Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

7 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  lundi 24 février 2020
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 24 742 728
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Initiatives positives et signes d'espoir » » Quand les grands médias participent à la prise de conscience  
    AuteurQuand les grands médias participent à la prise de conscience
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 19-08-2008 05:18



    Bonjour !

    Il est très satisfaisant de voir des initiatives telles que le film d'Al Gore (« La vérité qui dérange ») ou bien encore "Vu du ciel" - qui est composé d'une nouvelle série de quatre documentaires de 1 h 30 chacun, réalisés par Yann Arthus-Bertrand pour France 2, ou même le film de fiction "Le jour d'après" qui a le mérite d'attirer l'attention sur la possibilité d'un changement climatique soudain (comme il y en a eu dans le passé) qui témoignent qu'une réelle prise de conscience est entrain de naître chez les "grands" communicateurs de ce monde.

    C'est pourquoi j'ouvre le sujet: Quand les grands médias participent à la prise de conscience où je rassemblerai toutes les initiatives positives du type de celles qui suivent.




    A VOS AGENDAS :

    Sur TF1: "C'est ma Terre" arrive du lundi au jeudi à 20h40, dès le 1er septembre .

    Sur France 5 : "Six degrés changeraient le monde" le dimanche 31 août à 20h40.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


    C'est ma Terre arrive sur TF1




    TF1 veut sensibiliser le public à la protection de l'environnement. C'est ma Terre nous proposera donc des idées pour préserver la planète, du lundi au jeudi à 20h40, dès le 1er septembre.

    C'est ma Terre est un programme court qui a pour ambition de faire prendre conscience à chaque Français qu'il peut jouer un rôle important dans la préservation de la planète Terre.

    Des témoins interviendront pour expliquer et démontrer que la contribution personnelle est primordiale.

    La question du recyclage, de l'eau, des transports, de la consommation seront abordées.

    Rendez-vous dès le 1er septembre du lundi au jeudi à 20h40, sur TF1.

    http://www.tele7.fr:80/tv/news-tele/c-est-ma-terre-arrive-sur-tf1/(gid)/580966

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Autre rendez-vous important : sur France 5 le dimanche 31 août à 20h40




    Six degrés changeraient le monde

    France 5 poursuit sa programmation sur l'environnement. Zoom sur le réchauffement climatique. En quelques décennies, la température a augmenté de 0,8 °C. A ce rythme, quel est l'avenir de notre planète ? Réponse détaillée avec le documentaire inédit intitulé Six degrés changeraient le monde diffusé sur France 5 le dimanche 31 août à 20h40 (TNT). Flippant ! Télérama n°3057)

    Depuis vingt ans, la planète est sous surveillance. Un phénomène retient l'attention de tous : le réchauffement climatique. La Terre a connu bien d'autres changements climatiques, mais celui qu'elle doit affronter aujourd'hui se fait à une échelle et à une vitesse sans précédent. Mark Lynas, journaliste anglais de renom, spécialisé dans l'environnement et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet, a compilé les conclusions des modélisations climatiques réalisées par les chercheurs du monde entier. Le film se fonde sur son travail. Images de synthèse, reconstitutions, rencontre avec des chercheurs et des témoins directs de ces bouleversements, il montre les conséquences du réchauffement climatique et en dévoile de manière didactique le fonctionnement.

    Les scientifiques prévoient une augmentation de six degrés d'ici à 2100

    Ce documentaire dessine les conséquences de cette inquiétante hausse du mercure. Avec un degré de plus, la face de la Terre changerait radicalement. La sécheresse toucherait certaines régions du globe quand d'autres seraient soumises à des inondations. Les zones les plus prospères des Etats-Unis se transformeraient en désert ; vignes et oliviers de Toscane seraient exploités en Grande-Bretagne.

    Avec deux degrés de plus, c'est tout le système marin qui serait perturbé. Le processus d'absorption du CO2 par les océans se ferait moins bien : l'eau deviendrait acide, provoquant la disparition des récifs coralliens tropicaux et, avec eux, de quelque 500 000 espèces essentielles au bon fonctionnement des océans et du monde.

    Avec trois degrés de plus, la machine commence à s'emballer. La banquise et la neige ne seraient plus qu'un vieux souvenir, une savane aride remplacerait la forêt amazonienne, poumon de notre planète. A ce niveau, c'est tout le processus de photosynthèse qui serait perturbé : les plantes retiennent l'oxygène et rejettent du CO2, un phénomène constaté notamment lors de la canicule qui a touché l'Europe en 2003. Une libération de carbone qui provoquerait la hausse d'un degré supplémentaire et amplifierait des phénomènes comme El niño et son lot de tempêtes, d'ouragans et d'inondations.

