantifiée, notamment en dessous duquel le risque peut être considéré comme acceptable, en conséquence le concept officiel des normes mondiales de la Commission Internationale de Protection Radiologique - CIPR dit de "la dose absorbée externe admissible" est caduc. [ cfr une Monographie des effets des radiations en fonction de la dose cumulative]

    Ce qui veut dire également que tous les modèles employés jusqu’à présent par les autorités sanitaires gouvernementales, sont valables pour une pollution environnementale en fonction d’une source radiative identifiée quantifiable externe, mais pas pour une unité de dose d’irradiation interne difficilement identifiable.

    Ces communications officielles sont de la propagande pour tromper et rassurer l’opinion publique. Cet aspect de désinformation est notamment majeur en France avec le tapage médiatique fait autour des mesures des balises de l’IRSN qui ne servent presque strictement à rien dans le cadre de la catastrophe de Fukushima Daiichi.

    Le danger pour l’humanité que représente la catastrophe de Fukushima Daiichi est aggravé essentiellement dans le cas présent par rapport au type de réacteurs utilisés (Réacteurs à Eau Bouillante - REB). Ce type de réacteur est sans circuit secondaire, donc sans échangeur pour alimenter la turbine de l’alternateur.

    Les tuyauteries du circuit primaire radioactif reliant directement la cuve d’au moins 3 réacteurs se sont littéralement plus ou moins désintégrées libérant et continuant à libérer directement une masse importante de matières contaminantes hautement radioactives dans l’atmosphère, sur le sol, dans le sous sol et l’océan.

    Que personne ne s’y trompe, les dizaines de milliers de morts engendrés par le tsunami ne seront "rien" par rapport à ceux que va provoquer la contamination environnementale de certaines zones du Japon par les particules radioactives du désastre nucléaire irréversible de Fukushima Daiichi.

    De plus un retour à la normalité est quasiment impossible , au mieux le Japon va devoir dire adieu à une partie de son territoire pour des décennies, voire pour des siècles
    et gérer globalement un nouvel environnement, quant au pire, étant sujet à moults possibilités le mieux étant actuellement de s’abstenir.

    Concrètement nous voyons déjà comment "le génie japonais" essaye de sauver certains lieux névralgiques comme les cours d’écoles, etc ... des réhabilitations (Ndlr : "des emplâtres sur des jambes de bois") sont réalisées, en décapant le sol contaminé et en y rajoutant une couche de terre en principe non contaminée.

    Toutes ces actions ciblées montreront rapidement leurs limites, il en sera bientôt pareil pour les produits manufacturés destinés à l’exportation, globalement un certificat de non contamination n’y changera rien puisque par essence même la contamination par les particules radioactives est fluctuante.

    Dans les semaines et les mois à venir, la contamination de l’hémisphère nord déjà constatée ne pourra que s’accroître avec en prime l’océanique (bioaccumulation). Dans la même période au Japon le Gouvernement aura à gérer pour la énième fois une aggravation des contraintes car de nouvelles zones devront OBLIGATOIREMENT être interdites, ceci en fonction de l’implacable mathématique des valeurs des doses cumulatives issue de la physique universelle.

    Pire, une projection qui peut prendre quelques temps en mois ou années, mais qui est tout à fait plausible et dont certains pensent qu’elle est à minima, est une conjugaison de l’extension de la contamination terrestre et d’une partie, voire de toute la chaîne alimentaire sur un vaste territoire, ce qui obligerait notamment le Japon à l’évacuation de zones à très forte densité de population.
    Historiquement pour le peuple Japonais il y aura un avant et un après Fukushima.

    Historiquement pour les nucléocrates le désastre Fukushima marquera peut être et enfin ... le début de la fin. Historiquement une nouvelle étape va être franchie dans la litanie de l’énoncé des réfugiés environnementaux, ce qui est sûr, la boucle est bouclée en ce qui concerne les Champs ÉlectroMagnétiques artificiels, après celle des réfugiés des micro-ondes passée sous un silence assourdissant, vient maintenant celle des réfugiés du nucléaire, qui en 2011, internet oblige, ne peuvent plus passer inaperçus comme ceux de Tchernobyl. "

    Serge Sargentini
    -> http://www.cartoradiations.fr

    Source et liens complémentaires

    + L’avis d’ Helen Caldicott médecin australienne et militante anti-nucléaire est aussi extrêmement sévère !

    « "Mais Tchernobyl n'est rien par rapport à ce qui s'est passé à Fukushima. L'un des éléments les plus meurtriers est le plutonium, qui vient de Pluto, dieu des enfers. Un millionième de gramme vous donne le cancer, si vous l'inhalez. Si vous répartissez un demi kilo de plutonium à travers le monde, c'est toute la population mondiale qui souffrira d'un cancer. Fukushima contenait 250 kilos de plutonium... C'est suffisant pour dire adieu à l'hémisphère Nord."

