Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

19 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  mercredi 21 août 2019
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 23 328 215
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Une autre façon de penser, source de développement personnel » » Les bases d'une éducation juste par rapport au 'système' actuel  
    AuteurLes bases d'une éducation juste par rapport au 'système' actuel
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 19-11-2005 09:51

    Beaucoup de gens pensent que prôner l'amour suffirait à mettre fin à la haine génératrice des conflits que l'on constate en tant d'endroits actuellement, pour ma part je pense différemment.

    A mes yeux la solution durable ne réside pas là, car l'amour et la haine ne sont que les deux facettes d'un même phénomène émotionnel subjectif, et il n'y a rien de plus facile que de basculer du premier au second. De plus, la haine est une composante fondamentale de nos sociétés malades de la cupidité, et de l'orgueil des dirigeants, depuis au moins 90 siècles. C'est cette culture de la "volonté de puissance" illimitée qui doit être éradiquée, car elle en est la CAUSE. (Dois-je rappeler l'histoire terrible du "Croissant fertile" de Sumer à l'Egypte, avec ses guerres, destructions et déportations de population, incessantes, ou bien encore celle des Guerres européennes et des conquêtes coloniales, qui ont entrainé la destruction de tant de peuples ?)

    La SOLUTION est dans l'éducation, dès le plus jeune âge, principalement au respect, à la maîtrise de soi, au courage et à la générosité. Cette éducation doit être fondée sur l'exemple, la logique, et le contact avec la nature qui seule éveille une connaissance authentique en nous.


    COMMENT PROCÉDER ?

    S'il est une chose qui ne naît pas spontanément, c'est bien l'éducation dont un des buts est de développer les capacités humaines (voir nota *), ce qui demande de la part des éducateurs des efforts constants. C'est pourquoi tous les peuples premiers lui ont accordé la plus haute importance. TOUTEFOIS si cet effort n'est pas maintenu, ne serait-ce que par une génération, l'acquit éducatif se dégrade puis se perd de plus en plus à chaque nouvelle génération, ce qui nous a conduit à la situation actuelle qui est devenue une anti-éducation (voir ci-après).

    Revenir à de bonnes bases implique - évidemment - de revoir de fond en comble notre “système éducatif officiel” et son rôle, de former les éducateurs à ceci, à commencer par les parents et tous les acteurs de la société civile, et enfin d'écarter les superstitions religieuses (telle que le créationisme), et leurs tenants, de même que les intérêts privés ou corporatistes, du champ de l'enseignement. A vrai dire j'ignore si cette tâche est possible au sein d'une société qui a coupé ses liens avec la nature, mais on peut esquisser à quoi elle ressemblerait.


    COMMENT ÉDUQUER ?

    Donner aux enfants une nouvelle éducation excellente est un travail prioritaire qui ne doit pas avoir recours aux contraintes ni aux punitions pour être mis en oeuvre. Cette responsabilité est collective.

    Les comportements de générosité, de courage, de droiture et de bonté doivent être constamment loués et récompensés et donnés en exemples vécus par les adultes, alors que doivent être systématiquement tournés en ridicule et méprisés tout ceux qui se comportent de mauvaise manière. La pression sociale et l'importance de l'honneur sont des contraintes très fortes qui suffisent, comme on a pu le constater notamment dans les sociétés amérindiennes du passé. L'évolution de l'enfant doit aussi être ponctuée de fonctions et de tâches qu'on lui confie, et qui sont à chaque fois pour lui une récompense immense : avoir l'honneur de servir le peuple, ainsi que la marque de son intégration sociale au sein des adultes. (Voir nota **)


    POURQUOI EST-CE INDISPENSABLE ?

    L'éducation occidentale (quand elle existe encore) fondée sur la crainte, brise le courage des enfants (qui ne retrouvent plus jamais ensuite leur indépendance d'esprit) et souvent les rend haineux parce qu'ils ressentent de l'injustice. D'autre part, les sources de culture: la T.V. principalement (voir nota ***) par les films et la publicité des multiples produits proposés à leur convoitise, et la plupart des dirigeants eux-mêmes, sont des contre modèles qui incitent indirectement les jeunes à la violence, à la perversité et à la malhonnêteté, et leur inculquent aussi (dès le plus jeune âge) qu'il n'y a que l'argent et la consommation qui comptent. Autrement dit c'est une fabrique industrielle de voyous.