    Un scénario digne d'un film catastrophe

    Avec quatre degrés de plus, l'équilibre naturel est menacé. A ce stade, les prévisions sont encore plus spéculatives et pessimistes. L'eau se ferait de plus en plus rare, les plus grands fleuves du monde s'assécheraient, rendant certaines régions inhospitalières et provoquant les migrations massives de réfugiés climatiques.

    Avec cinq degrés de plus, la machine ne fonctionne plus. Les océans meurent, les déserts avancent inexorablement et les catastrophes naturelles se multiplient.

    Avec six degrés de plus, le scénario devient apocalyptique et prévoit l'extinction de toutes les espèces vivantes. Des projections dignes des plus grands films catastrophe. Pourtant, il ne s'agit en rien d'une fiction.

    Le film montre de façon très concrète comment nos gestes quotidiens et les modes de consommation des pays les plus riches agissent sur l'environnement. Il reste encore un espoir. Mais il est urgent d'agir. Tout se jouera dans les dix prochaines années.

    Durée : 85' - Auteurs : Ed Fields et Ron Bowman - Réalisation : Ron Bowman - Production : France 5 / Nacional Geographic Television and Film - Année : 2008 - Inédit

    Source : France 5 (Valentine Ponsy)

    http://www.cdurable.info/+Six-degres-changeraient-le-monde,1175+.html


    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    Merci à http://terresacree.org SOS-Planete, le site de l'association Terre sacrée



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  Citation   
    jean-paul
    105     

    jean-paul
      Posté : 20-08-2008 13:13

    Bonjour,

    Tout ceci est très interressant ! Mais, comme il faut toujours un avocat du diable, je tiendrais ce rôle.

    La plupart, si ce n'est tous les sites web ou les documentaires parlent de "sauver la planète". Paradigme regretable car ne révèlant pas l'urgence et la gravité de la situation et pouvant induire malheureusement des dérives commerciales renforçant de fait la société de comsommation responsable de la catastrophe à venir.

    La planète n'est pas à sauver, nous n'en sommes en quelques sorte que les parasites. C'est l'espèce humaine qu'il faut tenter de sauver, dans ce qu'elle peut avoir de merveilleux même si aujourd'hui elle montre plus volontiers ses mauvais penchants, car elle va sans doute bientôt s'éteindre à cause des conséquences de son stupide comportement !

    Tant que les consommateurs ne seront pas redevenus des humains (et il me semble qu'à l'heure actuelle ils ne le souhaitent pas dans leur écrasante majorité), tant qu'ils ne renonceront pas au besoin compulsif d'argent, tant qu'ils ne jèteront pas leur télévision, rien ne sera possible.

    Ce que font les médias à mon sens est de préparer la public à une catastrophe que non seulement il finance, mais dont il finance aussi les soi-disantes solutions. Pardonnez cette vision un peu sombre mais je crois réaliste des choses; je ne vois rien changer dans le comportement des gens malgré d'innombrables sources d'informations; en bref, ils s'en moque comme d'une guigne à partir du moment où ils peuvent conserver leur petit confort personnel.

    Je vais reprendre un vieil adage en le transformant quelque peu : "il leur faudrait une bonne catatstrophe !"

    Voilà, j'ai terminé ma diatribe et je regrette de ne pas pouvoir regarder ces émissions qui seront sans doute d'un très grand intérêt mais uniquement pour des gens un peu sensibilisés je le crains...


      Profil  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 20-08-2008 13:38

    Bonjour Jean Paul et tous,

    Merci de ces réflexions ! Tu as tout à fait raison de souligner qu'il faut être très vigilants sur l'utilisation commerciale et politique qui a déjà commencé de "pour l'environnement" !

    Par contre, je ne suis plus aussi certaine qu'autrefois que la planète n'est pas en danger si cette "humanité" continue à agir comme elle le fait : en effet, les recherches sur l'arme à anti - matière continuent bon train presque dans le secret et...

      Profil  Citation   
    jean-paul
    105     

    jean-paul
      Posté : 20-08-2008 14:56

    Je vais préciser un peu ma pensée : comme tu l'as bien précisé Françoise, la planète en elle même est sans doute aussi en danger, la vie sur Terre est en danger mais pour parler efficacement, malgré la charge négative que peut comporter ce mot (productivisme entre autre), j'appelerais plutôt à sauver l'espèce humaine même si cela peut parraître égoiste. Il FAUT que les humains se rendent compte qu'ils sont responsables de leur avenir et de leur possible extinction prochaine, au mois en tant qu'être humains "originels".

