Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

30 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  dimanche 05 avril 2020
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 25 049 442
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » N.O.M » » Actualités sur le risque majeur de krach et de dépression mondiale.  
    4 pages [ 1 | 2 | 3 | 4 ]
    Auteur Actualités sur le risque majeur de krach et de dépression mondiale.
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 28-03-2009 03:25




    L'indispensable réforme du système financier mondial, par Joseph Stiglitz

    L’ampleur dramatique de cette crise, qui sera durement ressentie par les nations les plus fragiles, montre qu’on ne peut se contenter de réformes cosmétiques, avertit Joseph Stiglitz. Il est urgent, dit-il, de refonder le système financier international et de l’ouvrir au pays émergents. Des institutions nouvelles devront être créées, de même qu’une devise de réserve internationale, ce qui aurait pour effet immédiat d’affranchir les pays émergents de l’obligation d’amasser des piles de dollars sous la forme de bons du Trésor US afin de se constituer des réserves de changes qui seraient plus utilement employées à financer leur développement. Joseph Stiglitz présente ici les principales conclusions de la commission d’experts rassemblés sous l’égide des Nations Unies.

    La crise financière qui a débuté aux Etats-Unis sur le marché des subprimes s’est désormais transformée en une récession mondiale - avec une croissance qui devrait être négative de 1,5%, soit la pire valeur depuis la Grande Dépression. Même les pays qui ont agit correctement subissent une baisse marquée de leurs taux de croissance, voire une profonde récession. Et les douleurs seront ressenties de façon bien plus aiguës par les pays en développement.

    Lire la suite de l'article





    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 02-04-2009 04:18



    G20 • Sept heures pour sauver le monde


    Eviter que le Sud ne sombre, préparer une révolution écolo… l'agenda du G20 qui débute à Londres va bien au-delà des plans de relance déjà mis en place dans la plupart des pays de la planète.

    Le sommet de Londres est le signe d'un basculement dans l'équilibre du pouvoir, puisque c'est le G20, plutôt que l'élite économique traditionnelle du G7, que l'on considère désormais comme le forum adapté à un débat sur le changement. Le G7 a été rejoint par ce que l'on appelle les nations du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), dont les économies, regroupées, seront bientôt plus fortes que celles du G7.

    Pourtant, ce sont ces économies émergentes, ainsi que les pays les plus pauvres du monde, qui ont été parmi les plus nombreuses à être frappées de plein fouet par la récession. Le volume mondial des échanges a accusé un ralentissement de 25 %, et l'économie planétaire va se contracter cette année pour la première fois depuis 1945.

    Un facteur a joué un rôle essentiel dans ce phénomène : l'effondrement des crédits commerciaux à court terme, dont dépendent 90 % des échanges entre les pays en développement. L'économie brésilienne, qui a connu une croissance de plus de 5 % l'an dernier, a brutalement fait marche arrière, affichant un recul catastrophique de 3,6 % au dernier trimestre. Le sommet devrait s'entendre sur la création d'un fonds de 100 milliards de dollars pour garantir des accords de crédit à l'exportation pour les pays les plus pauvres. Une relance cruciale, car les échanges commerciaux sont le moteur qui permet aux pays en développement de s'arracher à la pauvreté, comme l'ont montré l'Asie du Sud-Est et la Chine.
    Mais cela ne suffira pas. La Banque mondiale a, il y a peu, révélé que 17 des membres du G20 avaient pris des mesures protectionnistes, en dépit de leurs engagements lors de leur rencontre précédente à Washington. Il est vital que le sommet accouche de mesures sérieuses pour contrer ces décisions.

    Lire la suite de l'article



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 03-04-2009 06:17



    Vers un nouvel ordre économique mondial ?



    "Si vous regardez les conclusions du sommet, il est juste de dire qu'elles sont plus ambitieuses qu'attendu", a déclaré José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne, lors d'une conférence de presse, à l'issue de la réunion du G20. Elles sont le résultat d'un "rude travail" et d'une "action collective", qui permettront de remettre l'économie mondiale "sur ses pieds" dans les mois à venir, s'est félicité M. Barroso.

    Naissance d'un « nouvel ordre mondial », selon le Premier ministre britannique Gordon Brown, « compromis historique », pour la chancelière allemande Angela Merkel. Barack Obama, a considéré que le sommet a été "très productif", et constitue un "tournant" par "l'ensemble sans précédent d'actions coordonnées" qui y ont été décidées pour renouer avec la croissance.

