Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

11 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  jeudi 21 mars 2019
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 22 443 962
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Les vraies et fausses spiritualités » » Petites histoires pour le moment présent  
    AuteurPetites histoires pour le moment présent
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 06-03-2006 03:45

    Le chat du guru

    Lorsque, chaque soir, le guru s’assoyait
    pour procéder à la prière, le chat de l’ashram
    se mettait dans le chemin et distrayait les priants.
    Aussi, ordonna-t-il qu’on attache le chat
    durant la prière du soir.

    Longtemps après la mort du guru,
    on continua d’attacher le chat
    durant la prière du soir.

    Puis, quand le chat finit par mourir,
    on amena un autre chat dans l’ashram,
    pour qu’il puisse être dûment attaché
    durant la prière du soir.

    Des siècles plus tard, les disciples du guru
    écrivirent de savants traités
    sur le rôle essentiel d’un chat
    dans le bon déroulement de la prière.

    Anthony DE Mello
    "Comme un chant d’oiseau "




    [ Message édité par : Francoise : 20-01-2010 09:48 ]

      Profil  Citation   
    Mage-Li
    5  

    Mage-Li
      Posté : 09-03-2006 04:54

    Lol comme quoi faut pas grand chose pour créer un rite...
    Au niveau symbolique le chat evoque souvant la féminité et la femme. Je ne sais pas de quel religion ca parle mais il est possible que la place de la féminité dans l'homme est plus ou moins a proscrire et/ou pareil pour les femmes !

      Profil  www  Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 19-10-2009 09:35

    La poupée de sel

    Une poupée de sel parcourut des milliers de milles sur la terre ferme, pour parvenir finalement jusqu'à la mer.

    Elle était fascinée par cette étrange masse en mouvement, absolument différente de tout ce qu'elle avait vu jusque là.

    "Qui es-tu?" demanda la poupée de sel à la mer.

    La mer sourit et répondit : "Entre dans mon eau, tu verras."

    Alors, la poupée entra en pataugeant dans la mer.

    Plus elle avançait, plus elle se dissolvait, jusqu'à ce qu'il ne restât plus qu'une toute petite partie d'elle-même.

    Avant que cette dernière petite partie ne se dissolve, la poupée s'exclama, toute émerveillée :

    "Maintenant, je sais qui je suis!"

    Anthony de Mello"
    Comme un chant d'oiseau"



      Profil  Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 23-11-2009 17:33


    L'homme à la craie

    L'homme était venu pour demander l'aumône.
    Il avait pris l'habitude d'être là,
    aux endroits où les gens passaient
    pour se rendre à leur travail, au cinéma, à leurs amours.
    Depuis le temps que ça durait,
    Les gens s'étaient un peu habitués à l'homme.
    Quelquefois, ils ne le voyaient même pas,
    Quelquefois, ils s'arrêtaient, ils lui parlaient.
    Ils lui parlaient de leurs soucis, de leurs espoirs.
    Ils lui parlaient de leurs enfants,
    du petit premier, dont la coqueluche ne guérissait pas,
    de l'aîné qui entrait à Polytechnique
    et qui aurait plus tard une belle situation.
    L'homme écoutait,
    il écoutait beaucoup et parlait peu.

    Ce jour-là, ils étaient tous réunis autour de lui,
    - Dieu sait pourquoi -
    Ils le regardaient et leurs regards disaient :
    « Donne-nous quelque chose...
    Que vas-tu nous donner à ton tour ? »

    L'homme aurait bien voulu expliquer qu'il était pauvre,
    que ses mains étaient vides,
    qu'il n'avait rien à leur donner...
    Mais tous ces gens l'entouraient et ils attendaient...
    Comment leur faire comprendre ?

    Alors l'homme a sorti des bouts de craie de sa musette,
    des bouts de craie de toutes les couleurs.
    Et sur le sol il a dessiné
    un paysage merveilleux,
    comme on n'en voit que dans les rêves,
    avec des enfants heureux, des fleurs épanouies,
    des libertés qui s'éveillent...
    Puis il s'est levé.
    A chacun, il a donné un morceau de craie,
    sans dire un mot,
    Et il est parti.

    On ne l'a plus jamais revu.

