Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

30 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  lundi 16 septembre 2019
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 23 536 546
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Initiatives positives et signes d'espoir » » Initiatives positives bénéficiant à notre support de vie !  
    3 pages [ 1 | 2 | 3 ]
    AuteurInitiatives positives bénéficiant à notre support de vie !
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 27-02-2008 06:32




    Vaste opération de lutte contre la déforestation en Amazonie

    "Lancée par le gouvernement fédéral avec la collaboration du gouvernement du Para, l'opération "Arco de Fogo"(Arc de feu) commence ce mardi à Tailandia, à 250 km de Belem avec la mobilisation de 300 hommes de la police fédérale, de la force nationale de sécurité et de techniciens de l'Institut de l'Environnement (Ibama)"

    Lors de cette "première phase, les 300 policiers et techniciens de l'Ibama inspecteront les expoitations forestières et scieries de la région où est stocké le bois extrait -pour la plupart du temps illégalement- de la forêt". "Inspecter les 70 scieries de la région va prendre de 15 à 20 jours"

    Lire http://fr.news.yahoo.com/afp/20080226/tsc-bresil-environnement-amazonie-c2ff8aa_1.html





    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

    [ Message édité par : Moderateur : 21-03-2008 01:40 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 21-03-2008 01:41


    Be : La chasse aux pesticides est ouverte

    « La Région wallonne va interdire l'usage des produits phytosanitaires dans les espaces verts. »
    …..
    « « C'est une question de santé publique et de protection de l'environnement, note le ministre. Il convient de réduire l'usage de ces produits dont l'usage inapproprié est dangereux par tous les moyens. C'est la raison pour laquelle je prépare un décret qui bannira l'usage des pesticides dans les espaces verts et jardins publics… »
    Avant goût de ce futur décret, le nouveau code forestier interdira également, sous peu, l'usage de ces produits en forêt. Et afin de stimuler les communes à anticiper le mouvement, la Région a mis sur orbite un pôle de gestion différencié. Il aura notamment pour mission d'assister les pouvoirs publics dans la formation des ouvriers communaux et la mise en œuvre d'alternatives (prédateurs naturels, lutte intégrée, désherbage thermique…) au tout chimique pour l'entretien des espaces verts. La commune d'Eupen fait figure, à cet égard, d'exemple à suivre… »
    …….
    « « Il est plus difficile de se procurer certains médicaments contre la grippe pour lesquels il faut une ordonnance que pour ces produits de haute toxicité que l'on peut acheter sans problème en grande surface, constate (le ministre) .Ce n'est pas normal. Le gouvernement fédéral doit ouvrir un débat sur cette question, interdire certaines substances et revoir les normes des produits en lançant ce débat au niveau européen. »

    Lire tout sur :
    -> http://www.lesoir.be/actualite/belgique/environnement-la-region-2008-03-20-585702.shtml





      Profil  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 29-04-2010 07:53

    Bolivie: Morales veut planter 10 milions d'arbres en un an

    Le président bolivien Evo Morales a lancé une campagne de "reforestation citoyenne", en plantant un arbre dans la ville de Cochabamba, et invitant les 10 millions de Boliviens à l'imiter pour la Journée de la Terre qui avait lieu le 22 avril .

    «Tout le monde devra planter au moins un arbre, mais il ne s'agira pas de le planter et de l'abandonner, mais d'en prendre soin, j'y veillerai personnellement», a déclaré Morales à Cochabamba, qui a acueilli cette semaine un forum mondial de mouvements sociaux sur le changement climatique.

    Le forum altermondialiste, convoqué par le gouvenement socialiste de Morales, a produit une série de recommandations radicales, comme la création d'un tribunal de justice climatique, la réduction de 50% des gaz à effet de serre par les pays industrialisés d'ici 2020, une déclaration des Droits de la terre, l'organisation d'un référendium mondial sur l'environnement.

    Lire l’article ici




    [ Message édité par : Francoise : 29-04-2010 07:59 ]

      Profil  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 07-05-2010 08:52

    La mangrove renaît à Pahawang

    Voici, chers lecteurs de VSV, une nouvelle très réjouissante à plus d'un titre ! Des personnes ayant elles-même souffert de leurs erreurs, ont compris et redressent la barre tout en impliquant la toute jeune génération ! C'est magnifique !

    En effet, les mangroves, des forêts extraordinaires ayant leurs racines dans l’océan sont des écosystèmes exceptionnels, grouillants de vie . Elles protègent les terres, favorisent le développement de la pêche, protègent des moustiques, de la montée des eaux et fournissent du bois, des plantes médicinales...




    Cette photo provient de l'excellent site VisoTerra que je vous recommande.



    A Pahawang, une petite île au sud de Sumatra, les habitants ayant constaté les dégâts occasionnés par la disparition des palétuviers s’organisent pour tenter d’inverser le mouvement. Cette île de 1 040 hectares et 1 665 habitants, est même en train de devenir un laboratoire d’initiatives de sauvegarde du milieu insulaire et littoral.

