Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

40 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  lundi 16 septembre 2019
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 23 536 649
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Ecologie, les menaces sur le vivant » » Déforestation: un non sens écologique et économique
    AuteurDéforestation: un non sens écologique et économique
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 07-01-2009 05:20




    Déforestation: le point de non-retour en Amazonie est proche.



    “Le point de non-retour en Amazonie est proche, estime Gilvan Sampaio, de l'Institut national de recherche spatiale, qui observe par satellite la déforestation. Si 30 % de la forêt étaient encore détruits, cet écosystème cesserait d'exister, remplacé par un autre - une sorte de savane.” Au rythme actuel, la moitié des arbres aura disparu en 2050.

    Or nous parlons du poumon de la planète.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°




    Brésil : Nouvelles menaces contre la forêt amazonienne

    Doucement mais sûrement la forêt amazonienne brésilienne perd du terrain. En douze mois, la végétation tropicale a encore reculé de 11 968 km2, soit une accélération du rythme de la déforestation de 3,8 % en un an. Le ministre de l'environnement du Brésil, Carlos Minc, considère pourtant que “la déforestation est stabilisée”.

    L'essentiel des destructions est illégal. La législation actuelle ne parvient pas à arrêter ni les tronçonneuses ni les incendies volontaires, et les défenseurs de l'environnement se mobilisent pour empêcher la révision du Code forestier, qui pourrait, disent-ils, être fatale à la forêt. Ils ont face à eux le puissant lobby de l'agrobusiness, qui assure manquer de terres pour répondre à la demande.

    A Brasilia, le Congrès discute actuellement de la diminution de la “réserve légale” instaurée par le Code forestier, cette part de végétation sauvage que tout propriétaire doit préserver, sur une parcelle située dans le bassin amazonien. Cette réserve passerait de 80 % à 50 % de la surface. Le Sénat a approuvé cette disposition en décembre 2007, au lendemain de la conférence sur le climat de Bali. La commission de l'environnement de la Chambre des députés, dominée par des représentants du monde rural, pourrait l'imiter avant la fin de l'année, mais les débats y sont tendus.

    Les gros fermiers font pression, semble-t-il, pour compenser des dispositions qui gênent l'extension de leurs plantations de soja et de leurs pâturages. Par exemple, la récente résolution de la banque centrale, qui refuse d'accorder un crédit rural aux producteurs ayant illégalement déboisé leurs propriétés.

    “Le gouvernement doit clarifier sa position”, estime José Sarney Junior, député du Parti vert et membre de la commission parlementaire, “car il hésite entre laisser la frontière agricole avancer sur la forêt et préserver le rôle d'une région qui rend service à la planète entière”. L'importance du secteur agricole, premier exportateur mondial de soja et de viande, a cependant souvent incité les autorités de Brasilia à donner raison au monde rural.

    Lire la suite de l'article




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

    [ Message édité par : Moderateur : 15-06-2009 03:25 ]

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 15-06-2009 03:17




    Déforestation: après les arbres, ce sont les sols qui disparaissent.




    Après avoir détruit la forêt, les bénéfices de ce pillage sont temporaires.

    Comment expliquer ce constat? Pour le bois, c’est une évidence. Quand on rase une forêt en vingt ans, il n’y a plus rien à en tirer.

    Pour l’agriculture et l’élevage, c’est moins évident à première vue. Mais ces observations des scientifiques soulignent la rapide dégradation des sols qui perdent en productivité. Avant le début des années 90, les trois quarts des terres défrichés étaient utilisées pour le pâturage. Mais un tiers de ces surfaces ont depuis été abandonnées! De plus, la déforestation s’est accompagnée à force d’une nette augmentation de la population dans ces communes, réduisant le revenu disponible par habitant. Au final, on vit aussi bien dans les villages qui ont conservé leur forêt que dans ceux où tout a été rasé.

