Les idées contenues dans le site prennent vie !
Après 12 ans d’existence, près de 20 millions de visites et un travail colossal réalisé par son auteur et une petite équipe…

DECOUVREZ L’ASSOCIATION VERS UN SENS DE LA VIE ET SES ACTIONS SUR www.versunsensdelavie.com

Lisez L'Avertissement Légal et les Conditions D’Usage avant votre lecture du site.

sens-de-la-vie.com vous permet de vérifier le niveau de fiabilité des informations que vous y lirez en plaçant la flèche de votre souris sur l'un de ces symboles qui sont - ou seront - en tête de chaque page, pour connaître leurs significations, mais aussi en vous invitant à vérifier vous-même les sources qui sont toujours indiquées soit dans les textes, soit dans les liens. Vous êtes invité à y réfléchir, sans que jamais il ne vous soit demandé de croire.

Le regard juste qui est le fruit d'une expérience directe.Le fruit d'une déduction logique.Une information de source probablement sure. La fiabilité de la ou des source(s) ne peut pas être garantie.


 

Hypatia - symbole de sens de la vie  - vécu il y a 16 siècles. Elle fut philosophe et mathématicienne, la personnalité la plus marquante de l'ère de la Grande Bibliothèque d'Alexandrie.

HYPATIA

Page 12 sur 18

Arbres Sacrés

de nos forêts et vergers

English version / Version en Castellano

 

Hypatia, un site pour percer le brouillard de l'ignorance. (Ampéwi Nunpa)

 Depuis le 18 nov 2001 vous êtes la [an error occurred while processing this directive] ème visite de sens-de-la-vie.com (Site et Forum).

 

Le regard juste qui est le fruit d'une expérience directe.

Pour arrêter le bruit de fond : cliquez sur le carré du player en bas de page.

A la Forêt Sacrée source de nos vies

De quel monde vont hériter nos enfants ?"

Les arbres, leur valeur symbolique, et leur utilité particulière, et l'oracle des arbres.

Des arbres et des hommes.

Libérez votre esprit du conditionnement de tous les pouvoirs.

I - A la Forêt Sacrée source de nos vies

L'arbre ne serait-il pas notre prophète ?

"Les arbres sont puissants, très présents et sages en même temps. Quand on pense que depuis la nuit des temps ils nous réchauffent, meublent nos maisons, abritent nos foyers et entendent nos prières,sont le plus important support de la connaissance, des petits écoliers aux philosophes, écrivains illustres, en passant par notre quotidien, et des artistes aussi ; qu'ils ravissent nos promenades, oxygènent nos poumons, donnent un goût irremplaçable à la cuisson des aliments...

Quoi de plus convivial, romantique ou joyeux qu'un soir d'été sur une plage, ou d'hiver auprès d'un feu de bois ? Il se dégage du bois une chaleur, une aura très puissante.

Il y aurait tant matière à dire sur nos amis les arbres tant ils rendent de services et nous unissent. Ils symbolisent la Vie et l'au-delà aussi."

Avons-nous le coeur assez grand ? Pour aimer les arbres comme ils nous aiment.

" Il faut du temps lorsqu'une forêt brûle pour qu'elle se relève mais avons-nous le coeur assez grand pour dire non à tous ces massacres que nous infligeons à notre père l'arbre ? Dressons-nous devant tant d'injustice lorsque brûle une forêt. Crions notre colère. Exigeons de savoir. Personne n'a le droit de tuer un arbre sauf pour lui demander de nous laisser sa place pour une cause juste.

L'arbre ne serait-il pas notre prophète en fait ? Il est là tous les jours, si nous le voulons, dressé sous nos yeux mais nous ne nous en rendons même pas forcément compte. Il veille. Il n'appartient qu'à nous de le regarder et le garder.

La terre ressemble au ventre de la femme et l'arbre est son noyau. Sans l'arbre la terre n'est rien et sans la terre l'arbre n'est plus. "

Claudie J - Marseille.

II - De quel monde vont hériter nos enfants ?

Arbre et neurone

" Merci pour cette très belle page, remplie de belles collaborations de ces êtres lumineux qui participent avec toi à dépeindre le visage de notre mère, la terre.

Arbre et neurone : pourquoi y voir une similitude ?

Le neurone avec ses synapses et dendrites ressemble étrangement à l’arbre avec ses racines et branches. Ce dernier, connecte le sol au ciel en tirant de la terre, pour exhaler dans l’atmosphère l’eau, influx nourricier de la vie. L’arbre est comme le neurone, qui agit aussi comme médiateur, transmettant l’influx nerveux vers telle ou telle zone du cerveau.

Dans la forêt, les espèces qui y vivent sont comme les pensées qui deviennent mémoire. Avec le temps les souvenirs deviennent plus nombreux et organisés, les espèces animales se complexifient. Le cerveau planétaire ce sont les forêts et toutes les espèces vivantes qui y vivent, les pensées cristallisées.

Dans l’ordre de l’évolution les arbres sont apparut, précédant le règne animal, comme des cellules souches, qui deviennent ensuite les organes que sont les animaux.

Le règne végétal est le prélude à l’organisation cellulaire d’où sont issu les animaux.

