Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

24 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  dimanche 23 février 2020
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 24 737 591
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » L'actualité scientifique peu connue » » Le point sur les découvertes d'exoplanètes  
    2 pages [ 1 | 2 ]
    AuteurLe point sur les découvertes d'exoplanètes
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 26-08-2010 02:04



    Bonjour amis de la science.

    Voici une nouvelle extraordinaire.

    Les astronomes de l'ESO - l'Observatoire sud-européen dont le siège est en Suisse -, viennent de découvrir un nouveau système planétaire qui est assez semblable au nôtre, ce qui accroit considérablement la probabilité de découvrir une nouvelle terre.

    Ils soupçonnent que ce système, autour de l'étoile HD10180, qui se trouve à quelque 127 années-lumière, dans la constellation australe de l'Hydre mâle, en compte peut-être deux autres, y compris une qui serait la planète la moins massive découverte jusqu'à présent. Si tel est le cas, ce système serait semblable à notre système solaire en termes de nombre de planètes: sept contre huit pour notre système.


    Le système planétaire autour de HD 10180



    Vue d'artiste - Crédit: ESO/L. Calçada



    Sauvegarde :


    "Nous avons trouvé ce qui est très probablement le système avec le plus de planètes découvert jusqu’à présent" déclare Christophe Lovis, le premier auteur de l’article présentant ce résultat. "Cette remarquable découverte met également en évidence le fait que nous entrons maintenant dans une nouvelle ère de la recherche des exoplanètes: l’étude de systèmes planétaires complexes et plus seulement celle de planètes individuelles. L’étude des mouvements planétaires de ce nouveau système révèle des interactions gravitationnelles complexes entre les planètes et nous donne des indications sur l’évolution de ce système sur le long terme."

    Cette équipe d’astronomes a utilisé le spectrographe HARPS installé sur le télescope de 3,6 mètres de l’ESO à La Silla au Chili pour étudier pendant six ans l’étoile semblable au Soleil, HD 10180, située à 127 années-lumière de la Terre dans la constellation australe de l’Hydre mâle (le Serpent de Mer). L’instrument HARPS, dont la stabilité des mesures et la grande précision sont inégalées, est le meilleur chasseur de planètes au monde (Le mot monde peut désigner :).

    Grâce aux 190 mesures individuelles d’HARPS, ces astronomes ont détecté un infime mouvement d’avant en arrière de l’étoile dû à l’attraction gravitationnelle complexe de cinq planètes ou plus. Les cinq signaux les plus forts correspondent à des planètes de masse semblable à Neptune – entre 13 et 25 masses terrestres – en orbite autour de l’étoile avec des périodes allant de 6 à 600 jours. Les distances qui séparent ces planètes de leur étoile vont de 0,06 à 1,4 fois la distance Terre-Soleil.

    "Nous avons également de bonnes raisons de penser que deux autres planètes sont présentes," précise Christophe Lovis.

    L’une des deux devrait être une planète de type Saturne (avec une masse minimum de 65 masses terrestres) tournant autour de l’étoile en 2200 jours. L’autre devrait être la planète la moins massive jamais découverte avec une masse d’environ 1,4 fois celle de la Terre. Elle est très proche de son étoile, à seulement 2 % de la distance Terre-Soleil. Une année sur cette planète durerait seulement 1,8 jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux...) terrestre.

    "Cet objet provoque un vacillement de son étoile de seulement 3 km/heure – plus lent que la vitesse d’une personne qui marche et ce mouvement est très difficile à mesurer," précise Damien Ségransan, un membre de l’équipe. S’il était confirmé, cet objet serait un autre exemple de planète rocheuse chaude, similaire à Corot-7b.

    Ce tout nouveau système planétaire découvert autour de HD 10180 est unique pour plusieurs raisons. Premièrement, avec au moins cinq planètes de type Neptune réparties sur une distance correspondant à l’orbite de mars, La région interne de ce système est plus peuplée que celle de notre Système Solaire et on y trouve beaucoup plus de planètes massives. De plus, ce système n’a probablement pas de planète géante gazeuse de type Jupiter. Et de plus, toutes les planètes semblent avoir une orbite pratiquement circulaire.

    Jusqu’à présent, les astronomes connaissaient quinze systèmes avec au moins trois planètes. Le dernier détenteur du record était 55 Cancri qui contenait cinq planètes dont deux étaient des planètes géantes. "Les systèmes de planètes de faible masse comme celles autour de HD 10180 se révèlent être assez courants, mais l’histoire de leur formation reste un puzzle," dit Christophe Lovis.