    "Arrêtez de manger durant 600 ans"

    Et ça ne s'arrête pas là... "Vous ne pouvez pas détecter le goût des éléments radioactifs, ils n'ont pas d'odeur, on ne peut pas les reconnaître. Une fois dans votre corps, il faut cinq à soixante ans pour qu'un cancer se développe. Toute la radioactivité est nuisible, chaque dose augmente le risque de cancer. La nourriture contaminée le restera durant 600 ans! Et le pire est qu'il n'y a plus rien à faire..." »

    En lire plus ici


    Eh bien voilà qui n'est pas réjouissant, n'est-ce pas, mes amis ?
    Mais autant savoir, vous ne croyez pas ?




    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!



    [ Message édité par : Francoise : 04-05-2011 14:37 ]

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 13-05-2011 18:40


    ° « Des milliers de personnes ont encore manifesté au Japon samedi pour exiger une alternative à l’énergie nucléaire, après le séisme et le tsunami dévastateurs qui ont provoqués la pire catastrophe nucléaire au monde après Tchernobyl. Malgré la pluie, des milliers de manifestants se sont réunis à partir du parc du quartier Shibuya de Tokyo, beaucoup brandissant des pancartes et banderoles sur lesquelles l’on pouvait lire : "le nucléaire est dépassé!" et "nous voulons un changement dans la politique énergétique!"




    Des milliers de manifestants au Japon contre l’énergie nucléaire

    ° « Le Premier ministre japonais, Naoto Kan, a exigé l’arrêt de la centrale nucléaire de Hamaoka située dans une région à fort risque sismique dans le centre de l’archipel. »

    Lire : Le Japon décide l’arrêt d’une centrale nucléaire

    ° « Dix-neuf conteneurs en provenance du Japon présentant des traces de radioactivité, dont cinq au-delà des normes autorisées, ont été interceptés au port de Rotterdam depuis jeudi, ont annoncé mardi les autorités sanitaires néerlandaises »

    ° « Le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, a annoncé mardi qu'il convoquerait le 22 septembre, en marge de la session de l'Assemblée générale, une réunion de haut niveau pour discuter de l'avenir du nucléaire civil et étudier les standards de la sécurité et les mesures de précautions. »

    Lire : Sécurité et sûreté nucléaire au cœur d'une réunion spéciale (Ban Ki-moon)

    ° En Europe l’émotion est déjà passée , les tests envisagés sont revus à la baisse ! Tout « cela » n’arrive qu’ailleurs, n’est-ce pas !?

    « Les tests de sécurité qui doivent être menés sur les centrales nucléaires européennes porteront exclusivement sur des scénarios de catastrophes naturelles…/…les scénarios impliquant la chute d’un avion ou des erreurs de manipulation humaines ont été exclues. »

    Lire : Les tests de sécurité nucléaire revus à la baisse

    ° En France

    « (Le 9 Mai) , l’Autorité de Sûreté Nucléaire française (ASN) a présenté le cahier des charges de l’audit de sûreté des installations nucléaires qui sera mis en œuvre à partir du 30 juin 2011. Au sortir de cette conférence de presse, le bilan est plus que mitigé : malgré certaines avancées, le cahier des charges exclut tout un pan de la réalité. Les risques d’accidents ou les risques d’origine humaine comme une explosion chimique, un crash d’avion, ou un acte de malveillance, ne sont pas pris compte. »
    ……..

    (D’après Greenpeace) « Les solutions existent pourtant, pour sortir du nucléaire et vivre dans un monde propre et sûr, comme le souligne le rapport du GIEC sur les énergies renouvelables sorti aujourd’hui. Elles ont le potentiel pour remplacer les sources conventionnelles d’énergie à l’horizon 2050, avec les technologies aujourd’hui disponibles. La limite est uniquement politique ! »

    Lire : L’ASN se voile la face sur l’audit nucléaire



    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!


    [ Message édité par : Francoise : 13-05-2011 18:43 ]

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 29-05-2011 05:58

    La Suisse décide l'abandon progressif du nucléaire

    Le gouvernement suisse a décidé d'arrêter progressivement l'usage de l'énergie nucléaire dans le pays. Quand les centrales nucléaires arriveront au terme de leur durée de "vie" , elles ne seront pas remplacées.

    Outre par des économies d'énergie, le gouvernement suisse pense pouvoir couvrir les besoins d'électricité par d'autres moyens (hydraulique, nouvelles énergies renouvelables, combustibles fossiles et importations)

    Lire l’article ici

    Merci à notre cher Alain qui a signalé ce fait !



    Des dizaines de milliers d'Allemands exigent la fin du nucléaire

    "Des dizaines de milliers de militants anti-nucléaires ont manifesté (hier) dans une vingtaine de villes allemandes, pour exiger du gouvernement qu'il accélère l'abandon de l'énergie atomique."

    Lire l’article ici

    et Angela Merkel est favorable à une sortie du nucléaire d'ici 2022

    " Elle a soutenu (...) une proposition visant à fermer les 17 centrales nucléaires du pays d'ici 2022."