Les forêts, neurones végétaux, sont le cerveau de la nature et c’est à partir de cette organisation végétale, que les animaux ont intégré, que le cerveau animal s’est développé. Après le coeur planétaire, issu des sphères en mouvement, le cerveau de Gaïa s’est formé des forêts qui se sont étendues dans les régions fertiles.

Lorsque nous nous promenons en forêt, c’est dans le cerveau de la planète que nous marchons et ce sont les souvenirs de l’évolution que nous apercevons dans les parades des animaux sauvages qui la peuple. Les premiers êtres y sont encore, ceux qui ont formé les premières associations et qui ont provoqué les mutations propices à l’avènement d’êtres de plus en plus complexes et spécialisés Bactéries, mousses, Champignons, collaborent et échangent pour que la terre puisse se transformer en arbres majestueux. La symbiose entre les espèces qui la peuple, donne à la forêt la cohésion nécessaire à l’équilibre. La conscience planétaire reste ainsi calme et assurée.

Comme les images stockées dans mon cerveau, qui servent à ébaucher des scénarios. Les souvenirs les plus anciens, simples formes ou couleurs y sont encore, pour donner à l’imaginaire, tout le matériel pour dessiner des oeuvres remarquables.

Là ou l’homme est plus nombreux

Les forêts sont coupées et remaniées en de grandes surfaces de monocultures, à l’image de l’homme et de son cerveau organisé par l’éducation. Dans ces forêts réaménagées, les espèces, souvenirs de la terre ne trouvent plus le refuge nécessaire et lentement disparaissent, tandis que l’homme devient incapable d’imaginer autre chose que ces rangées droites à perte de vue d’une même espèce.

L’homme détruit ainsi son imaginaire. " Maximignis

II - Les arbres, leur valeur symbolique, et leur utilité particulière.

 

  

L'oracle des arbres.

Gwelan :
"Il existe une tradition à la fois Gauloise et Irlandaise qui s'appelle les oghams. C'est une série de signes qui ont longtemps été considérés comme un alphabet indéchiffrable.

C'est l'oracle des arbres. Il était pratiqué selon un rituel très particulier : le jet des batons (par les druides qui étaient "devins" avant que d'être "hommes médecine"). Les femmes s'en sont emparé (en cachette) avec un rituel plus léger dirons-nous, et on les consultait à tout bout de champ pour tout un tas de questions de la vie quotidienne.

Ce jet de baton se pratique dans un cercle de pierre qui est orienté (ce qui donne l'espace) mais sur lequel se trouvent des repères (année ou ère = ce qui donne le temps). Les signes sont gravés au feu sur des batons coupés en deux. Chaque signe est le nom d'un arbre ou d'un arbuste. Une signification est associée à chacun d'eux. Ceci a donné naissance à des interprétation modernes, dont un jeu d'astrologie celtique. "

 

Hansi :
" Savez-vous de quel arbre vous provenez ? Recherchez votre date de naissance dans la liste qui suit et vous trouverez votre arbre. Un petit jeu amusant qui saura vous surprendre par la justesse de ses propos et qui par la même occasion vous apprendra leur utilité. "

23 déc. au 01 janv. - Pommier 02 janv. au 11 janv. - Sapin 12 janv. au 24 janv. - Orme

25 janv. au 03 févr. - Cyprès 04 févr. au 8 févr. - Peuplier 09 févr. au 18 févr. - Cèdre

19 févr. au 28 févr. - Pin 01 mars au 10 mars - Saule pleureur 11 mars au 20 mars - Tilleul

21 mars - Chêne 22 mars au 31 mars - Noisetier 01 avr. au 10 avr. - Cormier

11 avr. au 20 avr. - Érable 21 avr. au 30 avr. - Noyer 01 mai au 14 mai - Peuplier

15 mai au 24 mai - Châtaignier 25 mai au 03 juin - Frêne 04 juin au 13 juin - Charme

14 juin au 23 juin - Figuier 24 juin - Bouleau 25 juin au 04 juill. - Pommier

05 juill. au 14 juill. - Sapin 15 juill. au 25 juill. - Orme 26 juill. au 04 août - Cyprès

05 août au 13 août - Peuplier 14 août au 23 août - Cèdre 24 août au 02 sept. - Pin

03 sept. au 12 sept. - Saule pleureur 13 sept. au 22 sept. - Tilleul 23 sept. - Olivier

24 sept. au 03 oct. - Noisetier 04 oct. au 13 oct. - Cormier 14 oct. au 23 oct. - Érable

24 oct. au 11 nov. - Noyer 12 nov. au 21 nov. - Châtaignier 22 nov. au 01 déc. - Frêne

02 déc. au 11 déc. - Charme 12 déc. au 21 déc. - Figuier 22 déc. - Hêtre.

