Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

28 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  mercredi 19 février 2020
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 24 662 345
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Ecologie, les menaces sur le vivant » » L'extinction des espèces en cours, partout sur terre.
    5 pages [ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 ]
    AuteurL'extinction des espèces en cours, partout sur terre.
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 26-03-2008 05:43



    L'extinction des espèces en cours, partout sur terre.

    Pour éviter trop de dispersion je vais rassembler tout ce qui concerne ce triste sujet ici.



    En Inde, la pollution des eaux fait des ravages chez le gavial

    En l'espace de trois mois, 110 gavials, une espèce de crocodiles apparue il y a 200 millions d'années et considérée comme étant en danger critique d'extinction par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), ont été retrouvés morts en Inde, victimes de la pollution des fleuves. Il ne resterait plus qu'un millier d'individus dans le monde, dont une majorité dans le sous-continent indien.


    Lire ce lien



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 26-03-2008 13:39



    L’extrême déclin du tigre sauvage

    L’espèce Panthera tigris n’occupe plus que 7% de son territoire historique, qui s’étendait de la mer Capsienne à l’île Indonésienne de Bali, et au cours des dix dernières années il a diminué de 41%, constatent Eric Dinerstein (WWF)

    Il ne resterait plus que 5.000 tigres sauvages.

    Des chercheurs appellent à une rapide mobilisation des Etats pour sauver ces derniers tigres

    Lire ce lien

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    Le dauphin blanc de Chine s'est éteint

    Voilà la Une du Independent du 8 août 2007 qui titre qu'"une partie de l'âme chinoise s'en est allée". Ainsi que l'explique le journaliste Clifford Coonan à Pékin, le dauphin blanc de Chine était surnommé "la Déesse du Yang-Ze", parcourant pendant des millions d'années les eaux des plus longues rivières chinoises. Sa réputation vient de ce que l'on croyait que ce dauphin ("Baiji" en chinois) était une princesse ayant refusé de se marrier à un homme qu'elle n'aimait pas, et fut donc exclue de la famille par son père.

    Long de 2,5 mètres, ce dauphin était cousin de ceux que l'on trouve dans les eaux du Mékong, du Gange ou de l'Amazone. Sauf que le Yang-Ze ("Chang Jiang" en chinois, le "fleuve long", de 6300 km) a une importance psychique énorme en Chine, et représente aussi une route commerciale importante, vitale pour la vie économiques des 9 régions qui le bordent. La raison de l'extinction.? La pollution, alors que 30% des rivières chinoises sont maintenant très polluées. Les chinois voulaient essayer de sauvegarder l'espèce dans un lac, artificiellement, mais il était trop tard (source).

    Il s'agit du premier Cétacé humain déclaré éteint à cause des humains. Jeremy Laurance explique pour The Independent que l'expédition partie pendant 6 semaines à sa recherche n'en a pas trouvé un seul. Et cette extinction est maintenant confirmée dans le journal de la Royal Society, Biology Letters. Le nombre croissant de cargos parcourant le Yang-Ze, ainsi que les filets de pêcheurs emprisonnant les dauphins, sont au banc des accusés.

    En 50 ans, selon le journaliste, c'est le premier animal vertébré à s'éteindre, et seulement la 4ième famille de mammifères à diparaître depuis Christhophe Colomb (auparavant, ce fut le lémurien géant de Madagascar, au XVIIème siècle; la musaraigne des Antilles, probablement à cause des rats accompagnant les expédition de Christophe Colomb; et enfin le tigre de Tasmanie - le dernier est mort en captivité en 1936).

    Pour un des membres de l'expédition, le biologiste Sam Turvey de la société de zoologie de Londres, cette perte est une tragédie: "elle représente la disparition d'une branche complète dans l'évolution de l'arbre de vie. Cela met bien en avant que nous n'avons pas encore pris nos complètes responsabilités en tant que guardiens de la planète". C'est le moins que l'on puisse dire. D'autant qu'à ce rythme, c'est aussi l'alligator de Chine qui est menacé, le marsouain, mais aussi le "poisson spatule", qui peut faire jusqu'à 7 mètres de longs et qui n'a pas été vu en Chine depuis 2003. Il faudrait que cette disparition donne un réel signal d'alarme!