    Par contre, on apprend que :

    Malgré Fukushima, l'Asie s'apprête à redessiner le nucléaire mondial

    "La "renaissance nucléaire" si souvent annoncée aura bien lieu en Asie émergente, malgré l'accident de Fukushima. Les entreprises chinoises et indiennes en seront le moteur."

    Lire l’article ici

    Les humains apprendront ils avant que d'être complètement détruits et d'avoir tout détruit autour d'eux ?

    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 10-06-2011 07:49

    Italie

    "Italie : Silvio Berlusconi, vient de perdre tous ses recours, le référendum sur la sortie de nucléaire aura bien lieu.

    "Après que la Cour de Cassation ait rejeté la semaine dernière la demande du Gouvernement de Silvio Berlusconi d’annulation du référendum sur le nucléaire qui se déroulera ce dimanche et lundi, c’est maintenant la Cour Constitutionnelle (la Consulta) qui

    vient de rejeter le 7 juin 2011 à l’unanimité l’ultime recours interjeté par le Gouvernement de demande d’exclusion dans le référendum de la question relative au nucléaire [Ordonnance]. "
    .........

    "Pour être validé le référendum a besoin d’un taux de participation d’au moins 50 %.
    Lundi 13 juin à 20h nous saurons si l’Italie rejoint le groupe des pays qui ont décidé de Sortir du nucléaire..."

    Lire l’article ici



    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

    [ Message édité par : Francoise : 10-06-2011 07:49 ]

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 14-06-2011 07:38

    Italie

    A une écrasante majorité l'Italie plébiscite par vote sa sortie du nucléaire !


    "C’est par un plébiscite (≥ 90 %) que les Italiens ont décidé par référendum de sortir du nucléaire !.

    "(Hier) lundi à la fermeture de bureaux de vote, les projections du taux final de participation s’établirait à plus de 57 %, ce qui signifierait que le quorum de 50 % étant largement atteint, la levée de cet obstacle permettrait de valider les résultats du référendum, ceci sans attendre la comptabilisation du vote des résidents Italiens à l’étranger."
    ........

    "L’enjeu essentiel de ce référendum concernait le retour de l’Italie à l’énergie nucléaire, le résultat sera selon les sondages un vote massif à plus de 94 % et définitif des citoyens contre la réintroduction de l’énergie du nucléaire en Italie, ou plus simplement à terme la fin de l’énergie nucléaire en Italie, donc sa sortie du nucléaire, au même titre que l’Allemagne et la Suisse".

    Cette déroute des nucléocrates est aussi un signal très fort et par ricochet une claque magistrale que viennent de donner les citoyens Italiens à Nicolas Sarkozy qui avait signé en grande pompe en février 2009 avec Silvio Berlusconi un accord avec le conglomérat EDF, AREVA et ENEL (l’équivalent en Italie d’EDF) pour un accord de construction en 2014 de quatre centrales nucléaires de type EPR, trois dans le nord du pays et une en Sardaigne, très près de la Corse.

    C’est aussi un juste retour de bâton des règles de la démocratie, car les Sardes avaient organisé un référendum d’initiative populaire sur cette centrale nucléaire qui leur était imposée, le résultat avait été pire qu’un "tsunami" puisque le non avait totalisé presque 98 % !. "

    Lire tout ici

    -> http://www.cartoradiations.fr/


    Pour Jeremy Rifkin , président de la fondation pour les tendances économiques, le nucléaire : c'est fini , il ne reviendra pas ! En quelques minutes, il explique pourquoi avec énormément d'intelligence !

    Pour lui,
    "le moindre petit accident peut provoquer un nouveau Fukushima" ... et ces risques insensés - qu'il ne faut prendre en aucun cas - sont pris pour une production nucléaire mondiale de seulement 6% de l'énergie produite !

    Il dit aussi ceci, qui est extrêmement important :


    " 40% de l'eau potable consommée en France est utilisée par le secteur nucléaire pour refroidir les réacteurs nucléaires. Quand cette eau est rejetée, elle est chaude et elle déshydrate les écosystèmes nécessaires à un secteur agricole vivant et durable."

    Ecoutez le ! (6'11)

    Je pense qu'après cela, vous mesurerez mieux à quel point l'ensemble des vivants de la planète , ainsi que les générations futures, ont été depuis sa mise en place, l'otage de cette manière de produire de l'énergie que nous avons ensuite été, de mille manières, poussés à gaspiller...



    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

    [ Message édité par : Francoise : 14-06-2011 08:05 ]

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 18-07-2011 20:08

    Voici encore quelque chose de quasiment incroyable !

    Après Fukushima : une extension massive de l'industrie nucléaire mondiale se prépare

    "Un rapport de l'Economist Intelligence Unit [le service de recherche et d'analyses du journal The Economist, ndt] prédit une croissance massive sur toute la planète de la production d'énergie nucléaire au cours de la décennie à venir. La prise en compte du désastre de Fukushima, considéré maintenant comme le pire accident industriel de l'histoire, devrait être minime.

