Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

5 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  mercredi 12 août 2020
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 26 118 847
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Une autre façon de penser, source de développement personnel » » La morale est incompatible avec la connaissance.
    2 pages [ 1 | 2 ]
    AuteurLa morale est incompatible avec la connaissance.
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 18-10-2005 17:59

    Voici du grain à moudre

    "La morale est incompatible avec la connaissance."

    "Tant qu'un individu se contente de suivre la loi et la morale, il ne se pose pas de question. Sa perception demeure enclavé dans une prison spirituelle. C'est pourquoi les principes moraux sont exclus de la vie du guerrier. Il ne s'agit pas de suivre le chemin qu'un autre guerrier à ouvert, mais bien de tracer son propre chemin.

    Le mouton vit selon ce qu'il croit, le guerrier selon ce qu'il connaît."

    Extrait de http://grizzly12.skyblog.com/17.html


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

    [ Message édité par : Alain : 07-12-2005 15:33 ]

      Profil  E-mail  www  
    labuse
    211     

    labuse
      Posté : 20-10-2005 05:46

    je moud ou je molve cher Alain

    Quand la loi et le devoir ne font qu'un sous la religion, nul n'est plus vraiment conscient.
    Alors on est toujours un peu moins qu'un individu.

    extrait de "Dune"
    les dogmes tuent l'instinct, et l'instinct est, je pense , ce ki doit nous eclairer sur le chemin de notre propre connaissance

    Et ceci me plait aussi:
    Chaque route que l'on suit exactement jusqu'au bout, ne conduit exactement à rien.

    Donc nous avons toute une vie pour nous essayer a diverses formules et experiences ? et choisir notre chemin
    la liberté de l'errance
    de l'errance attentive







    il n'arrive pas aux gens ce qu'ils méritent , mais ce qui leur ressemble...

      Profil  
    Agagax
    61    

    Agagax
      Posté : 01-12-2005 22:47

    [Mode Off topic ON]
    (y'a une aide sur le formatage html quelquepart ? :) )
    [Mode Off topic OFF]

    Alain,

    "Tant qu'un individu se contente de suivre la loi et la morale"

    De quelle morale parles-tu ? De la sienne, propre ? De celle de la société dans laquelle il vit ? Celle de son cousin Jean Robert ? De la religion ?

    Idem la loi, quoique je suppose que tu signifies par là "la loi du pays où l'on vit".

    Je peux même rajouter que "morale" et "loi" sont deux termes n'ayant rien à voir l'un avec l'autre, alors que dans ta phrase, j'ai l'impression - et je peux me gourer - qu'ils sont inextricablement liés.

    Je peux avoir une morale en contradiction avec la loi et lycée de Versailles.


    "Sa perception demeure enclavée dans une prison spirituelle"

    Ah, ça c'est pour la loi et la morale RELIGIEUSE, genre [tûût] (toutes quoi ...). 'fectivement, je suis d'accord, un individu qui suivrait stricto sensu la loi et morale religieuse serait (ou "pourrait être" selon les dérives qu'accepte sa religion) une personne décérébrée qui ne s'instruirait pas, ne chercherait pas à avoir des connaissances.

    D'ailleurs, ce n'est pas pour rien que "religion" rime avec "abrutissemon" (c'est pour la rime). Imaginons un instant (par pur folie sans aucun doute), qu'un individu chercherait à obtenir le sçavoir dans un livre, il pourrait (le fou !) avoir une connaissance que le fasse DOUTER (ARGH ! Quelle horreur !) sur un pan entier de sa religion. Non, niet, c'est trop horrible.

    Ca fait rire, mais ça arrive tous les jours.

    Certaines religions y pourvoient intelligemment en indiquant dans leur livre sacré un verset/paragraphe/aliné du genre : "Attention, des livres tenteront de pervertir la vérité ! Notamment les livres de philosophie, sciences, médecine, etc. ! NE LES CROYEZ PAS !".

    Idem pour les personnes maléfiques qui tenteraient de détourner le Fidèle du Vrai Sçavoir Véritable !