    Les bourses ont très bien accueilli ces nouvelles.


    Lisez "Les engagements du G20 unanimement salués"



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 01-06-2009 04:53



    Bonjour amis lecteurs

    Nous avons déjà évoqué le 3 décembre 2008 (ci dessus) la qualité des prédictions de "Global Europe Anticipation" dans leur bulletin N°29.

    Voici leur bulletin N° 35.

    Le plan du NOM - si tant est qu'il y eut planification -, entre en phase d'application.

    Amis paranos, de joyeuses réjouissances sont proches...

    Jugez en :



    Crise systémique globale : Juin 2009 – Quand le monde sort définitivement du cadre de référence des soixante dernières années

    - Communiqué public GEAB N°35 (15 mai 2009) -

    Le surréalisme financier qui aura présidé aux évolutions boursières et aux indicateurs financiers et commentaires politiques de ces deux derniers mois est le chant du cygne du cadre de référence dans lequel le monde vit depuis 1945.

    De la même manière que, en Janvier 2007, dans le GEAB N°11, LEAP/E2020 avait décrit la charnière 2006/2007 comme caractérisée par un « brouillard statistique » typique de l’entrée en récession et conçue pour faire douter les passagers que le Titanic était bien en train de couler (1), notre équipe considère aujourd'hui que cette fin de Printemps 2009 marque la sortie définitive du référentiel utilisé depuis une soixantaine d'années par les acteurs économiques, financiers et politiques mondiaux pour effectuer leurs prises de décisions, et en particulier de sa version « simplifiée », utilisée massivement depuis la chute du bloc communiste en 1989 (le référentiel étant alors devenu purement américano-centré).

    Au-delà de tout aspect théorique, cela signifie concrètement que les indicateurs que chacun a l'habitude d'utiliser pour ses décisions d'investissement, de rentabilité, de localisation, de partenariat, etc… sont devenus obsolètes, et qu'il faut désormais chercher ailleurs les indices pertinents si l’on veut éviter de prendre des décisions désastreuses.

    Lire la suite de l'article




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 30-06-2009 10:30

    Ce n'est pas à proprement parler une "actualité" si on suit le calendrier , mais voici une petite séquence extrêmement édifiante qui a été traduite en français ! Je pense que nous n'en avons pas encore fait état sur le forum.

    Nous sommes au sénat américain (à une date que je ne peux pas déterminer avec précision ). Alan Grayson , membre de la chambre des représentants, démocrate, interroge une inspectrice générale de la Réserve Fédérale (FED) au sujet de 9000 millliards de dollars qui ont purement et simplement "disparu" , hors compte !

    Soit une dette de 30.000 dollars pour chaque homme, femme et enfants des Etats-Unis !


    Voir la séquence sous-titrée


    A la question :

    - "Savez-vous qui a reçu ce trillion de dollars pour lequel la FED a étendu son bilan en septembre dernier ?
    - Connaissez-vous l'identité de ceux ou de celui qui sont reçeveurs de ces fonds ?"

    L'inspectrice répond:

    - "Je ne sais pas. Nous n'avons pas regardé ce secteur spécifique à ce moment particulier des examens.

    A la question :

    - "Etes-vous familiers de ce genre de transactions hors bilan ?"

    L'inspectrice répond par quelque chose d'extrêmement flou. En fait, elle ne répond pas.

    Aux questions :

    - "Qu'avez vous fait pour examiner les transactions hprs bilan conduites par la FED qui selon Bloomberg s'élèvent désormais à 9 millions de dollars depuis ces huit derniers mois ?

    - Avez-vous enquêté sur la disparition de 9 millions de dollars de transactions conduites la FED ?

    L'inspectrice répond :

    - "Je n'ai pas assez d'éléments pour répondre à la question "

    A la question :

    - "Etes vous en train de me dire que personne à la FED ne suit la trace de façon régulière des pertes...."

    Le questionneur n'obtient pas de réponse précise. l'inspectrice " n'est pas en mesure de répondre...."

    Où est allé cet argent ?

    A qui et à quoi va-t-il servir ?


