Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

24 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  mercredi 23 septembre 2020
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 26 432 455
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Initiatives positives et signes d'espoir » » Masanobu Fukuoka  
    AuteurMasanobu Fukuoka
    baiqi
    48    

    baiqi
      Posté : 17-03-2009 00:26




    Un ami souhaitant travailler dans le maréchage bio m'a parlé de ce personnage: un japonnais qui applique le principe du wuwei (non agir) à l'agriculture, qualifiée, pour le coup, d"agriculure naturelle" (sachant que le terme naturel, en chinois, a aussi le sens de spontané.

    en résumé, il s'agit de faire le moins d'effort pour obtenir le plus de rendements! (ou disons surtout: ce dont on a besoin)

    Adieu, engrais chimiques, désherbants et même labourage!

    Quelqu'un en a t'il entendu parler? quelqu'un a t'il essayé sa méthode? Est ce que ça marche ou est ce trop beau pour être vrai?

    Enfin voici un lien:

    http://www.citerre.org/fukuokamct.htm




      Profil  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 17-03-2009 04:02



    Merci Baiqui.

    Il y a très longtemps j'ai vu un reportage télévisé sur cette non agriculture ou permaculture, c'était très convaincant. Après tout comme il est dit sur ton lien: "Avez-vous remarqué que la "forêt vierge" pousse très bien toute seule sans que quiconque ait besoin d'aller y mettre le moindre engrais ou désherbant ?"

    La réalité des bons résultats obtenus par Masanobu Fukuoka peut difficilement être mise en doute.

    Amitiés.





    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Pat
    1274       

    Pat
      Posté : 17-03-2009 09:02

    Salut les amis !

    Merci Baiqi

    Si le principe du wu wei est un principe juste alors ce n'est pas très étonnant que cela marche également avec l'agriculture.

    Après tout nos ancêtres qui pratiquaient la cueillette ne faisait que l'appliquer.

    On a besoin de rien et de ne rien faire dans la Nature. Y'a qu'en ville ou dans les champs qu'on se crève le choux !

    Amitiés à tous

    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Pour comprendre les enjeux actuels

      Profil  Citation   
    Finkel
    453      

    Finkel
      Posté : 21-08-2012 11:39

    Bonjour à tous,

    Voici un exemple enthousiasmant de ce que peut donner la permaculture.


    Voir la vidéo sur le site d' Egalité & Réconciliation

    Voir, Comprendre, Agir !
    http://www.sens-de-la-vie.com/

      Profil  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 21-08-2012 12:54



    Merci beaucoup Finkel

    Ce documentaire est réellement passionnant.

    Cordialement à tous


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 21-08-2012 12:55 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Finkel
    453      

    Finkel
      Posté : 22-08-2012 11:50



    Bonjour à tous,



    Je vous présente aujourd'hui, une synthèse d'un document de 19 pages disponible en Pdf, rappelant les intérêts et les enjeux de la permaculture face à une agriculture con-ventionnelle en voie d'effondrement.




    La permaculture : un intérêt économique





    « Étudie les livres et observe la nature. Lorsque les deux ne sont pas en accord, jette le livre. »

    William A Albrecht - 1958



    Introduction



    L'Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (ou la FAO), dans un rapport publié fin

    septembre 2009, a estimé qu'il faudra augmenter de 70 % la production agricole de la planète pour répondre en 2050,

    aux besoins alimentaires de tous ses habitants.

    Toujours selon la FAO, et selon un rapport aussi publié fin 2009, la faim dans le monde touche aujourd'hui plus d'un

    milliard de personnes, essentiellement dans les pays en voie de développement.

    ...



    Nourrir l'humanité et reverdir la planète, une utopie ?

    Un projet humaniste et écologiste, c'est indéniablement le cas.

    C'est aussi un projet économique de premier ordre sur lequel il convient de se pencher..



    Bilan de l'agriculture conventionnelle



    Actuellement, la population de la planète augmente tous les jours de 250 000 personnes, ce qui suppose qu'il nous

    faudrait chaque jour augmenter la surface agricole en production de 125 000 hectares, exploités en agriculture

    conventionnelle.

    Estimation faite sans tenir compte de l'essor des biofuels, qui faute de vraie pertinence bio, entraînent déjà des besoins

    agricoles encore plus importants.

    Hors, selon Luc Gnacadja, secrétaire à la convention de l'ONU contre la désertification (UNCCD), cet impératif risque

    d'être franchement contrarié à très court terme.

    Selon lui, les déserts et les surfaces menacées par la désertification qui couvrent 45% de la surface terrestre en

    2010 en couvriront 70% en l’an 2025
    , et l'agriculture est directement mise en cause dans ce processus.

    ...



    Une dépendance au pétrole



    L'agriculture chimique, qui dépend si lourdement des énergies fossiles, produit des récoltes cultivées à partir de pétrole

    plutôt qu'à partir des sels minéraux qui sont à l'origine disponibles dans le sol.