    J'ai eu l'occasion, une fois, au Maroc de discutersur ce sujet avec une personne qui voulait absolument que j'aille faire la prière, chose que j'ai refusée avec politesse. On en est arrivé à ce point de non-sens où mon interlocuteur, coincé par mes viles remarques (forcément viles puisqu'il n'avait pas de réponse à y opposer), s'est rabattu non pas sur "l'erreur de traduction" (tiens ? Changement de tactique ?) mais sur le fait que même son dieu avait prévu qu'"on" [des infidèles] tenterait de le corrompre. J'ai demandé si mon nom était cité. Fin de la discussion.

    Ce gars était par ailleurs très sympathique.

    "Principes moraux du guerrier"

    Quant aux principes moraux du guerrier, il peut en avoir, comme n'importe qui d'autres, mais ceux-ci peuvent être temporairement mis de côté par la nécessité d'un acte aussi simpliste que massacrer des hordes d'ennemis assoifés de sang, quand bien même on lui aurait dit "Tu ne tueras point".

    "La morale est incompatible avec la connaissance"

    En ce sens [religieux], oui.

    Par contre, si tu parles de lois d'un pays et de morale propre à un individu, je pense qu'affirmer cela est quelque peu réducteur.

    Prenons un exemple que je connais bien : moi.

    J'ai une morale, qui est ce qu'elle est et qui surtout, je le sais, n'est pas ce qu'elle n'est pas (si, si, ça porte son sens aussi !) !

    Je suis les lois de mon pays (je la refais à l'infinitif sinon on va croire que je suis un égocentrique : "je suivre les lois"). Exemple : je paye mes impôts et je ne fous pas le feu à la voisine (par ailleurs fort sympathique).

    Est-ce que cela fait de moi un inculte ? Une personne qui a HORREUR de la connaissance ? Ou qui ne cherche pas à en obtenir plus encore ? Ou qui ne pose pas de question ? (rien que là, je t'en aligne 4 et j'en ai d'autres en réserve).

    Comme je ne pense pas que c'est ce que tu voulais dire, il faut donc ajouter les définitions et limites sus-demandées concernant les termes "loi" et "morale".

    Bonne soirée.

      Profil  
    Grizzly
    209     

    Grizzly
      Posté : 07-12-2005 06:59

    Salut Agagax,

    Comme le début de cette discution est issu de mon blog, je vais tenter de te répondre.

    La morale est TOUJOURS polarisé entre "bien et mal". Pourtant la notion de "bien et mal" est toujours arbitraire et relative. Mieux, elle est insideuse, car ce qui est bien pour certain peut être mal pour d'autre.

    Donc, adherer a un code de conduite qui tranche entre bien et mal est un non-sens, même si nous sommes les auteurs de ce code.

    Personelement, mes actions ne sont pas guidé par ce que je crois être bien, mais seulement par ce que je crois être nescéssaire. Ma conscience est polarisé entre "nescéssaire et superflus".

    Ainsi, même si je considère le meurtre comme étant quelque chose de mal, je n'éprouverais aucun remord à tuer quelqun par nescéssité.

    Celui qui tue par principe morale est un soldat...
    Celui qui tue par nescéssité est un guerrier...

    C'est pourquois un guerrier peut tuer quelqun qu'il admire profondément, si c'est nescéssaire. Il peut aussi gracié un enemis, si c'est nescéssaire.

    En aucun cas un guerrier ne peut tuer par haine. S'il se laisse aller à la haine, il n'est déja plus un guerrier...

    " La vie d'un homme de savoir est une lutte perpétuelle. L'idée que c'est un guerrier menant la vie du guerrier permettait d'atteindre la stabilité des émotions. "
    C. Castanada, L'herbe du diable et la petite fumée, p.203-204

      Profil  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 07-12-2005 15:37

    Bien qu'ayant écrit :

    Extrait de http://grizzly12.skyblog.com/17.html

    J'avais oublié d'encadrer le texte avec les guillemets de citation.

    Voilà qui a été réparé.