    Les élèves de l’école primaire publique et membres du groupe des "enfants pour la protection de la nature" sont impliqués dans la réparation des dégâts causés dès 1975 par le déboisement sauvage et par la pêche à l'explosif !


    ""Comme leur habitat était détruit, les moustiques paludéens (Anopheles) ont pénétré dans l’intérieur des terres où se trouvent les habitations. Et ce n’est pas tout. L’érosion de la côte provoquée par la disparition de la mangrove faisait que la mer arrivait parfois jusque dans nos cuisines", raconte (...) un représentant des habitants de Pahawang."
    .......

    "Depuis que ce mouvement de citoyens a été initié, il y a douze ans, les changements sont saisissants. Une bonne partie du littoral de l’île, jadis complètement déboisée et transformée en tout-à-l’égout, commence à reverdir. La plage, autrefois jonchée d’ordures, est désormais immaculée et la mer d'un bleu limpide. Afin de consolider leurs actions, les gens de Pahawang ont fondé un conseil pour la conservation de la mangrove, qui a délimité des zones protégées dont l’accès est interdit sans autorisation. "Si quelqu’un transgresse l’interdit et abat un arbre, il est aussitôt réprimandé par le conseil et doit en replanter dix. Nous avons réussi à faire entériner cette mesure par le gouvernement cantonal", explique (...) le chef des villages de Pahawang.

    Conscients que l’avenir de leur île repose sur les jeunes générations, les instituteurs et les directeurs des écoles publiques de Pahawang ont décidé d’inscrire au programme scolaire la sauvegarde du littoral et de la mer. "Depuis l’année dernière, chaque samedi, les enfants de CE2 étudient la mangrove, ceux de CM1 les coraux et ceux de CM2 le recyclage des ordures. Et tous les dimanches, ce sont les travaux pratiques, sur le terrain", raconte (...) , un bénévole de l’ONG Mitra Bentala.

    Lire l’article ici


    [ Message édité par : Francoise : 07-05-2010 08:54 ]

    [ Message édité par : Moderateur : 30-06-2010 01:25 ]

      Profil  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 02-06-2010 06:50



    Bonjour à tous mes amis.

    Voici qu'enfin nait un mouvement de protestation contre ces emballages inutiles qui pourrissent la nature (surtout de matières plastiques) et qui me choquent depuis tant d'années.

    Lisez attentivement cette demande d'une loi européenne contre le suremballage .

    Amitiés à tous



    Le suremballage d'un produit ne fait l'objet d'aucune régulation. Ce pourrait être chose faite au niveau européen, si Frédéric Crépin, militaire français du Tarn, parvient à rassembler un million de signatures. Explications...

    Combien de couches de plastiques, cartons et autres films transparents avez-vous dû retirer (puis jeter) avant d'accéder à votre produit ? Deux ? Trois ? Quatre ? Le suremballage, s'il n'est pas clairement quantifié, peut être appréhendé par chaque consommateur. A ce jour, aucune loi ne réglemente l'emballage des produits.

    Pourtant, « Une pétition dépassant le million de signatures provenant de citoyens de l'Union européenne peut faire l'objet d'une saisie du Parlement européen. » Cette phrase, entendue au JT de 20h par Frédéric Crépin, militaire du sud-ouest de la France, n'est pas entrée dans l'oreille d'un sourd. Ce citoyen français, sensible à l'écologie, souhaite passer à l'action. Il créé, fin décembre 2009, un groupe Facebook (130 000 membres) sur lequel il exprime son projet : monter une pétition à l'échelle européenne, avec l'espoir de déboucher sur une loi communautaire réglementant l'emballage des produits. « Le suremballage se pose en problème à la fois écologique et économique, et peut faire l'objet de mesures concrètes », estime Frédéric Crépin.

    Sa cause est entendue auprès d'Eric Farman, webmaster, de Me Pierre-François Morin, avocat spécialiste du droit de l'environnement, et de plusieurs dizaines de traducteurs partout en Europe. Une pétition est rédigée en huit langues, et mise en ligne depuis une semaine sur www.overpacking.eu. Près de 7 000 signatures récoltées à ce jour. « Ma démarche est avant tout citoyenne, explique Frédéric Crépin, qui ne se revendique d'aucune association écologique ni d'aucun parti politique. Tout citoyen européen est invité à signer cette pétition. » Reste encore 99 300 000 signatures : alors à vos clics !

    Source



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

    [ Message édité par : Alain : 02-06-2010 06:53 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    chenoa
    1217       

    chenoa
      Posté : 02-06-2010 09:00



    Merci cher Alain!

    C'est en effet une demande très positive et surtout pleine de bon sens puisqu'elle propose de réduire les déchets à la source!