    Alors que la déforestation génère 20% des rejets de gaz à effet de serre liés aux activités humaines,

    Autrement dit on détruit pour rien.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°




    La déforestation, source de richesse éphémère

    Pour de nombreux responsables de communautés rurales dans les régions tropicales, la déforestation est souvent perçue comme une source de richesses et de développement. Mais des travaux conduits par une équipe internationale (Grande-Bretagne, Portugal, Brésil) montrent que cela ne dure pas. Les chercheurs se sont penchés sur 286 communes d’Amazonie brésilienne, et montrent que, passé un taux de déforestation donné, plus on défriche et plus les indicateurs socio-économiques virent au rouge (Science du 12 juin 2009).

    Lire la suite de l'article



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 27-05-2011 09:36

    Bonjour cher Alain et tous,

    Hélas, cela ne s'arrange pas !

    Le Brésil avait réussi à ralentir le rythme de la déforestation de l'Amazonie depuis 2004 mais, la semaine dernière, dans une grande marche arrière, il vient - contre l'avis du gouvernement - de revoir à la baisse les lois forestières qui protégeaient (un peu...) l'environnement, les forêts, les fleuves, révision réclamée par les lobbys de l'agriculture et de " l'élevage" Dans la foulée, un militant anti-déforestation et son épouse ont été abattus. Les zones déboisées illégalement sont régularisées et on va pouvoir se remettre à couper légalement les arbres à tout va . Un cabinet de crise contre la déforestation a été mis en place à Brasilia.

    L'Amazonie, poumon de la planète, qui contient encore des plantes et des espèces peu connues, dont certaines possèdent des propriétés curatives pourrait n'être bientôt plus qu'un souvenir. Après quoi on viendra hurler à la "folie de la nature" lors des futures tempêtes, tornades et inondations ravageant tout sur leur passage

    Lire : Amazonie: le Brésil ouvre les vannes de la déforestation



    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!



    [ Message édité par : Francoise : 12-10-2012 08:59 ]

      Profil  
    chenoa
    1217       

    chenoa
      Posté : 28-05-2011 09:21




    Bonjour les amis,

    Merci chère Françoise de rappeler que l'homme créé son propre tombeau notamment quand tu dis
    « Après quoi on viendra hurler à la "folie de la nature" lors des futures tempêtes, tornades et inondations ravageant tout sur leur passage ».

    Car en effet cette réforme qui propose une amnistie (1) pour les déforestations antérieures à 2008 et revoit les zones de protection légale à la baisse est une très mauvaise nouvelle pour l'environnement...


    Quand le code forestier régresse, la déforestation progresse...




    Le code forestier de 1965 limitait l'usage agricole des terres en obligeant les propriétaires
    de forêts à en préserver une partie intacte, jusqu'à 80% en Amazonie. AFP



    Rappelons quelques chiffres :

    • hors Amazonie (qui a perdu plus de 30% de sa surface boisée en trente ans, près de deux millions de kilomètres carrés), le Brésil n'a de couverture forestière que sur 4% de son territoire.

    • plus de deux millions de kilomètres carrés de forêt Atlantique sont déjà partis en fumée, soit près de quatre fois la surface de la France.

    • Enfin, les amnisties des crimes environnementaux accordées par le gouvernement Lula en 2009 équivalent à 4 milliards de dollars, soit la somme que le Brésil a réclamé au Fonds International pour l'Environnement, principalement abondé par la Norvège, la même année.


    En attendant que ces messieurs statuent sur la question, profitant de ce flottement juridique, la déforestation a atteint un niveau record au cours du mois d'avril dernier : 593 km2 ont été déboisés, ce qui représente, selon les chiffres officiels, une surface six fois plus grande que lors de la même période en 2010...

    Amitiés


    Source

    (1) L'amnistie en France est une notion de droit public pénal qui invoque l'« oubli » d'actes contraventionnels, délictueux ou criminels constitués et qui en temps normal entraîne une peine.


    Pour apprendre à Voir :

    http://www.sens-de-la-vie.com


    [ Message édité par : chenoa : 29-05-2011 07:48 ]

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 13-07-2011 04:22


    L'agent orange utilisé pour détruire la forêt Amazonienne !