    Que pensez-vous que les gens ont fait ?
    Ils se sont cotisés pour acheter le trottoir.
    Ils ont découpé le morceau d'asphalte avec le dessin.
    Ils lui ont fait faire un beau cadre de bois doré.
    Autour du cadre, ils ont construit un musée.

    Ils ne savent même plus ce qu'ils ont fait de la craie...

    Auteur inconnu




      Profil  Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 14-12-2009 11:39




    "La Peste était en route vers Damas et croisa à toute vitesse la caravane d’un chef dans le désert.

    « Où allez vous si vite ? s’enquit le chef.

    — A Damas, j’ai l’intention d’y prendre mille vies. »

    Au retour de Damas, la Peste croisa de nouveau la caravane. Le chef dit :

    « C’est cinquante mille vies que vous avez prises, non mille.

    — Non, dit la Peste. J’en ai pris mille. C’est la Peur qui a pris le reste. »

    Anthony de Mello - Histoires




      Profil  Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 02-07-2010 06:22


    Paradis ou enfer

    Un samouraï se présenta devant le maître zen Hakuin et lui demanda :

    - Y a-t-il réellement un Paradis et un enfer ?

    - Qui es-tu ? demanda le maître.

    - Je suis le samouraï...

    - Toi, un guerrier ! s'exclama Hakuin. Mais regarde-toi. Quel seigneur voudrait t'avoir à son service ? Tu as l'air d'un mendiant.

    La colère s'empara du samouraï. Il saisit son sabre et le dégaina. Hakuin poursuivit :

    - Ah bon, tu as même un sabre ? ! Mais tu es sûrement trop maladroit pour me couper la tête.

    Hors de lui, le samouraï leva son sabre, prêt à frapper le maître. A ce moment, celui ci dit :

    - Ici s'ouvrent les portes de l'enfer.

    Surpris par la tranquille assurance du moine, le samouraï rengaina son sabre et s'inclina.

    - Ici s'ouvrent les portes du paradis, lui dit alors le maître."

    Conte zen
    Marc de Smedt et Michel Piquemal, "Paroles de sagesse éternelle", Albin Michel

    Merci à Logan



      Profil  Citation   

      

      Posté : 02-07-2010 06:52

    comme quoi il suffit de quelques mots pour faire peur aux imbéciles.

      Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 30-07-2012 08:32


    " Comment connaît on le bonheur? demande un disciple au maître.

    - En apprenant à être content de ce qu'on a.

    - Mais peut-on parfois désirer autre chose ?

    - Oui, bien sûr, à condition d'avoir l'attitude de ce père anxieux que j'ai rencontré un jour dans une maternité.

    Lorsque l'infirmière lui a dit: "Je sais que vous espériez un garçon, mais c'est une fille". L'homme a répondu :

    "Oh, cela n'a pas d'importance. J'espérais que ce serait une fille si ce n'était pas un garçon"

    Anthony de Mello
    Une minute d'humour

      Profil  Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 19-03-2014 13:16

    Se débarrasser des moineaux ?

    "Le ministère de l'Agriculture avait décrété que les moineaux représentaient une menace pour les récoltes et qu'il fallait les exterminer.

    Cela fait, des nuages d'insectes que les moineaux auraient mangé s'abattirent sur la moisson et se mirent à dévorer les récoltes :
    le ministère décida d'utiliser des pesticides très coûteux.

    Les pesticides firent monter le prix des denrées. Ils mirent aussi en danger la santé des gens.

    On découvrit trop tard que c'étaient les moineaux qui, en se nourrissant à même les récoltes, contribuaient à conserver la nourriture saine et bon marché"











    Anthony De Mello
    Histoires d'humour et de sagesse
    Edition originale 1989


    Et toujours - ô combien - d'actualité....

    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!



    Message édité par : Francoise / 19-03-2014 13:19


      Profil  Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 21-03-2014 07:34


    Comment renouveler la Vie sur notre Terre !








    « Le processus de la pensée est en majeure partie involontaire, automatique et répétitif chez la plupart des gens.
    Ce n’est rien d’autre qu’une sorte d’électricité statique mentale qui n’a pas de raison d’être réelle.

    A proprement parler, ce n’est pas vous qui pensez, c’est seulement la pensée qui se produit.