    Pour taper fort et briser les certitudes du "business as usual", il faut que les gens comprennent que la technoscience ne sauvera pas la planète, pas plus qu'elle ne les sauvera. Je vois ce courant de prise de conscience par les médias comme un nouvel avatar de l'ennemi héréditaire de la société dite démocratique et technoscientiste. Après le communisle et le terrorisme, voici le nouveau défi : la planète Terre se rebelle contre la présence de l'homme et en s'y mettant tous (et en permettant de gigantesques profits aux transnationales) nous pourrons la dompter et continuer tranquillement à consommer et nous vautrer dans notre confort sans bouger le petit doigt pour ceux qui agonisent lentement sur une planète devenue un desert. Il suffit d'entendre les interventions des responsables des transnationales ou leurs campagnes de pub pour s'en convaincre : la mode "écolo" ? Ils s'en frottent déjà les mains.

    Je pense que les USA notamment maitrisent les technologies permettant de vivre "hors-sol" notamment au niveau énergétique mais cela est sans doute réservé à une petite élite qui attend sans doute que le reste meurent pour assoir définitivement son pouvoir; certains ne s'en cachent pas d'ailleurs (je pense à David Rockefeller par exemple). La problématique est que là encore, les gens se positionnent en victimes et sont donc sous la coupe de ceux qui prennent les décisions. Nous avons échangé notre liberté contre l'esclavage du confort dont la plupart d'entre nous par apathie mentale ne peuvent plus se séparer.

    Pour les armes à anti-matière, si j'en crois JP Petit et les travaux de grands physiciens comme Sakharov, les USA les possèdent déjà

    J'ai édité pour illustrer mon propos par ce texte que j'ai beaucoup apprécié.




    [ Message édité par : jean-paul : 20-08-2008 15:41 ]

      Profil  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 21-08-2008 04:37



    Bonjour à tous

    Cher Jean Paul, il y a énormément de choses justes dans ce que tu as écris ci-dessus, notamment dans le fait que c'est l'homme qui doit être sauvé et non la terre, laquelle se refera une santé de toutes les façons, même si cela lui prend 10 millions d'années. (Si toutefois elle n’est pas détruite. Il est effectivement possible que la pérennité même de l’existence de la Terre ne soit plus absolument assurée, au vu du développement de nouvelles armes.)

    Il n’y a pas vraiment à choisir entre la survie de l’humanité et la préservation de la planète. L’une est très étroitement liée à l’autre. De plus, l’humanité n’est pas seule en cause. Gardons à l’esprit que bien des formes de vies plus innocentes paient chaque jour un très lourd tribut à ces errements ! Et si gâcher des vies est criminel, que dire de compromettre jusqu’à la possibilité même de la vie !? C’est pourtant là que nous en sommes arrivés.

    Enfin tu sous estimes peut-être, selon moi, l'importance du phénomène qui est entrain de se produire dans beaucoup d'esprits.

    Par exemple - récemment - le Prince Charles, héritier du trône d'Angleterre et fervent défenseur de la cause écologique, a dit dans un entretien au quotidien britannique The Daily Telegraph: «"Le développement important des cultures transgéniques risque de provoquer la pire "catastrophe" environnementale jamais survenue dans le monde".

    Il a également estimé que dépendre de "groupes gigantesques" pour la production alimentaire plutôt que de petits fermiers allait se conclure par un "désastre total", et que "ce dont nous devrions parler, c'est de sécurité alimentaire et non de production alimentaire - c'est ce qui est important"

    On voit difficilement quel intérêt personnel il pourrait bien avoir à dire cela.

    Et à vrai dire qu'importe la personnalité ou l’intérêt personnel , de celui qui diffuse des idées ?


    L'important est que les idées soient justes

    c'est à dire conformes aux lois de l'Univers et parfois à la logique d'une situation donnée.




    Et les idées justes doivent être appliquées et encouragées sans prendre en considération qui sont leurs auteurs. Une idée juste est toujours bénéfique et reste juste quel que soit celui qui la diffuse. De plus si - au motif de certaines antipathies envers leurs auteurs - nous n'encouragions pas les idées et comportements justes, cela tendrait tout simplement à décourager les initiatives positives et à « laisser faire » ceux qui détruisent le monde et l’humain (parfois inconsciemment).