    Bonjour à tous,

    On a beau, a la longue, être habitués à l'inconscience , on ne cesse d'être étonnés !


    "Durant les dernières semaines, des observations aériennes ont révélé que l’Agent orange a été vaporisé sur près de 180 hectares de forêt amazonienne, empoisonnant les nappes phréatiques et des milliers d'arbres et d'animaux.

    Les autorités de l'agence brésilienne pour l'environnement Ibama ont d'abord découvert des indices de ces déboisages illégaux sur des images satellites de la forêt amazonienne, puis un survol de la région en hélicoptère a plus tard révélé des milliers d'arbres de couleur cendre, défoliés par des produits chimiques. L'agence Ibama pense que l'Agent Orange a probablement été répandu par avion par un fermier encore non identifié dans le but de dégager la terre pour en faire des pâturages, car ce procédé est plus difficile à détecter qu'une opération de déboisage traditionnelle qui requiert des tronçonneuses et des tracteurs et ne peut ainsi passer inaperçue.

    La semaine suivante, dans une autre partie de l'Amazonie, une enquête conduite par la même agence a révélé la présence de à près de quatre tonnes de cet herbicide hautement toxique caché dans la forêt, en attente d'épandage. L'utilisation d'une telle quantité de ce produit aurait potentiellement conduit à la destruction de plus de 3 000 hectares de foret pluviale, décimant l'intégralité de la faune sauvage qui y habite et contaminant les nappes phréatiques.

    Selon un rapport de la Folha de São Paulo, la dernière utilisation de tels produits chimiques par des déboiseurs à été enregistrée en 1999, mais les sources officielles pensent que l'épandage de cet herbicide dévastateur pourrait devenir plus fréquent en réponse à la répression croissante - et opportune - des actes criminels environnementaux.

    « Les déboiseurs ont changé de stratégie parce qu’avec les agro-toxiques, ils parviennent à détruire davantage de zones boisées en peu de temps. Ils n'ont plus besoin de mobiliser des équipes de bûcherons et peuvent donc échapper à la surveillance de l'Ibama » a déclaré Jefferson Lobato, chef du département de surveillance de l'agence brésilienne pour l'environnement dans l’État d’Amazonas. Une fois les arbres morts, ils sont coupés par les bûcherons puis le terrain est alors utilisé comme pâturage."

    Lire l’article ici

    Joli "pâturage" en effet qu'un sol et une eau empoisonnés !

    "L'humanité" actuelle s'acharne décidément a détruire la vie et à scier la branche sur laquelle elle est assise par tous les moyens possibles avec une grande persévérance !

    Outre d'être d'une tristesse infinie - les mots sont faibles ! - c'est presque impossible à comprendre .

    Posts Associés

    Agent orange: la justice américaine rejette une plainte de Vietnamiens
    -> http://www.sens-de-la-vie.com/forums/viewtopic.php?topic=7817&forum=5&a_p=

    Monsanto : une sérieuse référence en matière de santé publique....
    -> http://www.sens-de-la-vie.com/forums/viewtopic.php?topic=743&forum=7&a_p=

    Les dommages sur l'environnement dus aux guerres modernes
    -> http://sens-de-la-vie.com/forums/viewtopic.php?topic=7724&forum=7&a_p=1

    Partout où l'homme blanc touche la terre, il y laisse une plaie.
    -> http://www.sens-de-la-vie.com/forums/viewtopic.php?topic=8553&forum=7&a_p=





    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!


