Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

29 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  mardi 10 décembre 2019
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 24 119 727
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Le passé oublié » » Qui étaient et sont aujourd'hui les Mayas ? Une découverte surprenante  
    AuteurQui étaient et sont aujourd'hui les Mayas ? Une découverte surprenante
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 06-05-2004 09:23



    Bonjour Amis de VSV, connaisseurs du passé et des civilisation amérindiennes.

    Aujourd’hui j’attire à nouveau votre attention sur les Mayas, un peuple hautement civilisé d’’Amérique centrale, dont nous avons abondamment parlé, mais de façon dispersée. Je rappelle en préambule le texte d’un article de Sciences et Avenir du 5 mai 2004 placé ici-même et qui depuis a disparu du web.

    Citation :

    " La découverte d’une nouvelle cité Maya au Guatemala remet en question la chronologie établie pour cette étonnante civilisation d’Amérique centrale. A Cival, l’équipe de Francisco Estrada-Belli a mis au jour les vestiges d’une ville complexe –avec sa place, ses palais, ses remparts- et d’une culture très développée. Pourtant, Cival est antérieure à la période phare de la civilisation maya, dite ‘classique’, qui n’aurait commencé que vers 250 après JC.

    Cival aurait été habitée entre 600 avant JC et 100 après JC, date à laquelle elle a été brutalement abandonnée. Deux superbes masques de stuc ont été découverts par Francisco Estrada-Belli. L’un d’eux, mesurant près de 4,5 mètres sur 3 mètres, représente un visage dont la bouche carrée est dotée de crocs de serpent. Les archéologues ont également retrouvé 120 pièces de jade poli, un lieu de cérémonie et des inscriptions gravées sur une dalle de pierre.

    De précédentes découvertes avaient déjà remis en cause la conception d’une civilisation maya préclassique constituée de simples villages de fermiers. Ainsi à El Mirador, toujours au Guatemala, une cité de 100.000 habitants, avec une culture très avancée, existait dès 500 avant JC. S’il est encore temps, les chronologies de l’époque maya devront être réécrites."

    Cécile Dumas


    Mais il faut mentionner aussi ces liens internes :

    La fin du calendrier Maya aura lieu en 2020 et non 2012

    L'écriture maya commence à être bien déchiffrée.

    Découverte de la mère des cités mayas

    Le mystère des crânes de cristal mayas serait-il élucidé ?

    Comprendre la complexité des calendriers mayas. Quid de 2012 ?

    La destruction systématique du savoir

    Ce dernier article décrit les circonstances précises de la destruction du savoir des indiens Mayas, une grande civilisation qui pouvait beaucoup nous apprendre, notamment par ses connaissances scientifiques en avance sur les nôtres de ce temps là.

    Les Mayas, de l'aube au crépuscule



    Le plus impressionnant des sites mayas est probablement celui de Tikal, au Guatemala, ci-dessus.



    Et récemment Le Monde Magazine qui leur a consacré une longue étude.

    Des pyramides gigantesques perdues dans la forêt pluviale ; des temples oubliés envahis par la végétation ; d'imposants blocs de calcaire renversés par les racines d'arbres centenaires. Les images d'Epinal de cités majestueuses reprises par la jungle et la nature sauvage en ont fait l'une des plus captivantes énigmes archéologiques. Pourquoi, vers 850 de notre ère, la civilisation maya classique a-t-elle sombré ? A quelle catastrophe ou quel enchaînement d'événements peut bien tenir ce qui nous semble la fin d'un monde ? En quelques décennies, les dynasties s'éteignent, des centaines de cités-Etats se vident de leur population, des régions habitées pendant un millénaire voient leurs habitants partir pour ne plus revenir. Le pourquoi et le comment de cet effondrement seront au cœur d'un colloque international organisé au Musée du quai Branly les 1er et 2 juillet, dans la foulée de l'exposition "Mayas, de l'aube au crépuscule".