    A titre d'exemple, il faut 2 tonnes de pétrole pour produire 1 tonne de pesticide ou d'engrais chimique.

    Au bout du compte, il est estimé qu'il faut en moyenne 10 calories pour en produire 1 seule, ce qui est, il faut le

    souligner le comble de l'improductivité.

    Sur les cultures hors-sols de fraises ou de tomates, on monte à 36 calories, pour en produire une...



    Permaculture : le contexte agricole.



    Quelle efficacité ?



    L'agriculture d'aujourd'hui tire son unique avantage d'un seul aspect de la productivité agricole.

    La p roductivité par travailleur : Dans ce domaine, rien ne concurrence l’agriculture mécanisée et chimique.

    Tout le monde à en tête ces images d'agriculteurs sur leurs tracteurs géants, sillonnant des étendues uniformes

    gigantesques couvertes de blés ou de maïs.

    Un agriculteur peut cultiver avec ses machines jusqu'à 500 hectares, et aux USA, on considère qu'un agriculteur

    nourrit environ 130 personnes.

    Dans un monde ou le chômage touche toute les sociétés, ou les ressources énergétiques en déclin sont l'objet de

    conflits internationaux, il convient d'apprécier l'efficacité des systèmes agricoles au vu d'autres indicateurs.

    La productivité par unité de surface , et la productivité par unité d’énergie fossile consommée .



    Toutes les données démontrent en effet que plus l'exploitation est grande, plus elle est inefficace.

    ...



    De part le monde, on retrouve facilement le même schéma: en Thaïlande par exemple, les petites fermes entre 1 et 2

    hectares produisent 60% de riz en plus par hectare que les fermes plus grandes.

    A Taïwan, le revenu net par hectare pour les fermes de moins de 3 hectares est quasiment le double de celui des fermes

    de plus de 10 hectares.

    Le phénomène est reconnu par la plupart des économistes de l'agriculture, et à très souvent été étudié sous l'intitulé

    «relation négative entre la productivité et la taille des fermes ».

    Même la Banque Mondiale a admit dans un rapport de 1998 « Making negotiated land reform work » que la redistribution des terres au profit des petites fermes conduirait à des gains de productivité substantiels.

    ...



    La polyculture



    Beaucoup de scientifiques croient faussement que les systèmes agricoles traditionnels ont une productivité limitée parce

    que les outils manuels et l'utilisation de la force animale plafonnent leur productivité. Dans les nombreux cas ou la

    productivité est peu élevée, il s'avère que les raisons sont plus souvent d'ordre social que techniques.

    Les paysans mexicains de l'état du Chiapas se distinguent par une agriculture que certains pourraient rapidement

    considérer comme archaïque et à priori improductive.

    Pourtant, leur technicité en cultures associées (consistant à cultiver plusieurs espèces végétales ou variétés sur la même

    parcelle en même temps) qui à réussit à se développer à partir de l'héritage de la technique dite des Trois Soeurs, leur a

    permit d'atteindre un niveau de productivité agricole très intéressant: leur production totale de nourriture est de plus

    de 50 tonnes par hectare.

    ...



    Bilan



    La polyculture réclame beaucoup plus de travail par unité de surface. Comme les machines agricoles sont exclues, tout

    le travail est manuel. Ainsi, un fermier ou un ouvrier agricole ne peuvent prendre en charge individuellement qu'un ou 2

    hectares par personnes.

    Est-ce néanmoins un désavantage dans des sociétés ou le chômage nage entre 10 et 20%, que d'augmenter si

    radicalement le nombre de travailleurs à l'hectare ?

    On pourra au contraire y voir une éventuelle solution...

    La polyculture à 4 grands avantages sur la monoculture: Productivité, Stabilité, Autonomie, et Durabilité...



    La permaculture : mise en oeuvre



    ...au niveau familial:



    La permaculture peut offrir à l'échelle du foyer et pour ceux qui ont du terrain une vrai sécurité, et une certaine

    indépendance qui peut avoir son importance économique sur le long terme, notamment si l'on pense à la retraite.

    Pour des raisons liées à leur appréhension de s'alimenter avec de produits couverts de pesticides et dans une volonté

    d'avoir une alimentation saine, certains ont déjà franchi le pas.

    A Pasadena au nord de Los Angeles, la famille Dervaes a entrepris de devenir «auto suffisante » en matière

    d'alimentation, en utilisant les principes de la permaculture. (Pour information, les températures chez eux descendent

    rarement en dessous de 10 degrés en hiver, climat plutôt méditerranéen le reste de l'année.)

    Leur expérimentation est rapporté sur un blog (http://urbanhomestead.org), avec quelques vidéos qui ont attiré

    beaucoup d'attention ces 2 dernières années.

    Sur leur jardin de 350 mètres carrés autour de leur maison typique de banlieue middle-class américaine, ils cultivent

    plus de 300 variétés de plantes différentes, et il est bon de s'arrêter sur le rendement obtenu sur cette surface.

