Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

12 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  samedi 23 septembre 2017
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 18 876 296
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Micro chips » » Le domaine médical : Cheval de Troie de la greffe sous cutanée !
    5 pages [ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 ]
    AuteurLe domaine médical : Cheval de Troie de la greffe sous cutanée !
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 15-11-2004 21:39


    Comme vont les choses, il semble maintenant que le cheval de Troie de ces saloperies soit les soins de santé.
    Une amie, assistante sociale dans un hôpital , me disait récemment qu’on y donne déjà un bracelet d’identification à code barre à l’entrée. Demain ce sera la greffe qui fera partie des « formalités d’entrée » si non la « condition » pour obtenir une « assurance maladie » (1)

    => (Pour peu que que cela ne devienne pas légalement obligatoire) ceux qui n’en voudront pas peuvent d’ores et déjà se préparer à dire déjà adieu à certains soins parfois tout de même nécessaires. Et quid des arrivées à l’hopital en état d’inconscience. Je n’en donne pas cher !

    Nous savons de bonne source qu’il se prépare (texto) « une campagne de marketing rassurante dont les annonces et promotions lèveront les inhibitions « anti-progrès » de la vieille europe et démentiront le fantasme « big brother »erroné mais malheureusement bien ancré dans les mentalités » .

    Qu’on se le dise !

    Nb : en Belgique en tous cas, on parle « d’assurance maladie » et non « d’assurance-santé »
    ---------

    Technology & Systems, Inc. et Trovan, Ltd. joignent leurs forces pour fournir une solution complète de soins de santé

    Technology & Systems Inc., une compagnie se spécialisant dans l'échange sécurisé d'information médicale hautement confidentielle par l'intermédiaire de l'Internet, a signé un accord de coopération de ventes avec Trovan Ltd., un fournisseur important de solutions RFID dans le domaine de la santé humaine. Trovan Ltd. actionne un réseau de distribution mondial qui fournit des hôpitaux, des compagnies pharmaceutiques, des fabricants d'équipement médicaux et des fournisseurs de dispositifs médicaux dans 65 nations dans le monde avec des transpondeurs et lecteurs dns des buts d'identification et de pistage.

    Houston, TX (PRWEB), 14 novembre 2004 -- Technology & Systems Inc., une compagnie se spécialisant dans l'échange sécurisé d'information médicale hautement confidentielle par l'intermédiaire de l'Internet, a signé un accord de coopération de ventes avec Trovan Ltd., un fournisseur important de solutions RFID dans le domaine de la santé humaine. Trovan Ltd. actionne un réseau de distribution mondial qui fournit des hôpitaux, des compagnies pharmaceutiques, des fabricants d'équipement médicaux et des fournisseurs de dispositifs médicaux dans 65 nations dans le monde avec des transpondeurs et lecteurs dans des buts d'identification et de pistage.

    “Nous croyons que l'accord avec Trovan nous permettra d'étendre l'utilisation de nos accès sécurisés basés sur des micro-puces ainsi que nos systèmes d'identification et nos applications de gestion des données à une nouvelle floppée d'utilisateurs comptant sur une technologie extrêmement prometteuse: les micro-puces implantées et incorporées.";

    a dit Michael Salomon, CEO de Technology & Systems Inc. Technology et Systems Inc. a créé une solution rentable pour l'échange sécurisé d'information médicale hautement confidentielle par l'intermédiaire de l'Internet. La solution de TEXYS rencontre des exigences et régulations mondiales liées à la vie privée tout en optimisant les services et les avantages sur une plateforme sécurisée et à bas coût.”

    Joseph Masin, président des distributeurs U.S. de dispositifs d'identification électronique Trovan Ltd., a dit: "Les produits de Trovan ont été employés par des clients dans les domaines de la médecine et du développement pharmaceutique pendant plus de dix ans.

    Depuis que nous avons reçu l'accord de la FDA (Food & Drugs dministration) pour utiliser notre ID-100US dans des applications humaines, nous travaillons pour développer des canaux de distribution et des partenariats stratégiques en vue d'ajouter de la valeur pour les clients utilisant nos produits. Nous croyons que le rapport stratégique avec TEXYS permettra à nos clients d'accéder à une solution complète et basée sur Internet pour leurs exigences en matière d'identification sécurisée.”

    Au sujet des solutions de base de données TEXYS

    La solution de base de données TEXYS est conçue pour fournir un stockage de données extrêmement sûr et la récupération de données à travers des plateformes multiples et indépendantes. Conformément aux normes proposées de sécurité et de vie privée HIPAA, TEXYS fournit une authentification complète de données, intégrant un composant de pistage sophistiqué et une trace de vérification étendue pour s'assurer que les modifications faites aux données peuvent être immédiatement retracées de nouveau pour vérifier leur exactitude. Le logiciel Smart Connect® de TEXYS assure la connectivité avec les derniers dispositifs sans fil de collecte de données tels que les PDAs et les GSMs prêts à fonctionner avec Internet.
    TEXYS SmartConnect® fournit également un mot de passe d'entrée sécurisé, garantissant que l'information médicale ou d'autres données sensibles sont révélées seulement aux individus autorisés. Le système à micro- puce et basé sur Internet de TEXYS tient compte de l'accès mondial et de la portabilité de l'information médicale, tout en transformant n'importe quel dispositif utilisant des technologies à puce en un outil d'accès sécurisé. Le système possède les caractéristiques suivantes: - portatif, accessible à l'utilisateur, et registres sécurisés - plate-forme ouverte d'architecture de connectivité - accès aux technologies à puce - applications de gestion des données personnalisées - registres et rapports flexibles et adaptés aux besoins du client - applications de gestion des données de connaissance pour les marchés et populations spécifiques - réduction des coûts globaux de gestion des données - meilleure répartition des ressources et retour sur l'investissement accru par des systèmes de profilage de risque, de mesure et de systèmes de pistage pour identifier l'efficacité des services existants

    Au sujet de Technology & Systems, Inc.

    Technology & Systems, Inc. est une société basée au Texas, fournissant des solutions globales et des systèmes sécurisés de connectivité. TEXYS a développé une solution de propriété industrielle de logiciel permettant à presque n'importe quel dispositif avec une micro-puce incorporée et unique au niveau de l'identifiction d'accéder de façon sécurisée à différents environnements en ligne.

    Au sujet de Trovan Ltd.

    Trovan Ltd. est un leader mondial dans le domaine des RFID, fournissant des produits à des clients dans plus de 70 nations dans une gamme d'applications biomédicales et pharmaceutiques aussi bien que d' applications industrielles et animales. Trovan Ltd tient un large portefeuille de brevets et d'autres propriétés intellectuelles, et ses technologies incluent quelques percées majeures dans le domaine incluant des perfectionnements à la performance des produits, à la manufacturabilité et à la livraison. Ces percées incluent des distances de lecture accrues relatives à la petite taille du transpondeur; la capacité du transpondeur de fonctionner attaché aux métaux et dans des environnements avec des niveaux significatifs d'interférence électromagnétique. http://www.trovan.com

    Lire tout sur
    Go >> http://www.prweb.com/releases/2004/11/prwebxml178233.php



    [ Message édité par : Trinity : 16-11-2004 03:35 ]

    [ Message édité par : Moderateur : 17-01-2005 01:14 ]

      Profil  www  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 17-01-2005 01:09


    Comme on le craignait il y a quelque temps, l'argument médical est en train de devenir le "cheval de Troie" de la puce Electronique…

    "La puce implantable qui pourrait sauver votre vie"

    (New York, WABC, 14 janvier 2005) — Une fondation du New Jersey prend des mesures pour s'assurer que les gens souffrant du diabète puissent bientôt avoir une manière de faire connaître leurs antécédents médicaux aux médecins sans dire un mot.