    Magnifique, mais reste à découvrir le moyen d’aller voir sur place

    Amitiés à tous


    Source

    Animation par la NASA



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 26-08-2010 02:14 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 01-10-2010 12:34



    Bonjour amis de la science.

    Voici une nouvelle encore plus extraordinaire.

    A seulement 20 années-lumière dans la constellation de la Balance, l’étoile naine rouge Gliese 581 a été l’objet d’un examen attentif par les astronomes, ces dernières années. Le télescopes Earthbound y avait détecté la signature de plusieurs planètes en orbite autour du soleil dont deux au moins près de la zone habitable du système - la région où une planète comme la Terre peut avoir de l'eau liquide à sa surface.

    Maintenant, une équipe dirigée par Steven Vogt (UCO Lick), et Paul Butler (DTM Carnagie Inst.) a annoncé la détection d'une autre planète, celle-ci carrément dans la zone habitable du système. Sur la base de 11 années de données, leur travail offre des arguments très convaincants pour que ce soit la première planète potentiellement habitable trouvé autour d'une étoile très proche.

    Montré en illustration ci-dessous cette planète du système de Gliese a été désigné, temporairement peut-être, du nom de l’épouse de Steven Vogt : Zarmina.


    Zarmina : notre nouvelle terre ?



    Vue d'artiste - Credit & Copyright: Lynette Cook



    Citation :


    Si cette découverte est confirmée par d'autres mesures, cette exoplanète serait la plus comparable à la Terre qui ait été détectée jusqu'à présent. Ce serait aussi la première à présenter de solides indications laissant penser qu'elle se situe dans une zone potentiellement habitable.

    Son étoile, Gliese 581, se trouve dans notre galaxie, la Voie Lactée, à environ 20 années-lumière de la Terre (une année lumière équivaut à 9.460 milliards de km). "Notre découverte offre un exemple très convaincant d'une planète potentiellement habitable", explique Steven Vogt, professeur d'astronomie et d'astrophysique à l'Université de Californie à Santa Cruz, un des co-auteurs de ces travaux. "Le fait que nous ayons pu détecter cette planète aussi rapidement et aussi près de notre système solaire nous montre que de telles exoplanètes doivent être vraiment nombreuses", ajoute-t-il dans un communiqué.

    Cette exoplanète a une masse de 3,1 à 4,3 fois celle de la Terre et son rayon serait de 1,2 à 1,5 fois celui de notre planète, précise Paul Buttler, du département de magnétisme terrestre à la Carnegie Institution à Washington, un des co-auteurs de cette recherche. Gliese 581g paraît être une planète rocheuse comme la Terre avec une gravité à sa surface quasiment similaire. Elle tourne autour de son étoile, selon une orbite circulaire, en 36,6 jours.



    Trouver une planète habitable si près suggère qu'il y en a beaucoup d'autres dans notre galaxie, la Voie Lactée (nous en avons découvert 442 à ce jour), donc l’émigration devient possible - pour vous si vous êtes candidat - et ce peut-être dans un avenir plus proche que nous ne le pensions il y a peu, compte tenu de la croissance exponentielle des techno-sciences.

    Quant à moi je reste, mais vous, vous pouvez commencer à faire vos valises.

    Ah, n' oubliez pas les parkas: il y fait de - 12 à - 30°c ....

    Amitiés à tous


    Lire la suite dans la source



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 02-10-2010 02:25 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 30-10-2010 03:41



    Bonjour amis de la science.

    Environ 25 pour cent des étoiles du type de notre Soleil peuvent avoir une planète de la taille de la Terre en orbite autour d’elles, selon une nouvelle étude commanditée par la Nasa. Cette étude semble indiquer une fréquence élevée de terres de rechanges au sein de notre galaxie. Voilà qui ne calmera pas l’appétit des casseurs de planètes. Imaginons-nous de façon créative, compte tenu de ce que nous sommes déjà, va-t-on ...


    Devenir des criquets galactiques ?



    Invasion de criquets pélerins en Afrique



    Citation :


    Des chercheurs de Berkeley ont utilisé des mesures Doppler faites avec le télescope Keck d’Hawaii pour étudier 166 étoiles de type G et K, situées à moins de 80 années-lumière de la Terre. Le soleil est la plus connue des étoiles G, qui sont généralement jaunes, tandis que les étoiles K sont plus petites et de teint orange-rouge. Leur but : détecter des planètes de 3 à plus de 1000 fois la taille de la Terre et orbitant a proximité de leurs étoiles.