    Plus concrètement, l'expédition de décembre dernier a croisé un cargo tous les 800 mètres (19830 bateaux sur 1669 km parcourus). Le dauphin se déplaçait à l'aide de son sonar (la vue est inutile dans les eaux troubles), mais le traffic sur le fleuve est tel que celui-ci ne pouvait plus fonctionner, étant fortement assourdi, sans parler du risque d'être blessé par les hélices. Un dixième de la population mondiale vit aujourd'hui dans le bassin du Yangtsé. Le baiji, lui, y vivait depuis plus de 20 millions d'années.(source)

    Plus d'informations:

    Reportage sur l'expédition sur http://www.baiji.org

    Source : http://ecopolit.eu:80/2007/08/08/le-dauphin-blanc-de-chine-sest-eteint/


    Merci à http://terresacree.org


    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    La régression des moineaux commun parait imputable aux champs électromagnétiques.

    Sale temps pour les moineaux ?

    Depuis quelques années, le passereau semble avoir du plomb dans l’aile. Remembrement agricole, pesticides, possibilités réduites de nicher en ville, prédominance d’autres prédateurs… À toutes ces raisons, invoquées pour justifier la régression de cet oiseau commun sous nos latitudes, il faudra sans doute ajouter les champs électromagnétiques du réseau GSM.

    « Nous constatons une réduction des moineaux qui va jusqu’à 75 % dans les localisations où l’on mesure 0,4 à 0,5 volt par mètre en comparaison à des endroits où les champs sont évalués à 0,1 à 0,2 v/m », a précisé le biologiste Joris Everaert auteur de l'étude..

    Lisez http://www.naturavox.fr/article.php3?id_article=1939

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    Les tigres sont en voie d'extinction rapide en Inde

    En 1925, on comptait 40 000 tigres en Inde.

    3 642 tigres y étaient encore recensés en 2001

    L'agence gouvernementale Wildlife Institute of India estime qu'à ce jour il n'en resterait que 1300, peut-être 1500.

    Il en disparaït 1 par jour

    Source http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3244,36-967923@51-968010,0.html

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    Aux USA les oiseaux communs ont perdu la moitié de leur population depuis 1967

    Les chercheurs de la National Audubon Society ont analysé et comparé les données de 1965 à nos jours du "Breeding Bird Survey" et du "Christmas Bird Count". Le premier est une campagne d’évaluation de la population ornithologique menée tous les ans entre mai et juin par des volontaires et organisée par l’U.S. Geological Survey. Le "Christmas Bird Count" est une campagne comparable organisée par la National Audubon Society dans les deux semaines suivants Noël. Dans les deux cas les volontaires comptabilisent tous les oiseaux vus et entendus dans un secteur et un temps délimités.

    A partir de ces données les chercheurs ont pu déterminer les tendances d’évolution des populations pour 550 espèces. Selon leur résultats, sur l’ensemble du territoire américain, une vingtaine d’espèces, qui ne sont pas considérées comme des espèces menacées, auraient vu leur population diminuer de plus de 50% (entre 54 et 82% selon les espèces) en quarante ans.

    Lire la suite http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1178

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    Les girafes menacées de disparition à leur tour



    La population de 110.000 girafes africaines, dont on pensait à l'origine qu'elle ne constituait qu'une seule espèce dans toutes les savanes, s'est trouvée dispersée en raison de l'aridité croissante et des pressions humaines, selon un document préparé avec le soutien de la Société de Conservation de la Faune et de la flore basée aux Etats-Unis.

    Au cours de la dernière décennie, "braconnage intensif et conflits armés en Somalie, en Ethiopie et au Kenya ont réduit le nombre de girafes réticulées, passé d'environ 27.000 dans les années 1990 à moins de 3.000 actuellement", affirme l'étude, rendue publique samedi.

    Lisez http://fr.news.yahoo.com/afp/20071224/tsc-afrique-environnement-animaux-girafe-c2ff8aa_1.html

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    Bienvenue dans un futur proche celui d'océans vidés de leurs poissons et de leurs mammifères, et infestés de méduses.

    Jules Verne prédisait, dans "Vingt Mille Lieues sous les mers", des océans vidés de leurs poissons et de leurs mammifères, et encombrés de méduses, on y est.

    Pourquoi ?

    A des causes climatiques s'ajoute la surpêche de certaines espèces, comme les thons ou les tortues en Méditerranée, qui mangent des méduses. Celles-ci se retrouvent ainsi sans prédateurs, ou sans concurrents pour leur nourriture. Leur surnombre ne pourra, d'année en année, qu'accentuer ce déséquilibre. "

    Les méduses sont des animaux carnivores qui ne connaissent pas la satiété", dit Mme Goy. "Elles sont faites pour manger tout le temps. Or, avec leurs filaments venimeux, elles peuvent causer des ravages équivalents, à leur échelle, à ceux des filets des pêcheurs. Plus elles seront nombreuses, plus elles décimeront les oeufs et les larves de leurs prédateurs ou de leurs concurrents."