Recherchez leurs caractéristiques par espèce :

Bouleau Cèdre Châtaignier Charme Chêne Cormier Cyprès Érable Figuier Frêne Hêtre Noisetier Noyer Olivier Orme Peuplier Pin Pommier Sapin Saule pleureur Tilleul

 

Le Cèdre. (la confiance)

Le Cèdre du Liban, l'arbre biblique, autrefois très utilisé, reste l'emblème de son pays d'origine, le Liban. Cette essence ligneuse peuplait autrefois la montagne libanaise. Aujourd'hui, il n'en reste que des reliquats près du Bscherre. On estime que ces cèdres vivent deux ou trois mille ans. Il mesure de 20 à 40 m de haut et la circonférence de quelques-uns de ces arbres atteint jusqu'à 12 m.

Symbolique : d'une rare beauté, sait s'adapter, aime le luxe, jouit d'une bonne santé, loin d'être timide, a tendance à regarder les autres de haut, est sur de lui, déterminé, impatient, aime impressionner les autres, a de nombreux talents, travailleur, d'un optimisme sain, attendra son seul vrai amour, capable de prendre des décisions rapidement. 

Usage : il fut utilisé essentiellement pour la constructions des navires, ce qui fut l'une des cause majeures de sa destruction. L'écorce des cèdres rouge d'Amérique était employée par les amérindiens à de nombreux usages et ils la tissait même pour en faire des vêtements.

Retour à l'oracle.

xLe Bouleau. (l'inspiration)

Le bouleau blanc est peut-être l'arbre le plus adaptable et, du point de vue écologique, le plus plastique. Il croît dans l'ensemble de l'Europe, en Sibérie jusqu'au massif de l'Altaï. Il s'accroche même dans des conditions presque impossibles. On le cultive aussi depuis très longtemps, c'est l'essence ligneuse qui a le plus de grâce.

Symbolique : enjoué, séduisant, élégant, amical, sans prétention, modeste, n'aime pas les excès, a en horreur la vulgarité, aime la vie dans la nature et le calme, n'est pas très passionné, regorge d'imagination, a peu d'ambition, créé une atmosphère calme et satisfaisante.

x Usage : son écorce, que tout le monde, connaît à la particularité d'être constituée de minces couches se détachant aisément en larges feuilles, c'est un papier à écrire naturel. Les amérindiens en faisaient les coques de leurs canoës.

Retour à l'oracle.

 

  xLe charme. (le bon goût)

Le Charme commun représente l'une des essences ligneuses qui dominent les forêts feuillues et mixtes d'Europe centrale. Son aire de diffusion naturelle va de l'Europe centrale à l'Est jusqu'à l'Asie Mineure et l'Iran. Ce genre compte environ 25 espèces qui vivent dans la zone tempérée de l'hémisphère boréal: en Amérique, ce genre est représenté par le Charme d’Amérique (C. caroliniana Walt.)

Symbolique : d'une beauté affranchissante, fait attention a son apparence et a sa condition physique, fait preuve de bon goût,n'est pas égoïste fait en sorte que sa vie soit aussi confortable que possible,mène une vie raisonnable et disciplinée, recherche la gentillesse et la reconnaissance chez un partenaire de vie, rêve d'amants exceptionnels, est quelquefois heureux de ses sentiments, a peu confiance dans la plupart des gens, n'est jamais certain de ses décisions, est très consciencieux.

xUsage : le Charme commun est cultivé depuis des siècles comme essence ligneuse forestière. Il tolère aussi bien la taille, ce qui a amené son utilisation dans la formation de haies vives dans les parc; et les jardins. Le bois de Charme commun, gris , blanc propre et mat, sans noyau foncé, était utilisé, pour la fabrication des manches d'outils. Il est impropre pour les travaux de menuiserie.

Retour à l'oracle.

 

sLe châtaignier. (l'honnêteté)

Dans la zone tempérée de l'hémisphère Nord, vivent aujourd'hui entre 10 et 14 espèces de Châtaigniers. Ces essences ligneuses sont parfois vieilles de plusieurs siècles. Les feuilles ornementales, oblongues et profondément dentelées, atteignent de 12 à 20 cm de long. Les fleurs mâles et femelles apparaissent en juin,portées sur de longs chatons verticaux. Les fruits sont de grosses noix brunes et coriaces, enveloppées par deux ou par trois dans une bogue verte, enveloppe recouverte de piquants qui éclate, à l'automne, en deux ou quatre lobes.

x Symbolique : d'une beauté peu commune, ne veut pas impressionner, a un sens de la justice très développé, est intéressé, un diplomate né, s'irrite facilement et est souvent blessé en société en raison de son manque d'estime de lui, quelquefois donne l'impression d'être supérieur, a l'impression de ne pas être compris, n'aime qu'une fois, peut avoir des difficultés a trouver un partenaire.

x Usage : les châtaignes comestibles contiennent jusqu'à 35% d'amidon, des albumines, des dextrines, de la saccharose, de l'huile et d'autres matières nutritives. La richesse de ses fruits fait cultiver le châtaignier depuis des millénaires. On peut en trouver des preuves en Italie du Nord, dans des fortifications circulaires datant de l'époque du bronze, mises au jour par des fouilles ; en Espagne on les connaît depuis le Néolithique. Le site d'origine du Châtaignier semble être tout le bassin méditerranéen, les pays du Proche-Orient jusqu'en Iran. Dans ces civilisations, on désignait les châtaignes comme des "noix d'Hêraklion ". Autrefois les troupeaux de porcs paissaient libres dans les forêts de châtaigniers qui fournissaient ainsi une double ressource alimentaire. Tous les fruits forestiers - comme les châtaignes - sont une source de nourriture excellente qui a elle seule peut nourrir, directement ou indirectement, une population importante. A l'époque gauloise la France était couverte de forêts, car ces gens ne cultivaient que très peu d'espace, or cela suffisait néanmoins pour faire vivre 24 millions de personnes, nous le savons par les archives romaines.