    Nick Minicucci : "Ma fille était entrée dans un état comateux à quelques occasions différentes et vraiment elle ne savait pas où elle était, ce qu'elle faisait ou comment elle était même arrivée là, donc naturellement nous l'avons portée à l'hôpital, et là on lui a dit qu'elle est diabétique et tout qui est bien qui finit bien; mais cependant, supposez que nous n'ayons pas été là. »

    Molly Phillips, diabétique : "Je m'inquiète que, à Dieu ne plaise, je sois prise dans un accident et que je sois amenée dans un hôpital que je ne connais pas et où ils ne savent pas m'aider."

    Nick Minicucci et sa fille Molly avaient eu affaire avec le diabète depuis que Molly était une jeune fille. Puisqu'ils ne pouvaient pas trouver un traitement qui stabiliserait la maladie de Molly, Nick s'est tourné vers la technologie de Verichip.

    Nick Minicucci : "Lorsque le docteur Selig m'a parlé de cette puce sous-cutanée qui peut être placée dans son bras, ou avant-bras, le biceps, j'a pensé que si le centre de trauma pouvait réellement lire ce nombre et le ramener par recoupement à son dossier médical, mon Dieu ils pourraient prendre soin d'elle sur place."

    Selon Richard Seelig, de la compagnie VP Medical Applications, une Verichip est une puce implantable basée sur la technologie RFID et qui est implantée sous la peau et son but, qui est maintenant approuvé par la FDA, est de fournir un lien d'une personne à une base de données précédemment constituée contenant l'information appropriée de santé. En passant un scanner au-dessus du bras d'un patient, les médecins peuvent retirer de la puce un numéro d'identification du patient. Avec ce nombre, les médecins peuvent se rendre sur une base de données protégée par un mot de passe et consulter l'information médicale précédemment encodée.

    Molly : "C'est réellement tout à fait merveilleux de savoir que je pourrais avoir cette puce et de pouvoir partir et si quelque chose se produisait, si l'hôpital avait un scanner, ils pourraient reprendre mes informations et être capable de me traiter." La base fondation Molly a présenté une proposition à l'Hackensack University Hospital (hôpital universitaire de Hackensack). S'il est approuvé, le plan ferait des diabétiques les premier résidents implantés du New Jersey et capables d'être traités sur base de la Verichip. »

    Traduit de :
    Go >> http://abclocal.go.com/wabc/news/wabc_011405_Verichip.html

      Profil  www  
    Francoise
    10264       

    Francoise
      Posté : 28-05-2005 14:45

    Par le biais des "dossiers de santé" :
    -> http://www.sens-de-la-vie.com/forums/viewtopic.php?topic=2410&forum=16&a_p=

      Profil  
    Francoise
    10264       

    Francoise
      Posté : 05-07-2005 15:03

    Un jour des ordinateurs seront implantés dans le corps humain, prédit Bill Gates

    « Les progrès de la technologie permettront un jour d'implanter des ordinateurs dans le corps humain et pourraient aider les aveugles à voir et les sourds à entendre, a affirmé vendredi Bill Gates. Mais le président de Microsoft n'est pas prêt à subir une telle opération. »
    ……….
    « Relier l'homme directement à des ordinateurs est un sujet de science fiction depuis des années… »
    ……..

    « Les progrès de la technologie laissent penser que l'on se rapproche du moment où une telle possibilité pourrait devenir réalité alors que les ordinateurs apprennent à interagir avec des caractéristiques humaines comme la voix, le toucher et même l'odorat. »

    lire tout sur :
    -> http://www2.canoe.com/techno/nouvelles/archives/2005/07/20050704-055401.html

      Profil  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 30-07-2005 16:28

    Le coup de pouce de propagande de Foxnews. ..Je vous laisse "apprécier" les arguments ! REMARQUEZ AU PASSAGE QU'ON VOUS SUGGERE DEJA QUE VOUS N'AVEZ AUCUNE RAISON DE REFUSER UN IMPLANT DANS LA TETE !!!
    ----------

    Implants de micro-puces :
    de meilleurs soins, ou une terreur pour la vie privée ?


    Jeudi 28 juillet 2005

    Par Daniel J. DeNoon

    Elles sont ici. Elles ont l'approbation de la FDA. Mais est-ce que les Américains sont prêts à se faire pucer ? Se faire pucer signifie se faire implanter une puce d'identification par radiofréquence (RFID) dans votre corps. La puce -- qui possède environ la taille d'un grand grain de riz -- reste "dormante" jusqu'à ce qu'un scanner spécial soit passé à moins de six pouces de l'implant. Ensuite, l'implant émet un signal radio qui envoie un nombre à 16 chiffres au scanner.

    Pour les usages de sécurité, ce numéro à 16 chiffres agit comme une clef électronique. Pour les usages médicaux, ce numéro est lié aux registres médicaux. Les médecins à qui vous avez accordé l'accès -- médecins de la salle des urgences, par exemple -- peuvent employer la clef pour mettre rapidement la main sur vos registres médicaux.

    Qui voudrait d'une telle chose ?

    Cela dépend de la façon dont vous le demandez, dit Scott Silverman, le CEO de Applied Digital, qui produit la RFID approuvée par la FDA.

    "Quand nous avons annoncé la première fois la VeriChip, un sondage Internet a demandé à des personnes si elles en mettraient une dans leurs corps," dit Silverman à WebMD. "Seulement 9 pour cent ont dit oui. Après l'approbation de la FDA, 19 pour cent ont dit oui. Quand l'ancien secrétaire des soins de santé Tommy Thompson a rejoint notre conseil d'administration, le taux est monté jusqu'à 33 pour cent. Mais notre propre étude prouve que si vous demandez aux gens s'ils se feraient implanter une VeriChip pour identifier leurs registres médicaux en cas d'urgence, la réponse positive va jusqu'à 80 pour cent."

    La puce a obtenu l'approbation de la FDA en octobre 2004. Depuis lors, dit Silverman, environ 2.000 personnes dans le monde entier les emploient dans des buts médicaux ou de sécurité. Mais bientôt, il s'attend à ce que des millions de personnes se fassent implanter avec les implants VeriChip chaque année.

    Qui emploierait ces implants RFID ?

    Silverman dit que les puces médicales sont conçues pour cinq groupes de patients:

    - les gens possédant d'autres dispositifs médicaux implantés, tels que des defibrillateurs

    - les patients cardiaques, particulièrement les patients qui ont des stents dans un ou plusieurs vaisseaux sanguins

    - les gens atteints de diabète

    - les patients dont la mémoire est défaillante, tels que les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer

    - les patients qui ont besoin de soins médicaux fréquents

    Les dispositifs ne serviront pas à grand chose à moins que les hôpitaux achètent des scanners. Applied Digital maintient une base de données sécurisée pour tenir les registres des clients. Mais beaucoup d'hôpitaux employant le système installeront des bases de données sécurisées afin de tenir -- et de sauvegarder -- les registres médicaux des patients possédant des implants RFID.

    Deux hôpitaux déjà sont prêts à faire ceci: l'Hôpital de Hackensack du New Jersey et centre médical de Beth Israel Deaconess à Boston.

    John Halamka, MD, un docteur urgentiste à l'hôpital Beth Israel Deaconess, a une de ces puces implantées à l'arrière de son bras droit, entre le coude et l'épaule. Un compte-rendu de ses impressions apparaît dans l'édition du 28 juillet du The New England Journal of Medicine.

    "Un peu d'anesthésique est injecté avant que l'implantation soit faite, ainsi la véritable insertion de l'implant donne juste la même impression que de recevoir un vaccin -- un peu de pression, pas de douleur spécifique," écrit Halamka à WebMD dans un e-mail. "La puce n'a eu aucun impact sur mon image propre. J'y pense simplement comme à une autre technologie qui me fournit une valeur pratique pour, telle que ma BlackBerry."

    Halamka écrit également que la puce n'a pas déclenché les systèmes de sécurité des aéroports. Bien qu'il ait souffert de "plusieurs impacts physiques" tandis qu'il escaladait des rochers et de la glace, le dispositif fonctionne toujours.