    En Baltique ou en mer Noire, les derniers bancs de harengs ou d'anchois sont ainsi en passe de disparaître. En Méditerranée, les autorités espagnoles tentent de réintroduire des tortues à proximité des sites touristiques, pour rétablir l'équilibre.

    Il faudra toutefois tenir compte de bien d'autres facteurs liés à l'activité humaine. Le ruissellement des eaux transporte jusqu'à la mer les engrais qui peuvent accroître, au bout de la chaîne alimentaire, la quantité de nourriture disponible pour les méduses. Mais c'est un autre type de rejets qui inquiète particulièrement Jacqueline Goy. "Les hormones contenues dans les pilules contraceptives ou les traitements de la ménopause, une fois rejetées par les urines, ne sont pas éliminées par les stations d'épuration. Elles se retrouvent dans la mer, avec les mêmes effets : blocage de la fécondation et féminisation des poissons.

    Les fermes d'aquaculture ont été les premières à constater une augmentation du nombre de femelles. Depuis, des observations ont montré que, malgré des moratoires draconiens, les stocks de certaines espèces de poissons ne se reconstituent pas."

    A part ces détails tout va bien !

    Source http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3238,36-955602@51-953043,0.html


    C'est bon la soupe de méduses ?



    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    Un tiers des mangroves et des récifs coralliens ont déjà disparu

    Lire ce lien

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    114 des 394 espèces de primates dans le monde sont considérées comme menacées d'extinction par l'Union mondiale pour la nature (UICN) .

    Sur les 25 plus menacées, 11 sont originaires d'Asie, sept d'Afrique, quatre de Madagascar et trois d'Amérique du Sud et centrale.

    La déforestation dans les régions tropicales reste le principal facteur du déclin des primates, constate l'étude. Le changement climatique modifie également les habitats de nombreuses espèces, exposant celles qui vivent dans un espace restreint à un risque d'extinction plus grand.

    La chasse de subsistance et à des fins commerciales constitue une autre menace pour les singes, notamment en Afrique et en Asie, tout comme la capture de primates vivants pour le marché des animaux de compagnie, observe le rapport.

    Lire http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200001&sid=8356342

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°





    Le manque de viande pour les réfugiés engendre du braconnage à grande échelle

    L’absence de viande dans les rations destinées aux réfugiés en Afrique de l’Est engendre un trafic florissant de viande sauvage. Avec, pour conséquence, des menaces accrues sur la gestion de la faune sauvage et les moyens de subsistance des communautés rurales. C’est ce que révèle un nouveau rapport de TRAFFIC(1), le réseau de surveillance du commerce des espèces de faune et flore sauvages.

    Un nombre élevé de réfugiés a souvent pour corollaire une dégradation importante des habitats et un déclin dramatique de populations d’espèces sauvages dans les zones concernées ; des espèces rares comme les chimpanzés sont menacées par la demande de viande. Les populations de buffles, antilopes des sables, d’autres animaux de pâture ont aussi enregistré des diminutions considérables.

    Exemple: Depuis l’indépendance de la Tanzanie en 1961, plus de 20 grands camps de réfugiés ont été ouverts à proximité de réserves de chasse, de parcs nationaux et d’autres aires protégées. En 2005, il en restait 13.
    Vers le milieu des années 90, environ 7,5 tonnes de viande sauvage illégale étaient consommées chaque semaine dans les deux principaux camps de réfugiés.

    Lire la suite http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1539_manque_viande_refugies_braconnage.php

    (1) TRAFFIC, le réseau de surveillance du commerce des espèces de faune et de flore sauvages, oeuvre afin de s’assurer que le commerce de ces espèces ne constitue pas une menace pour la protection de la nature. TRAFFIC est un programme commun du WWF, le Fonds mondial pour la nature, et de l’UICN, l’Union internationale pour la nature.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    Le phytoplancton décroît dangereusement dans les océans.
    Lire ce lien

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    Les abeilles se meurent… et la planète aussi !
    Lire ce lien

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    Les abeilles disparaissent partout !