    Voici un extrait de la lettre à ce propos :


    "Considérons que la réduction des déchets et la protection de l’environnement nécessitent des mesures limitant le suremballage, la recherche sur des emballages écologiques ou le développement des procédures de valorisation des déchets d’emballage n’est pas une fin en soi, que seule une réduction des déchets à la source permettra de limiter l’impact de nos produits de consommation sur l’environnement."

    CQFD!

    Amitiés





    Pour apprendre à Voir :

    http://www.sens-de-la-vie.com


    [ Message édité par : chenoa : 02-06-2010 09:01 ]

      Profil  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 17-06-2010 07:24



    Bonjour à tous mes amis.

    Merci chères Françoise et Chenoa

    Voici ce que je crois être une excellente initiative. Une fois de plus elle survient avec beaucoup de retard, mais "mieux vaut tard que jamais" comme dit le proverbe. Réunis en Corée du sud, 90 États se sont enfin mis d'accord sur la création d'un groupe international d'experts sur la biodiversité, une plateforme comparable au Giec pour le climat.


    La biodiversité aura son Giec



    Exemple pour illustrer la biodiversité qui est nécessaire partout



    Lisez attentivement cette sauvegarde :


    C’était l’un des événements attendus de cette année 2010 de la biodiversité : la création d’un groupement international d’étude de la biodiversité, sur le modèle du Giec pour le climat, afin de fournir aux décideurs politiques un état des connaissances dans ce domaine. Après deux années de négociations, 90 États réunis à Busan (ou Pusan) en Corée du Sud se sont mis d’accord sur la création d’un tel organisme.

    L’accord de Busan, adopté le 11 juin, devra être officiellement voté lors de l’assemblée générale des Nations-Unis en septembre prochain. En Corée les derniers points de blocage ont été levés, permettant de concrétiser la création de ce qui s’appelle pour l’instant l’IPBES (Intergovernmental Science Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services). En français : la plate-forme intergouvernementale d’interface science-politique sur la biodiversité et les services rendus par les écosystèmes. On peut espérer qu’un nom de baptême plus facile à porter sera trouvé lors de l’installation officielle de l’organisme.

    La création du groupement intergouvernemental d’études sur le climat (Giec/IPCC) a poussé les chercheurs en sciences du climat à développer de nouveaux modèles, de nouveaux outils pour collaborer au niveau international et fournir les expertises régulières. Pour répondre aux besoins des gouvernements, l’IPBES devra également fournir des rapports sur l’état de la biodiversité de la planète, ainsi que des modélisations et des prévisions pour le futur.

    Ces dernières années plusieurs rapports ont alerté les Etats sur les taux alarmants de disparition des espèces, de dégradation des écosystèmes et le coût que cela entraîne pour les sociétés humaines (lire La nature a désormais un prix). La mise en place d’une expertise internationale devrait faciliter son inscription dans l’agenda politique.

    C.D.
    Sciences et Avenir.fr



    Amitiés à tous


    Source



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 17-06-2010 07:25 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 26-07-2010 03:19



    Bonjour à tous mes amis.

    Voici à nouveau une bonne nouvelle.

    Le gouvernement indonésien s'est engagé à préserver plusieurs dizaines de milliers d'hectares de forêts afin d'y relâcher des orangs-outans victimes de la déforestation sur l'île de Bornéo.

    Les associations de protection des animaux réclamaient un tel engagement depuis de nombreuses années, afin de disposer d'un lieu où relâcher les grands primates recueillis dans leurs centres de réhabilitation.


    L’Indonésie protège ses ourang-outans



    Un vieil Orang Outan qui se demande s’il doit y croire ..



    Lisez attentivement cette sauvegarde :


    Comme l'a précisé le ministère de la Forêt, ce sont plus de 80.000 hectares qui seront confiés à l'ONG Borneo orangutan survival foundation (BOSF) dans la région forestière de Kutai, la partie indonésienne de Bornéo. L'association prévoit d'y relâcher d'ici 2015, 190 des 226 orangs-outans vivant actuellement en captivité. La zone devra avant cela être en partie réhabilitée, après avoir été touchée par le déboisement illégal et l'exploitation des forêts.
    Sur Bornéo, la déforestation s'est sensiblement accentuée au cours des dernières décennies, avec le développement des plantations de palmiers à huile et d'arbres pour la pâte à papier. Le nombre d'orangs-outans vivant à l'état sauvage est aujourd'hui évalué à 50.000 ou 60.000. 80% d'entre eux vivent en Indonésie, les autres en Malaisie.


    Amitiés à tous.


    Source



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous



    [ Message édité par : Alain : 26-07-2010 03:22 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 05-09-2010 03:02

    France

    Bientôt moins de pesticides dans les espaces publics



    " (La) secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie, a signé vendredi 3 septembre un accord avec les représentants des collectivités territoriales et les professionnels pour réduire l'utilisation des pesticides dans les espaces publics, comme les parcs, terrains de sport ou encore les trottoirs.