Retour à l'oracle.

 
 

Le Cyprès (la fidélité)

C'est un arbre haut de 20 à 30 m, à cime soit étroite et pyramidale, soit large et presque paraploïdale. Le Cyprès commun est l'une des essences ligneuses les plus connues de la Méditerranée. C'est le symbole éternel de cette région d'où il est parti dans presque tous les pays chauds du monde. C'est une essence ligneuse d'une grande longévité qui vit plus longtemps que les civilisations où elle a germé : certaines sources mentionnent des individus âgés de presque deux mille ans. On considère comme sa zone d'origine le Nord de l'Iran, l'Asie Mineure et les îles de Chypre, de Crète et de Rhodes. C'est une essence ligneuse phylogénétiquement très ancienne. Elle a vécu déjà pendant le Pliocène, comme le prouvent des découvertes faites en Bulgarie et en Pologne.

Symbolique : fort, musclé, adaptable, prend ce que la vie a à offrir, content, optimiste, a soif d'argent et de reconnaissance, déteste la solitude, amant passionné qui ne peut être satisfait, est fidèle, s'emporte facilement, est indiscipliné et négligeant.

Usage : à ma connaissance il ne fut utilisé que pour sa haute valeur décorative, et peut-être aussi comme paratonnerre car un grand cyprès près de sa maison détourne la foudre sur lui. En Provence il est de tradition d'en planter à l'entrée des grands domaines en symbole de bienvenue.

Retour à l'oracle.

 

xLe Chêne. (le brave)

Le Chêne pédonculé domine, avec le Chêne sessile ou Chêne rouvre ( Q. Petraea), les forêts de feuillus de la zone tempérée. Leurs aires d'origine coïncident dans la plus grande partie de cette zone. Mais le Chêne pédonculé représente plutôt l'arbre des plaines, il monte rarement plus haut que 1000 m d'altitude, tandis que le Chêne rouvre couvre des terrains accidentés et plus hauts. A ce couple, s'ajoute ensuite le Chêne pubescent (Q. Pubescens) qui vit dans les zones plus chaudes de l'Europe méridionale, de la Méditerranée et de l'Asie Mineure.

Symbolique : de nature robuste, courageux, fort, implacable,indépendant, raisonnable, n'aime pas le changement, aime garder les pieds sur terre, une personne d'action.

Usage : les Chênes européens ne constituent pas seulement un ornement typique de nos paysages et une dominante de nos forêts, mais ils représentent aussi des essences ligneuses d'une haute valeur économique. Leur bois bien connu trouve des utilisations multiples. De plus, l'écorce du Chêne commun et du Chêne rouvre offre une substance importante pour l'industrie pharmaceutique. Elle recèle presque 20% de matières tannantes, de l'amidon, des colorants rouges, etc. On l'utilise surtout en dermatologie lors des maladies chroniques, dans l'art vétérinaire, ainsi que pour le tannage des peaux. Les glands sont comestibles, mais on ne les consomme pas actuellement car ils sont très amers, c'est simplement parce que nous avons oublié qu'en les faisant tremper dans l'eau longtemps cette amertume disparaît.

 

Retour à l'oracle.

 

x Le Cormier. (la délicatesse)

C'est un arbre assez semblable au sorbier, mais les fruits sont différents.

Symbolique : plein de charme, enjoué, talentueux sans être égoïste aime attirer l'attention, adore la vie, le mouvement, l'agitation et même les complications, est a la fois dépendant et indépendant, fait preuve de bon goût, est artistique, passionne, émotif, est de bonne compagnie, mais ne pardonne pas.

Usage : son bois est dur, il servait pour les engrenages des moulins, les moyeux de charrettes. Quand la vigne gelait on faisait du vin de corme, appelé "cormé" . Les dents des "couronnes dentée" des moulins (appelées alluchon) étaient en cormier. Les moyeux de charrettes et toutes les pièces de bois qui frottaient dans des engrenages étaient réalisées dans ce bois résistant, ainsi que la plupart des rabots et varlopes des menuisiers.

Retour à l'oracle.

 

  xL'Erable. (l'indépendance d'esprit)

L’Erable, symbole du Québec, est très répandu dans le peuplements forestiers surtout dans les forêts continentales européennes mixtes, en particulier sur les remblais. Ses feuilles caduques et opposées, à pointe acérée, comportent de 3 à 7 lobes crénelés. L’Erable plane rustique a des feuilles d'un vert uni sur les deux faces, qui virent, en automne, à l'orange presque rougeâtre. Les jeunes pousses et les pétioles produisent, après une blessure, un liquide blanc laiteux. Ses inflorescences en corymbe sont formées de plusieurs fleurs et elles se présentent, en général, dressées. Ses fruits, des doubles samares ailées ont des ailes opposées d'une manière presque à l'horizontale.