    Toujours selon ce rapport, la décision de l'Allemagne de fermer ses centrales nucléaires sera plus que compensée par un accroissement de la production nucléaire dans d'autres pays. The Future of Nuclear Energy annonce une croissance de 27 pour cent de la production d'ici à 2020. Les réacteurs prévus en Chine, en Inde et en Russie ajouteront cinq fois la capacité nucléaire que la décision allemande supprimera de la production mondiale.

    Il faut 15 ans pour construire une centrale nucléaire, l'augmentation prévue reflète la production estimée des installations déjà en construction. Seize nouveaux réacteurs ont été démarrés en 2010. Dix d'entre eux en Chine et les autres en Russie, en Inde et au Brésil. Même le Japon a repris la construction d'une nouvelle centrale nucléaire, après avoir pris des mesures anti-sismiques supplémentaires. À partir de 2015, un nouveau réacteur entrera en activité chaque mois quelque part dans le monde.

    Cette extension massive de l'industrie nucléaire a lieu en dépit du fait qu'aucune des questions de sécurité inhérente à la production d'énergie nucléaire n'a été abordée."

    Lire la suite ici

    Comment une telle attitude aussi folle et inconséquente est-elle possible ?

    Rien ne fera donc jamais réfléchir les humains?


    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 29-08-2011 09:55

    Bonjour à tous,

    Une video de 11' fait un point rapide sur le nucléaire et sur ce qui s'est vraiment passé à Fukushima et sur les conséquences de cet accident.


    Voir : La vérité sur Fukushima et sur le nucléaire...

    "Le Plutonium est la matière mortelle par excellence.
    Le Plutonium est une invention de l'homme.

    I Kilo, dispersé dans l'atmosphère, suffirait pour anéantir l'humanité.
    Il y avait 10 tonnes de plutonium dans l'unité 3 (de Fukushima). "

    Quelle tragique folie que tout cela !

    Merci à Maïté L



    [ Message édité par : Francoise : 29-08-2011 09:57 ]

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 21-05-2012 15:40

    Le réacteur n°4 de Fukushima serait en fusion.

    "Tepco rend public un document alarmant sur l'état du réacteur n°4 de la centrale de Fukushima. Résultat: Celui-ci est en fusion.

    Un document de TEPCO révèle la libération de l'iode 131 radioactif, et donc confirme une fusion nucléaire, le combustible de la piscine du réacteur nucléaire n° 4 est usé.

    Ce graphique (voir sur le lien) montre un niveau très élevé de l'iode radioactif 131 libéré de la piscine du réacteur 4, ce qui signifie qu'il est en fusion nucléaire."

    Lire l’article ici

    Quoi qu'il en soit à cette heure, le 25 mars 2012, dans une lettre adressée à M. Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies, l 'ancien ambassadeur du Japon pour la Suisse et le Sénégal, M. Mitsuhei Murat avait soulevé le problème crucial du réacteur n°4 de Fukushima contenant 1535 barres de combustible !

    "L'ancien ambassadeur du Japon pour la Suisse, M. Mitsuhei Murata, a été invité à parler à l'audition publique du comité du budget le 22 mars 2012 à propos de l'accident de la centrale de Fukushima.

    Avant le comité, l'ambassadeur Murata a déclaré avec force que si le bâtiment ruiné du réacteur 4 – avec 1535 barres de combustible dans sa piscine à 30 mètres au-dessus du sol – s'effondre, non seulement cela entraînera un arrêt des 6 réacteurs mais touchera aussi la piscine partagée contenant 6375 barres de combustible, située à 50 mètres du réacteur 4. dans les deux cas, les barres radioactives ne sont pas protégées par une enceinte de confinement ; elles sont dangereusement ouvertes à l'air. Cela provoquerait certainement une catastrophe mondiale comme jamais vue auparavant.

    Il a insisté sur la notion de l'incommensurable responsabilité du Japon envers le reste du monde. Une telle catastrophe nous affecterait tous pendant des siècles. L'ambassadeur Murata nous a informé que le nombre total des barres de combustible usagé du site de Fukushima en excluant les barres des enceintes sous pression est de 11.421 (396+615+566+1535+994+940 +6375)."

    L'article continue par ceci :

    "De nombreux lecteurs peuvent trouver difficile d'apprécier la signification réelle des chiffres, nous pouvons pourtant saisir ce que 85 fois plus de césium-137 qu'à Tchernobyl signifierait. Cela détruirait l'environnement mondial et notre civilisation. Ce n'est pas sorcier et ne se rapporte pas à un débat sur les centrales nucléaires. C'est une question de survie de l'humanité."

    Lire tout ici

    Aujourd'hui, cette survie est, semble-t-il plus que jamais compromise.

    A quoi bon faire d'autres commentaires ?

    Tous les commentaires possibles de mises en garde et de la voie à suivre pour sortir du merdier actuel, dans de multiples domaines, ont été faits sur VSV depuis sa création...