    L'engagement pris par les professionnels ce vendredi auprès de l'Etat doit permettre de réduire l'usage des pesticides en zones non agricoles. Voiries, trottoirs, parcs publics, terrains de sports ou de loisirs, zones industrielles, aéroports sont autant de zones concernées par le nouvel accord. "

    Lire la suite ici

    L'utilisation des produits pesticides en zones non agricoles françaises représente seulement +/- 5 % (!) du tonnage de substances actives commercialisées chaque année en France.... mais c'est un début de changement des mentalités.

    Signalé par :
    -> http://terresacree.org



    [ Message édité par : Francoise : 05-09-2010 03:04 ]

      Profil  Citation   
    Pat
    1274       

    Pat
      Posté : 03-10-2010 09:32



    Le bio est en grande forme en France



    Le bio tente de plus en plus d'agriculteurs français





    2 % des surfaces, c'est ce que représentait l'agriculture bio en France en 2005. Bien que l’on observait une stagnation depuis 2002, la situation aujourd’hui a considérablement évolué.
    Source : Monmoulins.com




    Eric Gobard, 41 ans, est un agriculteur heureux, et même enthousiaste. Il y a deux ans, ce céréalier installé depuis huit ans, à Aunoy, au coeur de la Seine-et-Marne, haut lieu de l'agriculture intensive, a converti 30 % de ses 200 hectares au mode de production biologique. Il espère aller au-delà, car, dit-il, il se sent "aspiré" par ce mode de production.

    Il est loin d'être le seul. Après des années de stagnation, l'agriculture bio est en pleine explosion. Les conversions ont augmenté de 23,4 % en 2009, et, en 2010, la progression s'accentue encore. La barre des 20 000 producteurs devrait être franchie.

    Une foule de motivations ont poussé M. Gobard à sauter le pas. D'abord, "l'attente de la société". "En agriculture productive, on est arrivé à un paroxysme en termes d'impact sur l'environnement, explique-t-il. Il faut faire marche arrière." Sensible dès ses débuts à la thématique de la protection de l'eau, très dégradée dans sa région du fait de l'utilisation massive d'engrais et de pesticides, le jeune homme a été "séduit" par l'objectif de 20 % des surfaces agricoles en bio en 2020, fixé par le Grenelle de l'environnement d'octobre 2007. Ce fut le déclic.
    L'agriculteur est aujourd'hui intarissable sur les avantages de ce mode de production.

    Il se dit "plus serein" de ne pas utiliser de produits chimiques, pour sa propre santé et celle de sa famille ; désigne, ravi, les insectes et les oiseaux qui peuplent ses haies et ses champs. "Je redécouvre l'agronomie, poursuit-il. La base, ce sont les rotations longues, sur sept ou huit ans, contre deux ou trois ans en conventionnel." Pour lui, l'agriculture bio n'est pas un retour en arrière. Il en veut pour preuve le matériel perfectionné qu'il utilise, comme cette bineuse équipée d'une caméra numérique. Du côté des revenus enfin, le calcul a été "vite fait". "On a 25 à 40 % de baisse de rendement, mais la production est payée deux fois plus cher, et, sans engrais ni pesticides, les charges baissent, explique le jeune homme. Et on a un sentiment de liberté extraordinaire."


    Lire la suite sur : Le Monde


    Je comprends parfaitement le sentiment de liberté de cet agriculteur. Cela fait chaud au coeur de penser à cet homme qui regarde et admire la Vie revenir dans ses cultures.

    Les avantages des produits bio en termes de santé, d'impact sur l'environnement et de goût sont incontestables.

    Le problème majeur de ces produits restent leur prix à la vente élevé. Mais un effort des distributeurs dans le bon sens pourrait aider à les populariser encore.



    Amitiés

    Patrick




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Pour comprendre les enjeux actuels


    [ Message édité par : Pat : 03-10-2010 09:41 ]

      Profil  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 04-10-2010 03:26



    Bonjour à tous mes amis.

    Merci beaucoup chers Françoise et Patrick

    Développer l’agriculture bio et réduire les pesticides va améliorer considérablement la santé publique. A propos de bio j’aimerais compléter cet article par le role de l’Agence Bio. Créée en novembre 2001, l’Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique est un groupement d’intérêt public.

    L’Agence BIO rassemble des représentants des Pouvoirs publics – ministère de l’agriculture et de la pêche (MAP), ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire (MEEDDAT) – et des professionnels (FNAB, APCA, Synabio et Coop de France) au sein de son Conseil d’administration.

    Les missions de l’Agence BIO sont en particulier de :

    * communiquer et informer sur l’agriculture biologique et ses produits, son impact environnemental, social et territorial,
    * développer et approfondir l’observatoire national de l’agriculture biologique,
    * faciliter la concertation entre partenaires et contribuer à la structuration des filières, au développement des marchés et des dynamiques inter-professionnelles,
    * gérer les notifications des producteurs et autres opérateurs certifiés,
    * gérer la marque AB à des fins de communication.