    Après les USA, l’Allemagne et la Grande Bretagne, c’est maintenant Taïwan qui voit ses ruches se déserter de leurs abeilles, victimes d’une mystèrieuse maladie qui les fait mourir par millions.

    Ces deux derniers mois, les cultivateurs de plusieurs régions de Taïwan ont vu disparaître la plupart de leurs abeilles. Selon un reportage diffusé par la chaine de télévision TVNS, plusieurs millions d’insectes seraient morts ces dernières semaines.

    Un apiculteur, situé sur la côte nord est, fait état de 6 millions d’abeilles qui ont disparu sans raison. Un autre situé au sud, rapporte que sur 200 ruches, 80 se sont vidées de leurs insectes [1] .

    Depuis deux mois, les abeilles ne retrouvent plus le chemin de leurs ruches, qui se voient ainsi désertées.

    Lire http://contreinfo.info/article.php3?id_article=893

    Normal, c'est le début de la fin mon adjudant: on est déjà dans la catastrophe!





    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous



    [ Message édité par : Alain : 26-03-2008 13:47 ]

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 27-03-2008 03:30



    Les esturgeons de la Caspienne en grand danger

    Bien qu'officiellement protégé par les pays riverains de la Caspienne (Russie, Turkménistan, Kazakhstan, Iran, Azerbaïdjan), l'esturgeon est loin d'être tiré d'affaire.

    Andreï Kraïni, président du Comité public pour la pêche, a récemment admis que le chiffre d'affaires du trafic de caviar et d'esturgeon atteignait un milliard de dollars par an en Russie en dépit de lois qui le rendent "aussi dangereux que celui de la drogue".

    Les chiffres les plus alarmants sont ceux de l'ONG World Wild Fund (WWF): selon elle, la population d'esturgeons de Caspienne a été divisée par 38,5 fois en 15 ans. Pire: la situation "s'aggrave en raison de la surpêche", accuse son représentant à Moscou, Alexeï Waïssman.

    Ce chiffre fait toutefois débat chez les professionnels en charge du programme fédéral censé ressusciter l'espèce grâce à l'élevage et au rejet en mer de petits esturgeons.

    Lire ce lien




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 02-04-2008 05:15



    Le mystérieux syndrôme du nez blanc décime les populations de chauves-souris

    Dans le Nord Est des Etats-Unis, des milliers de chauves-souris ont été retrouvées mortes à l’intérieur des grottes dans lesquelles elles passaient l’hiver. Plusieurs Etats sont concernés : l’état de New York, le Massachusset et le Vermont entre autre. Parmi les grottes concernées, on trouve dans le Vermont la grotte Morris à Danby et la grotte Aeolus à Dorset, laquelle abrite l’une des colonies de chauves-souris les plus importantes de la Nouvelle Angleterre. Ces deux grottes semblent être touchées par ce que l’on appelle « le syndrôme du nez blanc » depuis la mi-février.

    Le syndrôme du nez blanc avait déjà affecté certaines grottes accueillant des chauves-souris pendant leur période d’hibernation l’année dernière, et il est réapparu cet hiver. On nomme ainsi cette maladie à cause d’un champignon qui forme un anneau blanc autour de la bouche et du museau des animaux contaminés.
    L’infection décime littéralement les populations de chauves-souris. Et quand on sait la difficulté de ces animaux à se reproduire, on comprend le fléau que cela représente pour la pérennité des espèces. C’est ce que confirme Scott Darling, biologiste du Département de Pêche et Vie Sauvage du Vermont sur la Radio Publique du Vermont : « Les chauves-souris sont des animaux d’une grande longévité, avec un taux de reproduction faible de seulement un petit par an. Donc, avec des perspectives de 80 à 90 % de mortalité et si nous continuons de voir cela, il faudra beaucoup de temps pour que nos populations de chauves-souris se reforment. »

    Lire http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1622_syndrome_nez_blanc_chauve_souris.php




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 18-05-2008 05:34



    Plus du quart de la faune mondiale a disparu en 35 ans

    Plus du quart de la faune mondiale a disparu depuis les années 70, a révélé une étude publiée vendredi par la Société zoologique de Londres en collaboration avec le Fonds mondial pour la nature (WWF).

    Cette étude a observé l'évolution de quelque 1.400 espèces de poissons, amphibiens, reptiles, oiseaux ou mammifères pour conclure à un déclin de 27% de la faune entre 1970 et 2005.

    La faune terrestre a reculé de 25%. La population animale en eau de mer a chuté de 28% et celle en eau douce de 29%, selon ce rapport.