    Cet article sur le sujet fait remarquer que :


    "En 2001, le 10 Septembre, c’est-à-dire la veille des funestement célèbres attentats du 11 Septembre 2001, Donald Rumsfeld déclarait que le Pentagone avait égaré de manière inexpliquable la somme de 2300 milliards de dollars US. ( a titre informatif : 500 milliards de dollars US correspond environ au budget annuel de la defense : 9 000 milliards ! de quoi faire tourner la machine de guerre pendant 18 ans )"



    [ Message édité par : Francoise : 30-06-2009 10:40 ]

      Profil  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 23-07-2009 10:55

    Dette de la France - Un milliard de trou par jour

    "Un milliard de plus par jour.
    C’est le record historique qu’à battu la dette publique française au premier trimestre 2009.

    Avec 87 milliards d’augmentation, c’est "la plus forte croissance de l’endettement en temps de paix", a commenté sobrement GC (le) rapporteur (’UMP) de la Commission des Finances de l’Assemblée.

    On n’est pas près d’oublier ce trimestre historique : son ardoise de 87 milliards va coûter, chaque année, 3 milliards aux contribuables pour le règlement des seuls intérêts.
    ..........
    Une somme qui s’ajoutera aux 55 milliards d’intérêts que coûte déjà l’ensemble de la dette ( 1 413 milliards )
    Sans, évidemment, commencer à rembourser le premier centime du capital lui-même.

    Nos enfans et nos petits enfants auront le plaisir de s’en charger.

    -> http://inventerre.canalblog.com/archives/2009/07/20/14438035.html



      Profil  Citation   
    Finkel
    453      

    Finkel
      Posté : 05-08-2009 11:36


    ANGLETERRE

    Les Anglais délocalisent même leurs fonctionnaire !
    La crise est telle que l'équipe de Brown a encore eu une idée géniale: délocaliser certains emplois d'Etat en... Inde ! Pourquoi payer 2000 livres par mois un fonctionnaire quand on peut payer le même à 25 euros par mois, puisque tout son travail consiste à répondre simplement au téléphone ! J'avais vu cette info, et l'un de nos lecteurs me l'a rappelée car je l'avais oubliée ! C'est un scoop du Times de Londres signé Jill Sherman et les syndicats sont restés "scotchés" par un tel cynisme ! "Plus de 500 fonctionnaires sur 1300 devront partir dans les 18 mois pour sauver 45 millions de livres" écrit Jill Sherman
    ...


    Impôt sur les belles vues
    Les politiciens veulent imposer un nouvel impôt de 600 € sur les maisons qui ont des belles vues et des patios ! (non ce n'est pas le 1er avril, vous n'avez pas glissé dans votre escalier, et vous n'avez pas franchi une porte temporelle).
    ...Simon Walters écrit que "plus de 100.000 maisons ont été estimées et seront pénalisées simplement pour avoir une jolie vue de leur fenêtre".

    Impôt sur la place de parking
    Après l'impôt sur la vue que vous avez de votre fenêtre, l'équipe de Gordon Brown en a inventé un nouveau: la taxe sur la place de parking que vous donne votre employeur !!

    Sources
    http://www.jovanovic.com/blog.htm
    http://www.dailymail.co.uk/

    Voir, Comprendre, Agir !
    http://www.sens-de-la-vie.com/

      Profil  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 23-11-2009 02:18




    Merci chère Françoise et Finkel de vos interventions qui animent ce sujet.

    Et voici une nouvelle intéressante dans la même lignée.



    La Société Générale a publié un scénario d’« effondrement global » de l’économie.

    Par Ambrose Evans-Pritchard.



    La Société Générale a adressé à ses clients une étude prospective développant trois scénarios d’évolution de la crise. L’un d’entre eux évalue les conséquences d’une crise de surendettement des Etats dans une économie anémiée, déclenchant un "effondrement global". A l’automne 2008, tous les observateurs ont à un moment où à un autre été saisis par l’effroi. Le système financier international était sur le point de s’effondrer, et la perspective d’une situation semblable à celle de l’Argentine en 2001 se rapprochait chaque jour un peu plus.

    L’ampleur des interventions et garanties qui ont été nécessaires défie l’imagination : 14 000 milliards au total pour les USA, la Grande Bretagne et la zone euro, soit l’équivalent du quart du PIB mondial. La dette privée, devenue insoutenable, est désormais consolidée par les comptes publics. La monnaie de crédit privée émise par les banques était sur le point de perdre sa valeur. Les monnaies d’Etat ont été émises et mobilisées pour étayer un mauvais papier et sauver la mise des banques (et des banquiers, qui se sont au passage servis sans vergogne). Il faudra des années pour liquider les dettes privées et rebalancer les échanges internationaux. D’ici là, l’hémorragie des comptes publics va se poursuivre.