    [ Message édité par : Francoise : 21-05-2012 16:05 ]

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 16-06-2012 08:52

    "Nous avons déterré quelque chose de terrible"

    Bonjour à tous,

    "Des femmes japonaises se sont présentées devant une des autorités du pays pour dire ce qu'elles pensent face au projet de redémarrage de la centrale de Ooi. Elles ont ensuite manifesté sous forme d'un "die-in" (l'équivalent du "sit-in", mais en position allongée comme un cadavre) ce qui n'est pas anodin comme forme de manifestation, bien en lien avec ce qu'elles vivent tous les jours dans un environnement léthal.

    Ecoutez leurs propos émouvants...

    Quelques jours plus tard, la centrale nucléaire de Ooi a été remise en service....

    Lire l’article ici

    Des nouvelles de la situation au Japon sont fréquemment postées sur ce blog:

    -> http://bistrobarblog.blogspot.be/



    [ Message édité par : Francoise : 16-06-2012 08:56 ]

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 07-07-2012 20:18

    Appel urgent pour éviter une nouvelle catastrophe nucléaire mondiale

    "Il aura fallu plus de 15 mois pour « digérer » Fukushima. 15 mois de trop car la situation est gravissime depuis cette semaine de mars 2011 où 4 unités nucléaires ont explosé sur le même site. 15 mois pour analyser, décortiquer, comprendre, réaliser ce qui s’était produit. Passé ce choc, cette collision inimaginable, il nous faut reprendre nos esprits et résister à la tentation d’oublier. Car le danger est toujours là, de plus en plus menaçant au fur et à mesure que le temps passe."

    Lire la suite et l'avis de différents spécialistes

    Il y a une pétition au bas de l'article, mais faut-il une pétition à l'ONU "pour éviter l’évacuation du Japon mais aussi une catastrophe radiologique internationale mettant en péril la santé de l'ensemble des hommes et de leurs descendants" !?
    Cela ne devrait-il pas aller de soi ?
    Une fois de plus, et peut-être celle de trop, on croit rêver...

    -> http://fukushima.over-blog.fr/



    [ Message édité par : Francoise : 07-07-2012 20:19 ]

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 04-08-2012 08:37

    La catastrophe de Fukushima : des nouvelles en août 2012

    "Avec le temps, puisqu’on n’en parle presque plus, on pourrait penser que la crise nucléaire est terminée.
    Oui, la crise spectaculaire, avec ses explosions, ses émanations gigantesques, ses déplacements de population, est terminée.

    Mais la crise nucléaire est maintenant permanente au Japon.

    - Pour les évacués qui ne peuvent pas rentrer chez eux,
    - pour les évacués à qui les autorités demandent de rentrer chez eux alors que c’est encore contaminé,
    - pour les familles séparées,
    - pour les enfants qui ne peuvent plus jouer dehors parce qu’ils savent que c’est dangereux,
    - pour les personnes dont on a repéré des nodules dans la thyroïde,
    - pour les parents qui doivent surveiller quotidiennement la nourriture de leur famille,
    - pour les milliers d’ouvriers qui travaillent dans l’ex-centrale de Fukushima Daiichi,
    - pour les personnes recrutées pour décontaminer les zones interdites,
    - pour les personnes contaminées,
    - pour ces centaines de milliers de Japonais qui manifestent régulièrement pour sortir du nucléaire, la crise n’est pas terminée.

    Difficile de faire une synthèse. Car cette catastrophe n’aura sans doute pas de fin.

    Voici plutôt quelques aspects actuels de cette crise nucléaire permanente, abordée par thèmes "

    Pour continuer à suivre l’actualité au jour le jour en français consulter :

    La page de l’ACRO, La catastrophe de Fukushima au jour le jour
    le site Gen4
    Les Veilleurs de Fukushima
    Fukushima Diary en français

    Le scoopit Fukushima Information
    Pectine actualités

    + Le Bistro Bar Blog

    En anglais voir à partir de l'article



    [ Message édité par : Francoise : 04-08-2012 08:42 ]

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 30-12-2012 12:05

    Bonjour à tous,

    Après avoir fait hier un bref tour d'horizon des Pollutions radioactives en France (et ailleurs) , voyons ce qu'il en est à présent de "Fukushima"...

    On a vu donc qu'au Japon, la victoire des conservateurs rouvre la porte du nucléaire !



    "Le premier ministre japonais Shinzo Abe a visité (hier ) la centrale nucléaire accidentée de Fukushima et a déclaré que les travaux de démantèlement de la centrale auraient pour effet sa reconstruction."
    ......

    "Une nouvelle et discrète carte nippone de dépôt de césium 137 a fait sa comparution lors d’une conférence à l’AIEA en septembre 2012. "

    On peut voir cette carte ICI, page 12 , elle montre une zone interdite gigantesque et confirme les inquiétudes du premier jour.