    L’Agence BIO



    Nous rappelle que notre planète à tous, la Terre, vit actuellement des moments difficiles



    Elle a dévoilé hier les chiffres clés de l’agriculture biologique en France, "la dynamique de développement de la bio s’amplifie et la structuration des filières est en marche".

    - Côté production, 3 769 nouvelles exploitations se sont engagées en bio en 2009, soit plus de 300 en moyenne chaque mois.
    - Les premières données 2010 sur les conversions confirment cette importante progression :
    - Au cours des 7 premiers mois de 2010, on a compté 2 948 exploitations bio supplémentaires, portant leur nombre total à 19 594 fin juillet.
    - Côté consommation, la valeur des ventes des produits alimentaires issus de l’agriculture biologique est estimée à 3 milliards d’euros pour 2009, soit un quasi doublement par rapport à 2005 (1,6 milliard d’euros) et une augmentation de 400 millions d’euros par rapport à 2008.

    Extraits


    PRODUCTION BIO : LA DYNAMIQUE DE DÉVELOPPEMENT S’AMPLIFIE EN 2010

    Clairement reprise en 2008, la dynamique de développement de l’agriculture biologique en France s’est confirmée dès les premiers mois de 2009. Elle s’amplifie en 2010. En 2009 par rapport à 2008, le rythme d’engagement de nouveaux producteurs bio a plus que doublé. Au total, fin 2009, 16 446 producteurs cultivaient selon le mode de production biologique en France, alors qu’ils étaient 13 298 fin 2008. Le nombre a donc augmenté de 23,7% en un an. Ainsi, fin 2009, la part des exploitations bio dans le total des exploitations au plan national a été estimée à 3,14%.


    Lisez ci-dessous l’article très bien documenté sur ces informations

    Amitiés à tous.

    Source

    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 04-10-2010 04:21 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Pat
    1274       

    Pat
      Posté : 24-10-2010 10:49




    Merci cher Alain de nous présenter si bien le rôle de l’Agence BIO. On leur doit vraiment beaucoup pour leur travail ici France

    De l’autre côté de l’océan Atlantique maintenant, au Brésil, on cherche activement à préserver la forêt :


    Mata Atlantica, l’éveil de la forêt




    La Mata Atlántica est une formation végétale qui originellement couvrait la majeure partie du littoral brésilien, mais elle a été sévèrement détruite au point qu'il ne reste aujourd'hui que 8% de la surface initiale de forêt primaire.
    Crédit : Objectif Terre des hommes



    Pour lutter contre la déforestation, les chercheurs brésiliens de l'Instituto Terra recréent de la biodiversité en fournissant jusqu'à un million de plants par an de plus de 350 espèces de la forêt Atlantique. Différentes espèces d'animaux et de plantes sont revenues s'installer dans ce nouveau refuge...

    Voir la vidéo : Mata Atlantica




    L’Instituto Terra


    Voilà qui fait chaud au coeur non?

    Amitiés

    Patrick



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Pour comprendre les enjeux actuels


    [ Message édité par : Pat : 24-10-2010 10:52 ]

      Profil  Citation   
    chenoa
    1217       

    chenoa
      Posté : 24-10-2010 12:15




    Magnifique et touchant documentaire !

    La reconstruction de la Mata Atlantica et les paroles de ces brésiliens (à la voix chantante si agréable) font vraiment chaud au coeur.

    Merci de nous avoir fait partagé ce petit moment de bonheur cher Patrick,

    Amitiés





    Pour apprendre à Voir :

    http://www.sens-de-la-vie.com


    [ Message édité par : chenoa : 24-10-2010 12:15 ]

      Profil  Citation   
    Pat
    1274       

    Pat
      Posté : 03-11-2010 08:24



    Merci Julie

    Suite de ces initiatives positives :

    Des chefs d'État africains s'engagent à préserver le lac Tchad




    Crédit : http://afriquinfos.centerblog.net





    Réunis à N'Djamena, la capitale du Tchad, à l'occasion d'un forum international, cinq chefs d'État africains se sont engagés à prendre des mesures pour préserver le lac Tchad de l'assèchement qui le menace.

    Les chefs d'État de Libye, du Sénégal, de Centrafrique, du Tchad et du Nigeria ont participé à la clôture de la session Afrique du 8e Forum mondial du développement durable. Une session ayant pour thème "Sauver le lac Tchad", dont la superficie s'est réduite de façon dramatique ces dernières décennies.

    Il y a cinquante ans, le lac s'étendait sur quelque 25.000 kilomètres carrés. Mais aujourd'hui, cette superficie serait réduite à 8.000 kilomètres carrés, les estimations les plus pessimistes annonçant 2.500. Si le réchauffement climatique est à l'origine de ce phénomène catastrophique, pour les autorités comme pour certains experts, la surexploitation du lac pour l'irrigation ou pour les besoins en eau des villes est elle aussi montrée du doigt.


    Réunis à N'Djamena, chefs d'Etat, responsables politiques et experts environnementaux ont adopté plusieurs propositions visant à enrayer cet assèchement. Parmi ces mesures, a été décidée l'inscription du lac au patrimoine de l'humanité.