    [ Message édité par : Francoise : 13-07-2011 04:25 ]

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 25-10-2012 08:46


    Posté par Alain sur VSV Facebook

    Au Mexique la biodiversité immense d’une forêt Maya est menacée Cette forêt de plaine est le cœur de la réserve de biosphère maya du nord du Guatemala, un sanctuaire de 2,1 millions d’hectares qui couvre 19% de la superficie du pays et représente quelque 60% de ses zones protégées est menacée de disparition à terme par toutes sortes de traficants. La surface de ce pays étant de 1.972.550 km2 c’est 374.784 K² ou 75% de la France qui vont être dévorés pour le Dieu $





    Lire : La forêt maya menacée par les cartels

    Nous n'avons, une fois encore, pas le temps de tout répercuter, mais dans ce domaine aussi, la guerre totale entre les défenseurs du vivant et ceux qui n'en ont rien à faire fait rage.
    Malgré une volonté de protection des forêts toujours présente au vu de certaines initiatives positives, leur saccage semble avoir repris de plus belle.

    Sommes nous obligés d'aller jusqu'à la destruction de la vie tous azimuts pour prendre conscience de la valeur de notre Terre ?

    Du point de vue des forêts, soyons vigilants aux conséquences de nos comportements ici !
    Au lieu de nous jeter sur certains meubles en kit attrayants certes - surtout dans le marketing qui les accompagne - purrquoi ne pas fréquenter ces boutiques de réemploi en cours de développement ?

    On y trouve des merveilles pour quelques sous!




    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 22-04-2013 07:13

    Posté par Alain sur VSV Facebook

    L’INFRA-CONSCIENCE HUMAINE.

    On se rapproche des temps ou la terre sera plus qu’une planète morte, une boule de roches désertes, qui roulera dans l’infini jusqu’à la fin des temps.

    Qu’attendent-ils pour cesser de répandre la mort?

    «Toute vie qui n'a pour but que de ramasser de l'argent est une piètre vie.»
    Andrew Carnegie


    Une compagnie minière compte détruire 1,6 million d'hectares de forêts en Indonésie



    "Une compagnie minière canadienne, (...) a annoncé qu'elle allait prochainement obtenir l'autorisation de détruire 1,6 million d'hectares de forêts en Indonésie pour procéder notamment à de nouvelles extractions minières.Une décision alarmante qui pourrait avoir un impact écologique désastreux."
    ..........

    " D'après ses dires, la société basée au Canada serait sur le point d'obtenir par le ministère indonésien des Forêts, l'autorisation de raser quelque 1,6 million d'hectares de végétation sur l'île de Sumatra.
    Comment ? en incitant le gouvernement à reclasser une forêt afin qu'elle ne soit plus protégée. "
    ......

    (Le nouveau plan) "consisterait à attribuer plus d'un million de nouveaux hectares à l'exploitation minière, quelque 400.000 nouveaux hectares à l'exploitation forestière et plus de 200.000 nouveaux hectares à des plantations d'huile de palme"
    .......

    "...accorder le permis d'exploitation signifierait la fin du moratoire décrété par le gouvernement et qui visait à mettre un terme à la déforestation massive de l'Indonésie. La province d'Aceh abrite de nombreux animaux comme les orangs-outans, rhinocéros et éléphants de Sumatra qui ont, au cours des dernières décennies subi des pertes critiques et sont désormais classés comme en danger critique d'extinction. Mais cet argument ne semble pas suffire à faire reculer la société."

    Lire tout ici



    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!




    [ Message édité par : Francoise : 22-04-2013 07:22 ]

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 04-09-2013 05:33

    Nouvelles menaces sur la forêt Amazonienne

    En Juillet 2009, nous nous étions réjouis (*) de la décision du président Equatorien Correa de renoncer à exploiter le pétrole du Yasuni pour préserver la forêt amazonienne. Hélas, il vient de faire volte face :

    "Le président Equatorien a annoncé que son pays allait exploiter le pétrole du parc de Yasuní. Il met ainsi fin à la première initiative visant à laisser sous le sol des réserves pétrolières contre une compensation financière internationale."

    Lire l’article ici

    Des associations indigènes et de défenseurs de l'environnement tentent de le faire revenir sur cette décision , elles ont entamé fin août une procédure visant à convoquer un référendum par initiative populaire sur la question de l'exploitation pétrolière de cette réserve.