    Qu'en est-il de la vie privée ?

    Halamka admet que le dispositif possède des implications au niveau de la vie privée. Que se passerait-il si des scanners non autorisés pistaient son numéro unique à) 16 chiffres, s'inquiète-t-il, et utilisaient l'information pour faire de lui la cible de "Spam" publicitaire non désiré?

    Pour répondre aux questions éthiques posées par les implants RFID, WebMD s'est tourné vers Arthur Caplan, PhD, directeur du centre de bioéthique à l'université de Pennsylvanie.

    "L'issue éthique centrale est liée à des soucis relatifs à la vie privée : la crainte que d’être pénalisé si les mauvaises personnes -- votre patron, votre assureur, peut-être les agences de police -- obtiennent des informations à votre sujet," a dit Caplan. "Mais il n'est pas clair en ce moment comment la technologie de la puce met cela en péril." Les Américains peuvent penser que leur information médicale est top secrète. Mais Caplan indique que nous avons (déjà) bien moins de vie privée que nous pensons en avoir, étant donné le nombre de personnes qui peuvent légitimement voir nos registres médicaux. Et les avantages potentiels des implants RFID sont supérieurs à leurs risques, argumente Caplan.

    "Vous êtes plus susceptible de mourir ou d'être blessé par le manque d'informations médicales vous concernant que par des personnes qui en connaissent trop au sujet de votre information médicale," dit-il. "En cas d'urgence, il est important que les médecins sachent quelles sont vos allergies et problèmes médicaux, qui sont vos parents et comment les atteindre, votre groupe sanguin, et ainsi de suite."

    Mais Caplan indique que la méfiance des Américains par rapport aux choses comme les implants RFID est profonde.

    "L'idée de mettre quelque chose dans votre tête ou dans votre bras effraye les personnes et stimule lles inquiétudes liées à la vie privée, même si elles n'ont pas beaucoup de sens," dit-il. "Les Américains ont une tendance presque obsessive à protéger leur vie privée personnelle." Halamka, cependant, rêve déjà de futures mises à jour.

    "Si une puce pouvait également servir de GPS, rapportant l'endroit où je me trouve, ou agir en tant qu'un transpondeur d'urgence, appelant les secours, je la mettrais certainement à jour," dit-il. »

    Traduit par Vic de :
    -> http://www.foxnews.com/story/0,2933,163983,00.html
    Merci à M.L



    [ Message édité par : Trinity : 30-07-2005 16:55 ]

      Profil  www  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 18-08-2005 00:15

    Toujours pour "sauver des vies" , bien entendu !
    Il est de notoriété publique que c'est le souci principal de l'administration américaine.

    -> http://www.sens-de-la-vie.com/forums/viewtopic.php?topic=4448&forum=3

    -> http://www.journaltimes.com/articles/2005/08/16/local/columns/iq_3642249.txt
    -> http://www.pcinpact.com/actu/newsg/22941.htm


      Profil  www  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 20-08-2005 02:31

    Où donc n'y aura-t-il pas de puces ?
    Peut-être bientôt dans slips avec une sonde dans la vessie et une sonnerie à distance pour indiquer qu'il est temps de se diriger vers les WC au cas où vous seriez distrait ?

    ..en attendant : le pansement à puce-garde-grand-mère-à-distance....




    'Digital plaster' monitors health
    -> http://news.bbc.co.uk/1/low/health/4617633.stm




    [ Message édité par : Trinity : 20-08-2005 03:22 ]

      Profil  www  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 03-09-2005 14:19



    Source : -> http://www.cybertime.net/~ajgood/medchip.html

    Ci après, traduit par Vic un article qui rejoint celui que Tintagel nous renseigne sur ce post :
    -> http://www.sens-de-la-vie.com/forums/viewtopic.php?topic=4519&forum=3&a_p=1

    Bien que ce soit extrêmement désagréable de toujours avoir à penser à cela alors qu’il y a déjà tant à faire avec le bordel planétaire … il serait bon de ne pas trop nous laisser endormir par le fait que personne, concrètement, ne nous a encore proposé d’implant sous-cutané … Si nous ne bougeons pas, cela ne va pas manquer de venir. Malheureusement, à tous les « tests » que j’ai fait récemment, je constate que beaucup sont d’une part résigné, de l’autre ne comprennent pas les véritables enjeux et implications de ce qui se met en place (Rien de neuf).

    Un article récent ne cachait pas que :

    « La compagnie a l'intention de faire pression sur les autorités britanniques de la santé pour injecter les puces dans les patients britanniques. »
    -> http://www.pcinpact.com/actu/newsg/22941.htm

    Comme Tintagel le dit sur la rubrique santé : la liberté vaccinale et la mise en place d’autres filières de médecine sont des enjeux étroitement liés ! En tout cas, c’est le moment de soigner votre petite santé ; bientôt il pourrait être temps de se passer de cette filière !

    **********





    VeriChip Corporation ajoute quatre hôpitaux supplémentaires pendant le mois d'août, amenant le total à neuf hôpitaux qui ont accepté de mettre en application le système d'identification des patients VeriMed ™

    Jeudi 1er septembre 2005, 10:01 AM ET

    DELRAY BEACH, Floride -- (BUSINESS WIRE) -- 1er septembre, 2005 --

    VeriChip Corporation, une filiale de Applied Digital (Nasdaq: ADSX - News), un fournisseur principal en technologie de sécurité et d'identification, a annoncé aujourd'hui que pendant le mois d'août, quatre hôpitaux supplémentaires dans le couloir reliant Boston à Washington ont accepté d'adopter le système VeriMed™ pour l'identification des patients. De façon générale, depuis l'autorisation de la FDA de VeriChip pour des applications médicales, neuf hôpitaux ont accepté d'adopter le système de VeriMed dans leurs départements des urgences.

    La compagnie a précédemment annoncé son but d'avoir 20 à 25 hôpitaux qui acceptent d'adopter le système VeriMed d'ici la fin de 2005. La compagnie a visé le couloir reliant Boston à Washington comme région initiale de développement pour l'infrastructure du système VeriMed en même temps que sa stratégie de construire une masse critique régionalement.

    Le cadre supérieur de VeriChip Corporation, Kevin McLaughlin, a fait remarquer, "Récemment, nos efforts pour acquérir un programme de développement hospitalier dans le nord-est ont commencé à s'accélérer, car il y a eu une reconnaissance croissante du rôle principal que la VeriChip peut jouer dans des situations médicales d'urgence. Nous prévoyons de réaliser notre but indiqué pour les hôpitaux où la VeriChip est activée d'ici la fin de l'année."

    Traduit par Vic de
    -> http://biz.yahoo.com/bw/050901/15328.html?.v=1&printer=1
    Merci à ML

    Voir aussi :
    VeriChip Expands Hospital Infrastructure: Trinitas Hospital Adopts the VeriMed(TM) System
    Un hôpital du New jersey adopte VeriChip pour ses salles d’opération !
    -> http://biz.yahoo.com/bw/050822/225185.html?.v=1

    Un tour sur Google ne laisse aucun doute sur ce qui va arriver dans nos hôpitaux à défaut d’opposition massive de la population :

    « En cas d'urgence, VeriMed peut fournir à des professionnels de healthcare elle le nom d'un patient et l'information personnelle convenable quand lui ou ne peut pas parler, ne peut pas se rappeler, ou est sans connaissance. VeriMed comporte VeriChip breveté, puce FDA-dégagée et humain-implantable de RFID. À la différence des formes traditionnelles d'identification, le VeriChip ne peut pas être perdu, volé, mal placé, ou contrefait. Puisqu'il est implanté sous la peau, il est toujours là quand vous avez besoin de lui indépendamment d'où d'autres genres d'identification pourraient être.