    Seulement 22 étoiles observées avaient des planètes détectables, 33 en tout, dans cette gamme de masses et de distances orbitales. Après correction statistique, les auteurs qui publient leurs résultats dans la revue Science, estiment qu’environ 1,6 pour cent des étoiles de type solaire ont des planètes de la taille de Jupiter et 12 pour cent avaient des super-Terres (entre 3 et 10 masses terrestres). « Pour environ 100 étoiles de type solaire, une ou deux ont des planètes de la taille de Jupiter, à peu près six ont une planète de la taille de Neptune, et environ 12 ont des super-Terres entre trois et 10 masses terrestres », a déclaré A.W. Howard, un astronome à l'université de Berkeley. « Si l'on extrapole jusqu'aux planètes proches de la Terre (entre 0.5 et 2 masses terrestres) nous prédisons que vous en trouverez environ 23 pour 100 étoiles ».

    Voilà la solution du futur pour l’homme : devenir des criquets inter-galactiques qui dévorent toute une planète sur leur passage, puis vont en chercher une autre ailleurs. L’univers est grand ça peut durer longtemps

    Je suis sûr qu’ils y ont déjà pensé ....

    Amitiés à tous


    Lire la source



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 01-11-2010 05:15 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 07-02-2011 00:10



    Bonjour à nouveau amis de la science.

    Il semble que les petites planètes, d'une taille inférieure à celle de Neptune, soient plus communes dans l'Univers que les géantes comme Jupiter. La sonde Kepler a détecté 1.202 potentielles nouvelles planètes situées en dehors de notre système solaire, selon des résultats présentés par la Nasa, mercredi. «C'est extraordinaire», s'enthousiasme Geoffrey Marcy, l'un des nombreux astronomes de la mission.


    Kepler découvre plus de 1.000 nouvelles exoplanètes

    dont cinq potentielles jumelles de la Terre




    Vue d'artiste



    Citation :


    Le scientifique donne un chiffre pour mettre les choses en perspective: depuis la découverte de la première exoplanète orbitant autour d'une étoile en 1995, les astronomes n'en avaient détecté qu'un peu plus de 500. Une fois les nouvelles candidates confirmées (Kepler les observe indirectement via la variation de l'intensité lumineuse de leur étoile quand elles passent devant), le nombre de planètes connues devrait donc tripler (1).
    Des planètes de petites tailles, potentiellement habitables

    Ce n'est pas tant le nombre massif de nouvelles planètes qui réjouit les scientifiques que leur nature. Parmi les 1.202 corps découverts, on compte, selon un article à paraître dans The Astrophysical Journal:

    * 68 planètes de la taille de la Terre (rayon inférieur à 1,25 RT, pour rayon terrestre)
    * 288 «Super» Terres: (entre 1,25 et 2 RT)
    * 663 de la taille de Neptune (entre 2 et 6 RT)
    * 165 de la taille de Jupiter (entre 6 et 15 RT)
    * 19 deux fois plus grosses que Jupiter (entre 15 et 22 RT)

    Jusqu'à présent, la plupart des exoplanètes découvertes étaient des géantes gazeuses dont certaines orbitent presque collées à leur étoile (des «Jupiter chauds»). Mais parce que Kepler braque ses instruments sur une zone fixe, entre les constellations du Cygne et de la Lyre, qui compte plus de 150.000 étoiles –situées entre 500 et 3.000 années-lumière du Soleil– il est capable de détecter des infimes variations lumineuses provoquées par des plus petits corps.

    Impressionnant, non ?

    Amitiés à tous


    Lire la suite de l’article


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 08-02-2011 04:32 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 22-02-2011 02:39



    Bonjour amis de VSV

    Voici pour compléter nos connaissances, encore grâce au télescope spatial Kepler. Selon les estimations réalisées par celui-ci la Voie Lactée abrite au moins 50 milliards de planète, dont 500 millions qui pourraient être semblables à la terre.

    Voie lactée



    Le faisceau laser orange vise exactement le centre de notre Voie Lactée. Il sert aux ordinateurs du télescope a compenser en temps réel les perturbations atmosphériques dans le traitement des données.



    Sauvegarde :


    Le premier recensement planétaire de la Galaxie, réalisé avec les données du télescope Kepler par la Nasa, indique que celle-ci contient au moins 50 milliards de planètes. Parmi elles, 500 millions seraient situées dans la bande d’habitabilité, ni trop près ni trop loin de leurs étoiles, de sorte qu’elles puissent abriter de l’eau à l’état liquide.

