Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

32 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  dimanche 23 février 2020
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 24 733 332
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » L'actualité scientifique peu connue » » L'Homme, accélérateur de l'évolution  
    AuteurL'Homme, accélérateur de l'évolution
    chenoa
    1217       

    chenoa
      Posté : 23-01-2009 08:24




    L’Homme, accélérateur de l’évolution


    Les espèces chassées, récoltées ou pêchées par l’Homme évoluent à un rythme très rapide, inconnu dans la nature. Sous la pression d’une intense prédation humaine, certaines espèces connaissent des changements de taille ou un avancement de l’âge de la reproduction en seulement quelques générations, ont calculé des chercheurs de l’Université de Californie.

    Le cas le plus documenté est celui du cabillaud ou morue franche (Gadus morhua), victime de la surpêche dans les eaux canadiennes et dont les stocks se sont totalement effondrés au début des années 90. La taille de ces poissons a diminué de 20% ces trente dernières années et l’âge de la reproduction a avancé d’un an. Cette rapide adaptation permet littéralement aux cabillauds de passer entre les mailles des filets.

    La morue est emblématique d’un phénomène plus large : s’appuyant sur 34 études rapportant les changements observés chez 29 espèces animales ou végétales, le biologiste Chris Darmont a calculé que l’évolution des caractéristiques physiques était 50% plus rapide chez les espèces exploitées par l’être humain que chez les espèces subissant d’autres formes de l’activité humaine (comme la pollution). Comparé à celui des espèces vivant dans des écosystèmes naturels protégés, le taux imposé par la prédation humain est 300% plus rapide.


    Lire la suite

      Profil  Citation   
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.