    REGARDEZ A PRESENT L’ARTICLE DE LA FIRME VERICHIP QUI PRESENTE VERIMED :
    -> http://www.4verichip.com/applications.htm
    Sa traduction rapide en français mérite d’être entièrement parcourue et évaluée dans tous ses pré-supposés :
    -> http://translate.google.com/translate?u=http%3A%2F%2Fwww.4verichip.com%2Fapplications.htm&langpair=en%7Cfr&hl=en&ie=UTF-8&oe=UTF-8&prev=%2Flanguage_tools

    Nous y voyons notamment que :

    « Les solutions qui combinent le dispositif de VeriChip avec des applications Windows-basées livrent ce qui suit:

    • Accès de contrôle à la propriété intellectuelle
    • Contrôlant et cheminement des capitaux physiques et intellectuels
    • Fournir les solutions physiques de contrôle d'accès
    • Permettre les systèmes innovateurs de temps et de assistance
    • Fournissant la collecte et la surveillance de données automatisées des plateformes
    ………
    Et remarquez qu’Il y est aussi fait appel aux FUTURES LEGISLATIONS :

    « La législation imposera par la suite des exigences plus strictes vis-à-vis des compagnies pour assurer que seules les personnes qualifiées interviennent. VeriChip peut aider à résoudre ces problèmes en fournissant les données en temps réel de gestion qui peuvent être (saisies) au moment immédiatement. »…

    Bienvenue dans le nouveau monde !




    [ Message édité par : Trinity : 11-11-2005 03:52 ]

      Profil  www  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 23-09-2005 05:10

    Les hôpitaux pistent davantage de patients avec la RFID

    Des hôpitaux dans le Connecticut, l'Alabama et la Pennsylvanie emploient la RFID pour améliorer la gestion de l'équipement et pour dépister les mouvements des patients et du personnel.

    Par K.C. Jones, TechWeb News, le 20 septembre 2005 URL :

    Des hôpitaux dans le Connecticut, l'Alabama et la Pennsylvanie emploient les produits RFID de Randianse inc. pour améliorer la gestion de l'équipement et les mouvements des patients et du personnel.

    Randianse, une compagnie de Lawrence, dans le Massachusetts, a annoncé qu'elle a installé sa solution de RFID active de positionnement d'intérieur à l'hôpital de Yale-New Haven afin d'augmenter l'efficacité, améliorer la sûreté et pour réduire des coûts. Le système couvrira presque 1.000 pièces d'équipement médical et les directeurs, permettant le pistage commode avec des recherches basées sur le web. À la fin de cette année, l'hôpital du Connecticut AJOUTERA LA LOCALISATION DES PATIENTS, EN UTILISANT UN DISPOSITIF ADAPTE A LA TAILLE DU POIGNET.

    Les hôpitaux de PinnacleHealth à Harrisburg, en Pennsylvanie, ont installé le système pour LA LOCALISATION EN TEMPS REEL DES PATIENTS avec des marques temporelles pour améliorer la communication et l'efficacité. L'hôpital St Vincent à Birmingham, en Alabama, un membre de Ascension Health, emploie également le système pour pister quelques patients.

    Le Dr. Craig Wisman, vice-président des affaires médicales pour Pinnacle Health a dit dans un rapport publié mardi qu'il soutient fortement le système de positionnement d'intérieur. Il a dit que ce système permet au personnel de trouver les patients facilement et de déterminer s'ils sont préparés pour les procédures médicales. Radianse a installé des systèmes semblables dans le Massachusetts et le Missouri.

    Traduit de :
    Hospitals Track More Patients With RFID
    -> http://www.informationweek.com/story/showArticle.jhtml?articleID=171000308
    Merci à Vic et à ML


      Profil  www  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 26-09-2005 00:09

    VeriChip Corporation va faire la démonstration du système VeriMed™ à l'assemblée scientifique de la faculté américaine des médecins urgentistes à Washington D.C.

    Jeudi 22 septembre 2005, 9:00 AM ET

    DELRAY BEACH, Floride -- (BUSINESS WIRE) -- Le 22 septembre 2005 --

    VeriChip Corporation, filiale de Applied Digital (NASDAQ: ADSX - News) et première compagnie de RFID du monde pour les personnes, a annoncé aujourd'hui ses projets pour faire la démonstration de la première puce RFID implantable dans des humains autorisée par la FDA et son application VeriMed™ à l'assemblée scientifique de l'American College of Emergency Physicians (faculté américaine des médecins urgentistes ou ACEP), qui se tiendra du 26 au 29 septembre 2005 à Washington D.C. Lors de cette conférence, suivie par environ 5.000 médecins urgentistes à travers les Etats-Unis et autour du monde, le système d'identification des patients VeriMed démontrera comment les micro-puces implantables de RFID peuvent permettre d'accéder à l' identification rapide, sûre et précise du patient, couplée à la propre information médicale du patient, si cruciale dans des départements des urgences aujourd'hui.

    " Intégrer le système VeriMed dans l'organisation de la salle des urgences de l'hôpital assure que les médecins de la salle des urgences obtiennent l'information vitale du patient dont ils ont besoin quand cela importe le plus," a indiqué Kevin McLaughlin, cadre supérieur de VeriChip Corporation. "Nous attendons avec intérêt de faire la demonstration du produit à la faculté américaine des médecins urgentistes (ACEP) et afin d'aider les centres d'urgence un peu partout à comprendre comment il peut réduire les retards du traitement et les erreurs médicales par l'utilisation de notre technologie autorisée par la FDA."

    VeriMed est le premier et seul système d'identification des patients autorisé par la FDA à utiliser la technologie de la RFID implantable, qui se compose d'un lecteur portable, d'une micro-puce qui a approximativement la taille d'un grain de riz (contenant un nombre unique d'identification à 16 chiffres), et d'une base de données des patients sécurisée. En utilisant le lecteur portable, les professionnels des soins de santé peuvent obtenir de façon sûre l' identité unique d'un patient contenue dans la puce implantée dans leur bras droit. Ils recherchent alors l 'identification dans une base de données d'information sur les soins de santé conçue pour les patients et sécurisée - soit par le système de registre médical électronique du service ou soit par le site Web sécurisé de VeriChip. Pour les milliers de patients qui se présentent dans les départements des urgences chaque jour et qui sont soit inconscients ou incapables de communiquer par eux-mêmes étant donné leurs conditions médicales, VeriMed offre une solution sûre, rapide et précise pour accéder à leur information médicale.

    Comme précédemment annoncé le système d'identification des patients VeriMed a été à présent adopté par neuf hôpitaux du couloir reliant Boston à Washington D.C. Pour plus d'information concernant VeriMed, veuillez visiter -> http://www.verimedinfo.com , contactez le 1-800-970-CHIP ou info@verichipcorp.com, ou visitez le stand #346 lors de l'Assemblée scientifique de l'ACEP qui se tiendra du 26 au 29 septembre à Washington D.C.

    Au sujet de l'ACEP

    La faculté américaine des médecins urgentistes (ACEP) existe pour soutenir la qualité des soins médicaux de secours, et pour favoriser les intérêts des médecins urgentistes. Pour de plus amples informations, veuillez visiter -> http://www.acep.org

    Traduit de :
    VeriChip Corporation to Demonstrate VeriMed(TM) System at the American College of Emergency Physicians' Scientific Assembly in Washington, D.C.
    -> http://biz.yahoo.com/bw/050922/225357.html?.v=1

    Merci à Vic et à ML


      Profil  www  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 05-10-2005 03:45


    USA : 49 nouveaux hôpitaux adoptent Verimed !!!
    -> http://biz.yahoo.com/bw/051003/35478.html?.v=1
    Traduction :
    -> http://www.sens-de-la-vie.com/forums/viewtopic.php?topic=4686&forum=3&a_p=

      Profil  www  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 11-11-2005 03:45

    Voici un article absolument hallucinant ! Vous allez pouvoir apprécier comment on teste et met au point tous ces systèmes en nous baratinant des sornettes à propos des « soins de santé » !! Bon Dieu, il ne va pas faire bon tomber malade dans ce système de goulag… déjà, qu’être « soigné » de la sorte aurait de quoi rendre complètement fou n’importe quel déprimé passager...