    Amitiés à tous





    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 21-08-2008 04:43 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    jean-paul
    105     

    jean-paul
      Posté : 21-08-2008 12:27

    Bonjour à tous,

    Je suis tout à fait d'accord avec toi Alain et l'intervention du Prince Charles est sans aucun doute une excellente chose. Nos points de vue diffèrent sur ce qui se passent dans les esprits. Je vois beaucoup de mysticisme et de croyances aveugles émerger d'une situation dont peu de gens aujourd'hui peuvent dire qu'elle est radieuse et non pas un éveil des consciences. C'est peut être l'effet d'un environnement des plus délétère dans lequel je vis actuellement.

    Mon intention n'était pas de dénigrer ni les actions des médias ni le fait que tu les mentionnes ici. Je souhaitais juste exprimer ma méfiance face aux intentions parfois cachées derrière de tels actes. Mon intervention n'était peut être pas à la bonne place, dans le bon fil de discussion. Loin de moi l'idée de décourager les idées et actions justes.

    Amitiés à tous.


      Profil  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 15-11-2008 04:20




    Bonjour à tous

    A propos du Prince Charles

    Il vient de dire ceci, notamment;


    "Si nous nous projetons dans l'avenir, il n'y a pas de défi plus urgent ni plus fondamental que le changement climatique. Ainsi que les experts me l'ont confié, avec une inquiétude grandissante, s'il est une action que nous pouvons entreprendre dès maintenant pour inverser le cours des choses, c'est d'enrayer la destruction des grandes forêts tropicales de la planète. J'ai moi-même constaté la semaine dernière en Indonésie qu'il n'y a pas une minute à perdre ! C'est la raison pour laquelle j'ai lancé mon projet Rainforest l'an dernier, afin de valoriser de façon concrète les forêts tropicales pour les services qu'elles rendent à l'écosystème, tels que le contrôle des émissions de carbone, la production d'eau de pluie et le refroidissement du climat.

    Très simplement, nous devons faire en sorte que les forêts aient plus de valeur vivantes que détruites. Si nous y parvenons, nous n'apporterons pas seulement une contribution essentielle à l'avenir de nos enfants et petits-enfants, mais, et c'est tout aussi important, nous transformerons radicalement la vie des quelque 1,4 milliard d'habitants les plus pauvres de notre Terre qui vivent autour des forêts tropicales. Nous devons nous assurer qu'ils seront les principaux bénéficiaires des versements pour l'entretien de l'écosystème et, en fait, qu'ils seront à même de développer durablement leurs communautés."

    Lisez "mon combat pour la planète" du prince de Galles



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  Citation   
    chenoa
    1217       

    chenoa
      Posté : 13-07-2009 11:56




    Le Prince Charles dénonce l'impact de l'économie sur l'environnement




    "Si nous négligeons la Terre, nous négligeons l'Humanité" a déclaré le Prince Charles lors d'un discours prononcé au palais Saint-James de Londres.

    La Terre et la nature ne supportent plus le mode de croissance économique du monde estime le futur héritier du trône de Grande-Bretagne. "Le système économique qui semble avoir d'énormes défauts, associé à une crise environnementale, incluant le changement climatique, menace de nous engloutir tous" a-t-il expliqué. Et d'ajouter que "pour éviter une telle issue, qui détruira complètement l'avenir de nos enfants, nous devons faire face et faire des choix qui comporteront d'énormes implications".

    Celui que l'on a surnommé le "Prince Vert" en raison de son engagement de longue date dans la protection de l'environnement a vivement critiqué la société de consommation qui menace les forêts tropicales et engendre une fonte considérable des glaces de l'Arctique. Il appelle les populations à prendre conscience qu'elles ne sont pas "les maîtres de la création".

    "Alors même que notre secteur bancaire lutte pour se sortir de la crise, les systèmes soutenus par la nature ont eux aussi du mal à gérer les dettes que nous avons accumulé" rappelle le Prince Charles. "Si nous ne reconnaissons pas ce fait, alors la nature, qui est la plus grande banque de toutes les banques, pourrait tout simplement faire faillite" déplore-t-il.

    A moins de six mois du sommet de Copenhague, le Prince Charles appelle à nouveau les dirigeants du monde à trouver un accord sur la lutte contre le réchauffement climatique et préconise que soit instauré un modèle économique plus respectueux de l'environnement.
     
    "Notre modèle actuel de progrès n’a bien sûr pas été conçu pour créer toute cette destruction. Cependant, étant donné les preuves évidentes venant de toute part, nous devons nous demander si cela a encore un sens et si cela correspond bien à nos buts" insiste-t-il.




    Que de justesse et de bon sens! Un tel discours, ça fait chaud au cœur


    Lire l'article




    Pour apprendre à Voir :

    http://www.sens-de-la-vie.com

      Profil  Citation   
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.