    Extraits :


    Dans le scénario baissier de la banque française (le pire parmi les trois envisagés) le dollar continuerait de baisser et le marché mondial des actions rejoindrait les minima de mars. L’immobilier continuerait à chuter. Le baril de pétrole redescendrait à 50 dollars en 2010.

    Les gouvernements ont déjà utilisé l’arme budgétaire. Même en l’absence de nouvelles dépenses, la dette publique devrait exploser d’ici 2 ans à 105% du PIB au Royaume-Uni, 125% aux USA et en EU, et 270% au Japon. Au niveau mondial, la dette des états atteindrait 45 mille milliards de dollars, et sera multipliée par 2,5 en 10 ans.

    (Les chiffres du Royaume-Uni paraissent faibles car le niveau d’endettement préalable était bas. M. Ferman indique que le Royaume-Uni convergera avec l’Europe à 130% du PIB d’ici 2015 dans le scénario baissier).

    La charge induite par la dette sera plus importante qu’elle ne l’était après la seconde Guerre Mondiale, lorsque les niveaux d’endettement étaient similaires. Avec des populations vieillissantes, il sera plus difficile de faire baisser la dette grâce à la croissance. « Une dette publique élevée paraît insoutenable à terme. Nous avons presque atteint un point de non retour pour la dette du gouvernement », note le rapport.

    Alléger la dette par l’inflation pourrait paraître un moindre mal à certains gouvernements.

    Dans ce cas l’or « n’en finirait pas de monter », seul refuge par rapport à la monnaie papier. La dette privée est également écrasante. Même si le taux d’épargne US se stabilise autour de 7% et est entièrement utilisé au remboursement de la dette, il faudra encore 9 ans aux ménages pour ramener le ratio dette/revenu aux niveaux raisonnables existant dans les années 1980.


    Nous sommes en plein délire!



    Amitiés à tous



    Lisez l’ensemble de cet article pour en savoir plus



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

    [ Message édité par : Alain : 23-11-2009 02:22 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 02-12-2009 02:20




    Le début de la Crise systémique globale est pour 2010



    Selon le Global Europe Anticipation Bulletin: "Faute de refonte majeure du système monétaire international, le monde est bien en train d'entrer actuellement dans la phase de dislocation géopolitique mondiale de la crise systémique globale. Pour l'année 2010, sur fond de dépression économique et sociale, et de protectionnisme accru, cette évolution va ainsi condamner un grand nombre d'États à choisir entre trois options brutales, à savoir : l'inflation, la forte hausse de la pression fiscale ou la cessation de paiement".

    Voici le début de l’analyse du GEAB :

    "Un nombre croissant de pays (USA, Royaume-Uni, Euroland , Japon, Chine ,…), ayant tiré toutes les cartouches budgétaires et monétaires dans la crise financière de 2008/2009, ne peut en effet plus s'offrir d'autre alternative.

    Cependant, par réflexe idéologique et pour tenter d'éviter par tous les moyens d’assumer des choix aussi douloureux, ils vont néanmoins tenter de lancer de nouveaux plans de stimulation économique (souvent sous d'autres appellations) alors même qu'il est devenu évident que les formidables efforts publics de ces derniers mois visant à relancer la croissance ne seront pas relayés par le secteur privé. En effet, le consommateur-tel-qu'on-le-connaît-depuis-plusieurs-décennies est bel et bien mort, sans espoir de ressusciter.

    Et comme près de 30% de l'économie des pays occidentaux n'est plus aujourd'hui constituée que de « zombies économiques » - institutions financières, entreprises ou même états dont l'apparence de vie n'est due qu'aux flots de liquidités injectées quotidiennement par les banques centrales, l'inéluctabilité de l' « impossible reprise » est donc confirmée. Le chacun pour soi international et social (au sein de chaque pays) est ainsi programmé tout comme l'appauvrissement généralisé de l'ex-Occident, États-Unis au premier chef.

    C’est en fait à un sabordement de l'Occident qu'on assiste en direct, avec des dirigeants incapables de d'affronter la réalité du monde d'après la crise et qui s'obstinent à répéter les méthodes du monde d'hier dont, pourtant, tout le monde peut constater l'inefficacité."


    Logique, mais atterrant, non ?

