Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

28 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  mardi 25 février 2020
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 24 761 306
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Initiatives positives et signes d'espoir » » Ces espèces animales que l’homme a amélioré  
    AuteurCes espèces animales que l’homme a amélioré
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 06-10-2009 03:44

    :

    Bonjour

    Il m’est arrivé souvent, ici même, d’attirer votre attention sur les méfaits de la domestication des animaux, notamment pour ceux que l’on mange, du fait qu'ils sont souvent malsains, et que - pour le moins - leurs qualités nutritives sont en général très inférieures à celles du gibier et du poisson sauvages. Il faut considérer aussi que la domestication entraine le plus souvent leur dégénérescence. Comparez un sanglier et un cochon, ou un mouflon et un mouton, et - même sans être expert - vous comprendrez immédiatement que cette affirmation est exacte.

    Toutefois dans certains cas, la domestication a amélioré les espèces, non seulement dans l’optique utilitaire de l’homme, mais même dans l’absolu. Je trouve qu’il est bien d’évoquer le fait que toutes les actions humaines n’aboutissent pas à des dégradations, c’est pourquoi nous allons parler maintenant de .....

    Ces espèces animales que l’homme a amélioré

    I - Le Pur sang Arabe




    Celui-ci nommé Alzeer, est la propriété de Son Altesse l'émir du Qatar.

    Crédits photo : Vanessa von Zitzewitz



    J’ai moi-même possédé trois pur sang arabes (qui m’avaient été offerts par un Tunisien qui se reconnaîtra). A mes yeux ces chevaux allient en eux tous les qualités de beauté, de vitesse et d’endurance. Voici ce qu’en dit un article consacré à la photographe Vanessa von Zitzewitz qui expose au Petit Palais, à Paris, les clichés des joyaux de la collection de l'émir du Qatar, cheikh Hamad Bin Khalifa al-Thani : ses chevaux


    Le cheval arabe est créature d'Allah, qui pria le vent du sud de devenir chair : «Je vais créer de ta substance un être nouveau que je destine à devenir la gloire de mes élus, la honte de mes ennemis, la parure de mes serviteurs. Il sera le seul à voler sans ailes car toutes les grâces du monde seront placées entre ses yeux et le bonheur pendra de son toupet."

    Glorifié dans le Coran, ce « fils du vent » est auréolé de la bénédiction suprême : el-Kheir (le Bien, par excellence). Fortifié par le désert, modelé par son histoire, vieux de plusieurs millénaires, l'arabe ne trouve pas vocabulaire assez riche pour magnifier sa désinvolture cristalline, ses levades paniquées, sa fougue et ses fugues. « Les chevaux s'élançant à la course se dispersent aussitôt comme les perles qui tombent d'un collier», dit-on le soir à la veillée, sous les toiles bédouines.

    Un lieu, unique au monde, vieux de cent vingt ans, abrite le fleuron de la race : les écuries al-Shaqab. Propriété de Son Altesse l'émir du Qatar, cheikh Hamad Bin Khalifa al-Thani, elles portent le nom d'une des plus mémorables batailles livrées contre les Ottomans.

    Au début de la Première Guerre mondiale, au lieu-dit al-Shaqab, les Qataris, montés sur leurs chevaux arabes, vainquirent les Turcs et s'en affranchirent. Aujourd'hui, les plus beaux spécimens de la race s'épanouissent à l'ombre de ce pan d'histoire. Ils font l'objet de toutes les attentions de la part des deux cents employés des lieux, issus de vingt-deux nations différentes.

    Ces chevaux au nez camus combinent tous les dons : rapides à la course, ils sont résistants à l'endurance et aptes au dressage. L'émir, passionné par ces Pégase d'essence divine, s'en porte garant en propulsant l'animal au zénith de sa renommée. L'argent issu de l'or noir est réinvesti dans l'or blanc, bai, alezan ou gris.


    Intéressez vous à ceci, si vous êtes disponibles :

    «Chevaux du Qatar. La légende d’al-Shaqab», du 4 au 11 octobre, au Petit Palais

    http://www.petitpalais.paris.fr

    Cette exposition marque les dix ans de partenariat entre Son Altesse l’émir du Qatar et le Grand Prix de l’Arc de Triomphe.

    «Qatar Prix de l’Arc de Triomphe», 88e édition.
    Hippodrome de Longchamp, samedi 3 et dimanche 4 octobre.

    Chevaux du Qatar, de Vanessa von Zitzewitz.
    Ed. teNeues, 304 p., 200 photos couleur, 98 €. A paraître en octobre 2009.