Symbolique : sort de l'ordinaire, débordant d'imagination et d'originalité, timide et réservé, ambitieux, fier, sur de lui, désire ardemment vivre de nouvelles expériences, est quelquefois nerveux, possède plusieurs complexités, a une bonne mémoire, apprend facilement,a une vie amoureuse compliquée, désire impressionner.

Usage : l’Erable est un arbre non seulement agréable à voir mais économiquement très important ; son bois sert pour la fabrication des meubles et des instruments de musique, ce qui a très tôt provoqué son introduction en dehors de son continent d'origine, d'abord en Angleterre, puis aux Etats-Unis.

Retour à l'oracle.

  

Le Tilleul (le doute)

Dans l'hémisphère Nord, vivent une quarantaine de genres de Tilleuls. Ils forment facilement des hybrides entre eux. Ainsi, le nombre des Tilleuls déjà répertoriés est beaucoup plus grand. Aujourd'hui, il est assez difficile de trouver dans les forêts et dans les vallées européennes des Tilleuls à petites feuilles ou des Tilleuls à grandes feuilles, mais on y rencontre beaucoup plus souvent leur hybride, le Tilleul commun (T. X vulgaris). Ce sont des arbres majestueux, grands, atteignant jusqu'à 40 m, qui trouvent des utilisations multiples dans la sculpture sur bois aussi bien que dans l'usinage. Cette essence ligneuse est très importante en apiculture.

Symbolique : accepte calmement les leçons parfois difficiles que lui impose la vie, déteste la bagarre, le stress et le travail, n'aime pas la paresse et l'inaction, est doux et se laisse fléchir facilement, fait des sacrifices pour ses amis, a plusieurs talents mais n'a pas la ténacité nécessaire pour les développer, se plaint et gémit souvent, est très jaloux mais est aussi loyal.

x Usage : la fleur du tilleul compte parmi les moyens les plus prisés de la médecine populaire qui l'utilise depuis des siècles pour guérir les refroidissements ou "calmer les nerfs". Les agents réactifs sont, dans ce cas, le plus probablement les glucocides. La, fleur du tilleul sert aussi la médecine allopathique où elle est le plus souvent prescrite pour les maladies des voies respiratoires.

Retour à l'oracle.

x L'Orme. (la générosité)

L'Orme lisse est très répandu dans les dépôts alluviaux où on le trouve en peuplements mixtes avec le Chêne, l'Aulne et le Peuplier noir. Les Ormes coexistèrent pendant des millénaires avec des hôtes indésirables, des coléoptères du genre des Scolytidés, et ils se protégeaient toujours contre les invasions des champignons parasites qui propageaient la maladie hollandaise de l'orme (Ceratocystis ulmi) que les coléoptères transmettaient aux tissus conducteurs des ormes. Mais les dix premières années du XX° siècle ont vu déferler la première grande vague de maladie des Ormes, la graphiose, provoquée par ces champignons. On ne réussit à l'enrayer que partiellement, et la deuxième vague qui survint entre les années 60 et 80 provoqua des catastrophes. En 1975, quelques pays ont été amenés à constater le dépérissement de 98% de l'ensemble de leurs Ormes.

Symbolique : de forme plaisante, porte des vêtements élégants, a des exigences modestes, a tendance a ne pas pardonner les erreurs, enjoué,aime mener mais n'aime pas obéir, partenaire fidèle, aime prendre des décisions pour les autres, généreux, a un bon sens de l'humour, est pratique.

Usage : l'Orme lisse était autrefois une essence ligneuse de la plus haute importance. Il fournissait à l'ébénisterie un bois de placage de grande valeur grâce à sa texture caractéristique.

Retour à l'oracle.

 

  xLe figuier. (la sensibilité)

C'est un arbre à tronc tortueux, dont la sève est du latex blanc irritant pour la peau, atteignant 10 à 15 m de haut, qui se multiplie par bouturage ou drageonnage. Il est cultivé essentiellement dans le Bassin méditerranéen. On distingue les variétés ~unifères~, à une seule fructification par an, en été ou à l'automne selon les variétés et les variétés ~bifères~ permettant deux récoltes. Il commence à produire au cours de sa 4e année, atteignant sa pleine production vers 12 ans. Les principaux pays producteurs européens sont la Grèce, L'Espagne, le Portugal et l'Italie.

Symbolique : très fort, un peu entêté, indépendant, ne tolère pas les contradictions ou les controverses, adore la vie, sa famille, les enfants et les animaux, un peu volage en société, a un bon sens d l'humour, aime l'oisiveté et la paresse, possède des talents et une intelligence pratiques.

Usage : les fruits charnus (figues) sont consommés frais ou secs. Pas un seul mas provençal qui n'ait son figuier !

Retour à l'oracle.