    Amitiés à tous.



    Lire la suite de l’article



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 02-12-2009 02:48 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 26-12-2009 04:29



    Bonjour amis lecteurs

    Un de nos participants, Éric - que je remercie vivement - à dégoté une vidéo qui explicite parfaitement l'absurdité du système économique et monétaire actuel et les raisons qui l’amèneront inévitablement à s’effondrer. Le tout est exprimé de façon ludique au moyen de dessins animés. L’auteur suggère des solutions réalistes mais difficiles à appliquer.

    Cette vidéo intitulée "L'Argent Dette de Paul Grignon" est assez longue (50 minutes), mais elle mérite vraiment d'être vue.

    Avis aux amateurs, vous serez sans doute très surpris.

    Amitiés à tous


    Voir la vidéo


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

    [ Message édité par : Alain : 26-12-2009 04:40 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 03-01-2010 03:39



    2010




    Dessin de Ingram Pinn paru dans Financial Times



    Le plus dur est à venir

    Cela fera bientôt un an que Barack Obama a fait son entrée à la Maison-Blanche. Au cours de sa première année de mandat, le président américain a eu beaucoup à faire. Si son projet de réforme du système de santé a été entériné fin décembre par le Sénat, il lui reste de nombreux autres dossiers à gérer. La situation en Afghanistan, où il a décidé de renforcer la présence des troupes américaines, sera sans doute au cœur de ses priorités à venir dans la mesure où il a déjà annoncé que les soldats américains quitteront le territoire afghan dès juillet 2011..

    Je crains fort que ce constat concerne plus de pays qu'on ne pense, non ?

    Notamment car la crise systémique globale va connaître un nouveau point d'inflexion à partir du Printemps 2010. En effet, à cette date, les finances publiques des principaux pays occidentaux vont devenir ingérables, selon LEAP/E2020. Ils vont devenir ingérables parce qu’il deviendra simultanément évident que de nouvelles mesures de soutien à l'économie s’imposent au vu de l'échec des différents stimulus de 2009 et que l'ampleur des déficits budgétaires interdit tout nouvelle dépense significative.

    Lire :

    Nouveau point d'inflexion de la crise systémique globale



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

    [ Message édité par : Alain : 03-01-2010 03:40 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 31-01-2010 13:44


    "Le plus dur est à venir" : c'est aussi l'avis de Paul Jorion que vous pouvez écouter ICI dans sa chronique du 29 Janvier 2010 (11')

    Paul Jorion est , entre autres, "chroniqueur pour Le Monde-Économie et BFM Radio. Il est Docteur en Sciences Sociales de l’Université Libre de Bruxelles, diplômé en sociologie et en anthropologie sociale. Il a enseigné aux universités de Bruxelles, Cambridge (Département d'Anthropologie Sociale), Paris VIII (Département de Psychanalyse) et à l’Université de Californie à Irvine (Regents’ Lectureship). Il a également été fonctionnaire des Nations-Unies (FAO), participant à des projets de développement en Afrique."


      Profil  www  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 03-02-2010 14:41

    Fox News annonce l'effondrement du dollar et l'avènement d'une monnaie mondiale et d'un "Nouvel Ordre Mondial" itou !
    Traduction amateur en français.

    -> http://rutube.ru/tracks/2873417.html?v=17f94bf18a8fe4d7aceb60ed2841cd69


    Merci à Nenki

    [ Message édité par : Francoise : 03-02-2010 14:42 ]

      Profil  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 04-03-2010 09:48


    Chacun(e) peut voir ce qui se passe actuellement en Grèce..

    Dans un article tout récent (le 2 mars) Jacques Attali envisage la possibilité de la la disparition de l'euro et du système financier mondial...

    Pour "rétablir l'équilibre" il relaye la proposition du directeur général du Fonds Monétaire International (FMI) qui, dit-il :
    " peut conduire au meilleur comme au pire, suivant la facon dont elle sera mise en œuvre;" : faire du FMI une banque centrale planétaire assurant la liquidité de tout le système financier international avec une monnaie unique mondiale. "

    Voir comment et les critiques émises par J. Attali sur l'article :
    -> http://blogs.lexpress.fr/attali/

    nb : voici à peine quelques mois un prototype de pièce de monnaie mondiale (frappée en Belgique ) avait été exhibé au G8. Une monnaie unique qui serait une base au "puçage" généralisé des populations. Ils y pensent, c'est certain. Mais de là à y arriver...




