Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

7 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  lundi 24 février 2020
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 24 742 667
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Initiatives positives et signes d'espoir » » 10 commandements pour sauver la planète, l’humanité et la vie (Evo Morales)  
    Auteur10 commandements pour sauver la planète, l’humanité et la vie (Evo Morales)
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 19-10-2008 10:30


    10 commandements pour sauver la planète, l’humanité et la vie
    Message à la Journée Continentale de Solidarité avec la Bolivie


    "Dans le cadre de la Journée Continentale de Solidarité avec la Bolivie et avec Evo Morales qui s’est déroulée le 9 octobre 2008 à Ciudad de Guatemala – en activité connexe au 3e Forum Social des Amériques - , le président bolivien a fait parvenir le message suivant aux mouvements sociaux qui y étaient pré

    "je veux partager et proposer à débat quelque 10 commandements pour sauver la planète, l’humanité et la vie, non seulement à ce niveau-ci mais aussi avec nos communautés, avec nos organisations.

    1 - Premièrement, si nous voulons sauver la planète Terre et sauver la vie et l’humanité, nous sommes dans l’obligation de mettre un terme au système capitaliste. Les effets graves du changement climatique, des crises énergétiques, alimentaires et financières, ne sont pas le produit des êtres humains en général, mais du système capitaliste en vigueur, inhumain avec son développement industriel illimité.

    2 - Deuxièmement : renoncer à la guerre, parce que les peuples ne gagnent rien avec les guerres, seuls les empires gagnent. Ne gagnent pas les nations mais les transnationales. Les guerres profitent à de petites familles et non aux peuples. Les milliards de milliards de millions destinés à la guerre doivent plutôt l’être pour réparer et soigner la Terre Mère qui est blessée par le changement climatique.

    3 - Troisième proposition pour le débat : un monde sans impérialisme ni colonialisme, où les relations doivent être orientées dans le cadre de la complémentarité et prendre en compte les asymétries profondes qui existent d’une famille à l’autre, d’un pays à l’autre, et d’un continent à l’autre.

    4 - Le quatrième point est orienté sur le thème de l’eau, qui doit être garantie comme droit humain et protégée de la privatisation en peu de mains. Car l’eau est vie.

    5 - Comme cinquième point, je veux vous dire que nous devons chercher la manière de mettre un terme au gaspillage d’énergie. Nous sommes en train d’épuiser, depuis 100 ans, l’énergie fossile créée durant des millions d’années. Comme certains présidents qui réservent des terres pour des automobiles de luxe et non pour l’être humain, nous devons mettre en œuvre des politiques pour freiner les agrocarburants et, de cette manière, éviter la faim et la misère pour nos peuples.

    6 - Le sixième point est celui de la Terre Mère. Le système capitaliste ramène la Mère Terre à une matière première. Or la terre ne peut être comprise comme une marchandise : qui pourrait privatiser ou louer sa mère ? Je propose que nous organisions un mouvement international de défense de la Mère Nature, pour récupérer la santé de la Terre Mère et reconstituer avec elle une vie harmonieuse et responsable.

    7 - Le septième point du débat est constitué par le thème central des services de base, c’est-à-dire l’eau, la lumière, l’éducation, la santé qui doivent être pris en considération comme un droit humain.

    8 - Comme huitième point : consommer ce qui est nécessaire, donner la priorité à ce que nous produisons et consommons localement, mettre un terme à la consommation, au gaspillage et au luxe. Nous devons donner la priorité à la production locale pour la consommation locale, en stimulant l’autosuffisance et la souveraineté des communautés dans les limites permises par la santé et les ressources limitées de la planète.

    9 - L’avant-dernier point est la promotion de la diversité culturelle et économique. Vivre unis en respectant nos différences, non seulement physionomiques mais aussi économiques –des économies maniées par les communautés et associations.

    10 - Soeurs et frères, comme dixième point, nous proposons le Bien Vivre - ne pas vivre mieux au détriment de l’autre - , un Bien Vivre basé sur l’expérience de nos peuples, sur les richesses de nos communautés, terres fertiles, eau et air propres. On parle beaucoup du socialisme, mais il faut améliorer ce socialisme du XXIe siècle en construisant un socialisme communautaire ou, simplement, le Vivre Bien, en harmonie avec la Terre Mère, en respectant les modèles d’expérience de la communauté.sents."


    Lire tout sur :
    -> http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article8398




      Profil  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 20-10-2008 05:49



    Merci infiniment chère Françoise.

    Ce texte est admirable, rien d'étonnant : il vient d'un Amérindien Aymara.