    "Le parc, limitrophe du Pérou, est une forêt tropicale humide qui a servi de refuge pour les animaux durant l'ère glaciaire. Il recèle actuellement un dixième des espèces de la planète, en raison de sa localisation entre l'Amazonie, les Andes et la ligne équatoriale, selon le centre de recherches de biodiversité Tiputini de l'Université San Francisco de Quito. "

    Lire : Equateur : procédure lancée pour une consultation sur Yasuni

    Quand ( et si ?) les hommes comprendront ce qu'ils font, resters-t-il encore de la vie sur notre Terre ?


    (*) Voir : Naissance et progression d'une nouvelle façon de penser juste



    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

    Message édité par : Francoise / 04-09-2013 05:34


      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 07-06-2014 19:05





    Vu Ici



    Ici, pour, on l'imagine, faire réfléchir ceux qui n'y auraient jamais pensé...
    le mot "sauvage" est pris dans son sens dévié de vulgarisation
    Car, étymologiquement , "sauvage " vient de "Selva", la forêt.

    A l'origine donc, un "sauvage - el humbre de la Selva - est donc bien l'humain qui vit dans la forêt !
    Et il n'y a que fierté à en tirer !






    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!



    Message édité par : Francoise / 07-06-2014 21:46


      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 18-06-2014 08:50

    France Ecologie

    L’Etat brade les forêts françaises aux multinationales





    "Les services de l’Etat, chargés de conserver et développer les ressources de nos forêts, succombent aux sirènes du lobby industriel : dans le Lot, soixante-dix hectares de vergers à graines forestiers vont être vendus pour destruction à une multinationale. C’est l’avenir des forêts françaises et européennes qui se joue dans cette tractation opaque et malsaine."
    ..........

    "Après avoir déjà détruit une grosse part des landes du FRAU, milieu écologiquement fragile et riche en diversité biologique, et s’en être pris aux restes d’un patrimoine historique médiéval très prisé localement,(on) s’apprête maintenant à faire disparaitre le patrimoine biologique et scientifique inestimable que représentent ces vergers à graines forestiers.

    Il aura en effet fallu plus de quarante ans aux chercheurs de l’INRA et de l’IRSTEA, en collaboration avec l’ONF et d’autres partenaires de la forêt française, pour les créer. Ce fut de plus un investissement majeur de plusieurs dizaines de millions d’euros consenti durant toutes ces années aux frais du contribuable"
    .........

    "Ces vergers à graines forestiers, à quoi servent-ils ?

    - Ils produisent les semences forestières améliorées indispensables à la réalisation de reboisements de qualité. Ils ont déjà fourni près de dix tonnes de graines permettant l’établissement de plus de 150.000 hectares de plantations forestières.

    - Ils permettent la conservation de génotypes forestiers remarquables, aujourd’hui disparus en forêt naturelle, à partir desquels des forêts détruites ou dégradées peuvent être reconstituées.

    - Ils servent de support à une activité de recherche et de développement dans le secteur forestier, dans le cadre d’une fructueuse coopération européenne.

    C’est l’avenir des forêts françaises et européennes qui se joue dans cette tractation opaque et malsaine. Nous, citoyens, avons le devoir de résister individuellement et collectivement à cet abandon du patrimoine national au profit d’une multinationale qui n’a d’autre ambition que le profit."

    Lire tout ici

    Possibilité de signer une pétition ici






    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 30-06-2014 07:47



    Déforestation : « En Amazonie, c’est trop tard, on remplace les arbres par du soja transgénique »





    "Botaniste, spécialiste des forêts primaires, Francis Hallé s’est fait connaître par ses expéditions sur le Radeau des cimes, à bord duquel il a pu explorer la canopée des forêts tropicales. Auteur de nombreux ouvrages sur l’arbre, il a tourné, avec Luc Jacquet, le documentaire Il était une forêt. Dans cette interview, il revient sur le rôle essentiel que jouent les arbres dans les villes, et les forêts pour la planète.

    Stéphane Perraud : Dans quel état se trouvent les forêts primaires aujourd’hui ?

