Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

28 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  mardi 18 février 2020
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 24 652 226
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » O.G.M » » L'apocalypse biologique évitée de justesse  
    AuteurL'apocalypse biologique évitée de justesse
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 28-10-2007 02:41

    ​​​​OGM: Lorsque les scientifiques cherchent réellement, ce qu'ils voient peut être terrifiant.

    Avec les OGM on ne sait pas où l'on va.

    En voici la démonstration par un extrait du livre "La révolution alimentaire" de John Robbins :



    Il y a quelques années, une société biotechnologique allemande a conçu une bactérie commune du sol, la Klebsiella planticola, pour aider à décomposer les copeaux de bois, les tiges de maïs, les déchets des entreprises du bois et de l'agriculture, dans un processus produisant de l'éthanol. Il semblait que ce soit une grande réussite. Le génie génétique pourrait aider la bactérie Klebsiella à produire la putréfaction des matières organiques et le processus produirait du combustible pouvant servir à la place de l'essence, réduisant ainsi la production de gaz à effet de serre.

    ​​​​Il était supposé que les déchets résultants du processus pourraient être rajoutés dans le sol sous forme d'amendement, comme du compost. Tout le monde allait y gagner. Avec l'approbation de l'EPA, la société a testé la bactérie sur le terrain de l'Université d'État d'Oregon.

    ​​​​Concernant les objectifs visés, l'élimination en pourriture des déchets organiques et la production d'éthanol, la bactérie génétiquement modifiés était une réussite. Mais, quand un étudiant en doctorat nommé Michael Holmes a décidé d'ajouter les déchets résultant du processus au sol vivant actuel, il est arrivé quelque chose que personne n'attendait. Les graines qui ont été plantées dans le sol mélangé avec la Klebsiella modifiée germaient, mais ensuite toutes sont mortes.

    ​​​​Qu'est-ce qui les tuait ? La Klebsiella génétiquement modifiée s'est avéré être hautement compétitive avec les micro-organismes natifs du sol. Les plantes ne sont capables de prendre l'azote et les autres aliments du sol qu'à l'aide de champignons appelés mycorhizes. Ces champignons vivant dans le sol aident à rendre les nutriments disponibles pour les racines des plantes. Mais lorsque la Klebsiella génétiquement modifiée a été introduite dans le sol vivant, elle y a énormément réduit la population de champignons mycorhiziens. Et sans champignons mycorhiziens en bonne santé dans le sol, les plantes ne peuvent survivre.

    ​​​​Que les chercheurs aient été en mesure de suivre le mécanisme par lequel la Klebsiella génétiquement modifiée empêche les plantes de se développer, témoigne de l'étonnant pouvoir de la science. Il y a des milliers d'espèces de micro-organismes différents dans chaque cuillère à café de sol fertile, et ils interagissent de milliers de milliards de manières.

    ​​​​Mais les scientifiques ont découvert quelque chose d'autre dans ces expériences, quelque chose qui leur a fait froid dans le dos. Ils ont constaté que les bactéries génétiquement modifiées étaient capables de persister dans le sol, ce qui soulève la possibilité que, si elles avait été libérées, les Klebsiellas génétiquement modifiées se seraient incrustées, et leur éradication serait pratiquement impossible.

    ​​​​« Quand les données sont arrivées pour la première fois, » a dit Elaine Ingham, la pathologiste des sols de l'Université d'État d'Oregon qui dirigeait la recherche de Michael Holmes sur la Klebsiella, « l'EPA nous a accusé de ne pas avoir mené l'étude correctement. Ils ont tout passé au peigne fin, et n'ont rien pu trouver d'incorrect dans la conception expérimentale, bien qu'ils l'aient éprouvée aussi complètement que possible ... Si nous n'avions pas fait cette recherche, la Klebsiella aurait pu passer le processus d'approbation du lancement commercial. »


    ​​​​Le généticien David Suzuki comprend que ce qui s'est passé est vraiment inquiétant. « La Klebsiella génétiquement modifiée, » dit-il, « aurait pu supprimer toute la flore du continent. Les implications de ce cas unique ne sont rien de moins que terrifiants. »


    Source http://www.earthisland.org/eijournal/new_articles.cfm?articleID=285&journalI

    Merci à tous ceux qui me l'ont signalé





    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  Citation   
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.