Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

29 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  dimanche 23 février 2020
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 24 733 820
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Initiatives positives et signes d'espoir » » Un Collectif contre la Biopiraterie  
    AuteurUn Collectif contre la Biopiraterie
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 20-02-2008 13:09



    ICRA News

    En 2007, à l'initiative d'ICRA, un groupe de travail sur la biopiraterie s’est créé en France. Il réunit des associations travaillant pour la défense des droits des peuples indigènes dont ICRA, France Liberté, Paroles de Nature.

    Il a pour ambition de sensibiliser l’opinion sur ce nouveau fléau et de faire annuler les brevets biopirates déposés en Europe.


    La biopiraterie, une injustice économique et morale

    La connaissance des plantes par les peuples autochtones n’est plus à démontrer. Pour pouvoir survivre dans des environnements extrêmes, les sociétés traditionnelles ont appris à utiliser les plantes qui les entourent.

    Ces connaissances ont un immense intérêt pour les entreprises. Grâce à ces savoirs, celles-ci vont accélérer leur recherche et développement.

    Selon certaines sources, on peut estimer que l’étude des usages des plantes par les guérisseurs et chamans multiplie par 3006 les chances d’identification par les scientifiques de principes actifs.

    La biopiraterie commence quand ce partage se transforme en vol, c’est-à-dire quand l’étude des savoirs traditionnels est réalisée en cachant l’objectif commercial, quand la commercialisation se fait sans l’accord des peuples autochtones et sans une répartition des bénéfices acceptée par tous.

    Elle prend des formes particulièrement scandaleuses quand l’entreprise dépose un brevet s’inspirant à des degrés divers de ces connaissances.

    En effet, le brevet permet à l’entreprise de créer un monopole sur l’utilisation de la plante en prétendant avoir inventé un processus (exemple : extraire de l’huile d’une graine) pour un usage donné (exemple : pour faire des soins cosmétiques anti-âge). Il prive ainsi tout autre acteur y compris les populations à l’origine de la connaissance d’utiliser ou de commercialiser la plante dans la zone géographique d’application du brevet.

    L’injustice économique se double d’une injustice morale et symbolique. Un brevet suppose une nouveauté et une innovation. Déposer un brevet lié à un savoir traditionnel ne peut se faire qu’en niant l’antériorité des connaissances des sociétés traditionnelles concernées et au final en niant leur existence.

    Il est d’autant plus compliqué de prouver que les peuples autochtones sont les réels inventeurs du brevet déposé qu’il existe rarement de preuves écrites dans des sociétés où la transmission orale prédomine.

    Lisez http://www.icrainternational.org/img-mail/themabio.pdf




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 20-06-2009 07:42

    On n’y pense pas d'emblée , mais l’attrait actuel dans nos pays pour des substances naturelles et « bio », la naissance du commerce dit « équitable » augmente l’utilisation de denrées prélevées dans les pays du sud. Le 15 Juin, des envoyés d’ Amérique du Sud (Equateur, Pérou, Bolivie), de l’Inde et de l’Afrique du Sud ont tenté d’alerter l’opinion à propos du pillage des savoirs ancestraux par des sociétés marchandes .

    Margousier indien mentionné dans des textes de plus de 2.000 ans, Sacha Inchi (« amande de montagne ») ,Maca, ou « ginseng » andin…les exemples foisonnent de ces substances naturelles anciennes auxquelles un long savoir faire a apporté une grande valeur ajoutée et qui, par le jeu de brevets iniques, deviennent quasiment inaccessibles aux populations locales. Du vol à l’état pur. Favorisé par l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC)

    Et suite aux changements climatiques c’est plus de 500 nouvelles demandes de brevets qui sont actuellement à l’instruction !

    De son côté la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique essaye de faire contrepoids en inscrivant la reconnaissance des savoirs traditionnels autochtones dans le droit international .

    Notamment avec deux principes de base : le consentement éclairé des populations locales, et le partage des avantages .

    Trois points importants à régler :

    - le commerce « équitable » ne l’est pas tant que cela.
    - Les brevets sont iniques
    - Le choix des populations locales n’est pas respecté

    La bonne nouvelle est qu’on en parle !


    Premières rencontres internationales sur la biopiraterie

    Lire l’article ici

    Sujet Signalé par :
    -> http://terresacree.org


    [ Message édité par : Francoise : 20-06-2009 07:44 ]

      Profil  Citation   
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.