    Citation:


    "Le Monde Magazine" : Mayas, autodestruction d'une civilisation

    Il faudra cependant plus d'un colloque pour trancher ces questions. Elles hantent les chercheurs depuis presque un siècle, sans qu'aucun consensus ne se dégage. Bien sûr, certaines théories n'ont plus guère de partisans : épidémies fulgurantes, "invasions barbares", tremblements de terre en série… Toutes les causes simples et exogènes sont désormais écartées de manière quasi certaine. Reste une combinaison de facteurs régulièrement invoqués : sécheresses en cascade, remise en cause du statut des rois, récurrence de conflits meurtriers entre les principales cités-Etats qui se partagent, via de complexes systèmes d'allégeance, la grande région centrée sur l'actuel Guatemala.

    Chaque cité semble avoir vécu une agonie particulière. Ici, la guerre a été prépondérante. Là, une forte baisse des rendements agricoles a peut-être primé. Ailleurs encore, le détournement de voies commerciales a pu avoir son importance… "Mais le problème, à se dire qu'un grand nombre de facteurs régionaux ont ainsi été impliqués, c'est que nous avons quand même bien affaire à un effondrement généralisé, rappelle Dominique Michelet (CNRS, université Paris-I), qui a dirigé pendant une décennie les fouilles de Rio Bec, au Mexique. Toutes les cités-Etats des basses terres s'effondrent dans un laps de temps assez court. Il faut tenir compte du caractère global de ce phénomène." Manquerait donc au moins une pièce au puzzle.

    Pour Richard Hansen (université de l'Idaho), "un effondrement est toujours causé par plusieurs facteurs". "Mais la particularité d'un tel effondrement est que la population, une fois qu'elle a quitté les centres urbains, n'y revient pas, ajoute l'archéologue américain. Cette absence de toute réinstallation ne peut être le fait que d'une dégradation de l'environnement : les gens ne reviennent pas simplement parce qu'ils ne le peuvent pas. Aujourd'hui, si personne ne retourne vivre à Tchernobyl, c'est parce que l'environnement ne le permet pas."


    Les Mayas auraient régné de 1000 avant J.-C. à 1697 après J.-C." selon la chronologie ocidentale officielle. Toutefois la civilisation des Mayas serait apparue vers 19000 ans avant notre ère, selon elle-même, ce qui n'est pas impossible mais nous n'en avons aucune preuve. Et s'il est vrai qu'à un moment de son histoire (bien avant l'arrivée des blancs) ce peuple décida d'abandonner les villes, il n'en existe pas moins toujours aujourd'hui avec sa culture. Les Mayas sont actuellement trois millions et comptent un prix Nobel de la Paix parmi eux: Mme Rigoberta Menchú (1992). Le Codex Vaticanus nous indique l'année 18.633 av. J.-C, comme la date de départ du calendrier des Mayas, soit trois grands cycles ou 15.489 ans avant la date de départ du grand cycle actuel qui a commencé en 3.144 av. J.-C. et doit se terminer en l'année 2.020 ap. J.-C (ou 2012 selon d'autres). Cette culture parait bel et bien être née bien avant 1000 avant JC !

    Amitiés à tous.


    Lire la suite de cet article très documenté

    A voir "Maya de l'aube au crépuscule". Musée du quai Branly, 37, quai Branly, Paris-7e. Tél. : 01-56-61-70-00. Du 21 juin au 2 octobre 2011. Colloque "Sociétés mayas millénaires : crises du passé et résilience", au Musée du quai Branly. Les 1er et 2 juillet. Entrée libre dans la limite des places disponibles.



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 30-06-2011 05:53 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 17-01-2016 09:24


    De VSV Facebook

    "Quelle était la vision du monde des Mayas ?
    Et si cette civilisation avait apporté bien plus que l'on ne l'imaginait jusqu'à présent à l'histoire de l'Humanité ?"

    Voir le passionnant reportage : Le code Maya enfin décrypté(1h30)


    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  Citation   
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.