    Imaginez maintenant qu’une fois au point, ce système soit appliqué à des prisonniers dissidents, torturés en quelque camp de concentration ou prison secrète , à quelque groupe ou ethnie gênante…

    Vous verrez aussi qu’on ajoute les « psychotiques » dans la catégorie des personnes à « pucer » et comme on a vu que les psychiatres américains s’apprêtaient à identifier comme nouvelle psychose la « paranoïa politique », la boucle sera bouclée : à moins que vous n'acceptiez docilement votre collier ou votre implant électronique, si vous n’atterrissez pas dans les prisons secrètes, comme présumé terroriste vous serez à l’asile !


    ***




    La technologie dans la pratique clinique :
    thérapie basée sur l’informatique et identification par radiofréquence


    Par John Luo, M.D.

    Psychiatric Times d'octobre 2005, Vol. XXII, numéro 12

    Le rôle de la technologie dans les soins de santé a pris un rôle important dans beaucoup de différentes spécialités comprenant la psychiatrie. Les psychothérapeutes emploient la réalité virtuelle pour traiter le désordre du stress post traumatique (Kaplan, 2005). Beaucoup de cliniques de santé mentale possèdent des sites web avec des outils en ligne de dépistage de la dépression et de l'anxiété. Quelques pratiques offrent une prise de rendez-vous en ligne également. Les systèmes de registres médicaux électroniques fournissent des rappels et des alertes pour les tests de laboratoire et les résultats critiques. Il y a toujours beaucoup de nouvelles innovations technologiques qui ont des implications potentiellement révolutionnaires à l'avenir comme la nanotechnologie. Cependant, cet article se concentrera sur les deux technologies qui joueront certainement un rôle significatif dans le futur – la thérapie basée sur l’informatique et l’identification par radiofréquence (RFID).

    La thérapie basée sur l’informatique

    De nombreux patients présentant de la dépression ou de l'anxiété cherchent d'abord des soins médicaux auprès de leur médecin traitant. Après quelques essais de médicaments antidépresseurs ou d'anxiolytiques, le médecin traitant fera référence au psychiatre pour les cas plus difficiles. Certains patients suivront un traitement traditionnel par psychothérapie et médicament. Cependant, il y a des quantités significatives de patients qui ne rechercheront pas les soins de santé mentale. Ces patients se tournent souvent vers les matériaux de self help (débrouillardise) accessibles en ligne ou en librairie. Avec les ordinateurs sophistiqués d'aujourd'hui et grande la quantité de stockage disponible sur DVDs, l'évaluation basée sur l’informatique et les programmes de traitement deviennent de plus en plus banals.

    Ces programmes sont assez sophistiqués, utilisant des techniques heuristiques spécialisées pour produire une réponse plus naturelle à l'information entrée par le patient. Le traitement du langage naturel permet au logiciel de déterminer la nature des questions et des réponses. La plupart des programmes emploient un modèle cognitif de traitement, puisqu'une thérapie plus structurée se prête à la programmation. Ces programmes de logiciel présentent plusieurs concepts principaux, tels que la relation entre les pensées automatiques et les sentiments, et accentuent les techniques pour contrôler ces pensées. Ces programmes utilisent le multimédia avec de l’audio et de la vidéo pour augmenter l'expérience. Ils ont la capacité de stocker les réponses aux exercices, ce qui crée une expérience plus personnalisée et permet à l'utilisateur de procéder à un rythme confortable. Plusieurs de ces programmes mettent en application des échelles d'évaluation pour évaluer la dépression ou l'anxiété afin de fournir une rétroaction. Les estimations peuvent également déterminer le prochain module pour le traitement ou des recommandations pour d'autres exercices. Plusieurs sites web de thérapie basée sur l’informatique sont repris dans le Tableau (voir sur http://i.cmpnet.com/CME/pt/content/p0510s-techt.jpg ).

    Il y a de nombreux avantages à la thérapie basée sur l’informatique. X Les patients peuvent travailler à leur propre rythme dans l'intimité de leur propre maison. Il n'y a aucune sélection et dynamique sociales des relations comme dans la psychothérapie, ainsi les patients peuvent révéler des sentiments qu’ils se sentiraient normalement mal à l’aise de partager. Les patients présentant des attaques de panique peuvent en bénéficier, puisqu'ils peuvent ne pas pouvoir voyager pour se faire soigner au début. En outre, les programmes informatiques ne sont pas susceptibles de conduire aux frustrations du traitement traditionnel telles que les rendez-vous changés, l'ennui dû au thérapeute, les absences et la mauvaise conduite éthique.

    Les patients ont un rôle plus actif d'étude lorsqu’ils utilisent un programme que par rapport au rôle potentiel de personne dépendante dans la thérapie, fournissant de ce fait un sensation de « prise en main » (de leur thérapie). On accède au traitement avec un minimum de retard, et les programmes sont assez accessibles, financièrement parlant.

    Bien que presque tous les patients devraient tirer bénéfice de ce self-help, il y a un petit sous-ensemble qui ne tirera pas bénéfice de la thérapie basée sur l’informatique. Ils peuvent être trop déprimés ou anxieux pour pouvoir se concentrer sur le matériel, ce qui pourrait être aggravé s'ils ne parviennent pas à maîtriser le programme. L'âge, la personnalité et l'adaptabilité jouent un rôle dans la prédiction de quels patients peuvent tirer bénéfice des traitements par self-help. En outre, des facteurs tels qu’une mauvaise vue faible, des capacités de lecture limitées et des compétences informatiques faibles peuvent affecter l'utilisation de la thérapie par ordinateur. Beaucoup de patients peuvent ne pas pouvoir se permettre des ordinateurs suffisamment puissants ou avoir une connexion Internet assez rapide que pour pouvoir faire tourner ces programmes.

    La littérature qui supporte l'efficacité de la thérapie par l’informatique s'est développée. Une des premières études a comparé une session pour six personnes d’une version basée sur l’informatique de la thérapie cognitivo-comportementale (CBT) avec six sessions de thérapie cognitivo-comportementale CBT administrées par un thérapeute et un groupe de contrôle d'une liste d’attente (Selmi et autres, 1990). Dans cette étude, les deux groupes de traitement se sont sensiblement améliorés par rapport à l’inventaire de dépression de Beck (BDI) et au questionnaire automatique de pensées, sans différence entre les modalités de traitement. On offrait aux patients d’un centre mental de santé de la communauté qui attendaient la CBT une possibilité d'employer la CBT par ordinateur (van den Berg et autres, 2004). Cette étude démontra une amélioration dans le bien-être, dans les problèmes et le travail par rapport aux Clinical Outcomes in Routine Evaluation Outcome Measure (« Résultats cliniques dans la mesure de l'évaluation des résultats routiniers »), un questionnaire d'auto-rapport contenant des domaines secondaires pour le bien-être subjectif, dans la gravité des problèmes/symptômes, dans le fonctionnement vital, et dans les risques par rapport à soi-même et aux autres.

    On a même démontré que l'utilisation de la thérapie par l’informatique dans le bureau du médecin généraliste était efficace avec des estimations sensiblement abaissées sur le BDI, l’ inventaire d'inquiétude de Beck, et l'échelle au travail et à l’adaptation sociale (Proudfoot et autres, 2003).

    Les programmes informatiques de thérapie offrent beaucoup d'avantages avec des risques limités. Alors qu'ils ne sont pas considérés comme des substituts à la thérapie traditionnelle, ils sont des suppléments très utiles. Davantage d'études sont nécessaires pour déterminer le niveau d’implication du thérapeute afin de produire de meilleurs résultats pour les patients utilisant ces programmes.