      Profil  Citation   
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 13-03-2010 18:59



    Une video très récente signale que d'ici quelques mois ou années, les retraits mensuels de liquidités pourraient être sévèrement contingentés, même si votre compte est fourni !

      Profil  www  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 22-03-2010 11:21


    Une autre video fait état de la possibilité d'une dévaluation mondiale simultanée et voulue de toutes les monnaies d'ici quelques mois ou dans un peu plus d'un an.

    Bob Chapman: vers la dévaluation monétaire

    Sous titrage en français.


      Profil  Citation   
    Finkel
    453      

    Finkel
      Posté : 12-04-2010 23:36

    400.000 véhicules en parfait état de rouler, prêts à être détruits

    Et tout ce gâchis pour quoi ?... pour vendre des voitures neuves
    !


    article du dailymail (en anglais)

    Voir, Comprendre, Agir !
    http://www.sens-de-la-vie.com/

    [ Message édité par : Moderateur : 12-05-2010 08:19 ]

      Profil  www  Citation   
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 05-05-2010 09:24

    Bonjour à tous ,

    Le plan d'austérité appliqué à la Grèce n'est pas une mince affaire ! Catastrophique pour les populations, il sera au contraire une aubaine pour les marchés financiers et le capital : nouvelles privatisations, flexibilité du travail accrue, licenciements facilités.... l’économie grecque est placée sous contrôle du FMI . En clair : la Grèce perd sa souveraineté et son peuple la possibilité à encore décider un tant soit peu pour lui-même.

    Les inégalités vont s’accroître et les droits humains fondamentaux (accès à l’énergie, à l’eau, à la santé, à l’éducation…) sont menacés pour la partie la plus pauvre de la population.

    Certains pensent que ce 'est qu'un début et que c'est là l'avenir tant de l'Europe que de l'Amérique du Nord....

    L'article qui suit explique très bien le processus, ne le zapez pas !

    ***



    "Le nouveau plan d’austérité annoncé dimanche 2 mai est une véritable catastrophe pour la population grecque , les salariés du privé comme du public, les retraités et les privés d’emplois. "
    .........
    "La crise greque est la démonstration grandeur nature de la triple dangerosité du FMI, de l’Union Européenne et des marchés financiers.

    Le FMI, décrié à juste titre pour ses catastrophiques « plans d’ajustement structurels » refait surface dans la zone euro, après avoir sévi ces 2 dernières années dans plusieurs ex-pays de l’Est. Il utilise aujourd’hui les mêmes procédés qu’hier adaptés aux mêmes commanditaires : les marchés financiers et les transnationales. Aujourd’hui comme hier, c’est sa véritable nature de pompier pyromane qui est révélée en plein jour."

    Lire l’article ici

    + du 5 Mai Voici deux avis et/ou questionnements interpellants sur la crise grecque

    Les dessous de la crise grecque

    "La Grèce n'est qu'un prétexte ainsi que l'Espagne et le Portugal bientôt. On joue à se faire peur afin de mettre en place un CERS, Comité Européen du Risque Systémique (la même structure sera créée aux USA) ainsi qu'un trésor européen (FME ou autre), cela se retrouvera dans tous les continents et bien sûr, ils seront tous reliés au FMI qui deviendra le superviseur mondial mettant en place une monnaie supranationale (...) Un verrouillage complet du système donc."
    .........
    "....nous sommes aujourd'hui à la fin de ce système à bout de souffle.../...Nos économies modernes fonctionnent en effet selon un processus fondamental : la croissance. Or, la consommation détruit notre écosystème."

    Lire tout ici

    ***



    Crise en Grèce: Une déclaration de Mikis Theodorakis

    "Avec le sens commun dont je dispose, je ne peux pas expliquer et encore moins justifier la vitesse à laquelle notre pays a dégringolé à partir de 2009, au point d’en arriver au FMI, perdant ainsi une partie de sa souveraineté nationale et passant à un régime de tutelle. Et il est curieux que personne jusqu’à présent ne s’est occupé du plus simple, c’est-à-dire de notre parcours économique avec chiffres et documents, de manière à ce que, nous ignorants, comprenions les causes réelles de cette évolution vertigineuse et sans précédent, qui a comme résultat la perte de notre identité nationale accompagnée de l’humiliation internationale."