    Article source


    Amitiés

    Patrick





    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Pour comprendre les enjeux actuels


    [ Message édité par : Pat : 03-11-2010 08:27 ]

      Profil  Citation   
    Pat
    1274       

    Pat
      Posté : 06-11-2010 12:50



    Bonjour à tous,


    L'ONU salue le succès historique de la Conférence de Nagoya sur la biodiversité




    2010, l’année internationale de la biodiversité





    "C'était une conférence historique. Historique pour la participation, avec près de 15 000 personnes. Historique pour la variété de cette participation, avec la présence de ministres et membres de gouvernement, de représentants de collectivités locales, d'organisations non gouvernementales, du secteur privé ou de la jeunesse. Historique pour le résultat : avec deux accords majeurs", a déclaré mardi 2 novembre le Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique (CDB), Ahmed Djoghlaf. Il revenait de Nagoya, au Japon, où s'est déroulée du 18 au 29 octobre la 10ème Conférence des parties à la Convention de l'ONU sur la diversité biologique, au terme de laquelle les 193 Etats parties ont adopté deux traités internationaux d'importance majeure pour la protection de la biodiversité.


    Le premier traité est un nouveau plan stratégique pour lutter contre la perte de biodiversité d'ici à 2020. Il prévoit notamment d'augmenter la superficie des terres protégées et des parcs nationaux à 17% de la surface terrestre de la Terre, contre près de 12,5% aujourd'hui, et d'étendre les zones marines protégées à 10% de la surface maritime de la planète, contre moins de 1% actuellement.

    Avec ce plan stratégique, les Etats s'engagent également à sauver d'ici à 2020 toutes les espèces connues qui sont à l'heure actuelle menacées d'un risque d'extinction. Ils entérinent le principe d'une "approche de précaution" dans l'exploitation des zones riches en biodiversité dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et le développement des biocarburants de synthèse.


    Le second traité adopté à Nagoya et qualifié par Ahmed Djoghlaf "d'historique" est un protocole additionnel à la Convention sur la diversité biologique, destiné à régir l'accès aux ressources génétiques et le partage des bénéfices de leur exploitation.

    "Après 18 ans de discussions, quatre ans de rédaction du texte, ce protocole voit finalement le jour, c'est un énorme succès, la première fois dans l'histoire qu'un traité sur les ressources génétiques est signé"

    « Avec le partage des bénéfices issus de la nature, on donne une raison aux populations autochtones de protéger ces plantes qui nous procurent du bien-être et on donne à ces hommes les moyens de le faire"
    , a souligné Ahmed Djoghlaf.



    Article source



    La prise de conscience se poursuit !

    Amitiés

    Patrick



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Pour comprendre les enjeux actuels

      Profil  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 08-11-2010 01:04



    Bonjour à tous mes amis.

    Merci beaucoup chers Chenoa et Patrick

    Je constate avec une grande satisfaction que l’esprit de sens de la vie est vivant en vous. Précédemment j’ai été si longtemps navré de constater que (presque) personne ne me comprenait, que rien ne peut me faire davantage plaisir.

    Concernant la Conférence de Nagoya sur la biodiversité votre enthousiasme est justifié mais mais il faudra certainement attendre longtemps pour sauver cette diversité menacée. Pour l’instant, c’est surtout sur un contentieux vieux de 18 ans que les 192 pays en sont arrivés à une entente vendredi dernier, à la dernière heure de la Conférence des Nations Unies sur la biodiversité.


    Château de Nagoya



    Un très bel édifice que j’ai visité



    Voici un point de vue qui mérite d’être connu.

    Extraits


    Le contentieux était le suivant : quelles redevances faudrait-il verser à un premier pays (généralement pauvre) lorsqu’un second pays (généralement riche) exploite chez le premier une « ressource génétique »? Lors de la Conférence de Nagoya sur la biodiversité, c’est cet enjeu, appelé Access and benefit sharing, qui a fait l’objet de l’entente la plus solide, plus solide que les promesses de ralentir l’extinction des espèces.

    Le nouveau Protocole de Nagoya contient pourtant, en plus, une promesse d’augmenter la superficie des terres protégées (contre la chasse ou l’exploitation minière, forestière, etc.) de 12,5 à 17%; et d’augmenter la superficie des zones marines protégées de moins de 1% actuellement à 10%. En tout, 20 cibles pour 2020, plus spécifiques que celles qui avaient été fixées en 2002 (et dont aucune n’a été atteinte).

    Le problème, soulignent par exemple The Guardian et The Independant, c’est que ces cibles sont purement volontaires, et reposent pour l’instant sur des promesses de financement par les pays riches (seul le Japon, pays hôte, a promis 2 milliards, mais les autres se sont donnés jusqu’en 2012 pour en discuter). Alors qu’à l’inverse, dans le cas du partage des redevances, le Protocole de Nagoya comporte une promesse concrète de partager des revenus qui existent d'ores et déjà... bien que l’entente n’entrera en vigueur qu’en 2020.