    L'identification par radiofréquence

    L'identification par radiofréquence a été sous les feux des médias récemment et considérée comme le remplacement pour le scanning des codes-barres. L'identification par radiofréquence est un mécanisme pour stocker et rechercher des données à l'aide de dispositifs appelés des étiquettes (tags) ou des transpondeurs. Une étiquette RFID est attachée à un objet qui a une antenne pour lui permettre de recevoir et de répondre par radiofréquence aux interrogations d'un émetteur-récepteur RFID. Il y a deux types d'étiquettes: passifs et actifs. Une étiquette passive ne possède aucune source d'énergie et transmet l'information une fois activée par le courant électrique minuscule induit dans l'antenne par le scan entrant via radiofréquence. Une étiquette passive transmet seulement de l'information limitée, et portée du scanner s’étend jusqu'à 20 pieds (6 mètres). En revanche, une étiquette active possède sa propre source d'énergie et peut transmettre plus d'information à de plus grandes distances qui s’étendent jusqu'à 50 pieds (15 mètres).

    La technologie d'identification par radiofréquence a des implications énormes pour la santé. La Food and Drug Administration des Etats-Unis passe en revue si les hôpitaux peuvent employer des implants RFID pour identifier les patients et permettre l'accès du personnel aux registres médicaux sans violer la vie privée du patient. En octobre 2004, la FDA a approuvé l'injection de la technologie de RFID dans les humains. John Halamka, M.d., chef du service de l'information à l'école médicale de Harvard, décida en décembre passé de se faire implanter une puce RFID de VeriChip Corporation afin tester son utilisation (à la puce) dans le service des urgences (Gilbert, 2005).

    En novembre passé, le système de marqueur chirurgical par étiquette RFID de SurgiChip a été approuvé par la FDA pour le marketing. Le système se compose d'une étiquette RFID passive, d'une imprimante, d'un encodeur et d'un lecteur de RFID. Le nom du patient et l'emplacement chirurgical de l’opération sont imprimés sur l'étiquette SurgiChip. L'étiquette est encodée avec la date de la chirurgie, le type de procédé et le nom du chirurgien. Cette information est scannée avant l’opération pour la vérification des données et est collée à l'endroit de la chirurgie le jour de l’opération. Dans la salle d’opération, l'étiquette est scannée, et l'information encodée est vérifiée avec le diagramme du patient.

    Un processus semblable pourrait être utilisé avec les patients psychiatriques dans les infrastructures de « pension et soins » et dans les hôpitaux utilisant les bracelets RFID de Precision Dynamics Corporation afin de s'assurer qu'ils ont reçu les médicaments appropriés. Dans la salle des urgences du Mercy Hospital à Coon Rapids, dans le Minnesota., les patients vulnérables qui ont constitué une menace pour eux-mêmes ou pour d'autres ont été surveillés par l'intermédiaire de bracelets de RFID utilisant le système des technologies à radiofréquence (Depass, 2005). Lorsque ces patients ont essayé de quitter leur chambre, les capteurs radio ont déclenché les alarmes qui automatiquement fermaient et verrouillaient les portes de la salle des urgences, empêchant l'évasion. Si les infirmières ne remettaient pas à zéro l'alarme dans un temps imparti, des gardes apparaissaient alors en tant qu'élément du système de réponse. L'hôpital a constaté que le système de RFID diminuait les besoins et les coûts en personnel, et maintenait également de la vie privée pour les patients puisqu'ils n'avaient plus de garde de sécurité près de leur porte.

    De même, les patients présentant la maladie d'Alzheimer et vivant dans des infrastructures résidentielles peuvent être surveillés. Dans la Aware Home Initiative (initiative de maison consciente), Wendy Rogers, Ph.D., et son équipe à l'institut de technologie de la Géorgie utilisent des étiquettes RFID incrustées dans les chaussures des seniors pour surveiller leur niveau d'activité, permettant aux membres de la famille de surveiller leur activité à distance. Les étiquettes RFID incorporées telles que celles offertes par VeriChip peuvent fournir des informations vitales pour l'identification des patients comateux ou profondément psychotiques qui ne sont incapables d’indiquer leur histoire passée ou leurs allergies aux médicaments.

    Dans l'environnement hospitalier, des cartes d'identification étiquetées par RFID pourraient servir à authentifier le personnel pour l'accès aux registres médicaux électroniques, en plus d’un scanner d'empreintes digitales.

    Unisys et SupplyScape Corporation ont commencé un programme de "pedigree électronique pour médicament" en utilisant la RFID pour pister le système de distribution de l'oxycodone (Atkinson et Hagans, 2005). La technologie sera employée pour diminuer les médecines contrefaites et pour rendre l’obtention des médicaments difficiles aux accros en pistant exactement le pedigree du médicament, indiquant quelle entité pharmaceutique était en possession du médicament au fur et à mesure qu’il se déplace le long de la chaîne d'approvisionnement. Les étiquettes de RFID peuvent également être enfoncées dans des capsules de bouteilles afin d’enregistrer quand des médicaments ont été pris d'une bouteille, créant un registre de conformité. Ce sont seulement certaines des applications potentielles de la technologie RFID dans le domaine des soins de santé.


    Malgré les nombreux avantages potentiels de la technologie RFID, la source principale de critique et l'obstacle à son exécution ont été la question de la vie privée. Les tags n'exigent pas d’être vus pour être lus; donc ils peuvent être scannés à l’insu (des gens) et sans leur consentement. A l'école primaire Brittan à Sutter, en Californie, l'administration a essayé de mettre en application le système InClass de InCom Corporation, qui enregistrait automatiquement les présences des étudiants en classe. Des parents ont été extrêmement dérangés concernant les problèmes de vie privée relatifs à ces cartes d'identification et ont forcé l'école à retirer le système en février. L’association Consumers Against Supermarket Privacy Invasion and Numbering (CASPIAN – Consommateurs contre l’invasion de la vie privée et la numérotation due aux supermarchés) s’oppose fermement contre l'utilisation de la technologie RFID sur base de la vie privée parce que les comportements et les modèles d’achat sont surveillés. Le Electronic Privacy Information Center (EPIC - centre électronique d'information sur la vie privée) a proposé un cadre de quatre-rangées pour la régulation de la RFID d'information médicale qui décrit des règles de vie privée pour l'utilisation de la RFID pour l’identification des patients et la distribution des produits. Davantage d'informations concernant ce règlement peuvent être trouvées sur le site web d’EPIC < http://www.epic.org >.


    Conclusion

    (…) Il est difficile de déterminer comment les politiques nationales et l'opinion publique façonneront la mise en application et le succès de la thérapie basée sur l’informatique et de la RFID. Cependant, les avantages qu'elles offrent sont puissants et réels. Elles se tiennent prêtes à produire un impact sur les professionnels des soins de santé et sur la livraison de la santé, tout comme l'Internet a changé l'accès et la distribution de l'information concernant la santé.

    Le Dr. Luo est professeur auxiliaire en psychiatrie à l'université de Californie, à Los Angeles, à l’institut de Neuropsychiatrie. Il est également président de l'association américaine pour la technologie en psychiatrie.


    Références:

    Atkinson J, Hagans A (2005), RFID to crack down on fraudulent prescriptions. Available at: www.rfidgazette.org/healthcare. Accessed Sept. 9.

    Depass D (2005), Using RFID to keep track of patients. Available at: www.infowars.com/articles/bb/rfid_tracking_patients.htm. Accessed Sept. 9.

    Gilbert A (2005), Implanted ID chip finds way into ERs, bars. Available at: http://news.com.com/Implanted+ID+chip+finds+way+into+ERs,+bars/2100-1041_3-5545802.html Accessed Sept. 9.

    Kaplan A (2005), Virtually possible: treating and preventing psychiatric wounds of war. Psychiatric Times 22(4):1, 7-10.

    Proudfoot J, Goldberg D, Mann A et al. (2003), Computerized, interactive, multimedia cognitive-behavioural therapy program for anxiety and depression in general practice. Psychol Med 33(2):217-227 [see comment].