    SOURCE

    Transmission

    C'est assez incroyable, alors même que des centaines de milliers de japonais sont encore irradiés silencieusement , que le bâtiment réacteur 3 de plus en plus radioactif, que des virus mutants frappent le Japon , que la menace sur les aquifères s’intensifie à Fukushima-Daiichi, que l'on observe , des papillons modifiés génétiquement par les radiations, , des poissons radioactifs et que 'Fukushima" reste bel et bien une épée de Damoclès pour la planète entière !

    Ainsi va ce monde à sa perte.

    Aujourd’hui, les commentaires de la presse allemande reviennent sur le recul du gouvernement japonais en matière d’abandon du nucléaire, un an après Fukushima.


    Pour continuer à s' informer à ce sujet : (Non Exhaustif)

    Fukushima Over Blog

    Fukushima Informations

    Association Internationale pour la Protection contre les Rayons Ionisants

    GEN 4 : les quatres vérités et les mille mensonges du nucléaire

    L'observatoire du nucléaire

    Le Bistro Bar Blog (non dédié)

    Les moutons enragés (Non dédié)



    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!



    [ Message édité par : Francoise : 30-12-2012 12:18 ]

      Profil  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 30-12-2012 14:03



    VIVA LA MUERTA !

    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 13-03-2013 15:31

    Comme tu dis, cher Alain...

    Et voilà à présent que Tepco déclare ne plus avoir d’autre choix que de relâcher de la radioactivité dans l’environnement ....ce qui doit être vrai car il n'est à présent plus possible de continuer à stocker sur place les produits radioactifs contaminés.... Déjà 17.000 tonnes d’eau “faiblement” contaminée avaient été dispersées dans les forêts des environs ainsi que sur des routes et des équipements sportifs...






    "L’eau tritiée (*) , un élément impossible à isoler, se retrouve intégralement injectée dans l’environnement. Cette eau tritiée est l’un des éléments les plus radioactifs qui soit 2 et présente en outre une période relativement importante 3. Étant donné que l’eau tritiée est d’une composition chimique très ressemblante à celle de l’eau normale 4, il est particulièrement délicat de séparer l’une de l’autre par un processus technologique éprouvé.

    Même si l’eau tritiée présente – officiellement – une radiotoxicité relativement faible (1.8*10-11 Sv/Bq), les quantités importantes de Tritium libérées du combustible lors de la fusion des cœurs des 3 unités de Fukushima-Daiichi ont représenté à elles seules près de 5*1014 Bq, soit 500 TBq, à comparer avec des rejets annuels moyens de H3 par une installation électronucléaire française estimés à environ 10 TBq/an (wiki).

    Selon World-Nuclear Association, l’eau non détritiée ne peut être rejetée dans l’environnement
    ..........

    "De la Hague à Fukushima, les rejets “tolérés” de Tritium empoisonnent chaque jour un peu plus la planète

    Les français sont hélas, 25 fois hélas, loin d’être innocents en matière de contamination au Tritium et à l’eau tritiée, attendu que les autorisations de rejets annuels de l’usine de la Hague 8 concernant ce radioélément sont fixées à… 18.500 TBq "

    Lire : Tepco : « Nous n’avons pas d’autre choix que de relâcher de la radioactivité dans l’environnement »

    (*) Qu'est-ce que de l'eau tritiée ?

    "Sous forme chimiquement pure, l’eau tritiée (ou eau super-lourde) est une forme d'eau dans laquelle tout ou partie des atomes d'hydrogène a été remplacé par du tritium. L'eau tritiée ne doit pas être confondue avec l'eau lourde, qui est de l'oxyde de deutérium. Le tritium étant lui-même un radioisotope de période 12,32 années, l'eau tritiée pure est très fortement radioactive."

    Lire la suite ici


    Qui encore a dit : "Le nucléaire : une énergie propre !" ?





    -

    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

    [ Message édité par : Francoise : 13-03-2013 15:32 ]

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 30-08-2013 07:35

    Fukushima
    Un dossier d'actualité du Réseau "Sortir du nucléaire"


    "La catastrophe de Fukushima dure depuis plus de deux ans. Nos pensées vont aux victimes actuelles et futures de la contamination, qui subissent à la fois les ravages de la radioactivité et la chape de plomb de la censure."

    - Une nouvelle fuite grave à Fukushima !

    "Une nouvelle fuite grave a été détectée sur le site de Fukushima. Fait exceptionnel : elle a fait l’objet d’un mea culpa de Tepco, la compagnie qui gère le site et d’un classement sur l’échelle INES, l’outil international d’évaluation des accidents nucléaires. Toutefois, les fuites massives survenues depuis avril 2011, elles, n’ont toujours pas été classées… Le Réseau "Sortir du nucléaire" répète sa demande, exprimée dans une pétition, qu’elles soient élevées au rang de catastrophe nucléaire majeure"

    Lire la suite de l'article ici

    Lire la suite du dossier spécial ici



    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 14-09-2013 07:38


    Fukushima: La pollution radioactive de l’Océan Pacifique, va se répendre sur toute la planète..