    « Avant aujourd’hui, nous n’avions pas de règles internationales sur la façon de partager les bénéfices de nouvelles pilules, de nouveaux plants, de nouveaux produits tirés des trésors génétiques du monde en voie de développement », a plusieurs fois résumé, depuis la nuit de vendredi à samedi, Nick Nuttall, porte-parole du Programme pour l’environnement des Nations Unies.

    De Copenhague à Nagoya puis à Cancun

    Que s’est-il passé pour que cette entente aboutisse, alors qu’une demi-journée plus tôt, tous les médias présents rapportaient un échec possible de cette 10e Conférence des Nations Unies sur la biodiversité?

    1) En partie « l’effet Copenhague » : après l’échec de la Conférence de Copenhague sur les changements climatiques en décembre dernier, les délégués et les environnementalistes avaient besoin d’un succès pour se remonter le moral. Il a même été suggéré que le succès de Nagoya servirait à envoyer un signal positif à Cancun, où aura lieu le mois prochain la prochaine rencontre sur les changements climatiques.

    2) Et en partie l’économie : les redevances que verseront les industries pharmaceutique, chimique ou cosmétique aux pays en voie de développement dont ils exploitent les « ressources génétiques », se chiffreront en milliards de dollars. C’était suffisamment tangible pour que les pays concernés, dont la Chine et l’Inde, tiennent leur bout.



    Rappelons aussi que ne rien faire coûterait très cher.

    Lisez ci-dessous l’article très bien documenté sur ces informations

    Amitiés à tous.

    Biodiversité: la nature après les profits

    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 08-11-2010 01:07 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Pat
    1274       

    Pat
      Posté : 08-11-2010 06:47


    Bonjour à tous les amis,


    Merci cher Alain pour cet article qui apporte beaucoup de précisions sur les résultats de cette conférence.


    En effet, il y a encore vraiment beaucoup à faire pour sauver la biodiversité...


    Selon la revue Nature, tous les efforts réalisés pour la conservation de la biodiversité permettent de réduire de seulement 20 % son déclin mondial :
    Lire l'article


    Ce serait vraiment bien de ne pas devoir attendre 18 ans avant que les autres mesures ne soient prises !



    Amitiés

    Patrick




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Pour comprendre les enjeux actuels


    [ Message édité par : Pat : 08-11-2010 06:49 ]

      Profil  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 24-11-2010 04:25



    Bonjour à tous mes amis, et merci Patrick

    Voici à nouveau une bonne nouvelle.

    Un accord visant à doubler d'ici 2022 le nombre de tigres sauvages dans les treize pays où ces félins vivent encore dans leur biotopes a été annoncé hier mardi 23 novembre par Vladimir Poutine, lors du sommet de Saint-Pétersbourg consacré à leur sauvegarde. Rappelons que le tigre est le plus grand félin sauvage du monde. L'espèce est divisée en neuf sous-espèces possédant des différences mineures en termes de taille ou de comportement. Super prédateur, il chasse principalement les cerfs, les buffles et éventuellement les hommes. La structure sociale des tigres en fait un animal solitaire ; le mâle possède un territoire qui englobe les domaines de plusieurs femelles et ne participe quasiment pas à l'éducation des petits.

    350 millions de dollars pour sauver les tigres



    Le tigre du Bengale, quelle splendeur !



    Citation:


    Il ne reste aujourd'hui que 3 200 tigres à l'état sauvage, contre 100 000 il y a un siècle. Les survivants, victimes des vertus médicinales ou aphrodisiaques prêtées, notamment en Chine, à certaines parties de leur anatomie, sont traqués par des braconniers. "Il est très important de sauver pour les générations futures le tigre, cette créature magnifique, impériale", a déclaré Vladimir Poutine lors de la conférence..

    Le programme de sauvetage consacrera 350 millions de dollars au cours des cinq prochaines années, ont précisé des coordinateurs de la Banque mondiale et du WWF. Jim Leape, directeur général du WWF, a souligné que le tigre était au bord de l'extinction et que, sans mesures strictes destinées à mettre fin au braconnage et à la déforestation, il ne resterait plus en 2022 que quelques survivants disséminés.

    Le nombre de tigres a diminué de 97 % au cours de la dernière décennie et quatre des neuf sous-espèces de tigres ont disparu. Des personnalités telles que Yannick Noah ou l'acteur américain Leonardo DiCaprio, qui a offert mardi un million de dollars, se sont engagées dans la campagne.


    A propos du danger que ces animaux représentent disons que deux opinions s'affrontent: pour les uns la nature est un milieu très hostile peuplé d'animaux redoutables ou venimeux, où l'on risque la mort à chaque instant ; tandis que pour d'autres - sous l'influence des écologistes et de films manquants d'objectivité - le danger serait virtuellement inexistant, voire nul ; tandis que certains chasseurs voulant parfois mettre leur courage en valeur, exagèrent les dangers qu'ils ont encourus.