    Ce chiffre est une extrapolation obtenue en se fondant sur le nombre de planètes découvertes par Kepler depuis son lancement. Kepler est la première mission de la NASA capable de trouver des planètes de taille terrestre à proximité de la zone habitable. A ce jour, il a découvert 1235 planètes, dont 54 bien placées.


    Amitiés à tous

    Lire 50 milliards de planètes


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 23-02-2011 02:36 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    chenoa
    1217       

    chenoa
      Posté : 27-05-2011 07:09




    Bonjour les amis,

    Après la piste de Zarmina en 2010 (1), voilà que la quête autour de l'étoile Gliese 581 continue avec la découverte d'une troisième planète appelée Gliese 58d qui pourrait devenir la première planète potentiellement habitable !

    Le système planétaire de l'étoile naine Gliese 581, l'une des plus proches voisines du Soleil, est l'objet de nombreuses études depuis plusieurs années. La question qui sous-tend cela étant : « Existe-il dans l'Univers d'autres planètes habitées que la Terre, ou au moins propice à la vie telle que nous la connaissons ? ».

    En effet, la découverte d'une telle planète est devenue une quête pour bien des astrophysiciens, qui recherchent avant tout des planètes rocheuses dans les "zones habitables" des étoiles : une zone où la distance entre les planètes en orbite et leur étoile permet des températures clémentes, compatibles avec la présence d'eau liquide en surface et donc potentiellement avec la vie.

    Voilà donc un espoir avec :

    Gliese 581d, première exoplanète habitable ?




    Vue d'artiste de l'exoplanète Gliese 581d en orbite autour de son étoile Gliese 581
    © ESO



    Citation :

    L'équipe de Robin Wordsworth et François Forget du Laboratoire de météorologie dynamique (CNRS/UPMC/ENS/Ecole Polytechnique) à l'Institut Pierre Simon Laplace à Paris, en collaboration avec un chercheur du Laboratoire d'astrophysique de Bordeaux (CNRS/Université Bordeaux 1) ont réexaminé cette planète Gliese 581d. On savait déjà qu'il s'agit probablement d'une planète rocheuse, comme la Terre, environ deux fois plus grande et sept fois plus massive que celle-ci. Cependant, elle reçoit trois fois moins d'énergie de son étoile et il est fort probable que les forces de marées gravitationnelles ont bloqué la rotation de la planète sur elle-même, comme dans le cas de la Lune autour de la Terre. Une face de la planète serait donc en permanence exposée au rayonnement de l'étoile et l'autre perpétuellement dans l'obscurité. Dans ces conditions, on pouvait craindre que l'atmosphère et l'eau de la planète ne se condensent totalement côté nuit, interdisant l'existence d'un climat propice à l'eau liquide et à la vie.

    (…)

    Gliese 581d est située à seulement 20 années-lumière de la Terre, ce qui fait d'elle une de nos plus proches voisines hors du système solaire. Pour l'instant, bien sûr, il n'est pas question de rêver d'un voyage interstellaire (la sonde la plus lointaine envoyée par l'homme, Voyager 1, mettrait plus de 300 000 ans pour parcourir la distance). Cependant, cette proximité pourra permettre aux télescopes de demain de détecter directement l'atmosphère de Gliese 581d. En effet, s'il est possible que cette planète puisse être habitable, on peut aussi imaginer qu'elle ait pu conserver une épaisse couche d'hydrogène (comme Uranus et Vénus) ou qu'à l'inverse, dans la première partie de son existence, le fort vent solaire de la jeune étoile ait autrefois complètement soufflé son atmosphère. Pour trancher entre ces différents scénarios, l'équipe de Robin Wordsworth propose quelques observations tests que les astronomes pourront réaliser dans un avenir proche à l'aide d'un télescope suffisamment puissant.

    Si Gliese 581d se révélait effectivement habitable, ce serait un endroit bien étrange à visiter : son atmosphère dense et son épaisse couche nuageuse plongerait la surface dans une pénombre rougeâtre et la gravité y serait double de celle de la Terre. Le cas de Gliese 581d illustre la grande variété des climats possibles sur les planètes de la galaxie, une diversité encore bien plus grande que ce à quoi nous sommes habitués dans le système solaire. Il nous montre aussi que pour être propice à la vie, une planète ne doit pas nécessairement ressembler à la Terre.