    Francis Hallé :
    Il n’y en a quasiment plus ! Les forêts sont dites primaires quand elles n’ont jamais subi la moindre destruction humaine. Il y a quarante ans on en trouvait encore beaucoup à la surface du globe. Aujourd’hui, il n’en subsiste que des lambeaux, dans la boucle du fleuve Congo, en Australie, dans le Grand Nord canadien, en Sibérie… Seuls le climat très difficile ou l’absence totale d’accès les protègent encore de la folie destructrice des hommes. En Amazonie, c’est trop tard. On rase les arbres pour les remplacer par du soja transgénique et de l’élevage.

    Pourquoi est-ce si inquiétant ?

    La forêt joue un rôle déterminant pour la survie de l’humanité. Les arbres purifient l’atmosphère en absorbant du gaz carbonique et en rejetant de l’oxygène [1]. Couper un arbre revient à détruire une usine d’épuration naturelle. Les arbres attirent la pluie. Leur feuillage et leur système racinaire filtrent l’eau. Ils jouent également un rôle de stabilisateurs pour les sols. Et bien sûr, ils abritent une flore et une faune exceptionnelles. Ce sont nos alliés, nos protecteurs. La disparition des forêts primaires n’est pas irréversible, mais pour passer d’une forêt secondaire (qui a repoussé après exploitation) à une forêt primaire, il faudrait la laisser tranquille pendant sept siècles !

    Que pensez-vous de la forêt française ?

    Elle est encore en relativement bon état. Mais elle ne joue pas du tout le même rôle que la forêt tropicale qui fonctionne douze mois sur douze et qui concentre un maximum de biodiversité. En France, nous avons une forêt jardinée. Globalement, les gens qui s’en occupent sont compétents. Même si je constate que l’ONF (Office national des forêts) qui gère la forêt publique a désormais pour ambition de faire de l’argent, comme dans le privé. Beaucoup d’agents de l’ONF ont une sensibilité écologique, mais la politique nationale leur impose d’exploiter la forêt avec une vision plus mercantile qu’avant.

    On entend souvent qu’une forêt a besoin d’être entretenue pour rester en bonne santé…

    C’est une hérésie !
    Les forêts existent depuis plus de 350 millions d’années, elles se portaient très bien avant l’arrivée de l’homme. Elles ont su se reconstituer après chaque évolution climatique majeure. Plus on intervient dans une forêt, plus on la fragilise. Il faut au contraire laisser faire la nature. Le bois mort au sol par exemple préserve les micro-organismes. Une forêt détruite par un incendie repoussera mieux si on n’intervient pas. Sa capacité de régénération est incroyable. Saviez-vous que lorsqu’on coupe une branche, on favorise l’arrivée des maladies ? Au Jardin des Plantes à Paris, on trouve des arbres tricentenaires qui n’ont jamais été taillés. Ils se portent très bien et ne sont pas dangereux pour les visiteurs.

    Justement, comment jugez-vous la présence des arbres en ville ?

    Ils sont essentiels.
    On ne pourrait pas vivre dans une ville entièrement minérale. Mais pour nos élus, les arbres sont du mobilier urbain, pas des êtres vivants. Dès qu’ils gênent un peu, on les coupe. Comme les citadins y sont attachés, quand on abat un vieil arbre, on le remplace par trois plus petits. C’est une triple arnaque. Patrimoniale, car rien ne remplace un vieil arbre sur le plan paysager. Financière, car ces jeunes arbres coûtent cher à l’achat, à la plantation et à l’entretien. Et écologique, car la captation des polluants n’est plus la même. C’est une question de surface. Un grand platane couvre 500 hectares si l’on additionne son écorce, ses feuilles et ses racines [2]. Il faudra plusieurs dizaines d’années pour que la surface cumulée des petits arbres remplace celle de l’ancien. Or beaucoup n’atteindront jamais l’âge adulte, car ils n’ont pas la place de se développer. Les beaux arbres qu’on coupe aujourd’hui ont été plantés il y a un siècle dans de bonnes conditions. Cela n’est plus possible à cause de la densité des réseaux souterrains urbains.