    "Fukushima refait surface dans les médias :

    augmentation continuelle des taux de radioactivité dans les eaux souterraines au niveau de la centrale et de son port, aveu par l’exploitant TEPCO que depuis le début de l’accident, c’est par centaines de m3 QUOTIDIENS que les eaux souterraines dévalant sous les bâtiments, y pénètrent par les soubassements transformés en passoires, se mélangent aux tonnes d’eau injectés pour refroidir ce qui reste des réacteurs, se contaminent très probablement au contact des coriums issus de la fusion des coeurs des réacteurs, et s’en échappent pour aller se déverser naturellement dans l’océan.

    Pour faire bonne mesure, on nous annonce que fuyant probablement depuis plus d’un mois, un réservoir parmi des centaines d’autres d’un même modèle « économique » prévu pour tenir 5 ans, même pas équipé d’une jauge, a laissé échapper 300 tonnes d’eau fortement radioactive, causant un nouvel accident classé officiellement niveau 3 sur l’échelle INES.

    Avec l’espoir imbécile d’empêcher l’eau de se déverser dans l’océan (ou acculé par la pression des événements à l’obligation de « faire quelque chose »), TEPCO avait commencé à bâtir un mur étanche entre la mer et les réacteurs, et à solidifier le sol par injection de produits chimiques. Résultat, dans un des forages de vérification du niveau des eaux souterraines, on est par moments à 10 centimètres sous la surface du sol …

    Quelle sera la situation dans 6 mois, dans un an ?

    Bienvenue à Fukushima Daiichi, très officiellement en état d’arrêt à froid et donc situation totalement sous contrôle depuis DECEMBRE 2011 !

    Une vidéo de 30 minutes réalisée à l’occasion du symposium « The Medical and Ecological Consequences of the Fukushima Nuclear Accident » (Conséquences médicales & environnementales de l’accident nucléaire de Fukushima) organisé par la fondation Helen Caldicott les 11 & 12 Mars 2013 à New York, traduite et sous-titrée par Kna (merci pour son travail)."


    Voir la video ici (30'38)

    La vidéo suivante (2'38) montre la progression de la pollution radioactive de l’océan Pacifique depuis le début de l’accident nucléaire et pour les années à venir. Ne pas oublier, bien sûr, que toutes les mers sont reliées. L’alarme est jetée aux US pour la consommation des produits de la pêche du Pacifique.


    Vu ici avec liens d'origine



    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 22-09-2013 13:02

    Le moment le plus dangereux pour l'humanité en novembre 2013







    Avec tous les problèmes de fuites d'eau, on aurait tendance à oublier le programme de la feuille de route de Tepco, l'enlèvement en novembre des barres de combustible de l'unité 4.


    Le moment le plus dangereux pour l'humanité :
    la piscine de combustible de l'unité 4 de Fukushima. "C'est un problème de survie"



    20 septembre 2013, Global Research, par Harvey Wasserman

    La communauté mondiale se doit de prendre en charge Fukushima aujourd'hui


    Nous sommes actuellement à deux mois du moment le plus dangereux peut-être pour l'humanité depuis la crise des missiles cubains.

    Il n'y a aucune excuse à ne pas agir. Toutes les ressources que notre espèce peut rassembler doivent se focaliser sur la piscine de l'unité 4 de Fukushima.


    Le propriétaire de Fukushima, Tokyo Electric (Tepco), dit que d'ici 60 jours va commencer une tentative pour enlever plus de 1300 barres de combustible usagé d'une piscine en très mauvais état perchée à 30 mètres du sol. La piscine repose sur un édifice sévèrement endommagé qui penche, s'enfonce et qui pourrait facilement s'effondrer avec un autre séisme, si ce n'est pas de lui-même.


    Les quelques 400 tonnes de combustible de cette piscine pourraient libérer 15.000 fois plus de radiations qu'Hiroshima.


    Une chose est sûre concernant cette crise, c'est que Tepco n'a les ressources ni scientifiques, ni techniques, ni financières pour la gérer. Pas plus que le gouvernement. La situation demande un effort mondial coordonné des meilleurs scientifiques et ingénieurs que notre espèce peut rassembler.

    Pourquoi est-ce aussi sérieux ?

    Nous savons déjà que des milliers de tonnes d'eau largement contaminée s'écoulent sur le site de Fukushima, entraînant un brouet diabolique d'isotopes à longue vie vers le Pacifique. Des thons irradiés par des retombées imputables à Fukushima ont déjà été pêchés au large de la Californie.

    Nous pouvons nous attendre à bien pire.

    Tepco continue à déverser toujours plus d'eau sur un site proche de trois cœurs de réacteur en fusion qu'il doit continuer à refroidir coûte que coûte. Des panaches de vapeur indiquent qu'une fission pourrait se poursuivre quelque part en souterrain. Mais personne ne sait exactement où se trouvent exactement ces coriums.

    Une grande partie de cette eau irradiée se trouve maintenant dans un millier d'immenses mais fragiles réservoirs qui ont été assemblés à-la-va-vite et éparpillés autour du site. Plusieurs fuient déjà. Ils pourraient tous être fracassés par un prochain séisme, libérant des milliers de tonnes de poisons permanents dans le Pacifique.