    Qu'en est-il vraiment ? Selon les estimations de mon ami disparu le célèbre F.E.B du temps où il les chassa en Inde et au Vietnam (avant la WWII) les tigres tuaient et mangeaient environ 2000 villageois par an.

    Amitiés à tous.


    Lire l’article



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 24-11-2010 04:32 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 26-11-2010 01:56



    Bonjour à tous.

    Le monde est très satisfait de cette décision, et les compliments fusent de toutes part. Comme vous le savez déjà le sommet consacré à la survie des tigres s'est achevé mercredi sur une note d'espoir pour ce félin légendaire.

    "C'est un évènement historique. C'est comme un rêve qui devient réalité", s'est enthousiasmé le chef de la délégation indienne Satya Prakash Yadav, responsable du ministère de la protection de l'Environnement, lors de la session de clôture. Le Premier ministre russe Vladimir Poutine, quatre de ses homologues d'Asie (Chine, Laos, Népal et Bangladesh) ainsi que Robert Zoellick, le président de la Banque mondiale qui supervise le financement des programmes de protection du fauve, ont participé à ce sommet de quatre jours à Saint-Pétersbourg (nord-ouest).


    Un réel espoir pour les tigres



    Bébé tigre. Trop mignon !



    Citation:


    Les participants au sommet ont approuvé mardi une déclaration ayant pour objectif "de doubler le nombre de félins d'ici 2022", la prochaine année du tigre selon le calendrier chinois. Leur nombre a chuté en un siècle de 100.000 à 3.200 et trois sous-espèces ont complètement disparu. Le sommet de Saint-Pétersbourg - première réunion de chefs de gouvernement et d'organisations internationales pour la sauvegarde d'une seule espèce- doit déboucher sur l'octroi de 350 millions de dollars sur cinq ans pour mettre en oeuvre un plan d'action mondial. "Le sommet servira de coup de pouce pour collecter des fonds", a déclaré Andreï Kouchline, coordinateur de la Banque mondiale pour le plan de la préservation du tigre.


    "Je n'ai jamais vu un tel enthousiasme dans la préservation du tigre", s'est félicité mercredi John Sellar, responsable de la CITES, Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées.

    Les cœurs s’ouvrent, c’est bien.

    Amitiés à tous.


    Lire l’article



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 28-11-2010 02:27 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 11-12-2010 02:17



    Bonjour à tous.

    Comme le dit Courrier International, personne ne trouve rien à redire quand Bill Gates dépense une partie considérable de sa fortune personnelle pour lutter contre la polio en Afrique. Ni quand George Soros finance à fonds perdus un réseau de fondations pour le respect des droits de l’homme et la transparence politique et économique.

    Il n’y a qu’un seul millionnaire philanthrope sur cette planète qui éveille des soupçons en tous genres sur ses intentions prétendument occultes. Il s’agit de Douglas Tompkins, dont j’avais déjà parlé, car il rachète des centaines de milliers d’hectares de terres plus ou moins vierges, essentiellement dans la moitié sud de l’Amérique du Sud afin d’en assurer la préservation et la restauration. C’est LE SEUL qui a compris que c’était plus important que tout le reste.

    Douglas Tompkins



    et sa femme, de beaux visages non ?



    Citation:


    Des millions pour sauver la Terre

    Tompkins est un écologiste radical. Voilà ce qui suscite la méfiance à son égard et à l’égard de son Conservation Land Trust (CLT). Et peu importe qu’il se déclare prêt à offrir ces terres à leurs Etats respectifs une fois que leur transformation en parcs nationaux sera garantie par la loi. Le philanthrope livre donc un combat quotidien pour convaincre les habitants et les autorités qu’il aspire véritablement à leur offrir à terme ce patrimoine formidable, pour le bien de la planète.

    Voir le projet sur la province de Corrientes, Argentine“Ils finiront par comprendre : au bout du compte, quel homme politique refuserait 250 000 hectares ?” plaisante Tompkins dans son hacienda d’El Rincón del Socorro, dans la province argentine de Corrientes [nord-est]. Nous sommes là dans les Esteros [Etangs] del Iberá, son dernier grand projet écologique en date. Cette vaste région marécageuse s’étend sur 1,3 million d’hectares, dont 500 000 sont déjà classés parc provincial. Les 800 000 hectares restants sont aux mains de propriétaires privés – dont Tompkins, arrivé ici il y a une dizaine d’années, qui détient quelque 139 000 hectares.


    Ce n’est pas un écologiste radical, à mes yeux c’est tout simplement un écologiste normal

    C’est bien là où l’on voit qu’il n’y a pas d’un coté les "méchants riches" et de l’autre le "bon peuple".

    Amitiés à tous.


    Lire l’article

    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 11-12-2010 02:23 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Aller à la page : [ 1 | 2 | 3 ]
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.