    Un Sioux, Vine Deloria auteur de bestsellers aux USA avait déjà écrit en s'adressant aux blancs en général: "Nous vaincrons car nos idées sont plus justes que les vôtres".

    Le texte du président Bolivien Evo Morales présente des similitudes importantes avec le challenge de VSV et son rappel des 6 droits basiques des êtres humains (qui actuellement ne sont pas pris en considération) et notamment les deux premiers qui sont:


    - Le premier est la reconnaissance du Droit pour tous les peuples, et tous les individus qui le demandent, de pouvoir disposer gratuitement de leurs terres, ou d'une terre, et ce comme ils l'entendent, afin de subvenir eux-mêmes à leurs besoins, notamment alimentaires, librement et indépendamment de toute industrie.

    Ce qui implique que les états, ou les très grands propriétaires fonciers, restituent et redistribuent les terres qu'ils se sont appropriées. Dans la mesure où cela est réalisable bien sûr, et cela l'est très souvent. Ce droit étant reconnu, seules des solutions pragmatiques pourront être appliquées. Par exemple, il va de soi, bien sûr, que TOUT le continent Américain ne peut pas être restitué aux Amérindiens, mais il n'en demeure pas moins que cela pourrait être fait en de nombreux endroits. De même tous les pays ou collectivités territoriales ont un capital foncier inutilisé qui serait mieux employé en le repeuplant .

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    - Le second est la reconnaissance du Droit pour tous les peuples, et tous les individus, à ce que les éléments minimum vitaux indispensables à l'existence humaine, que sont: l'air, l'eau et la nourriture, ainsi que l'espace naturel - propres et sains - soient disponibles et accessibles pour tous en étant exempts de pollution quelconque, notamment chimique, nucléaire, ou électromagnétique.

    Ce qui implique que les grands organismes du N.O.M, les états et les grandes multinationales, s'obligent rapidement à conduire toutes les actions nécessaires pour atteindre ce but.

    C'est une occasion de lire ou de relire cette page

    Go >>> http://www.sens-de-la-vie.com/Archepages/vsv_soutiens.htm
    Amitiés à tous





    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

    [ Message édité par : Alain : 20-10-2008 05:52 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 22-10-2008 02:52



    Evo Morales vient de remporter une belle victoire.

    Il peut avoir le sourire: après des mois de bataille acharnée, le Congrès a approuvé mardi son projet de nouvelle Constitution. Par ce texte, qui doit encore être soumis à référendum, le président bolivien entend améliorer le sort des populations indiennes et défavorisées. Il a finalement accepté de ne briguer qu'un seul mandat supplémentaire, afin de rallier les voix de l'opposition.

    Lire la suite de l'article

    NOTA: Ce projet de référendum constitutionnel avait provoqué la colère des grands propriétaires terriens car, d'inspiration indigéniste, il entend améliorer le sort des plus défavorisés. La nouvelle Constitution inscrit leur droit à l'autonomie sur leurs terres traditionnelles et leur accorde une part "prioritaire" des revenus tirés ressources naturelles du pays, essentiellement du gaz. Elle prévoit aussi de mettre en place une réforme agraire sur le modèle socialiste et de faciliter l'accès des plus pauvres aux pouvoirs judiciaire et législatif.


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 08-12-2009 02:49



    Bonjour amis de VSV

    Evo Morales vient de remporter une seconde éclatante victoire.

    Jugez-en:

    Bolivie : Le triomphe d’Evo Morales

    Evo Morales aurait obtenu plus de 60 % des voix au premier tour de la présidentielle, selon trois sondages réalisés par des chaînes de télévision à la sortie des urnes. Ces sondages indiquent également que son Mouvement vers le socialisme (MAS) aurait remporté les deux tiers des sièges au Sénat.

    Déjà maître de la chambre basse, le MAS pourrait désormais mettre en oeuvre, sans entrave, la nouvelle constitution adoptée en janvier 2009, s'il est confirmé qu'il a remporté une majorité absolue au Sénat.

    En soirée, le président sortant a revendiqué la victoire et promis d'accélérer les changements mis en branle lors de son premier mandat, devant ses partisans enthousiastes qui scandaient son nom.

    “Le peuple bolivien a de nouveau fait l'Histoire. Cette majorité de plus des deux tiers des députés et sénateurs nous fait obligation, me fait obligation, d'accélérer le processus de changement”. Evo Morales

    Son principal adversaire, l'ancien militaire et gouverneur provincial Manfred Reyes Villa, récolterait environ 24 % des suffrages exprimés. Si ces résultats se confirment, Evo Morales n'aura pas à se soumettre à un second tour, ayant obtenu la majorité absolue des voix.