    Lire http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-35482976@7-50,0.html



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 23-05-2008 03:49



    Le nombre d'oiseaux migrateurs est globalement en déclin

    41 % des 522 populations d'oiseaux d'eau migrateurs voyageant sur l'itinéraire Afrique-Eurasie sont en déclin et il y a des évidences que de nombreuses espèces d'oiseaux chanteurs qui migrent sur le même itinéraire déclinent également en nombre. Une étude australienne montre que des populations de 36 espèces d'échassiers migrants sur l'itinéraire Asie-Pacifique ont été réduites jusqu'à 75 % dans les 25 dernières années. Les oiseaux de la forêt boréale dans l'hémisphère de l'ouest, tels que la Paruline du Canada qui migre entre le nord du Canada et l'Amérique du Sud, déclinent faute de perte des sites de nidification forestiers.

    Tandis que les raisons exactes pour ces déclins globaux sont compliquées et varient d'espèce à espèce et d'itinéraire à itinéraire, cette tendance montre de façon plus générale que nous faisions ici face à un problème environnemental qui est lié à la perte d'habitats et de biodiversité au monde entier.

    Lire l'article http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1665_nombre_oiseaux_migrateurs_declin.php




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 03-06-2008 04:12



    L'érosion de la biodiversité, nouvelle urgence mondiale

    La conférence des Nations unies sur la biodiversité, qui s'est achevée, vendredi 30 mai à Bonn (Allemagne), a réaffirmé l'objectif de freiner le rythme de disparition des espèces et des écosystèmes d'ici à 2010. Pourtant, personne ne juge plus vraiment réaliste cet engagement pris il y a six ans par la communauté internationale. Un mammifère sur quatre, un oiseau sur huit, un tiers des amphibiens sont menacés, selon l'Union mondiale pour la conservation de la nature. La biodiversité relève avec le climat et la lutte contre la désertification des trois priorités arrêtées au sommet de la Terre à Rio en 1992.

    Pendant deux semaines plus de 5 000 experts venus de 191 pays ont dressé un tableau sombre d'une situation qualifiée par certains de "crise silencieuse". Alors que le changement climatique occupe le haut de l'agenda international, l'enjeu que constitue la préservation de la diversité biologique reste largement ignoré. Pourtant, il ne s'agit pas simplement de "sauver les pandas et les tigres" comme l'a rappelé le commissaire européen à l'environnement, Stavros Dimas, mais de ne pas épuiser "un capital naturel" dont les sociétés humaines sont dépendantes pour leur survie.

    Lire ce lien




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 13-06-2008 05:19



    Alerte sur le risque d'extinction des lions en Afrique de l'Est

    Des défenseurs de la nature ont lancé un appel pressant jeudi, relié par la National Geographic Society américaine, pour sauver les lions vivant à l'intérieur et aux alentours du parc national Amboseli au Kenya, considérés comme en danger imminent d'extinction.

    "La situation a atteint un point critique", a déclaré Terry Garcia, le directeur général adjoint de la National Geographic Society pour les programmes de missions, dans un communiqué.

    Les lions sont souvent victimes des membres des tribus masaï, des éleveurs semi-nomades qui tuent les lions en les empoisonnant pour protéger leur troupeaux.

    "Si rien n'est fait immédiatement, il n'y aura bientôt plus de lions dans cette région du parc Amboseli, ce qui serait une tragédie", a-t-il ajouté.

    .../...

    La menace pesant sur les lions n'est pas limitée au parc Amboseli mais s'étend à l'ensemble du continent africain où ces grands félins sont tués à un rythme préoccupant, soulignent les experts.

    Lire http://fr.news.yahoo.com/afp/20080612/tsc-usa-kenya-zoologie-environnement-nat-c2ff8aa.html



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 14-06-2008 06:27



    Les requins de la Méditerranée sont en voie d'extinction rapide

    Les travaux de quatre chercheurs italiens et canadiens, publiés dans la revue Conservation Biology, démontrent que, depuis 150 à 200 ans, toutes les espèces de requins ont diminué de plus de 97 %, tant en nombre d'individus qu'en poids des prises. Un taux de disparition qui s'est accéléré depuis les années 1970 sous l'effet de la pêche directe et indirecte, mais aussi des activités humaines en zone côtière, là où les requins sont censés se reproduire

    Jadis, la mer Méditerranée était un vivier où vivaient en abondance 47 espèces de requins, dont 20 classées comme grands prédateurs. Pour sa recherche démographique, l'équipe dirigée par Francesco Ferretti, de l'université de Dalhousie (Nouvelle-Ecosse, Canada), n'a pu analyser l'évolution que de cinq espèces, faute d'avoir pu recueillir suffisamment d'informations sur les autres, considérées comme "écologiquement éteintes".