    L'eau qui coule à travers le site déstabilise aussi les structures subsistantes de Fukushima, dont celle supportant la piscine de l'unité 4.

    Plus de 6000 assemblages de combustible reposent dans la piscine commune à juste 50 mètres de l'unité 4. Certains contiennent du plutonium. La piscine ne possède aucun confinement au-dessus. Elle est vulnérable à une perte de refroidissement, à l'effondrement d'un bâtiment proche, à un autre séisme, à un autre tsunami.

    Au total, plus de 11.000 assemblages de combustible sont dispersés sur le site de Fukushima. Selon Robert Alvarez, expert de longue date et ancien responsable du département de l'énergie, il y a 85 fois plus de césium léthal sur le site qu'il n'y en a eu de libéré par Tchernobyl.

    On continue de trouver des "points chauds" de radioactivité un peu partout au Japon. On entend parler d'une intensification des taux de problèmes thyroïdiens parmi les enfants de la région.

    Dans l'immédiat, l'essentiel est que ces barres de combustible doivent sortir de la piscine de l'unité 4 dès que possible.

    Juste avant le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 qui ont détruit le site de Fukushima, le cœur de l'unité 4 avait été enlevé pour maintenance et rechargement de routine. Comme quelques deux douzaines de réacteurs aux US et d'autres bien trop nombreux dans le monde, la piscine conçue par General Electric dans laquelle repose aujourd'hui le cœur se trouve à 30 mètres en l'air.

    On doit toutefois garder immergé le combustible usagé. C'est son revêtement, un alliage de zirconium, qui s'enflammerait spontanément s'il était exposé à l'air. Longtemps utilisé dans les ampoules de flash des appareils photos, le zirconium brûle avec une flamme chaude extrêmement vive.

    Toute barre exposée émet suffisamment de radiations pour tuer en quelques minutes quiconque se trouve à côté. Un embrasement pourrait obliger tout le personnel à quitter le site et rendrait inopérable la machinerie électronique.

    Selon Arnie Gundersen, ingénieur depuis 40 ans dans l'industrie nucléaire pour laquelle il fabriquait autrefois des barres de combustible, celles du cœur de l'unité 4 sont inclinées, endommagées et fragilisées au point de s'effriter. Les caméras ont montré d'inquiétantes quantités de débris dans la piscine, qui est elle-même endommagée. [Dans une interview, Arnie disait : "Ils ont admis que tout le bore s'était désintégré. Cela peut enclencher une réaction en chaîne nucléaire si les barres arrivent en contact les unes des autres dans la piscine."]

    Les risques techniques et scientifiques pour le vidage de la piscine de l'unité 4 sont spécifiques et redoutables, dit Gundersen.
    Mais ce doit être fait avec 100 % de perfection.

    Que la tentative échoue, les barres pourraient se retrouver exposées à l'air et prendre feu, dégageant d'horribles quantités de radiations dans l'atmosphère. La piscine pourrait même s'écraser au sol, déversant les barres dans un tas qui pourrait entrer en fission et peut-être exploser. Le nuage radioactif qui en résulterait menacerait la santé et la sécurité de nous tous.


    La première retombée de Tchernobyl en 1986 a atteint la Californie en dix jours. Fukushima en 2011 est arrivé en moins d'une semaine.
    Un nouvel incendie de l'unité 4 déverserait un flot continu de poisons mortels radioactifs pendant des siècles.

    L'ancien ambassadeur Mitsuhei Murata dit que des rejets à grande échelle de Fukushima "détruiraient l'environnement mondial et notre civilisation.
    Ce n'est pas compliqué, ça dépasse tout débat sur les centrales nucléaires. C'est un problème de survie humaine. (*) "

    Ni Tokyo Electric, ni le gouvernement du Japon ne peuvent faire cela tout seuls.
    Il n'y a aucune excuse au déploiement concerté d'une équipe coordonnée des meilleurs scientifiques et ingénieurs de la planète.

    Nous avons tout au plus deux mois pour agir.

    Pour le moment, nous envoyons une pétition aux Nations-Unies et au président Obama pour mobiliser la communauté mondiale scientifique et technique afin qu'elle prenne en charge Fukushima et le travail de la mise en sécurité de ces barres de combustible.

    Vous pouvez signer la pétition à :
    -> http://www.nukefree.org/crisis-fukushima-4-petition-un-us-global-response

    Si vous avez une meilleure idée, donnez-y une suite s'il vous plaît. Mais faites quelque chose et faites-le maintenant.

    L'heure tourne.


    Article de Global Research

    Traduction par le BBB.

    (*) Ces braves gens semblent tenir pour rien nos frères , les animaux et toutes les autres formes de vie !



    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!


    Message édité par : Francoise / 22-09-2013 13:06


      Profil  
    Aller à la page : [ 1 | 2 | 3 ]
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.