    L’énoncé disant « je pense » implique un acte de volonté. Il implique que vous avez votre mot à dire sur le sujet qu’il y a un choix à faire de votre part. Mais pour la plupart des gens, ce n’est pas ce qui se passe. « Je pense » est un énoncé qui est aussi faux que « je digère » ou « je fais circuler mon sang ». Le digestion se produit, la circulation du sang se fait et la pensée se produit aussi.

    La petite voix dans la tête a sa vie à elle. La plupart des gens sont à sa merci, ce qui signifie qu’ils sont possédés par la pensée, par le mental. Etant donné que le mental est conditionné par le passé, vous êtes ainsi forcé de le jouer et de le rejouer sans cesse. En Orient, on utilise le terme de Karma pour décrire cette réalité.

    Lorsque vous êtes identifié à cette voix, vous ne le savez pas, bien entendu. Si vous le saviez, vous ne seriez plus possédé par le mental, puisque vous n’êtes vraiment possédé que lorsque vous prenez l’entité qui vous possède pour ce que vous êtes. Et vous devenez cette entité » (1)

    Eckhart Tolle.
    Extrait de "Nouvelle Terre".
    L'avènement de la conscience humaine.
    Aux Editions Ariane



    Un livre précieux que je recommande et proche (2) - surtout au niveau du décryptage des jeux de l'ego en nous et dans ce monde - des enseignements essentiels de notre cher Alain sur ce thème. Et je l'entend encore me dire :

    « Prend conscience qu’il n’y a pas de penseur derrière la pensée ! » (3)



    (1) En quelque sorte donc, dire : "C'est mon Karma" équivaut à dire : " C'est le démon (la vipère) qui a prit possession de moi et qui m'oblige à répéter sans cesse mon passé délétère et dont je ne sais pas me débarrasser."

    On comprend alors mieux que le "karma" n'est pas un fardeau forcément lié à une supposée "réincarnation" , mais que quand le fruit est mûr, il suffit d'un instant pour s'en débarrasser....

    (2) Mais sans références au Boudhisme Théravada.

    (3) Il ciblait, bien entendu, toutes ces petites pensées ordinaires voire stupides qui tournent souvent en bruit de fond dans notre tête - même à notre insu si nous ne pratiquons pas l'Attention Juste - et qu'il nommait souvent aussi "La Vipère". Au sujet de quoi, il m'avait dit aussi :


    " Au sujet de la VIPERE (quoi qu'elle soit) et ses aliments, elle ne peut RIEN IMPOSER si (elle est) REJETEE.
    Au final, elle renonce se contentant d'attendre le changement offert (s'il y a)."

    "Une victoire maintenue - ou répétée - autant qu'il se faut équivaut à briser nos chaînes !"





    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!



    Message édité par : Francoise / 23-03-2014 06:31


      Profil  Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 13-05-2014 08:32


    Une croyance erronée engendre la mort

    "Un de mes amis ( prêtre ) m' parlé d'une croyance que l'on trouve chez les peuples d'une région (du Mexique) :
    s'ils touchent une certaine pierre, ils meurent; ils en sont profondément convaincus.

    Un jour, un garçon qui courait sentit que son pied touchait l'une de ces pierres maudites.
    Il alla voir mon ami et lui dit qu'il allait mourir . Le prêtre rétorqua :

    - "C'est une superstition, voyons. Tu ne vas pas mourir !"

    Mais, ce même soir, la mère du garçon se présenta au prêtre et lui dit :
    - " Mon père, pourriez-vous venir lui donner les derniers sacrements ?"

    - "Enfin, c'est une superstition !
    N'encouragez pas cet enfant à y croire, sinon il risque vraiment de mourir. Il va lui-même faire en sorte que la prophétie se réalise. C'est ridicule !"

    Le prêtre ne se déplaça donc pas et l'enfant mourut au petit matin.
    Il était convaincu qu'il allait mourir et il mourut bel et bien"

    Anthony de Mello
    Redécouvrir la vie.



    Il me saute aux yeux que ce texte est à rapprocher de certaines de nos croyances modernes et de diverses sortes "d'ensorcellements" dont nous sommes victimes au nom de la science et du progrès...




    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  Citation   
    chenoa
    1217       

    chenoa
      Posté : 13-05-2014 09:51



    Bonjour chère Françoise,

    Il est certain que nos croyances, si elles sont fermes et claires dans notre esprit, sont comme des graines que l'on sème, les contours de crayon de notre réalité.