    Selmi PM, Klein MH, Greist JH et al. (1990), Computer-administered cognitive-behavioral therapy for depression. Am J Psychiatry 147(1):51-56.

    van den Berg S, Shapiro DA, Bickerstaffe D, Cavanagh K (2004), Computerized cognitive-behaviour therapy for anxiety and depression: a practical solution to the shortage of trained therapists. J Psychiatr Ment Health Nurs 11(5):508-513.


    Traduit de :
    Technology in Clinical Practice: Computer-Based Therapy and Radio Frequency Identification
    -> http://www.psychiatrictimes.com/showArticle.jhtml?articleId=172901320
    Merci à Vic et à ML



    [ Message édité par : Trinity : 11-11-2005 03:51 ]

      Profil  www  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 20-11-2005 19:10

    USA : Le Sénat veut des données médicales high-tech et portables

    Vendredi 18 novembre 2005, 8:01 P.m. ET

    WASHINGTON -- Les gens pourraient bientôt porter leurs registres médicaux autour de leur cou ou sur des porte-clés via la technologie qui est encouragée dans le projet de loi qui est passé vendredi via le Sénat.
    …………………………………
    Le "Wired for Health Care Quality Act" (la loi "branché pour la qualité des soins de santé") encourage le département de la santé et des services humains à former un partenariat public-privé pour identifier des manières d'améliorer la technologie de l'information du système des soins de santé.

    Les hôpitaux et d'autres fournisseurs des soins de santé pourraient poser leur candidature pour que des bourses les aident à mettre en application de nouvelles technologies. (*)

    Un système qui rend immédiatement disponibles les registres des patients réduirait aussi les erreurs médicales, a dit le Sénateur Edward Kennedy(…) , Démocrate du Massachusetts et

    Cette loi "amènerait vraiment le système de santé dans le siècle de la modernité via l'information et la technologie," a dit Kennedy aux journalistes. "Ceci peut avoir un profond impact en ce qui concerne le sauvetage de vies."

    Le projet de loi est passé au Sénat via un vote oral. La Chambre envisage deux mesures semblables.

    Le Dr. Deborah Peel, président du groupe de protection Patient Privacy Rights ("Droits à la vie privée des patients"), s'est plaint que le projet de loi n'inclut pas assez de protections que pour garder l'information personnelle hors des mains des gens qui ne devraient pas l'avoir -- tels que les employeurs, qui pourraient l'utiliser pour effectuer de la discrimination par rapport aux employés et aux potentiels candidats lors d’engagements.

    "Il n'y a aucune reconnaissance du droit fondamental de chaque Américain à prendre une décision concernant qui peut voir ses informations médicales," a-t-elle dit. "Le problème est que les patients veulent qu'on le leur demande."

    Peel a dit que l'on devrait permettre aux patients de "segmenter" leur information -- ou que l'on devrait demander qu'une partie de cette information médicale ne soit pas rendue électronique ou que certains dossiers électroniques soient partagés seulement avec quelques personnes.

    Kennedy et Enzi ont dit que leur projet de loi fournit plein de protections intégrées.

    Environ 10.000 Américains ont déjà rendus électroniques leurs registres de santé et accessibles n'importe où par l'intermédiaire de l'Internet avec un service en ligne gratuit. Et 60 personnes se sont faites implanter des puces dans le bras pour permettre d'accéder à leurs registres médicaux électroniques, selon VeriChip Corp., une compagnie basée à Delray Beach, en Floride, et qui a reçu l'année dernière l'approbation de la Food and Drug Administration pour commercialiser les puces.

    Les médecins ont été lents à rejoindre la révolution numérique. Une étude de Rand Corp. publiée cette année a constaté qu'en date de 2002, seulement entre 10 et 16,4% des médecins de la nation avaient adopté la technologie du registre médical électronique.

    Les Sénateurs Debbie Stabenow, Démocrate du Michigan, et Olympia Snowe, Républicaine du Maine, possèdent leur propre législation qui fournirait $4 milliards de bourses et d'incitations fiscales pour les fournisseurs de soins de santé à investir dans la numérisation de l'information de santé.

    "Nous avons toujours dit qu'une fois que le système est reconnu pour sa valeur, le... financement devra être mis en place," a dit Enzi. "J Ce n’est pas possible tant que vous n’avez pas un système qui fonctionne "

    Les projets de loi sont le S. 1418 et le S. 1227.

    Traduit de :
    Senate Wants Med Data High-Tech, Portable
    -> http://news.yahoo.com/s/ap/20051119/ap_on_he_me/wired_for_health_care_2

    * Entendez par là que ceux qui ne veulent pas marcher dans la combine… pourraient être défavorisés.. On nous sert toujours les mêmes salades en guise de motifs …Ce serait ridicule si ça n’était si lourd de conséquences pour l’avenir !

    Nous avions pourtant déjà suffisamment de problèmes ! A présent, simplement rester - ou redevenir- un véritable être humain va devenir un fameux défi...passionant ,oui, mais...


    [ Message édité par : Trinity : 20-11-2005 19:12 ]

      Profil  www  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 23-11-2005 12:58


    Vous comprenez bien qu’il ne restera ensuite qu’à rendre le mode de ce registre obligatoire sous forme sous-cutanée pour la « sécurité » (et pour tous) pour que le tour soit joué !

    D’autant que nous avons appris le 18 (info ci dessus) que le Sénat veut des données médicales high-tech et portables ..



    Publication d'actualités du ministère de la défense des Etats-Unis

    Publication immédiate. Le 21 novembre 2005.
    Contact pour les médias: (703)697-5131
    Contact pour le public/l'industrie : (703)428-0711

    Le système de santé militaire entre dans une nouvelle ère

    Le département de la défense a réalisé une étape importante avec le lancement d'AHLTA, son système global de registres de santé électroniques, lors d'une cérémonie organisée par le Dr. William Winkenwerder, secrétaire auxiliaire de la défense pour les affaires de santé, et à laquelle était présent par Michael O. Leavitt, ministre de la santé et des services humains, au National Naval Medical Center (centre médical naval national) à Bethesda aujourd'hui.

    AHLTA est le plus grand et plus significatif système de registre de santé électronique de sa sorte avec le potentiel de servir plus de neuf millions de membres en service, de retraités et leurs familles dans le monde entier.

    Lorsqu'il sera entièrement mis en application, environ 60.000 professionnels militaires des soins de santé dans les infrastructures médicales du ministère de la défense aux Etats-Unis, ainsi que 11 autres pays emploieront ce système de registre de santé électronique.

    "Les registres de santé des bénéficiaires seront disponibles vingt-quatre heures sur vingt-quatre et tout autour du monde , disponibles aux fournisseurs de soins de santé, et pourtant protégés contre la perte et l'accès non autorisé," a dit Winkenwerder. "Notre registre électronique de santé a mûri au point que sa taille et sa complexité sont inégalés.

    D'une manière primordiale, ce nouveau système a été établi en partenariat avec les principales compagnies de technologie de l'information de l'Amérique."


    Aujourd'hui, beaucoup de milliers de fournisseurs médicaux militaires emploient ce système, et presque 300.000 visites de patients sont capturées digitalement chaque semaine. Le plein déploiement du système dans 800 cliniques et 70 hôpitaux du ministère de la défense sera complet en décembre 2006.

    "Avec la mise en application d'AHLTA, le département de la défense a effectué un grand pas vers le but du Président Bush visant à rendre les registres électroniques de santé disponibles à une majorité d'Américains dans un délai de 10 ans," a dit Leavitt.

    "Les leçons que nous apprenons depuis une initiative de cette portée et de cette base de patients géographiques se révéleront d'une valeur inestimable pour de futurs systèmes de santé privés et gouvernementaux."