 

 x Le Frêne. (l'ambition)

Le Frêne commun - arbres hauts de 30 à 40 m - est une essence ligneuse fondamentale des forêts européennes. Il fait partie des formations qui aiment l'humidité, comme les mélanges de peupliers et d'ormes, il forme aussi des peuplements dans les vallées avec des peupliers, des aulnes et d'autres espèces qui vivent près des cours d'eau. Mais il s'adapte si bien qu'il est capable de monter dans les autres peuplements comme, par exemple, dans les forêts sur des sols rocheux. Sa croissance vigoureuse et la qualité de son bois sont, à l'origine de sa culture en dehors des forêts, souvent même sur les vestiges d'anciennes demeures. Ainsi, les peuplements de Frênes restent-ils les seuls témoins de l'ancienne présence humaine en certains endroits.

Symbolique : très séduisant, vif, impulsif, exigeant, ne se préoccupe pas des critiques, ambitieux, intelligent, talentueux, aime jouer avec le destin, peut être narcissique, très fiable et digne de confiance, amant fidèle et prudent, laisse quelquefois sa tête avoir le pas sur son coeur, mais prend le couple très au sérieux.

Usage : le frêne fut avec l'if rouge le bois préféré des fabricants d'arcs pour son élasticité, et fut parfois cultivé dans ce seul but.

Retour à l'oracle.

 

  xLe Hêtre. (le créatif)

Le Hêtre commun est une essence ligneuse qui a des feuilles simples et alternes. L'écorce de cet arbre est assez caractéristique : son grand tronc lisse de couleur gris argent est très rarement craquelé. Une dizaine d'espèces de hêtres est naturellement très répandue dans la zone tempérée de l'hémisphère Nord. On dénombre aussi une vingtaine de fossiles qui vivaient, pour la plupart, pendant le Tertiaire. Nous pouvons trouver encore aujourd'hui, dans de nombreux pays, des restes des grandes « forêts vierges », presque intactes, où domine justement le Hêtre commun.

Symbolique : fait preuve de bon goût, s'inquiète de son apparence, matérialiste, démontre un bon sens de l'organisation en ce qui concerne sa vie et sa carrière, est économe, bon dirigeant, raisonnable, ne prend pas de risques inutiles, excellent compagnon de vie, se passionne pour tout ce qui permet de garder la forme (diètes, sports, etc.).

Usage : le hêtre (Fagus sylvatica) est utilisé dans les instruments de musique pour les sommiers c'est-à-dire la partie où sont fixées les chevilles d'accord, pour les sautereaux, les serre-joints en bois.

Retour à l'oracle.

 
 

Le noyer. (la passion)

Le Noyer est un arbre haut de 10 à 30 m, avec une cime soit continue, soit fourchue. C'est une essence ligneuse d'une haute valeur historique. Ses origines phylogénétiques sont très anciennes. Des espèces fossilisées vivaient même pendant le Crétacé et le Tertiaire sur le territoire actuel de l'Europe du Nord et ils ne furent évincés que par les grands froids de l'ère Glaciaire. Les débuts de la culture du Noyer se situent quelque part dans la région du Caucase d'où elle est venue d'abord dans la zone méditerranéenne, puis vers le Nord des Alpes. Déterminer aujourd'hui dans la nature les noyers autochtones est presque chose impossible, bien qu'il puisse très vraisemblablement en pousser en Grèce, en Asie Mineure, en Iran et en Afghanistan et même, selon certains spécialistes, sur les bords de la Tisza en Hongrie.

Symbolique : implacable, surprenant et plein de contrastes,souvent narcissique, peut démontrer de l'agressivité, est généreux, de vastes horizons s'ouvrent à lui, peut avoir des réactions inattendues, est spontané, fait preuve d'une ambition sans limite, aucune flexibilité, est un partenaire difficile et peu commun, n'est pas toujours aimé mais est souvent admiré, stratège hors pair,très jaloux et passionné, ne fait aucun compromis.

x Usage : cet arbre fruitier - qui est l'un des plus grands qui soient - nous donne toute sa vie ses fruits excellents dont on tire une huile délicieuse, mais c'est aussi l'un des plus beaux bois qu'on puisse employer en ébénisterie, tant à bois de fil qu'en loupes, qu'on nomme communément loupes ou racines de Grenoble. On peut utiliser même ses feuilles qui contiennent du folium juglandis entrant dans la composition de certains médicaments. Cette substance provoque des réactions astringentes. On l'utilise pour les maladies gastriques et en dermatologie. Le Noyer était dans l'Antiquité le symbole de la fécondité. Son nom même nous vient de la Grèce antique, il dérive de la forme des noix, comparée à la glande de Jupiter.

Retour à l'oracle.

x Le noisetier. (l'extraordinaire)

Le Noisetier est spontané dans l'ensemble de l'Europe, au Nord il va jusqu'au 63° degré de latitude et, à l'Est, jusqu'à l'Arménie. A l'époque postglaciaire, le Noisetier représentait l'essence ligneuse dominante dans les taillis des forêts d'épicéas. Par endroits, les peuplements de noisetiers ont même empêché le renouvellement de la forêt d'épicéas pour former à la place des peuplements homogènes : on en trouve des preuves dans les traces de pollen conservé dans les couches de tourbe.