    Mais comme me disait Alain, les gens d'aujourd'hui ont tellement de pensées contradictoires dans leur esprit que leur effet s'annule : + et - = 0 en somme.

    Cela fait lien à l'excellent article sur "Comment renouveler la Vie sur notre Terre !" que tu as écrit précédemment. L'extrait du livre et tes commentaires sont à lire et relire.

    Bonne journée à tous,

    Chenoa



    Pour apprendre à Voir :

    http://www.sens-de-la-vie.com


    Message édité par : chenoa / 13-05-2014 09:55


      Profil  Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 24-10-2014 06:33

    De VSV Facebook

    Voici un très beau texte à lire pour vous booster !

    L'âne au fond du puits.

    "Un jour, l'âne d'un fermier est tombé dans un puits.
    L'animal gémissait pitoyablement pendant des heures, et le fermier se demandait quoi faire.
    Finalement, il a décidé que l'animal était vieux
    et que le puits devait disparaître de toute façon,
    ce n'était pas rentable pour lui de récupérer l'âne.

    Il a invité tous ses voisins à venir et à l'aider.
    Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé
    à enterrer l'âne dans le puits.

    Au début, l'âne a réalisé ce qui se produisait
    et se mit à crier terriblement.
    Puis à la stupéfaction de chacun, il s'est tu.

    Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement regardé dans le fond du puits
    et a été étonné de ce qu'il a vu.
    Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui,
    l'âne faisait quelque chose de stupéfiant :
    Il se secouait pour enlever la terre de son dos
    et montait dessus.

    Pendant que les voisins du fermier continuaient à pelleter sur l'animal, il se secouait,
    se secouait et montait dessus.
    Bientôt, chacun a été stupéfié
    que l'âne soit hors du puits .....
    l'âne se mit à trotter !

    La vie va essayer de t'engloutir de toutes sortes d'ordures.
    Le truc pour se sortir du trou est de se secouer pour avancer...

    Chacun de tes ennuis est une pierre qui permet de progresser.
    Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en n'arrêtant jamais.
    Il ne faut jamais abandonner!
    Secoue-toi et fonce!
    Rappelle-toi, les cinq règles simples !

    À ne jamais oublier, surtout dans les moments les plus sombres.

    Pour être heureux / heureuse :

    1.. Libère ton coeur de la haine.
    2.. Libère ton esprit des inquiétudes.
    3.. Vis simplement.
    4.. Donne plus.
    5.. Attends moins."

    Ce texte m'a été envoyé, je l'ai trouvé beau, je n'ai pas pu le garder pour moi et j'ai voulu le partager à mon tour avec toi.
    J'espère que tu feras comme moi...

    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!


    Message édité par : Francoise / 19-03-2016 08:05


      Profil  Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 19-03-2016 08:13

    De Julie Céline sur VSV Facebook

    Soyez comme la scie...





    " Comment être efficace ? J'aime beaucoup cette métaphore d'Olivier Clerc :

    "Observez la lame d’une scie. Elle est faite d’une succession de pointes tranchantes et de vides entre chacune : une pointe, un vide, une pointe, un vide… C’est l’alternance des deux qui la rend redoutablement efficace. La preuve : essayez de couper une bûche avec un couteau de cuisine, à la lame affutée mais régulière, vous n’y arriverez pas.

    Donc, le vide contribue autant que le plein à rendre la lame de scie tranchante.

    De manière analogue, votre efficacité dans la vie dépend de la capacité à alterner l’activité et le repos, la veille et le sommeil, le travail et les vacances. Ne pas savoir s’arrêter, se détendre, se régénérer, être constamment dans l’action comme y incite le rythme frénétique moderne, ne rend pas plus efficace, au contraire : on s’épuise, ça finit en burn-out.

    Suivez l’exemple de la scie : alternez le yin et le yang, et laissez au vide, au repos, à la jachère, à la nuit et à l’hiver jouer leur rôle indispensable au plein, à l’activité, à la culture, au jour et à l’été.