    Dans un tel contexte les parents eux-mêmes ne peuvent plus éduquer convenablement leurs enfants..

    Il n'y a nullement besoin d'un brain storming mondial pour comprendre que tant que les principes justes seront écartés de l'éducation de la jeunesse, la haine persistera, et que le seul moyen d'y mettre un terme est celui indiqué ci-dessus, car cela fera naître une nouvelle génération qui à son tour enseignera ces principes. Il reste simplement à l'appliquer.

    Mais comme cela remet en cause de grandes parties de la chaine économique, cela ne sera pas une mince affaire.


    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    NOTA :

    (*) On le sait avec certitude depuis l'observation des enfants élevés par des loups en Inde - incapables de parler et même de marcher - et qui même placés dans les meilleures conditions, après leur sauvetage, n'ont jamais pu redevenir humains.

    (**) Texte inspiré de "LE SILENCE DANS L'EDUCATION ET DANS LA FORMATION SPIRITUELLE DE LA PERSONNE CHEZ LES INDIENS D'AMERIQUE DU NORD" de Pascal GALVANI - Communication au Groure de Recherche en Anthropologie Poétique des Pratiques Educative Université ParisVIII

    (***) 85 % de ce que les gens voient provient d'Hollywood qui - dans la plupart de ses productions - exalte la vulgarité comportementale considérée comme une affirmation de soi (parler en hurlant sans nécessité, gestes obscènes etc...), l'agressivité, le meutre, le cynisme, et la sexualité dépravée.



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

    [ Message édité par : Moderateur : 12-04-2011 05:49 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 16-04-2016 07:24


    Les 15 principes de María Montessori pour éduquer des enfants heureux





    Les commandements de María Montessori pour les pères et les mères
    Le rôle premier de l’éducation, c’est d’agiter la vie, tout en lui laissant la liberté nécessaire à son développement.

    María Montessori

    • N’oubliez jamais une chose : les enfants apprennent de ce qui les entoure. Soyez donc leur meilleur modèle.

    • Si vous critiquez votre enfant, la première chose qu’il apprendra à faire, c’est juger.

    • Si au contraire, vous le complimentez régulièrement, il apprendra alors à valoriser.

    • Si vous manifestez de l’hostilité à votre enfant, il apprendra à se battre et à se disputer.

    • Si vous ridiculisez votre enfant de façon habituelle, il sera une personne timide.

    • Permettez à votre enfant de grandir en se sentant sûr de lui à chaque instant ; c’est ainsi qu’il pourra apprendre à faire confiance aux autres.

    • Si vous méprisez fréquemment votre enfant, il développera un sentiment très négatif de culpabilité.

    • Vous devez montrer à votre enfant que ses idées et autres opinions sont toujours acceptées ; ainsi, il se sentira bien.

    Si l’enfant évolue dans une atmosphère où il se sent protégé, intégré, aimé et nécessaire, il apprendra à trouver l’amour dans le monde.

    • Ne parlez pas mal de votre enfant. Ni en sa présence, ni même en son absence.

    • Vous devez tout faire pour que votre enfant grandisse et se développe de façon optimale. Valorisez ses bons côtés, de telle façon qu’il n’y ait plus jamais de place pour les mauvais.

    • Ecoutez toujours votre enfant, et répondez-lui à chaque fois qu’il vous posera une question ou qu’il fera un commentaire.

    • Respectez toujours votre enfant, même dans les moments où il commet des erreurs.Soutenez-le. Il réparera ses erreurs un jour ou l’autre.

    • Si votre enfant cherche quelque chose, vous devez être disposé à l’aider, tout comme vous devez être disposé à lui permettre de trouver par lui-même ce qu’il cherche.

    • Quand vous vous adressez à votre enfant, faîtes-le toujours comme il se doit. Offrez-lui le meilleur de vous.

    A partir du moment où un enfant se sent sûr de lui, il ne cherche plus à ce que ses actes soient approuvés par les adultes qui l’entourent.