    Source


    Amitiés

    (1) Zarmina a été le nom donné à une planète potentiellement habitable du système Gliese qui s'est avérée inexistante (sa fausse détection résultait du produit de bruits et d'interférences dans les mesures).


    Pour apprendre à Voir :

    http://www.sens-de-la-vie.com


    [ Message édité par : chenoa : 28-05-2011 09:53 ]

      Profil  Citation   
    chenoa
    1217       

    chenoa
      Posté : 16-09-2011 20:15




    Bonjour les amis,

    Voici une découverte fort étonnante :



    La planète aux deux soleils découverte dans notre galaxie



    Cette exoplanète (planète hors du système solaire), qui tourne autour de deux soleils et qui connaît donc deux couchers et deux levers de soleil,
    a été baptisée Kepler-16b. Elle se situe à environ 200 années-lumières de la Terre.




    Citation :

    Jusqu'alors, une telle planète, dite circumbinaire, n'existait que dans l'univers de l'épopée cinématographique de science-fiction La Guerre des étoiles avec la planète Tatooine, recouverte de déserts arides et peuplée de quelques espèces indigènes comme les Hommes des sables. Mais contrairement à cette dernière, Kepler-16b est froide et gazeuse, et les astronomes excluent la possibilité que la vie y existe.

    "Kepler-16b est le premier exemple de planète circumbinaire dont l'existence est confirmée", affirme Josh Carter, un astronome du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (CFA), un des auteurs de cette découverte. "Une fois de plus, nous découvrons que notre système solaire n'est qu'un exemple parmi la diversité des systèmes planétaires que la nature peut créer", ajoute-t-il dans un communiqué.

    Lire la suite


    Pour apprendre à Voir :

    http://www.sens-de-la-vie.com


    [ Message édité par : chenoa : 16-09-2011 20:15 ]

      Profil  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 19-09-2011 04:56



    Bonjour amis de VSV

    Merci beaucoup Chenoa pour cette nouvelle

    Contrairement à ce que donne à penser l'article les systèmes à double soleils sont extrêmement nombreux. Il se trouve seulement que c'est le premier cas de planète découverte dans un de ces systèmes.

    Ce n'est pas l'endroit où je suis allé, pas seulement par l'absence de vie, mais aussi notamment parce que là où j'étais le soleil le plus lumineux était le plus petit, or là c'est l'inverse. La preuve que les voyages interstellaires ne nécessitent pas de vaisseaux matériels.


    Découverte de 50 nouvelles planètes dans la Voie lactée



    Parmi elles, une «super-Terre» pourrait contenir de l'eau liquide et abriter la vie.



    Extrait:


    La quête d'un nouveau monde semblable au nôtre, quelque part au sein de notre bonne vieille galaxie, vient de connaître un spectaculaire rebondissement. À l'occasion de la conférence sur les systèmes solaires extrêmes qui s'est déroulée cette semaine aux États-Unis, une équipe internationale d'astronomes, dirigée par Michel Mayor (université de Genève), a annoncé la découverte de plus de 50 nouvelles exoplanètes gravitant autour d'étoiles proches de notre Soleil, dont pas moins de 16 «super-Terres» ! C'est-à-dire des planètes dont la masse est comprise entre une et dix fois celle de la Terre.

    Mieux : l'une d'elles, poétiquement baptisée HD 85512b, se trouve à l'intérieur de la zone «habitable» de son étoile (ni trop près ni trop loin), dans un environnement où l'eau peut exister sous forme liquide et où, par conséquent, la vie a pu apparaître et se développer.


    Reste à inventer la bicyclette galactique pour y aller.

    Amitiés à tous

    Lire la suite


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous



    [ Message édité par : Alain : 24-09-2011 07:55 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 21-10-2011 05:32



    Bonjour amis de VSV

    La nouvelle ne suscite pas le même engouement médiatique que l'accouchement de Carla Bruni-Sarkozy. Mais à quelques 450 millions d'années-lumière de là, une naissance autrement plus excitante a été observée: celle d'une planète. C'est la première fois qu'un tel événement est immortalisé directement, ici grâce aux services de l'observatoire Keck, à Hawaii.


    La FORMATION de la PLANÈTE LKCA15b



    Vue d’artiste



    Sauvegarde :


    La planète LkCa 15b se trouve dans la constellation du Taureau, à 450 millions d'années-lumière. Techniquement, la naissance a donc eu lieu il y a fort longtemps. Au centre du système, on trouve une étoile jeune, formée deux millions d'années avant. A la périphérie, un disque de matière protoplanétaire de plus de 20 milliards de kilomètres de diamètre. Mais c'est dans une zone relativement vide, au centre, que la planète termine se formation.