    Lire tout ici

    Pour mieux comprendre pourquoi le système est à bout de souffle voir :

    L'ARGENT DETTE

      Profil  www  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 12-05-2010 07:23

    Chers lecteurs de VSV,

    Voici un article du même auteur que le précédent qui analyse la crise financière européenne. Il mérite d'être sauvegardé in extenso !

    La "crise" financière - qui n'est en fait pas une crise, mais le début de la fin d'un système insensé - sert pour le moment de prétexte à une fuite en avant, à l'instauration d'un pouvoir encore plus hors de portée des citoyens et d'un Nouvel Ordre Mondial où tout , vies humaines ou autres et ressources de la biosphère , sont sacrifiés à une "dette" imaginaire profitant à une minorité de plus en plus restreinte ! Bref, on continue de nourrir le monstre qui est en train de tout dévorer !

    ***



    Crise systémique, vers une dette européenne !

    On entend ici où là des voix affirmant que l’Europe va imploser et que la Grèce malgré l’adoption du plan d’austérité sera la première à tomber, suivie de l’Espagne, du Portugal et de l’Italie. Cela ne se fera pas car tous les pays européens sont interconnectés au sein d’un immense jeu de domino financier, de dettes.

    En effet, la défaillance de l’un entraînerait obligatoirement les autres dans leurs chutes. Pour prouver ceci, rien ne vaut un bon graphique qui démontre l’interconnexion européenne des dettes. De plus, de grandes banques européennes sont directement exposées en Grèce comme le Crédit Agricole qui est d’après le Wall Street Job Report la banque la plus touchée par la crise !

    En août 2006, le Crédit Agricole avait en effet pris le contrôle de 72% de la banque Emporiki ( troisième en nombre d’agence et cinquième par les actifs en Grèce ) pour 2 milliards d’euros. Emporiki avait ainsi, selon Reuters, généré une perte nette de 582,6 Millions d'Euros en 2009, de gros soucis à venir donc ! Selon les statistiques de la Banque des règlements internationaux, en ajoutant l’Espagne et le Portugal, l’exposition des banques françaises grimperait à 306 milliards de dollars, du suicide si l’on abandonnait ces pays ! La seule solution réside donc dans la création d’ une « structure de défaisance » nous permettant de racheter les créances douteuses, Une Agence Européenne du Trésor empruntant au nom de l'Europe comme je l’ai annoncé il y a plus d’un an dans mon article Crise systémique : les solutions (n°1 : l'euro).

    Un CERS, Comité européen du risque systémique va être mis en place bientôt ainsi qu’un trésor européen (FME) associé à un Système européen de surveillance financière (SESF). (1) Pour s’en convaincre, il suffit de lire les déclarations récentes de l’ensemble des acteurs majeurs de cette crise systémique dont voici la liste :

    - (Le) directeur général du FMI en mars 2010 :

    « On a besoin d'une autorité européenne de résolution (des crises) dotée du pouvoir et des instruments pour gérer au meilleur coût le cas des défaillances de banques transfrontalières ».

    - (JA) dans son article « Dirigeants de l’Europe , Agissez ! » le 4 mai 2010 :

    « Il suffit de décider, dès demain, de la création d'une Agence européenne du Trésor, immédiatement autorisée à emprunter au nom de l'Union, et d'un Fonds budgétaire européen, immédiatement mandaté pour contrôler les dépenses budgétaires des pays dont la dette dépasse les 80 % du PIB. » (L'Express)

    - (PC) Professeur d'économie à Paris Dauphine, membre du Conseil d'analyse économique auprès du Premier Ministre le 8 mai 2010 :

    « Aux souverainistes qui tentent de vendre leur soupe anti-européenne à l'occasion de la crise financière, il faut répondre qu'aujourd'hui il ne faut pas moins d'Europe mais plus d'Europe. Dès le début, il a manqué à l'Europe, une gouvernance politique et les outils qui vont avec pour faire de l'Union européenne une entité efficace. L'Europe doit avoir son propre budget, son propre impôt pour intervenir directement sur les problèmes européens. Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne, fait ce qu'il peut mais par exemple, nous n'avons toujours pas de secrétaire au Trésor européen. » (2)

    - le ministre de l'Economie allemand (...) dans un article du 10 mars 2010 sur Reuters :

    « Tout fonds européen qui serait créé pour renflouer des économies en difficulté de la zone euro ne devrait intervenir que si c'était l'ensemble de la région qui était menacé par le risque d'insolvabilité d'un Etat membre. »