    Premier président d'origine indigène de l'histoire de la Bolivie, Evo Morales, un indien aymara âgé de 50 ans, bénéficie de l'appui massif des classes défavorisées, notamment des autochtones, qui constituent 60 % de l'électorat. Lors de la présidentielle de 2005, il a obtenu 53,7 % des voix.

    Le scrutin, auquel étaient conviés près de 5 millions d'électeurs, se déroule en présence de 55 000 policiers et militaires, 230 observateurs de l'Organisation des États américains et de l'Union européenne.

    Allié du président vénézuélien Hugo Chavez, Evo Morales s'inscrit dans le courant de gauche radical d'Amérique latine. Le pays est notamment membre de l'Alliance bolivarienne pour les Amériques (ALBA), un bloc antilibéral fondé par le Venezuela et Cuba en 2004.

    Depuis son entrée en fonction en janvier 2006, il a dirigé un vaste programme de réformes démocratiques et sociales dans le pays le plus pauvre des Amériques. M. Morales a nationalisé des entreprises de télécommunication et d'exploitation minière et a augmenté les impôts des entreprises énergétiques étrangères afin d'accroître les dépenses sociales. Cette mesure a été très bien reçue parmi la population du pays le plus pauvre d'Amérique du Sud, où plus de la moitié des habitants vivent sous le seuil de la pauvreté.


    Veuillez consulter le site de l’ICRA pour plus d'information
    http://www.icrainternational.org/



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 21-12-2009 11:23

    Je n'ai pas vu que les "grands" médias aient relayés ce qui suit (et il semble que cela n'ait pas été le cas) : le président Bolivien a fait des propositions à Copenhague et chaque proposition a été saluée par des cris d’approbation des membres des mouvements sociaux présents.

    Extraits de l’intervention du Président de la Bolivie lorsqu’il s’est réuni avec les mouvements sociaux.

    " (..) En quoi consiste le fait que les peuples du monde décident du futur de l’humanité ? Il consiste en un référendum mondial sur le changement climatique. Que les peuples du monde décident par leur vote conscient du destin de l’Humanité. Comme dirigeant syndical, j’ai une petite expérience du pouvoir de l’organisation, de la conscientisation, de l’unité pour changer de petites comme de grandes choses. Je crois dans nos mouvements sociaux : ils connaissent leurs problèmes, ils connaissent aussi les solutions.

    Je veux vous lire la première proposition de ce référendum :

    1 - Êtes-vous d’accord pour rétablir l’harmonie avec la nature, et pour reconnaître les droits de la Terre Mère ?

    (cris et applaudissements d’approbation de la salle)

    2 - Êtes-vous d’accord pour changer ce modèle de surconsommation et de gaspillage qu’est le système capitaliste ?

    (cris et applaudissements d’approbation de la salle)

    3 - Êtes-vous d’accord pour que les pays développés réduisent et réabsorbent leurs émissions de Co2 à effet de serre pour que la température ne monte pas de plus d’un degré centigrade ?

    (cris et applaudissements d’approbation de la salle)

    4 - Êtes-vous d’accord pour transférer tout ce qui a été dépensé dans les guerres et pour consacrer un budget supérieur à la défense de la Terre face au changement climatique ?

    (cris et applaudissements d’approbation de la salle)

    5 - Êtes-vous d’accord avec un tribunal de justice climatique pour juger ceux qui détruisent la Terre Mère ?

    (cris et applaudissements d’approbation de la salle)

    Compagnon Chávez, le document vient d’être approuvé dans ce sommet sur le Changement climatique. De nouveau je salue l’effort et la mobilisation des mouvements sociaux. Nous sommes des présidents alliés des mouvements sociaux. Je veux continuer à apprendre de vous. _ Je suis élève des mouvements sociaux de Bolivie et du monde. Je veux vous dire que je ne me sens plus seul.

    Ne vous sentez pas seuls dans cette lutte pour la vie, pour l’humanité, pour la défense de la Terre Mère. Que nous accompagnent les mouvements sociaux, nous présidents qui essayons d’exprimer la pensée de nos peuples, est indispensable. Seuls, Evo ou Hugo nous ne pouvons avancer, mais si les peuples nous accompagnent nous sommes ici pour changer les politiques capitalistes qui font tant de mal à l’humanité.

    (...) Nous vaincrons. Planète ou mort ! Quand, quand, carajo !"

    Lire l’article ici


    [ Message édité par : Francoise : 21-12-2009 11:26 ]

    [ Message édité par : Moderateur : 21-12-2009 11:57 ]

      Profil  Citation   
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.