    Selon Michael Ireland, coauteur de l'étude, la planète pourrait être six fois plus volumineuse que Jupiter une fois sa formation achevée. Le magazine Wired explique que l’objet ne semble pas s'être formé par accrétion progressive autour du noyau, comme une boule de neige, mais qu'une large quantité de matière pourrait s'être concentrée suite à une anomalie gravitationnelle.

    Loin de là, dans un autre système, le télescope Spitzer a observé une planète qui semble se faire bombarder par des comètes contenant de l'eau glacée. Si la nouvelle est confirmée, cela pourrait expliquer comme les océans se sont formés sur Terre.


    L’UNIVERS EST MAGIQUE

    Amitiés à tous

    Lire la source


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous



    [ Message édité par : Alain : 21-10-2011 05:44 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Finkel
    453      

    Finkel
      Posté : 23-02-2012 21:39

    Située à 40 années lumière de la Terre, l'exoplanète GJ1214b est composée essentiellement d'eau.

    De l'eau dans tous ses états! Découverte en 2009 grâce au télescope spatial Hubble, l'exoplanète GJ1214b, située à seulement 40 années lumière de la Terre, ressemble à une immense piscine, un waterworld disent les Anglo-saxons. Mais il ne ferait pas bon s'y baigner…

    Dans une étude à paraître dans la revue Astrophysical Journal , l'astronome Zachory Berta, du centre d'astrophysique de Harvard, aux États-Unis, révèle en effet que la température qui règne à la surface de ce nouveau monde serait de 232° C. «Les températures et les hautes pressions pourraient former des matières exotiques comme de la «glace chaude», ou de «l'eau superfluide», substances qui sont complètement étrangères à notre expérience quotidienne», explique le chercheur.

      Lire la suite de l'article

    Remercions l'univers pour sa créativité sans borne

    Voir, Comprendre, Agir !
    http://www.sens-de-la-vie.com/

      Profil  www  Citation   
    chenoa
    1217       

    chenoa
      Posté : 23-02-2012 21:51



    Merci Finkel, l'univers recèle des choses incroyables

    232°... Ne nous plainions plus lors des canicules... !

    Amitiés

    Pour apprendre à Voir :

    http://www.sens-de-la-vie.com

      Profil  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 13-10-2012 08:54

    Posté par Alain sur VSV Facebook

    AMIS LECTEURS

    Nous avons découvert la SOLUTION de toutes les solutions.

    Suivez bien mon raisonnement:

    1° Actuellement la terre est saccagée – OK ?

    2° Par quoi est-elle saccagée ? Réponse : par la cupidité des uns, qui la satisfont grâce aux imbéciles heureux qui aiment acheter tout ou n’importe quoi pour impressionner leur entourage - OK ?

    3° Où est la solution est une évidence: on doit se débarrasser des gens cupides, mais sans violence car les new-age et autres non-violents protesteraient - OK ?

    4° Comment faire ? REPONSE: l’idéal est qu’ils aillent d’eux-mêmes foutre le bordel ailleurs. – OK ?

    Avec de la chance une équipe scientifique – qui lit certainement Vers un sens de la vie - à trouvé où: sur 55 Cancri-e LA PLANETE DE DIAMANT où ils iront d'eux-mêmes, vu qu'elle abrite une masse de pierres précieuses égale à trois fois celle de la Terre!

    Elle est un peu loin: à 40 années lumière, mais nul doute que cela donnera un coup de fouet aux voyages spatiaux. Quand ils veulent ils peuvent, on l'a bien vu avec le sauvetage des financiers et de leur système.





    "Une équipe américano-française d'astronomes a découvert une planète très chaude formée en grande partie de diamant, de deux fois la taille de la Terre et en orbite autour d'une étoile visible à l'oeil nu.../...baptisée 55 Cancri-e (...) lele se situe à 40 années-lumière de la Terre (...) dans la constellation du Cancer.../...L'identification de cette super-Terre riche en carbone signifie que "nous ne pouvons plus supposer que des planètes rocheuses distantes ont la même composition chimique, la même atmosphère et structure interne que celles de la Terre""


    Lire : Une gigantesque planète de diamant découverte



    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  Citation   
    Aller à la page : [ 1 | 2 ]
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.