    Dans une lettre datée du 8 mars adressée au ministre des Finances (allemand) , (RB) explique « qu'un éventuel Fonds monétaire européen (FME) ne devrait venir en aide qu'aux pays de la zone euro ayant des problèmes de déficit public et seulement en cas de risque d'insolvabilité. »

    Cependant, il faut le rappeler, le problème économique actuel dépasse le cadre de la dette des états. Dans un de mes articles, j’écrivais :

    Nous sommes en effet face à une crise de la dette, ce qui s'illustre par les différentes phases du krach actuel:

    - dettes des particuliers et surtout des "pauvres" qui ne peuvent plus rembourser leurs crédits: les subprimes. Plus de 12 000 maisons sont saisies chaque jour aux USA !

    - dette des banques, le problème du manque de liquidités par le non remboursement des crédits, l’impact de la crise et la chute des CDS. Il faudrait rajouter la dette des entreprises qui s’envole.

    - dette des états qui injectent des milliers de milliards dans les banques et l'économie pour maintenir à flot le système.


    Selon le FMI la Grèce sera endettée à 123 % de son PIB en 2010, l’Espagne à 68 %, le Portugal à 91 % et l’Italie à 130 %. Vu l’évolution des taux d’emprunts, ces chiffres devraient exploser ! Il faudra bientôt aller chercher l'argent ailleurs, dans une structure supranationale, le FMI avec ses petits satellites futurs (FME).

    Vous l’avez donc compris, pour résoudre le problème de la dette on va créer une nouvelle montagne de dette !Une gigantesque fuite en avant car notre système économique fonctionne selon un triptyque qui n'a aucun sens : dette = consommation = travail. Il faudrait préciser de plus que la consommation détruit notre biosphère ! (lire «Les dessous de la crise grecque »)

    Pire que tout, le pacte social est brisé car c’est le peuple qui est en train de passer à la caisse pour une crise provoquée par le gotha de la finance. Les acquis sociaux, les aides sociales se réduisent comme peau de chagrin, les retraites ne seront bientôt plus qu’un souvenir et le nombre de personnes perdant leur emploi explose. La création d’un FME, CERS ou autre organisme ne pourra que retarder une échéance qui sera fatale et le chômage, quoi que l’on fasse, suivra l’exemple de l’Espagne qui a dépassé les 20 % (officiels) de chômeurs.(3)

    L’écrivain (FR) dans un de ses mails parlant de la crise grecque m’écrivait:

    "Vous avez vu certainement les Grecs hier tenter de rentrer dans le Parlement... Comme l'idée de la République, l'idée d'une révolution nous viendra-t-elle d'eux ? Pourtant s'ils parvenaient à rentrer dans leur Assemblée, ou au ministère des finances, ils devraient alors s'apercevoir que, même de ces postes là, on ne peut plus contrôler l'économie mondiale... Que leurs gouvernants sont, au mieux, des exécutants de la grande finance, voire même des figurants, des fusibles. Les machines du trading quantique sont plus puissantes qu'eux. Ainsi la volonté humaine reste toujours soucieuse d'échapper à l'état de nature, de s'en éloigner le plus possible, de le nier puisqu'il met en cause sa puissance, quitte à verser dans un monde ou une économie tout à fait illusoire.

    Quelle sera la réaction des peuples quand ils comprendront que le pouvoir est dématérialisé, virtuel, peut-être intouchable ?" Le pacte social, le lien qui unit le seigneur à son esclave est en effet brisé car nos élites sont désormais incapables de garantir le minimum, c’est à dire fournir du travail. Les lois se durcissent partout et la démocratie est aujourd’hui en danger. Les émeutes grecques ne sont que le signal de départ de troubles à venir.

    Albert Camus affirmait :

    « Que préfères-tu, celui qui veut te priver de pain au nom de la liberté ou celui qui veut t'enlever ta liberté pour assurer ton pain ? »

    Nous pouvons répondre aujourd’hui, ni l’un ni l’autre, car la liberté n'est pas un cadeau que l'on reçoit mais un trésor que l'on arrache.

    Article et compléments




    [ Message édité par : Francoise : 12-05-2010 07:31 ]

      Profil  Citation   
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 21-05-2010 09:56


    Video

    La "crise" décryptée par Paul Jorion

      Profil  www  Citation   
    Aller à la page : [ 1 | 2 | 3 | 4 ]
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.