    Les rescapés ne valent guère mieux. Le requin bleu, le requin-renard, le requin- marteau et deux espèces de requins-taupes communs sont, selon les critères de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), "en danger critique d'extinction". Qui a vu récemment un requin-marteau en Méditerranée, où il a disparu à plus de 99 % depuis un demi-siècle ?

    Lire ce lien





    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 05-07-2008 05:18



    10 millions d'années:

    c'est le délai qu'il faudra à la terre pour faire renaître la biodiversité que nous détruisons


    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°




    La biodiversité actuelle éclairée par celle du passé

    Contrairement à ce que l'on pensait, selon des travaux, dirigés par John Alroy (National Center for Ecological Analysis and Synthesis, université de Californie), la biodiversité récente n'est que faiblement supérieure à celle des périodes anciennes.

    Et, bonne nouvelle, "la biodiversité s'est restaurée en moins de 10 millions d'années pour trois des cinq grandes crises biologiques qui marquent l'histoire de la Terre", explique Loïc Villier, maître de conférences à l'université de Provence Aix-Marseille-I et cosignataire de l'article de Science.

    La mauvaise nouvelle est que les effets de la crise de biodiversité que l'on connaît actuellement - parfois qualifiée de "sixième extinction" - risquent de se faire ressentir sur les écosystèmes pendant des millénaires.

    Lire l'article



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 07-07-2008 04:53



    Le Kenya inquiet pour la survie de ses derniers rhinocéros



    En quarante ans, la population est passée de 70 000 à 3 700.



    Dans les années 1980, le Meru était l'un des plus célèbres parcs du Kenya. Mais cette aire protégée d'une rare beauté, composée d'écosystèmes variés (savane arborée, bords de rivières et marécages) qui s'étend sur 5 000 km² au centre du pays, a été pillée par les braconniers et dévastée par les Somaliens en guerre. Ce qui a abouti à un effondrement de 90 % de la biodiversité et à sa fermeture dans les années 1990. Après sept ans de restauration, le Meru a été de nouveau déclaré «de classe mondiale» en juillet 2007 grâce notamment à une mobilisation internationale. Aujourd'hui, sa faune est placée sous la protection des rangers du Kenya Wildlife ­Service (KWS), en particulier les rhinocéros blancs et noirs qui cohabitent dans ce sanctuaire.

    Curieusement, les scientifiques du KWS qui surveillent ces grands herbivores de près ont remarqué que les rhinocéros noirs ne se reproduisaient plus. Or ces animaux africains sont menacés d'extinction.


    Lire l'article







    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 06-08-2008 03:56



    La moitié des espèces de primates menacés par les activités humaines

    La moitié des 634 espèces de primates de la planète risque de disparaitre, d'après un rapport de la Société internationale de primatologie, réunie en congrès en Ecosse.

    En se basant sur l'étude des singes, lémurs et autres cousins de l'homme la plus vaste jamais menée, les spécialistes lancent une mise en garde. Des espèces allant du gorille géant des montagnes d'Afrique centrale au plus petit lémurien de Madagascar sont sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la protection de la nature.

    En Asie par exemple, plus des deux-tiers des primates sont classés comme vulnérables, en danger ou grave danger d'extinction. "Ce qui arrive en Asie du sud-est est terrifiant" affirme Jean-Christophe Vie, responsable adjoint du programme de l'Union internationale pour la protection de la nature. "Un tel niveau d'alerte, cela ne s'est jamais vu pour aucune autre espèce".

    En Afrique également, onze variétés de singes rouges dit colobe sont en danger de disparaître.

    Source http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5jIMnWsZLG7z9IlBkL-kX-uTKMPJA




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

    [ Message édité par : Alain : 06-08-2008 03:58 ]

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 22-08-2008 04:37



    LES TORTUES MARINES RESTENT MENACÉES PAR LE DÉVELOPPEMENT ET LA PÊCHE

    SELON L'ONU les tortues marines restent menacées par le tourisme et la pêche dans l'océan Indien et l'Asie du Sud-est malgré les efforts pour les protéger, a souligné mercredi le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) à l'occasion d'une réunion sur la protection de ces animaux qui se déroule à Bali de mercredi à samedi.