Symbolique : charmant, peu exigeant,très compréhensif, sait comment faire bonne impression, ardent défenseur des causes sociales, populaire, d'humeur changeante, est un amant capricieux, honnête, un partenaire tolérant, possède un sens précis du jugement.

xUsage : le Noisetier n'est pas recherché uniquement pour ses fameuses noisettes, pour lesquelles on a formé plusieurs cultivars, mais aussi pour son bois facile à tailler, flexible et résistant : on l'a utilisé en vannerie, en tonnellerie, ainsi que pour la fabrication de cannes et de traverses. Quand à moi enfant, c'est avec lui que je fabriquais mes flèches d'arc, autrefois j'aurais pu dire : "quel enfant ne l'as pas fait ?" mais hélas ! aujourd'hui ce n'est plus le cas.

Retour à l'oracle.

xLe Pommier. (l'amour)

Les Pommiers sont considérés comme les arbres fruitiers les plus anciens. C'est bien vrai, au moins en ce qui concerne l'Europe et la région du Caucase, comme en témoignent les restes végétaux trouvés dans les vestiges du Néolithique. On suppose que là, il ne s'agissait pas encore de l'espèce cultivée intentionnellement ni des espèces de Pommiers de l'Asie Centrale, introduites en Europe déjà à cette époque, mais bien d'une essence ligneuse forestière européenne, le Pommier sauvage (M. sylvestris). C'est seulement plus tard, au cours du deuxième millénaire avant notre ère, qu'apparaissent en Europe de meilleures formes de pommes, ce qui témoigne d'une sélection intentionnelle et, peut-être même, d'une influence des autres espèces, cette fois-ci introduites à dessein.

Symbolique : frêle possède beaucoup de charme, a un bon pouvoir de séduction et d'attraction, a une aura plaisante, aime flirter, est aventureux, sensible, toujours en amour, veut aimer et être aimé, partenaire tendre et fidèle, est très généreux, a des talents scientifiques, ne vit que pour aujourd'hui, est un philosophe insouciant et imaginatif.

x Usage : un don précieux par ses fruits et le cidre, d'où naît par distillation le délicieux calvados. Le nombre des variétés de Pommiers cultivés aujourd'hui approche le chiffre de 10 000 qui ne s'entretiennent (quelques espèces déjà depuis plusieurs centaines d'années) que de manière végétative, par bouturage. Un vieil adage dit que si vous mangez une pomme par jour vous ne verrez jamais le médecin, et vivrez centenaire.

Retour à l'oracle.

x L'Olivier. (la sagesse)

L'olivier, toujours vert et aux feuilles merveilleusement argentées, vit en France sur le pourtour méditerranéen, où une espèce sauvage est indigène, mais aussi en Espagne, en Italie, au Moyen Orient et en Afrique du Nord. Il aurait été implanté avec succès en Amérique. Si on le laisse végéter, il prend souvent une forme pyramidale. Le Système radiculaire de l'olivier forme sous le tronc une souche ligneuse dans laquelle s'accumule des réserves, (la matte). L'olivier est un arbre presque immortel, puisque coupé il repartira du moindre restant de sa souche et ce indéfiniment. A Saint Paul de Vence un olivier est réputé avoir 2 000 ans et j'ai moi-même possédé deux vergers d'oliviers plantés respectivement 4 et 15 siècles auparavant.

Symbolique : aime le soleil, la chaleur et les doux sentiments, équilibré, évite les agressions et la violence, tolérant, enjoué, calme, possède un sens de la justice bien développé, sensible, emphatique, n'éprouve pas de jalousie, aime lire et aime être entouré de gens sophistiqués.

x Usage : les bienfaits de l'huile d'olive sont trop nombreux pour être décrits, sachez seulement qu'il est démontré que les populations qui en consomment sont en meilleure santé, et vivent plus âgées, que celles qui n'en consomment pas. Il est utile de savoir que si l'on boit une cuillerée à soupe d'huile d'olive avant une beuverie, l'on ne pas être ivre.

Retour à l'oracle.

 

Le Pin. (le particulier)

Le Pin noir englobe un vaste ensemble de sous-espèces qui vivent surtout dans le sud de l'Europe. Ses limites, au nord, sont l'Autriche et les Carpates du sud, à l'est l'Asie Mineure et la presqu'île de Crimée, à l'ouest, il pénètre en Espagne et en France. On le cultive presque partout en Europe. C'est une importante essence ligneuse de remplacement, surtout pour les zones sèches et pour les régions menacées par l'activité industrielle. Dans les cultures, il apparaît depuis 1759.

Le Pin Laricio, forme de grand forêts sur l’île de beauté. C’est le plus élevé des pins noirs ; il mesure 40, voire 50 m de haut, et se distingue par sa cime conique aérée, son tronc bien droit et ses aiguilles longues (10 à 15 cm) , vert cendré. Ces dernières, groupées par deux, peuvent être droites ou vrillées. Le tronc, qui devient grisâtre avec l’âge, porte des rameaux d’un brun brillant. Les cônes, mesurant 4 à7 cm, sont composées de nombreuses écailles brun clair.