    La lecture du site de Grizzly est hautement enrichissante

    Merci à toi

    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Jacques
    188     

    Jacques
      Posté : 07-12-2005 21:35

    Bonjour,

    L'interview d'Anton Parks peut vous apporter un certain éclairage

    Go To * * * http://www.karmapolis.be/intro/accueil.htm

    Amitiés


      Profil  
    Francoise
    10274       

    Francoise
      Posté : 09-12-2005 01:44

    Citation : "07-12-2005 06:59, Grizzly a écrit :
    Celui qui tue par principe morale est un soldat...
    Celui qui tue par nescéssité est un guerrier...
    ----------

    Mais là les amis, nous allons entrer dans la question de la "qualité" du guerrier en question et de la définition et du jugement de la "nécessité"...car je suppose que Bush (par exemple) trouve qu'il y a une grande nécessité à faire le boucher en Irak.

    (Tiens, je ne sais pas pourquoi j'allais écrire : en Europe ...la visite de Condoleeza qui me tourne la tête sans doute ..

    [ Message édité par : Francoise : 09-12-2005 01:45 ]

      Profil  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 09-12-2005 06:40

    Plus on complique les choses et plus la lumière s'enfonce sous la terre.

    La phrase "La morale est incompatible avec la connaissance" est tout simplement juste.

    Elle est juste car la "morale" (n'importe laquelle) est un système de croyances. Que ces croyances soit bonnes ou mauvaises n'est pas la question. Une croyance reste une croyance. Le principe même de la morale étant d'interdire certaines choses pour en imposer d'autres, et de rejeter tout ce qui lui est contraire ou la choque, est forcément incompatible avec la connaissance qui - elle à contrario - pour se construire, expérimente tout ce qui lui est utile, sans être choquée de rien et donc en ne rejetant rien par à priori, dans sa quête.

    Or la phrase "La morale est incompatible avec la connaissance" devant heurter la morale de beaucoup, sera rejetée par ceux-ci comme fausse pour cette unique raison, sans aucune réflexion véritable, ce qui est bien en soi la preuve que la morale est incompatible avec la connaissance.

    C.Q.F.D !


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous



    [ Message édité par : Alain : 09-12-2005 07:00 ]

      Profil  E-mail  www  
    Agagax
    61    

    Agagax
      Posté : 09-12-2005 15:52

    Moui, c'est un peu capillotracté, cela dit, il y a des choses pour lesquelles je ne souhaite pas obtenir la connaissance à leur sujet comme :

    - comment ça fait quand on tue quelqu'un
    - comment ça fait quand on brutalise quelqu'un sans raison
    - comment ça fait quand on fait sauter une bombe dans un endroit plein de monde (ou même vide d'ailleurs)
    - etc.

    La morale n'est pas un système de croyances, mais le ressenti en des valeurs justes (pour celui qui les pense, mais pas forcément pour l'autre).

    Evidemment, je ne saurai jamais (ou probablement jamais) ce que j'ai énoncé plus haut, mais néanmoins, je ne m'en porte pas plus mal.

    Auquel cas "la morale est incompatible avec la connaissance" est une phrase inutile quand elle est portée à ce niveau de volonté de "connaissance".

      Profil  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 10-12-2005 07:17

    Citation : "09-12-2005 15:52, Agagax a écrit :
    Auquel cas "la morale est incompatible avec la connaissance" est une phrase inutile quand elle est portée à ce niveau de volonté de "connaissance".

    J'apprécie hautement le ton mesuré et réfléchi que tu emploies. C'est agréable et peu commun.



    Mais cette phrase "la morale est incompatible avec la connaissance" n'est pas inutile, voici pourquoi à partir de mon vécu personnel.

    La contradiction qui naît du fait que je porte en moi un sens moral très développé et que simultanément je saches que celui-ci est incompatible avec la connaissance (au sens métaphysique du terme) et parfois l'action nécessaire, crée en moi une douleur bien réelle.

    En effet, ce sens moral me pousse constamment à des actes de générosité déraisonnables voire absurdes (par manque de moyens) mais que j'accompli quand même, et me rend incapable de commettre des actes qu'il réprouve, alors même que ma raison m'indique qu'en refusant de les accomplir, j'ai tort.

    En m'abandonnant ainsi à une générosité et à une compassion excessive - soit par des dons, soit en ne punissant pas des ennemis m'ayant trahi de façon inouï - je me suis en fin de compte porté un tort considérable (au plan matériel s'entend), car je n'ai pas pu récupérer ces pertes.