    Lire l’article ici [a

    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 16-04-2016 07:38


    Une enfance plus simple pourrait protéger nos petits contre les troubles psychiques

    "Quand il était petit, mon père avait un pull-over pour tout l'hiver. Vous avez bien lu, un seul.

    S'il s'usait au niveau des coudes, ma grand-mère le reprisait. Si mon père le perdait, il revenait sur ses pas jusqu'à ce qu'il l'ait retrouvé. Il se souvient encore à quel point il en prenait soin.

    Il avait tout ce dont il avait besoin, mais pas grand-chose de plus. La seule règle à suivre était d'être rentré à l'heure pour le dîner. Il était rare que ma grand-mère sache exactement où se trouvaient ses enfants.

    Ils partaient bâtir des forteresses, fabriquaient des arcs et des flèches. Ils collectionnaient les bleus et les genoux écorchés, et ils passaient des moments extraordinaires, plongés dans le monde de l'enfance.

    Depuis, le monde a beaucoup évolué. Nous avons gagné en raffinement, et nous sommes entrés dans une période inédite: au lieu de s'user à la tâche pour donner à leurs enfants ce dont ils ont besoin, les parents sont désormais incapables de ne pas les gâter. Ce faisant, nous créons sans le vouloir un environnement propice aux troubles psychiques.

    Quand j'ai lu le livre Simplicity Parenting de Kim John Payne, un passage m'a vraiment marquée. Le stress lié au "trop-plein", associé aux particularités de la personnalité de chacun, peut générer des troubles psychiques chez l'enfant. Un enfant un peu maniaque peut devenir obsessionnel; un rêveur, perdre ses facultés de concentration.

    M. Payne a mené une étude consistant à simplifier la vie d'enfants souffrant d'un trouble du déficit de l'attention. En seulement quatre mois, ces symptômes disparaissaient chez 68% des jeunes sujets. Les aptitudes scolaires et cognitives de ces enfants augmentaient aussi de 37%, ce que l'on ne constate pas avec les médicaments généralement prescrits comme la Ritaline.

    En tant que jeune mère, je trouve cela à la fois encourageant et terrifiant. C'est officiel: nous avons la possibilité et la responsabilité immenses d'offrir à nos enfants un environnement où ils pourront s'épanouir physiquement, affectivement et mentalement.

    Alors quelles sont nos erreurs, et comment y remédier?

    Le poids du trop-plein


    Au début de sa carrière, Kim John Payne a été bénévole dans des camps de réfugiés où les enfants souffraient de stress post-traumatique. Il les décrit comme "nerveux, prompts à sursauter et hypervigilants, se méfiant de tout ce qui est nouveau ou inhabituel."

    Des années plus tard, quand il travaillait en libéral en Angleterre, il a reconnu chez de nombreux enfants issus de familles aisées les mêmes tendances comportementales que chez ceux qui vivaient en zone de guerre. Pourquoi ces enfants, qui vivaient dans une parfaite sécurité, présentaient-ils des troubles similaires?

    Les enfants d'aujourd'hui sont exposés à des informations en flux continu, qu'ils sont incapables de gérer ou de rationnaliser.
    Même si leur intégrité physique était assurée, ils évoluaient mentalement dans une sorte de zone de guerre, explique-t-il.

    "Conscients des peurs, des désirs, des ambitions et de la vie effrénée de leurs parents, les enfants s'efforçaient de se bâtir leur territoire, leur espace protégé, par le biais de comportements qui, au final, ne leur étaient pas bénéfiques." Atteints de "stress cumulatif" en raison de ce trop-plein, les enfants créent leurs propres stratégies d'ajustement afin de se donner un sentiment de sécurité. Les parents, comme la société, sont conscients de la nécessité de protéger physiquement leurs enfants, mais ont du mal à savoir comment préserver leur santé mentale.

    Les enfants d'aujourd'hui sont exposés à des informations en flux continu, qu'ils sont incapables de gérer ou de rationnaliser. Placés dans des rôles d'adultes et soumis à des attentes plus importantes, ils grandissent de plus en plus vite. Ils s'attachent donc aux aspects de leur vie qu'ils sont en mesure de contrôler.