    Amitiés à tous



    Je vous recommande vivement de lire cet article




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 06-10-2009 09:14 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 09-10-2009 07:02

    :

    Bonjour amis des « bêtes »

    Comme je l’ai mentionné à la naissance de ce sujet, il arrive dans certains cas que la domestication améliore les espèces, et aussi que les actions humaines n’aboutissent pas à des dégradations, c’est pourquoi nous allons parler maintenant d’une réussite exceptionnelle en matière de chiens de chasse .....

    Ces espèces animales que l’homme a amélioré

    II – L’Irish Wolf Hound ou Lévrier irlandais





    Ce chien dressé debout est beaucoup plus haut qu’un homme !



    Le lévrier d'Irlande est une race très ancienne utilisée pour chasser les loups (d'où son nom de Wolfhound en anglais), mais aussi les grands élans (Alces Alces) et les ours, par les Gaëls d'Irlande. Originaire d'Asie, il serait arrivé avec les envahisseurs Celtes Gaëls en Irlande entre 2500 et 1500 av. J.-C. De nombreuses légendes celtes en parlent.

    Ses qualités d’endurance, de rapidité, et de courage lui permettait (au temps où cette chasse était pratiquée) de forcer les loups et de les tuer. Une performance qui a de quoi impressionner tous les hommes ! Autrement dit les chasseurs ont réussi à créer une race de chien qui surpasse les loups (dans certains domaines).

    Selon Wikipédia, aux jeux du cirque, dans la Rome antique, de la fin du IVe siècle av. J.-C., il affrontait les fauves et était apprécié par sa puissance et son courage. C'est Flavinius, frère du Consul Quintus Aurelius Symmachus, qui en 391 lui envoya sept lévriers irlandais pour qu'ils combattent dans les arènes à Rome. Les récits irlandais, du VIIe au XIIIe siècle, célèbrent cette race digne des héros et des Dieux. Un peu avant l'an Mil, en 970, la Saga islandaise de Njall-le-brûlé, en fait mention :

    « Je te donnerai un chien qu'on m'a offert en Irlande. Il est immense, et vaut un solide guerrier. De plus, c'est le propre de la race d'avoir une intelligence humaine, et il aboiera contre tes ennemis mais jamais contre tes amis; il saura reconnaître au premier coup d'œil si un homme est bien ou mal disposé envers son maître. Et pour toi il donnera sa vie sans hésiter. »

    Jusqu'au XVIIIe siècle, la race connaîtra une grande faveur, sa réputation le fit importer pour chasser les loups en Angleterre, en France, mais aussi en Espagne et en Pologne. En 1652, Olivier Cromwell en interdira désormais l'exportation, mais cela ne suffit pas à enrayer la disparition de la race qui déclinera en raison, de la disparition des loups et des élans, mais surtout de la paupérisation de l'Irlande et du déclin de la noblesse irlandaise. La race a été sauvée, d'une disparition certaine, par un cynophile passionné, le capitaine George Augustus Graham, et un groupe de ses amis qui entreprirent à partir de 1862 le sauvetage de cette noble et ancienne race.

    Le lévrier d'Irlande est la mascotte des Irish Guards, depuis 1902. Il est une des causes de la popularité du régiment au Royaume-Uni. À la différence des chiens d'attaque de la R.A.F., il n'est pas entraîné au combat mais reste au Quartier Général du régiment ou participe aux cérémonies officielles, avec une cape rouge aux couleurs du régiment.


    Quelques extraits et opinions à son sujet :


    - Gentil avec tout le monde, l'irish wolfhound est aussi un parfait chien de compagnie. Il est très calme et adore les enfants qu'il défend même naturellement.



    - C'est un gardien vigilant qui préfère utiliser la dissuasion plutôt que d'agir sans réfléchir. Il n'est pas agressif mais prévient en aboyant. En revanche, s'iI est délibérément provoqué ou si son maître se fait agresser, il peut intervenir.

    - La vie en chenil est inenvisageable pour le Wolfhound, c'est en famille qu'il doit pouvoir vivre et c'est à ce prix qu'il sera heureux et équilibré.

    - Grand chasseur, son besoin atavique de courir lui fait apprécier le cynodrome où il peut se défouler dans les courses de lévriers que ce soit dans les épreuves de PVL (Poursuite à Vue sur Leurre) et/ou Racing.



    Alors envie d’avoir un Irish Wolfhound ?

    Amitiés à tous



    Voir une course d’Irish Wolfhound en vidéo


    L’article de Wikipédia




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 09-10-2009 07:15 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.