    MAIS même si cela m'a porté tort, et même si la morale ne procède que de croyances subjectives - «Le cannibalisme est moral chez les anthropophages» comme l'a dit Samuel Butler - j'imagine mal un monde dépourvu de sens moral. D'ailleurs c'est bien la diminution de ce sens moral (*) qui est devenu indirectement le facteur principal de la destruction qui est en cours sur cette planète.

    Vivre cette contradiction et l'harmoniser en soi n'est pas facile, c'est cependant ce qu'il faut faire pour échapper (dans la mesure du possible) à l'aveuglement intellectuel que crée parfois notre sens moral.

    Il était donc utile d'en prendre conscience

    Amitiés à tous




    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



    (*) Car cette diminution du sens moral permet la course au profit sans autre considération que celui-ci.

    Citations:

    Scott Fitzgerald a dit:

    " Le signe d’une intelligence supérieure est de pouvoir entretenir simultanément deux idées contradictoires dans son esprit, et de continuer d’agir."


    Simone Weil 1909-1943 a écrit:

    "Dès qu'on a pensé quelque chose, chercher en quel sens le contraire est vrai."
    (La pesanteur et la grâce, p.120, Pocket-Agora n°99)



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous



    [ Message édité par : Alain : 10-12-2005 07:43 ]

      Profil  E-mail  www  
    MOI
    144     

    MOI
      Posté : 10-12-2005 08:33


    V'la k'sa recommence

    L'Amepwi y fait qu'expres à nous donner la mi-graine


      Profil  
    Jacques
    188     

    Jacques
      Posté : 11-12-2005 02:13

    Bonjour,

    Il est important de faire la différence entre une opinion,un conseil et une information.

    UNE CHOSE À COMPRENDRE : Vous...

    Amittiés


      Profil  
    Pat
    1274       

    Pat
      Posté : 11-12-2005 05:04

    Vivre cette contradiction et l'harmoniser en soi n'est pas facile, c'est cependant ce qu'il faut faire pour échapper (dans la mesure du possible) à l'aveuglement intellectuel que crée parfois notre sens moral.

    Accepter l'Absurde est ce qui doit faire le plus de mal à notre intellect !

    Justement parce qu'il ne le conçoit pas.


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Pour comprendre les enjeux actuels

      Profil  
    Grizzly
    209     

    Grizzly
      Posté : 13-12-2005 15:25

    "je suppose que Bush (par exemple) trouve qu'il y a une grande nécessité à faire le boucher en Irak. "

    Un guerrier n'agit jamais par cupidité, alors que Bush...

    "La morale n'est pas un système de croyances, mais le ressenti en des valeurs justes (pour celui qui les pense, mais pas forcément pour l'autre).

    Evidemment, je ne saurai jamais (ou probablement jamais) ce que j'ai énoncé plus haut, mais néanmoins, je ne m'en porte pas plus mal."

    Valeurs justes? La seule certitude que j'ai, c'est celle de vivre dans un univers prédateur...La seule observation de la nature nous le confirme chaque jour, alors que les "valeurs morales" n'existent que dans l'esprit humain! La "civilisation" nous coupe de notre vrais nature, celle du guerrier. (noter que dans la pluspart des dialectes amérindiens, il n'existe qu'un seul mot qui désigne a la fois chasseur et guerrier)

    "Le principe même de la morale étant d'interdire certaines choses pour en imposer d'autres, et de rejeter tout ce qui lui est contraire ou la choque, est forcément incompatible avec la connaissance qui - elle à contrario - pour se construire, expérimente tout ce qui lui est utile, sans être choquée de rien et donc en ne rejetant rien par à priori, dans sa quête."

    Et voila! La premiere nescéssité pour acroitre la connaissance, c'est de rester en vie! Vivre, c'est un combat quotidien. Ceux qui ont oublié ça auront beaucoup de difficultés dans les années a venir...










    " La vie d'un homme de savoir est une lutte perpétuelle. L'idée que c'est un guerrier menant la vie du guerrier permettait d'atteindre la stabilité des émotions. "
    C. Castanada, L'herbe du diable et la petite fumée, p.203-204

      Profil  
    Pat
    1274       

    Pat
      Posté : 17-12-2005 19:49

    Merci Grizzly pour ton site !