    Le PNUE a souligné que les résultats étaient mitigés concernant les tentatives de protéger les tortues marines dans ces régions. Alors que la population de caouannes d'Afrique du Sud a augmenté au cours des 40 dernières années, avec des nids passant de 250 à 1750, leur nombre dans l'est de l'Australie et à Madagascar a subi un sérieux déclin.

    Huit pays ont déjà mis en place des plans d'action nationale pour protéger les tortues et 10 autres préparent leur stratégie nationale. L'Australie, Oman, les Seychelles et l'Afrique du Sud sont parmi les pays qui surveillent leurs populations de tortues depuis des dizaines d';années.

    « Les pays participants ont fait des progrès dans de nombreux domaines. Beaucoup doivent encore clairement décrire leurs besoins et mobiliser l'argent nécessaire pour une mise en oeuvre au niveau national », a déclaré Douglas Hyke, un responsable du PNUE à Bangkok.

    Même si les prédateurs naturels représentent la menace la plus courante pour les tortues marines, leur capture accidentelle dans les filets de pêche, la collecte d'oeufs, le braconnage et le retour de méthodes de pêche destructrices, telles que l'utilisation de la dynamite et du poison, contribuent à leur déclin significatif.

    « Le développement côtier, notamment les installations touristiques, se fait à un rythme très rapide dans la région de l'océan Indien », a souligné également le président du comité consultatif du programme, Jack Frazier. « Les risques d';un impact négatif sur les plages de pontes et celles de repos pour les tortues ont augmenté », a t-il ajouté.

    Les délégations de plus de 30 pays à la conférence de Bali examineront la mise en oeuvre d'un plan de conservation et de gestion mettant l''accent sur les problèmes de développement côtier et d'interaction de la pêche avec les tortues marines.


    Veuillez consulter le site du Centre de nouvelles ONU pour plus d'information http://www.un.org/french/newscentre/




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 28-08-2008 07:20



    Dernier espoir pour le marsouin du Golfe de Californie

    Le marsouin du Golfe de Californie, est le cétacé le plus menacé de disparition depuis celle de son cousin d’eau douce, le dauphin blanc du Yangtsé, déclaré éteint il y a tout juste un an. Comme pour beaucoup d’autres espèces marines, son prédateur principal est le filet de pêche dans lequel il se prend accidentellement : 20 à 30 de ces marsouins succombent ainsi chaque année. On estime actuellement à quelques 150 individus seulement, contre 567 recensés il y a 10 ans.

    Lisez cet article pour en savoir plus



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 22-09-2008 05:44



    Les populations d'oiseaux d'eau migrateurs sont en déclin

    Le nouveau rapport : "L'état de conservation des oiseaux d'eau migrateurs sur les voies de migration d'Afrique-Eurasie" préparé par Wetlands International pour le compte de l'Accord sur la conservation des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie (AEWA) a été présenté aux délégués de plus de 80 pays participant à une réunion intergouvernementale qui s'est ouverte le 15 septembre à Antananarivo. Ces conclusions sont inquiétantes...

    Ce nouveau rapport révèle que sur 522 populations d'oiseaux d'eau migrateurs étudiés, 40 % sont en déclin sur les itinéraires présents en Afrique et en Eurasie. De plus, cette situation est encore pire pour les oiseaux d'eau utilisant les voies de migration d'Asie occidentale et centrale où 55 % des populations connues sont en déclin actuellement.

    Lire la suite de l'article




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 23-09-2008 05:12



    De moins en moins d'oiseaux communs

    Birdlife International, qui regroupe des associations de protection des oiseaux dresse le tableau suivant:

    - en Europe, 45% des oiseaux communs sont en déclin;

    - en Australie, la population d'oiseaux aquatiques a chuté de 81% au cours des 25 dernières années;

    - en Amérique du Nord, la population de 20 oiseaux communs a diminué de moitié en 40 ans;

    - en Amérique latine, le cardinal vert (gubernatrix cristata) autrefois très répandu est désormais considéré comme une espèce en danger;

    - en Asie, le nombre de vautours chaugoun (gyps bengalensis), qui se comptaient par millions il y a seize ans, a chuté de 99,9%;

    - au Proche-Orient, des oiseaux tels que le grand-duc d'Europe disparaissent des forêts.

    Lire l'article






    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 04-10-2008 01:58



    Menace sur le destin des mammifères dans le monde

    Selon une nouvelle étude globale, la survie d'un mammifère terrestre sur quatre et d'un mammifère marin sur trois est désormais menacée.