    Les quatre grands piliers de l'excès

    Tout naturellement, en tant que parents, nous voulons offrir à nos enfants le meilleur pour bien démarrer dans la vie. Nous considérons que si un peu, c'est bien, alors plus, c'est forcément mieux. Ce qui n'est pas nécessairement le cas.

    Nous les inscrivons donc à une multitude d'activités, remplissons leurs chambres de livres, d'appareils et de jouets éducatifs, du sol au plafond (un enfant occidental possède en moyenne plus de 150 jouets!). Devant une telle quantité de choses, les enfants sont aveuglés et submergés par la variété des choix.

    Ils jouent de manière superficielle au lieu de se plonger dans leurs activités et de se perdre dans leur imagination débordante. Simplicity Parenting vous encourage à acquérir moins de jouets afin que les enfants se consacrent pleinement à ceux qu'ils ont déjà. Payne définit ainsi les quatre grands piliers de l'excès: trop d'affaires, trop de choix, trop d'informations et trop de rapidité.

    Quand ils se sentent submergés, ils perdent les précieux moments de loisir dont ils ont besoin pour explorer, réfléchir et évacuer la tension. Un excès de choix compromet le bonheur, car il réduit les moments d'ennui qui stimulent la créativité et l'apprentissage autonome.

    Protéger l'enfance

    Un peu comme dans l'anecdote de la grenouille qui se laisse ébouillanter quand on augmente graduellement la température de l'eau, la société a lentement sapé le charme merveilleux et unique de l'enfance, qu'elle a redéfinie de sorte que leurs cerveaux immatures s'épuisent à tenir le rythme. On parle souvent, à ce propos, de "guerre contre l'enfance".

    David Elkins, psychologue du développement, rapporte que les enfants ont perdu plus de douze heures de temps libre par semaine ces vingt dernières années, ce qui ne leur laisse que très peu de temps pour jouer sans contraintes. Même les écoles maternelles sont à présent plus tournées vers les activités intellectuelles, et nombre d'écoles ont supprimé les récréations afin qu'ils aient davantage de temps pour apprendre.

    Des études ont démontré que le temps consacré dans l'enfance aux sports organisés provoquait une baisse significative de la créativité chez les jeunes adultes, alors que les sports plus libres étaient clairement associés à une plus grande créativité. Ce ne sont pas les sports organisés en eux-mêmes qui détruisent la créativité, mais le manque de loisirs. Deux heures par semaine de jeu sans cadre prédéfini suffisent à stimuler la créativité des enfants au-delà de la moyenne.

    Aux parents de prendre les choses en main

    Alors comment les parents peuvent-ils protéger leurs enfants de ces nouvelles "normes" sociétales?

    C'est très simple: en disant non, pour leur laisser le temps d'être des enfants. Non, Sam ne pourra pas venir à la fête d'anniversaire samedi. Non, Sophie ne sera pas à l'entraînement de foot cette semaine.

    En recréant des pauses régulières, en apportant du calme et du réconfort dans leurs mondes chaotiques. Ces soupapes, sur lesquelles ils savent pouvoir compter et qui leur permettent de récupérer et de grandir, soulageront leur tension nerveuse, ce qui est vital pour le développement.

    Faisons le tri des occupations inutiles, et simplifions leurs vies. Ne parlons pas du réchauffement climatique à table avec un enfant de sept ans. Regardons les informations une fois que les enfants sont couchés. Vidons la chambre de notre tout-petit de son excès de jeux et de jouets pendant qu'il dort. Récréons et honorons l'enfance.

    Nos enfants ont toute la vie devant eux pour être des adultes et faire face à la complexité de la vie, mais ils n'ont qu'une période très courte et fugitive pour être des gosses - des gosses qui aiment faire les idiots et s'amuser. L'enfance a un rôle essentiel. Ce n'est pas "qu'une phase à traverser". Elle est là pour protéger et permettre aux jeunes esprits de se développer afin d'en faire des adultes heureux et en bonne santé. Quand la société s'en prend à l'enfance, les jeunes cerveaux réagissent. En leur offrant un équilibre et en prenant l'initiative, nous faisons à nos enfants le plus beau des cadeaux."

    SOURCE

    Vu ici





    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  Citation   
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.