    Les résumés des enseignements contenus dans les livres de Castaneda combinés aux images c'est superbe!

    En fait, pour celui (comme Grizzly) qui a lu les livres de Castaneda, tout ce que dit Don Juan est "vrai" et point à la ligne.

    Plus on tente de raisonner dessus, plus on s'embourbe comme l'a dit Alain.
    Ces textes sont issus d'un bon sens et d'une lucidité hors du commun (dans le monde) qui démontre illico presto que Carlos C. n'a pas "inventé" l'histoire. (ou du moins pas tout seul... ou alors s'inspirant d'une antique tradition)

    La question n'est pas de savoir si tout est vrai... mais qu'est-ce que je peux en tirer?

    Et pour celui qui a toujours un lien avec l'Esprit c'est un véritable enseignement - extrêmement utile à l'heure actuelle !

    Ci-contre, le travail d'une autre spécialiste de Castaneda comme Grizzly, Lise Gautier:
    GO>> http://radio-canada.ca/par4/special/donJuan_enseignements_preface.html



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Pour comprendre les enjeux actuels



    [ Message édité par : Pat : 17-12-2005 23:08 ]

      Profil  
    Grizzly
    209     

    Grizzly
      Posté : 18-12-2005 05:34

    "tout ce que dit Don Juan est "vrai" et point à la ligne. "

    Je n'irais pas jusque la...

    Surtout que Don Juan est un personage fictif, un produit issus de la synthèse de l'enseignement de plusieur chamanes de traditions différentes...

    Certain enseignement atribué au Yaki par Castaneda sont en vérité issus de la tradition Huichol.

    Castaneda est un littéraire bien plus qu' un Nagual

    Mais il a eu l'occasion de discuter avec plusieurs types de Medecine-man, pricipalement de l'amérique centrale.

    "La question n'est pas de savoir si tout est vrai... mais qu'est-ce que je peux en tirer? "

    Voila ce que je perçois comme de la sagesse...

    "d'une autre spécialiste de Castaneda comme Grizzly"

    Spécialiste? Pas certain...

    J'ai lus tout les bouquins, deux ou trois fois...et j'ai adoré

    Le site sur Lise Gautier est le résumé le plus condensé et le plus structuré que j'ai pus lire sur le Net... Elle a cependant abordé Castaneda de façon très "tonal". (Je ne suis pas certain qu'elle a déja fait la conaissance de Mescalito! )

    Par contre, mon blog n'est pas entièrement dédié a Castaneda; On peut y trouver des enseignements provenant de toute l'amérique, du nord au sud. J'ai ai inclus certain texte perso, comme celui qui nous a amené cette discution...





    " La vie d'un homme de savoir est une lutte perpétuelle. L'idée que c'est un guerrier menant la vie du guerrier permettait d'atteindre la stabilité des émotions. "
    C. Castanada, L'herbe du diable et la petite fumée, p.203-204

      Profil  
    jeremiahterre
    1445       

    jeremiahterre
      Posté : 18-12-2005 19:17

    Bonjour à tous ,me revoila après quelques temps de réflexion

    La morale est incompatible avec la connaissance,effectivement elle l'est comme je le pense
    du fait que pour rentrer ,toucher,vivre une connaissance il faut être loin du sentiment du mal
    ainsi que du bien,il faut la regarder tout"SIMPLEMENT",sans y rajouter autre choses de supplémentaire

    Quant aux actions a mener se sera toujours en tenant compte de ce que peuvent penser les gens.
    Ce n'est pas une hypocrisie,ni une adaptation,mais encore une autre connaissance ...

    La morale est un système de croyances, mais dans le même temps un ressenti en des valeurs (pour celui qui les pense, mais pas forcément pour l'autre).
    Tout dépend la culture,la situation dans laquelle les êtres humains se trouvent...
    le même individu incarné en milliardaire ou en clochard ,n'aura pas le même système de croyances;
    donc n'aura pas le même ressenti,c'est en quelques sortes une réaction,encore une fois il n'est pas
    vraiment lui même.

    Alain a dit:La contradiction qui naît du fait que je porte en moi un sens moral très développé et que simultanément je saches que celui-ci est incompatible avec la connaissance (au sens métaphysique du terme) et parfois l'action nécessaire, crée en moi une douleur bien réelle.