    Pour l'année 2008, ils ont produit plus de 2700 kilos de fruits et légumes (environ 90% de légumes) 900 oeufs de

    poules et 1000 oeufs de canard, 10 kilos de miel.

    Les 4 membres de cette famille arrivent ainsi à obtenir jusqu'à plus de 90% de leur nourriture quotidienne en été. Le

    ratio chute à 55% de leur alimentation en hiver, et environ 65% en printemps et automne. (Approximativement, et si

    j'ose le sacrilège de faire une moyenne de moyenne, on atteint 68% d'autosuffisance alimentaire à l'année pour 4

    personnes sur un terrain d'à peine 350 mètres carrés, soit un peu

    plus de la moitié d'un terrain de tennis).



    ...au niveau national:



    L'exemple Jordanien.

    La Jordanie est un des 10 pays les plus sec au monde, et les projets liés à permaculture se sont au court de cette dernière

    décennie imposés comme une nécessité, notamment au vu de leur succès en matière de restauration des sols.

    Le projet de permaculture dans la vallée Jordanienne à débuté en 1998 sur un site de 2 hectares situé à environ 10km de

    la mer morte, et recevant environ 100 à 150 mm de pluie par an, pour des températures atteignant facilement 50 degrés

    en été.

    Avec un choix d'arbres adaptés a ce climat (acacias, figuiers, grenadier, eucalyptus, jujubiers...etc, abondamment

    mulchés sur plusieurs couches), accompagné d'un système d'irrigation enterré, le succès fut au rendez-vous.

    D'un sol argileux sec et dur comme du béton, on a un un sol qui devient après 4 ans plus sombre, plus humide et

    biologiquement actif.

    Des arbres fruitiers comme les figuiers et les grenadiers et qui selon tous les fermiers de la région étaient supposés ne

    pas pouvoir pousser en raison de la trop haute salinisation du sol, ont rapidement prospéré grâce au mulch et au

    compostage.

    Intéressé par les résultats positifs de cette expérience de permaculture, des membres du ministère de l'agriculture se sont

    peu à peu penché sur le potentiel de cette expérience...

    En 2007, Mohammed Ayaesh, chercheur et responsable du département « Eau et Environment » du Centre National de

    Recherche en Agriculture, concluait dans un rapport livré au ministère de l'environnement que « les produits agricoles

    obtenus en permaculture sont non seulement produit sans intrants chimiques, mais sont aussi de meilleure

    qualité, de plus grande diversité, et obtenus avec des rendements plus importants ».



    Conclusion



    L'échec de l'agriculture conventionnelle tient à ce qu'elle est le produit d'une organisation économique qui dans sa

    simplification, son uniformisation et sa centralisation à prétendu pouvoir régir des processus naturels complexes et

    fragiles, résultat de millions d'années d'évolution.

    L'origine de ce malentendu tient aussi très probablement à cette fausse conception du Darwinisme, qui consiste à croire

    que sélection veut dire sélection du meilleur.

    Darwin n'a jamais élaboré de théorie sur la «sélection des plus aptes», à l'origine du « Darwinisme social »..

    La méprise vient d'un de ses contemporains philosophe, Herbert Spencer, ayant cité les travaux de Darwin pour

    légitimer ses propres réflexions sur le libéralisme.

    La « sélection des plus aptes » n'a donc pour origine qu'une méprise, qui s'illustre dans tous les aspect les plus

    nauséabonds de notre époque, et est à l'origine de certaines grandes erreurs de l'Histoire.

    Darwin, n'a jamais ignoré que les conditions nécessaires à la vie pour atteindre son but ultime, c'est à dire la

    reproduction maximale, nécessite autant de compétition que de coopération.

    Sans cet équilibre, ni création, ni évolution.

    Il ne peut pas y avoir de « meilleur », car l’avantage dans un milieu donné peut devenir désavantage dans un autre.

    Concrètement, l'établissement d'un catalogue européen des « meilleures » semences, sélectionnées dans un

    environnement de production agricole aussi bancal et irrationnel, ne peut pas être pris au sérieux.

    C'est dans ce contexte que la permaculture à vocation à être appropriée par le peuple car elle relie l'individu aux

    processus naturels qui sont à l'origine de son existence et constitue une démonstration tangible que les forces créatives

    les plus puissantes sont fondées sur la symbiose, la coopération, et la solidarité.

    La prise en compte de l'importance décisive de ces phénomènes en agriculture comme sur le plan social sera décisive

    dans l'issue à court terme de l'aventure humaine.



    Merci à Sébastien DEBANDE pour ce document très intéressant et riche d'espoir pour notre T(t)erre.

    Voir, Comprendre, Agir !
    http://www.sens-de-la-vie.com/

    [ Message édité par : Finkel : 22-08-2012 11:52 ]

      Profil  www  Citation   
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.