    Bonne semaine !
    Olivier"

    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

    Message édité par : Francoise / 20-03-2016 07:34


      Profil  Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 11-07-2016 21:37


    Des moines Bouddhistes remettent à l'eau 272 kg de homards





    "La cérémonie s'est déroulée samedi. Elle a commencé au monastère bouddhiste de Little Sands avec des prières portant sur la compassion. Les homards ont ensuite été transportés à Wood Islands.

    Le vénérable Dan, porte-parole de la communauté, explique que les moines respectent les choix alimentaires de chacun et qu'ils ne cherchent pas à convertir les gens au végétarisme. Les moines font ce geste dans le but de développer la compassion"
    .......

    "Les moines ont remis délicatement les homards à l'eau, un à la fois. Selon eux, toute personne qui aime manger du homard ou non peut devenir plus compatissante.

    Le vénérable Dan explique qu'il peut s'agir de vers, de mouches, ou de tout autre animal. Les automobilistes peuvent rouler moins vite pour éviter d'écraser des animaux. Les gens peuvent se montrer plus compatissants pour ceux qui les entourent.

    Les moines ont acheté ces homards chez des commerçants de la région. Ils font ce geste sans publicité depuis 2009. Ils espèrent que les crustacés ne seront pas capturés une seconde fois."

    SOURCE et video

    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

    Message édité par : Francoise / 12-07-2016 08:30


      Profil  Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 07-08-2016 16:13

    Pourquoi, de nos jours, considère-t-on souvent l'argent comme quelque chose de sale?





    “On oublie souvent qu’à l’origine l’argent n’est rien d’autre qu’un moyen pour faciliter les échanges entre les être humains : échanges de biens, mais aussi échanges de compétences, de services, de conseils.

    Avant l ‘argent, il y avait le troc. Celui qui avait besoin de quelque chose était dans l’obligation de trouver quelqu’un qui soit intéressé par ce qu’il avait à offrir en échange. Pas facile... Tandis que la création de l’argent a permis d’évaluer chaque bien, chaque service, et l’argent collecté par celui qui les a cédés lui offre ensuite la possibilité d’acquérir librement d’autres biens et services. Il n’y a aucun mal à cela. D’une certaine manière, on pourrait même dire que plus l’argent circule, plus il y a d’échanges entre les êtres humains , et mieux c’est...

    - Vu comme cela, c’est fabuleux !

    - C’est comme cela que cela devrait être. Mettre à la disposition des autres ce que l’on est capable de faire, le fruit de son travail, de ses compétences, et obtenir en échange de quoi acquérir ce que d’autres savent faire et pas soi.

    L’argent n’est d’ailleurs pas quelque chose que l’on devrait accumuler, mais que l’on devrait utiliser. Si l’on partait tous de ce principe, le chômage n’existerait pas, car il n’y a pas de limites aux services que les êtres humains peuvent se rendre mutuellement. Il suffirait de favoriser la créativité des gens et de les encourager à mettre en oeuvre leurs projets.

    - Mais alors pourquoi l’argent devient-il quelque chose de sale, de nos jours?

    - Pour le comprendre, il faut d’abord saisir l’importance de deux éléments : comment on gagne de l’argent, et comment on le dépense.

    L’argent n’est sain que s’il provient de la mise en oeuvre de nos compétences, en donnant le meilleur de nous-mêmes. Il procure alors une réelle satisfaction à celui qui le gagne. Mais s’il est obtenu en abusant les autres, par exemple ses clients ou ses collaborateurs, alors cela génère ce que l’on pourrait appeler symboliquement une énergie négative – les chamanes l’appelent la “Hucha” (*) – et cette Hucha tire tout le monde vers le bas, pollue les esprits et, au final, rend malheureux le spolié comme le spoliateur.

    Ce dernier peut éprouver le sentiment d’avoir gagné quelque chose, mais il accumule en lui cette Hucha qui l’empêchera de plus en plus d’être heureux. Cela se lit sur le visage quand on viellit, et ce, quelque soit la richesse accumulée...

    Tandis que celui qui gagne de l’argent en donnant le meiller de lui-même et en respectant les autres peut s’enrichir en s’épanouissant.”

    Extrait du livre : “L’Homme qui voulait être heureux” de Laurent Gounelle

    (*) La Hucha


    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

    Message édité par : Francoise / 28-08-2016 09:00


      Profil  Citation   
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.