Index du Forum » » Initiatives positives et signes d'espoir

Auteur

Naissance et progression d'une nouvelle façon de penser juste
Alain
10426       

  Posté : 13-08-2009 04:44



Bonjour aux amis « positifs »

Dans cette série consacrée à "Naissance et progression d'une nouvelle façon de penser juste", mettant en exergue les actions ou idées des personnes de qualité qui se rapprochent spontanément de la façon de penser JUSTE exprimée dans sens de la vie depuis 2001, je crois utile de rappeler la liste des sujets déjà traités pour ceux qui arriveraient directement ici.

Ce sont :

- La déclaration de Marcel Claude, professeur à la faculté d’économie de l’Université du Chili, à Santiago.

- Début de prise en compte de la valeur économique de la Nature.

- Début de la prise en compte de la nécessité des villages de vie autarcique, respectueux de l’environnement.

- Début de la prise de conscience que la Nature est une ressource renouvelable qui ne doit pas être détruite par l’exploitation du sous-sol.

- Retour de la prise de conscience de la nécessité de l’humus naturel qui permet l’abandon des engrais chimiques.

- Description de l'agriculture d'avant l'ère industrielle.

- Prise de conscience de la menace grandissante que les produits chimiques phytosanitaires font peser sur la santé humaine.

- Début de la prise de conscience des formidables richesses de la Nature qui ont été perdues.

- Le début de la reconnaissance officielle des droits de vivre hors du système pour les peuples premiers.

- L'ONU, qui appelle à une amélioration des conditions de vie des peuples autochtones.


Aujourd’hui j’ajoute un article méritant une sauvegarde et qui porte sur :


Le développement des méthodes biologiques de lutte contre les insectes parasites des cultures.




°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°





Les insecticides « bio » : il faut les élever !

La chasse aux insecticides se poursuit avec succès et leur remplacement par des moyens naturels, c’est à dire des organismes biologiques ou des insectes auxiliaires progresse.

Une filiale commerciale du groupe coopératif In Vivo a même été crée pour développer, produire et et commercialiser les découvertes de l’INRA, Institut National de la Recherche Agronomique. Elle s’appelle Biotop, a été crée en 1991 et disposait jusqu’à maintanant d’un seul établissement à Valbonne dans les Alpes Maritimes. Elle vient d’ouvrir un second établissement dans la Drome, à Livron, sur 6 hectares où elle est en train de reconfigurer une ancienne plate forme fruitière en production...de coccinelles et autre organismes biologiques à vocation de substitution aux produits phytosanitaires traditionnels.

Ses produits vedettes ? Le trychogramme, qui permet de lutter contre le parasite du maïs, la pyrrale, la coccinelle qui pêrmet de lutter contre les pucerons, ou la punaise pour lutter contre les prédateurs du poirier.Elle a atteint 5.2 millions d’euros de chiffre d’affaire sur son exeerciuce 2008/2009, emploie 45 personnes et prévoit de passer, grace à l’ouverture de sa nouvelle biofabrique, à 7 millions de chiffre d’affaire en 2011 pour une gamme de produits prévus passer à 300 d’içi là. C’est dire si Biotop est optimiste sur son avenir .

40pct des ventes sont réalisées à l’exportation,en Europe mais aussi en Australie ou au Japon. Dans le même temps où il apparaitrait que le "bio" n’apporte apparemment pas grand chose coté diététique et nutritionnel, il est important de rappeller que la raison principale de l’existence de ce mode de culture est tout de même la protection des sols,de la biodiversité et d’un mode de culture aussi naturel que possible.

Nous lui souhaitons bonne chance et longue vie.


Source





http://www.sens-de-la-vie.com/
http://www.salvation-of-humans.com/
Sources d'inspiration pour tous


[ Message édité par : Alain : 13-08-2009 04:49 ]



Cet article provient de Forums de sens-de-la-vie.com

http://sensdelavie.greentic.net/forums/viewtopic.php?topic=8609&forum=15