    Qu’est ce qui vous donne malgré tout de l’espoir ?

    L’agroforesterie se développe en France et redonne à l’arbre un rôle protecteur.
    Il s’agit de cultiver ou d’élever des animaux sous le couvert. Les rendements sont très bons. Nous n’avons rien inventé, on trouve trace de l’agroforesterie dès le 12e siècle en Indonésie. A Sumatra, les fruits, les légumes, le café, poussent dans des forêts naturelles. Quand il y a trop d’ombre, on coupe un tronc qui sert de combustible. C’est un bon équilibre.

    Avons-nous encore des choses à apprendre sur l’arbre ?

    Nous n’en sommes qu’au début de nos connaissances.
    Nous avons découvert par exemple qu’il existait des feuilles souterraines. Elles n’ont évidemment pas de chlorophylle, ce sont juste des réseaux de nervures qui hébergent les champignons symbiotiques [3]. Nous savons également que les arbres communiquent entre eux par leur réseau racinaire. Un individu qui manque de nutriments le fera savoir à ses voisins qui pourront les lui apporter. A l’inverse, nous avons observé que des arbres de la même essence évitent parfois de se toucher dans les airs. On suppose qu’ils se protègent ainsi des transmissions de maladie. Cela signifie que l’arbre est “conscient” d’être entouré par ses semblables. C’est fascinant.

    Propos recueillis par Stéphane Perraud.

    Cet article est extrait du numéro 10 du magazine Kaizen, dont Basta ! est partenaire (voir la description de Kaizen sur notre page Nos partenaires médias). Pour poursuivre son développement, Kaizen fait appel aux lecteurs qui souhaiteraient soutenir financièrement le magazine.

    Notes

    [1] Pendant leur croissance, les arbres libèrent de l’oxygène et absorbent du dioxyde de carbone (1 tonne de CO2/ m3 de bois nouveau). Ce processus cesse quand l’arbre arrive à maturité. Mais le CO2 reste stocké même après abattage et transformation en planche. Il n’est libéré dans l’atmosphère que si on laisse l’arbre se décomposer ou lorsqu’on brûle le bois.

    [2] Un chiffre qui peut sembler énorme ! « Nous, humains, avec nos 2 mètres carrés de peau, sous-estimons la surface de l’arbre. Pour la calculer, il faut mesurer chaque feuille recto verso, ajouter la surface du tronc, des branches et rameaux, des racines longues et fines et des poils absorbants, sans oublier les poches dans l’écorce. Un arbre feuillu de 15 mètres occupe au total 200 hectares, l’équivalent de Monaco. Il double de poids quand il est mouillé. Toute cette surface respire, nous fait respirer », explique un article du Monde, L’arbre, allié de taille, à propos de l’ouvrage de Francis Hallé, Du bon usage des arbres. Un plaidoyer à l’attention des élus et des énarques (Actes Sud).

    [3] Les champignons vivent en symbiose avec l’arbre. Chacun apporte à l’autre les substances qui lui manquent : les champignons ont besoin des sucres synthétisés par l’arbre, en contrepartie ils lui fournissent eau et sels minéraux."

    SOURCE






    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 10-07-2015 14:23


    Un Quiz intéressant : prenons conscience de notre empreinte sur la forêt

    -> http://www.empreinte-foret.org/quizz/

    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 28-05-2016 18:43


    La Pologne entame des abattages dans la dernière forêt primaire d’Europe





    "Les autorités polonaises ont décidé de procéder à des coupes importantes dans la dernière forêt primaire du continent, notamment pour des raisons touristiques. Les écologistes et Bruxelles protestent.Les autorités polonaises considèrent que ce sont des opérations de «protection». Les associations environnementales estiment que c’est de la destruction pure et simple. La forêt de Bialowieza, sur la frontière entre la Pologne et le Bélarus, est la proie des bûcherons depuis le 24 mai."

    Lire l’article ici



    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.