    Lire la suite de l'article


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 29-01-2009 06:04



    Les manchots empereurs menacés d'extinction

    La fonte de la banquise prédite par les modèles climatiques du Groupement International d'Expert sur le Climat provoquerait la disparition des manchots empereurs d'ici 2100. Tel est le résultat mis en évidence par des chercheurs CNRS, en collaboration avec deux équipes américaines . Ces travaux sont publiés dans la revue PNAS le 27 janvier 2009. Une étude de chercheurs français en lien avec les prévisions du GIEC estime problable l'extinction des manchots empereur d'ici 2100.

    Au sein de différentes équipes françaises du programme de l'Agence Nationale de la Recherche ( ANR) « Biodiversité REMIGE , Henri Weimerskirch et ses collègues du Centre d'études biologiques de Chizé (CNRS) se sont intéressés aux manchots empereurs. Cet oiseau de mer qui vit en Antarctique est extrêmement sensible aux variations de la banquise ou glace de mer. Celle-ci fait office de plate-forme pour la mue en été (janvier/février) puis pour la reproduction en hiver, tout en leur assurant leur pitance (essentiellement à base de calmars, de poissons et de krill, toutes petites crevettes des eaux antarctiques).

    Après une baisse très importante à la fin des années 70, le nombre de manchots empereurs stabilisé. Pour essayer de prévoir l'évolution de l'espèce les chercheurs se sont appuyés sur le suivi démographique, effectué entre 1962 et 2005, d'une colonie de manchots empereurs située en Terre Adélie. Ils ont combiné ces données aux modèles du GIEC prédisant les variations futures de l'étendue de la banquise .

    Le résultat est quasi sans appel : les manchots empereurs de Terre Adélie pourraient disparaître d'ici 2100 si la banquise continue à fondre. Les scientifiques ont calculé que les effectifs de cette colonie allaient s'effondrer de 93 %, passant de 6000 couples reproducteurs en 1962 à 400 d'ici la fin du siècle.

    Lire la suite de l'article





    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

    [ Message édité par : Alain : 29-01-2009 07:51 ]

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 18-02-2009 02:37



    Un mammifère sur dix est en voie d'extinction en France

    Voici les principaux



    Les espèces les plus menacées en France



    Le bouquetin des Alpes qui avait disparu est revenu depuis l'Italie.

    Il en reste néanmoins un trop petit nombre




    Voir le diaporama




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

    [ Message édité par : Alain : 18-02-2009 02:39 ]

      Profil  E-mail  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 16-03-2009 02:48



    L'extinction imminente de la plupart des formes de vie marines





    Les scientifiques réunis à Copenhague en préparation au sommet sur le climat qui s’y tiendra en décembre prochain avertissent que si rien n’est fait, l’acidification des océans due aux émission de CO2 va atteindre un niveau « dangereux », jamais observé depuis 65 millions d’années. L’étude de la géologie montre que par le passé une acidité comparable avait provoqué des extinctions de masse dans la vie marine.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° °



    Par David Adam, The Guardian, 10 mars 2009

    La pollution due à l’homme provoque une acidification si rapide des océans que les prochaines décennies verront s’installer un environnement marin jamais observé sur la Terre depuis l’époque des dinosaures, avertissent aujourd’hui les scientifiques.

    Ce processus d’acidification est causé par les énormes quantités de dioxyde de carbone libérées dans l’atmosphère, qui ensuite se dissolvent dans l’océan. La modification chimique induite crée un stress « sans précédent » pour les espèces telles que les crustacés et pourrait provoquer des extinctions massives, mettent-ils en garde.

    .../...

    Les chercheurs ont comparé le taux d’acidification actuel avec celui d’une augmentation gigantesque des gaz à effet de serre ayant eu lieu durant la préhistoire et dont les géologues savent qu’elle a provoqué une forte extinction des espèces vivant en eau profonde.

    Le résumé de l’étude précise que « puisque les taux d’acidification passés et futurs sont comparables, et qu’il y avait eu une forte disparition des organismes benthiques [1], on doit conclure à un niveau d’extinction probablement le même dans l’avenir ».


    Lisez cet article pour en savoir plus


    [1] organismes benthiques : vivant en eau profonde




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous



    [ Message édité par : Alain : 16-03-2009 03:11 ]

      Profil  E-mail  www  
    Aller à la page : [ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 ]
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.