    J'ai bien ressenti cela aussi,mais avec la connaissance ressentie simplement ,cette douleur s'en va,
    la contradiction aussi alors les actions sont plus faciles a mener sans pour autant être dépourvu
    de sensibilité,d'ailleurs la sensibilité ce n'est pas autre chose que percevoir simplement sans croyance


    Tu as dit aussi Alain:En effet, ce sens moral me pousse constamment à des actes de générosité déraisonnables voire absurdes (par manque de moyens) mais que j'accompli quand même, et me rend incapable de commettre des actes qu'il réprouve, alors même que ma raison m'indique qu'en refusant de les accomplir, j'ai tort.
    En m'abandonnant ainsi à une générosité et à une compassion excessive - soit par des dons, soit en ne punissant pas des ennemis m'ayant trahi de façon inouï - je me suis en fin de compte porté un tort considérable (au plan matériel s'entend), car je n'ai pas pu récupérer ces pertes.

    Personnellment j'ai fait la même chose que toi et l'ai vécu aussi,mais j'ai poussé mon ideal très loin,regarder plus encore de plus prêt,pour tomber sur quelques choses de particulièrement humoristique,c'est mon expérience ,et je pense que tout les gens peuvent toucher a cette nature naturelle.






      Profil  
    Pat
    1274       

    Pat
      Posté : 19-12-2005 04:48

    Citation : "18-12-2005 05:34, Grizzly a écrit :
    "tout ce que dit Don Juan est "vrai" et point à la ligne. "

    Je n'irais pas jusque la...

    Surtout que Don Juan est un personage fictif, un produit issus de la synthèse de l'enseignement de plusieur chamanes de traditions différentes...

    Certain enseignement atribué au Yaki par Castaneda sont en vérité issus de la tradition Huichol.

    Castaneda est un littéraire bien plus qu' un Nagual

    Mais il a eu l'occasion de discuter avec plusieurs types de Medecine-man, pricipalement de l'amérique centrale.


    Merci !
    Je vais pinailler (surtout que je connais peu de chose au dossier) mais il est peut-être possible aussi que Don Juan ait fait lui-même la synthèse des divers enseignements de tous ces peuples d'Amérique centrale.
    Enfin, je dis peut-être une grosse bourde...

    L'intérêt est bien d'avoir essayer de comprendre vraiment ces enseignements !



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Pour comprendre les enjeux actuels

      Profil  
    Grizzly
    209     

    Grizzly
      Posté : 19-12-2005 08:30

    Salut Pat.

    Si tu as lus "Voir, les enseignement d'un sorcier Yaki" tu te rapelles sans doute le passage ou Don Genaro fait une démonstration d'équilibre en virevoltant le long d'une cascade abrupte...

    Cet exploit fut vraiment réalisé devant témoins, par un certain Ramon Medina Silva, authentique chamane Huichol. L'évenement est même photographié pour la référence. Hé bien, Castaneda a recu chez lui a Los Angeles ce Ramon Medina Silva, il a vécu chez Castaneda pendant plus de 6 mois!

    Don Juan dit a Castaneda qu'il doit "effacer" son histoire personelle s'il veut devenir guerrier. C'est peut être a leurs propre demande que les noms véritables des chamanes furent exclus de la litérature.

    Au fond, ce qui est important, ce n'est pas de savoir si le type était Yaki ou Huichol, qu'il se prénomait Génaro ou Ramon, mais bien l'explication de l'exploit, et dans quel but il fut réalisé. Voici le compte rendu d'un des témoins:

    "" le juste équilibre d'un chaman".
    A mon avis, la condition spéciale qui est celle du chaman ne peut être
    ni contrefaite ni truqueé-Le chaman, mais aussi ses compagnons, savent
    parfaitement distinguer si un homme qui se dit mara'akame ( chaman)
    posséde "l'équilibre ", comme disent les huicholes, cette capacité
    unique et indicible de s'aventurer sur le "pont étroit" qui surplombe
    le gouffre séparant le monde habituel de la réalité non ordinaire.
    L' éte de l'année 1966, Ramon nous donna une démonstration mémorable de
    ce que signifie l'équilibre. Il nous emmena à une cascade spectaculaire,
    en à pic vertigineux au dessus de la vallée. Cette chute d'eau , nous
    dit il ,était spéciale pour les chamans. Tandis que les autes huicholes
    se rassemblaient en demi cercle dans un lieu sûr à quelque distance du
    bord du précipice, Ramon enleva ses sandales,fit une serie de geste
    rituel en direction des points cardinaux et commenca à bondir- il serait
    plus excact de dire " voler"-d'un rocher à l'autre, les bras étendues,
    atterrissant souvent à quelques centimétres seulement de la pierre
    glissante au bord du gouffre. Quelque fois il disparaissait derrière un
    rocher pour réaparaitre en un point inattendu. Ou bien il s'immobilisait
    à l'extrême limite d'un énorme rocher, pour pivoter soudainement et
    bondir sur l'autre rive , au delà des eaux rugissantes. Jamais il ne
    paraissait se soucier du danger de perdre l'équilibre et de basculer
    dans le vide. Nous étion franchement terrifiés, profondément mal à notre
    aise devant ce qui nous apparaissait comme une folle témérité, mais ni
    sa femme ni les huicholes qui l'observaient ne montraient la moindre
    marque d'inquietude. La démonstration prit fin de façon aussi abrupte
    qu'elle avait commencé, sans que Ramon nous donnat d'explication sur son
    étrange comportement.
    Le lendemain, il nous demanda si nous pensions qu'il avait cherché à
    faire le malin. Il dit :"Peut être avez vous pensé: "Ah,Ramon est saoul,
    il a bu trop de biére."
    Mais non , je vous ai amenés là pour vous montrer ce que c'est que
    "poséder l'équilibre", pour que vous puissiez Voir et comprendre.
    Lorsqu'on fait le passage comme chaman , on voit en dessous de soi
    l'abîme rempli de bêtes sauvages cherchant à vous dévorer. Celui qui ne
    possède pas l'équilibre prend peur. Il bascule dans le vide et meurt."
    Ramon voulait nous rendre intéligible qulque chose que notre héritage
    culturel, pensait il, nous rendait inaptes à comprendre.Aussi avait
    décidé de nous donner la demonstration physique-comme la transcription
    littérale- d'un phénoméne qui fonde, toujours et partout, l'experience
    chamanique."

    Voici une photo:

    http://sustainedaction.org/Images_Photos/ramon_medina_silva_waterfall.htm


    " La vie d'un homme de savoir est une lutte perpétuelle. L'idée que c'est un guerrier menant la vie du guerrier permettait d'atteindre la stabilité des émotions. "
    C. Castanada, L'herbe du diable et la petite fumée, p.203-204

      Profil  
    Grizzly
    209     

    Grizzly
      Posté : 19-12-2005 08:53

    PS:

    "L'intérêt est bien d'avoir essayer de comprendre vraiment ces enseignements !"

    C'est surtout de les intégrer a notre perception de la vie...et d'en faire l'expérience aussi!

    Je pourrais prendre des heures pour tenter d'expliquer le "nagual", mais ca serait peine perdu

    Le nagual est une conscience impossible a exprimer, pour conaitre, il faut en faire l'expérience directe. C'est accessible a tout ceux qui le désire vraiment. Ce qu'il faut, c'est du courage, car c'est très éprouvant de constater que tout ce que nous croyons être des "vérités indiscutables" ne sont rien, que des chimères inventé par notre mental afin de réconforter notre Ego...

    C'est une sensation de vertige horrifiante....On croit que l'on vas sombrer dans la folie, puis, on prend conscience qu'on y est depuis notre naissance.

    Alors, on s'y habitue, et on s'apercois qu'il est désormais impossible de revenir en arrière. le contact avec le nagual nous a transformé pour toujours...Le monde ne sera plus jamais le même, car ce que nous pensions être le monde n'est en réalité que l'idée que nous nous en somme fait. Le monde tel qu'il est vraiment est indisible...

    " La vie d'un homme de savoir est une lutte perpétuelle. L'idée que c'est un guerrier menant la vie du guerrier permettait d'atteindre la stabilité des émotions. "
    C. Castanada, L'herbe du diable et la petite fumée, p.203-204

      Profil  
    Aller à la page : [ 1 | 2 ]
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.