    La vision à plus long terme, prévue pour être acquise dans les deux à trois années à venir, est un registre médical numérique mis à jour de façon continue depuis l'endroit de la blessure ou des soins sur le champ de bataille jusqu'aux cliniques et aux hôpitaux militaires aux Etats-Unis, tous complètement transmissibles électroniquement à la Veterans Health Administration (administration de santé des vétérans).

    Un programme d'entraînement massif pour AHLTA est actuellement en cours dans la communauté médicale du ministère de la défense afin de s'assurer que tous ceux qui ont accès au système sont correctement formés dans l'utilisation et la sécurité des registres de santé.

    De l'information complémentaire sur AHLTA sur leur site Web :
    -> http://www.ha.osd.mil/AHLTA/
    Source
    Military Health System Enters New Era
    -> http://www.defenselink.mil/releases/2005/nr20051121-5122.html
    -> http://www.emrupdate.com/forum/topic.asp?TOPIC_ID=4479
    -> http://www.dod.mil/releases/2005/nr20051118-5113.html

    Merci à Vic et à ML !



      Profil  www  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 25-11-2005 14:37

    Allez braves gens, ce n’est « rien de neuf », d’ailleurs c’est devenu une « technique standart » pour les animaux, alors pourquoi hésitez vous encore ?

    En se glissant sous votre peau

    L'hôpital de Colton pourrait commencer un programme visant à implanter des patients avec une micro-puce qui contient les antécédents médicaux

    COLTON -- bientôt le Arrowhead Regional Medical Center pourrait recruter quelques patients afin qu'ils transportent leurs antécédents medicaux avec eux à tout moment -- dans une micro-puce minuscule incorporée sous la peau.

    Le Board of Supervisors (Conseil des Surveillants) votera aujourd'hui afin de savoir s'il approuve un programme pilote à l'hôpital dans lequel au moins 50 volontaire s auront une puce insérée dans leur bras droit supérieur.

    La micro-puce, de la taille d'un grain de riz, contient un code unique à 16 chiffres qui peut être lu par un scanner spécialisé. Une fois que ce code est entré dans une base de données de soins de santé, les médecins et les infirmières peuvent accéder aux antécédents medicaux d'un patient, à son groupe sanguin ou même à des numéros de contact d'urgence.

    Le Arrowhead Regional Medical Center fera équipe avec VeriChip Corporation pour ce programme de quatre mois, selon le rapport des services du conseil.

    Afin de préserver la vie privée, la micro-puce peut révéler aussi peu ou autant d'informations que le patient le veut, a dit John Procter, le porte-parole de VeriChip .

    "L'information peut être aussi limitée que votre nom et le numéro de téléphone de votre médecin, ou elle peut être aussi détaillée que vos antécédents et votre passé médical tout entiers," a indiqué Procter. "Vous pouvez également avoir le contrôle sur l'accès. Vous pouvez installer des mots de passe que seul votre hôpital local ou ceux dans votre secteur connaîtraient."

    La compagnie a reçu l'année dernière l'approbation de la Food and Drug Administration des Etats-Unis afin d'utiliser la puce sur les humains.

    "Il y a des cas multiples où il pourrait être difficile que les patients nous fournissent de l'information comme leur nom ou leurs antécédents médicaux," a dit le Dr. Dev Gnanadev, le directeur médical de l'hôpital. "Lorsqu'un patient arrive et qui est hypoglycémique ou dans un coma diabétique, ce peut vraiment devenir un problème de lui administrer le traitement approprié."

    Gnanadev a indiqué que la micro-puce serait également utile dans un patient souffrant de la maladie d'Alzheimer.

    "C'est un autre outil dans la gestion des maladies chroniques," a-t-il dit.

    Si le conseil approuve le programme pilote, Gnanadev a indiqué que l'hôpital créera un comité de personnel médical et rassemblera des personnes pour discuter des problèmes impliqués, y compris les soucis liés à la vie privée.

    "Il doit y avoir un consensus approprié qui soit pris avant que nous commencions le programme," a dit Gnanadev.

    Gnanadev a ajouté que la micro-puce serait traitée de la même manière que l'hôpital traite tous les registres médicaux.

    "Il y a certaines précautions que nous prenons avant de donner de l'information médicale," a-t-il dit.

    À la fin du programme du Arrowhead Regional Medical Center, selon le rapport de l'équipe, l'hôpital compilera les données des volontaires et préparera un rapport concernant le programme. S'il y a un intérêt significatif pour le produit VeriChip, l'hôpital demandera au conseil d'approuver un accord avec la compagnie.

    Ce type de technologie de micro-puce n'est rien de neuf, a dit Procter. La maison-mère de VeriChip, Applied Digital, a créé la puce pour animaux de compagnie il y a plus d'une décennie.

    "La micro-puce pour animal de compagnie obtient d'excellents résultats pour réunir les animaux de compagnie perdus et leurs propriétaires," a dit Procter. "La compagnie a établi une infrastructure de scanners à travers le pays. C'est devenu une technique standard dans les cliniques vétérinaires et les abris pour animaux de scanner le cou de l'animal."

    Traduit de :
    Getting under your skin
    -> http://www.vvdailypress.com/2005/113266647489899.html
    Merci à Vic et à ML




    [ Message édité par : Trinity : 25-11-2005 14:38 ]

      Profil  www  
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 29-11-2005 06:14

    SVP quand des liens sont trop longs (comme sur cette page) ne mettez que la racine du lien

    Cela évitera de rendre les pages très désagréables à lire. MERCI

    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 08-12-2005 02:32

    Observez qu'un argument de banalisation est de dire "l'équivalent d'un bracelet médical électronique" !!!

    I, Robot: Personal data implants could save your life when the chips are dow

    « Les implants de données personnels pourraient sauver votre vie lorsque les choses tournent mal »
    ………
    « La micro-puce – l'équivalent d'un bracelet médical électronique – pourrait être un moyen de sauver des vies. . . »
    ……….
    « Jusqu'ici, a dit Proctor, “68 hôpitaux dans tout le pays ont signé pour adopter cette technologie dans leurs salles des urgences. On s'attend à ce qu'un total de 200 hôpitaux ait intégré le système VeriChip d’ici la fin de 2006.” »
    ……….
    « la compagnie s'attend à ce que le nombre d'utilisateurs augmente au fur et à mesure que les infrastructures hospitalières sont touchées. Silverman a indiqué qu'il espère vendre les micro-puces au Pentagone, à la C.I.A. et au F.B.I. pour une utilisation dans ce monde de sécurité intensifiée. »

    Tout, en anglais sur :
    I, Robot: Personal data implants could save your life when the chips are dow
    -> http://www.bocanews.com/index.php?src=news&prid=13428&category=Main%20Headline



      Profil  www  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 12-01-2006 02:13

    Sans réactions et actions significatives, il sera bientôt impossible de refuser le bracelet RFID en hôpital. Ce sera : le bracelet ou la porte. Et après le bracelet...Difficile d'encore se laisser endormir en toute confiance dans ces conditions...

    Tracemed use RFID

    Le bracelet électronique pour les hôpitaux arrive en France.
    -> http://www.tracemed.net/htm_produitmed.htm

    Rappel de l’action d’alerte proposée par le mouvement Français JAMEH
    (Jamais Avec la Manipulation Electronique de l’Humain)
    Un PDF à télécharger (bracelets aux nourrissons) et à diffuser :
    -> http://www.jameh.org/pdf/branou.pdf

      Profil  www  
    Trinity
    1220       

    Trinity
      Posté : 20-01-2006 13:37

    Le bracelet "anti-disparition" columba
    -> http://www.sens-de-la-vie.com/forums/viewtopic.php?topic=5155&forum=3

      Profil  www  
    Francoise
    10264       

    Francoise
      Posté : 24-03-2006 15:51

    Puces doseuses de médicaments....
    -> http://www.mchips.com/

    [ Message édité par : Francoise : 24-03-2006 15:52 ]

      Profil  
    Aller à la page : [ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 ]
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.