Une anecdote sur cet arbre :

" L'époque où la marine anglaise était la première mondiale, grâce à ce pin. Ce qui faisait la fragilité de TOUS les autres navires, est que n'ayant pas de grands arbres sur leurs territoires, ils étaient obligés de réaliser des mâts, en '' deux '' morceaux qui, bien qu'assemblés solidement, se brisait au premier choc d'un boulet. Les anglais eux, ayant compris la fragilité de cet assemblage impropre à des bâtiments de guerre, étaient les SEULS à réaliser leurs mâts de navires, en UN SEUL tronc, qu'ils se procuraient, dans le SEUL endroit où ils pouvaient trouver des arbres parfaitement droit et très haut : ces fameux pins laricio de mon île ! " Raphaël

Symbolique : adore être entouré de gens agréables, très robuste, sait comment rendre la vie confortable, est très actif, naturel, un bon compagnon, rarement amical, devient facilement amoureux, mais sa passion s'éteint vite, renonce facilement, tout est matière aux déceptions jusqu'à ce qu'il rencontre son idéal, est digne de confiance et pratique.

Usage : malgré sa croissance assez lente, le pin de Corse a été utilisé avec succès pour le reboisement des terrains siliceux (en Sologne ). Son bois, lourd et durable, sert à la fabrication de charpentes et de mobilier.

Retour à l'oracle.

 

  x Le Sapin. (le mystérieux)

Cette essence ligneuse, très importante pour les forêts européennes, forme de grands arbres de 30 à 60 m de haut à tronc droit et élancé. Leur houppier pyramidal étroit devient plus obtus au sommet avec le temps. L'aire de diffusion naturelle du Sapin pectiné est la plus large parmi les sapins d'Europe. A l'origine, c'était une essence ligneuse d'une longévité considérable qui pouvait vivre de quatre à cinq cents ans et produisait une masse considérable de bois. Ces spécimens de 60m de haut pouvaient donner jusqu'à une soixantaine de mètres cubes de bois. Mais, aujourd'hui, il est presque impossible de rencontrer un sapin de cette taille. Les premières mentions concernant le recul du sapin datent du début du XIX° siècle, mais une aggravation très rapide s'est produite au cours des vingt-cinq dernières années. Les causes de ce déclin sont multiples, dont une est évidemment les pluies acides.

Symbolique : fait preuve d'un goût extraordinaire, est digne, sophistiqué, adore tout ce qui est beau, est d'humeur changeante,entêté, a une tendance a l'égoïsme, mais est attentif aux personnes qui sont proches de lui, est plutôt modeste, très ambitieux, talentueux, travailleur, un amant insatisfait, a plusieurs amis, plusieurs ennemis, on peut compter sur lui.

Usage : en dehors du fameux arbre de Noël, c'est dans toutes ses variétés l'essence la plus abusivement exploitée par l'homme pour produire de la pâte à papier, grâce à quoi la forêt boréale est quasi disparue !

Retour à l'oracle.

 

  xLe Peuplier. (l'incertitude)

Quoi de plus beaux que les feuilles du peuplier qui bruissent au moindre souffle de vent ? C'est un arbre haut d'environ 30m, à cime majestueuse, bien large. Il est aussi remarquablement rustique. L'ensemble des Peupliers blancs forme des essences ligneuses dioïques à croissance rapide. Les peupliers forment uniquement, soit des fleurs mâles, soit des fleurs femelles, mais on peut les multiplier en culture assez facilement et les maintenir comme des clones. Les fleurs mâles et femelles ont, à la base, une sorte de coupelle oblique et glanduleuse, et elles forment des inflorescences du type des chatons. Les chatons mâles du peuplier blanc sont assez épais, longs de 3 à 7 cm, leurs fleurs ont de 6 à 8 étamines avec des anthères roses. Les chatons femelles sont plus courts, leurs verticilles ont la couleur de la rouille, peu ciliés, ils ont deux styles rouges et deux stigmates jaunes. Ils fleurissent, comme la majorité des peupliers, très tôt au printemps, en mars et en juin.

Symbolique : très décoratif, n'a pas beaucoup confiance en lui, courageux seulement lorsque nécessaire, a besoin d'être entouré de personne plaisantes et de bonne volonté, très sélectif,souvent solitaire, peut éprouver une grande animosité, possède une nature artistique, est un organisateur, a un penchant pour la philosophie, fiable dans toutes les situations, le couple est très important pour lui.

Usage : Le peuplier est un arbre actuellement sous estimé car il est notre matériau courant pour les caisses et le fut longtemps pour les allumettes ! Tandis qu'autrefois on appréciait surtout qu'il fournisse de longues poutres robustes pour nos charpentes. Une variété américaine lorsqu'on la coupe dessine une étoile, symbole divin, dans son coeur, pour cette raison les amérindiens considère qu'il est l'Axe sacré du monde qui relie la Terre au Ciel, et il devient le piler central de la Danse du Soleil, lorsque les guerriers se suspendent pour déchirer leurs chairs en offrande à Wakan Tanka.

Retour à l'oracle.

 

  xLe Saule pleureur. (la mélancolie)

Le saule pleureur est le saule qui fus le plus planté en France au siècle dernier. Malgré son nom, il est vraisemblablement originaire de Chine, Autrefois répandue en Orient, cette espèce fut introduite en Europe dès 1692. En France, la plupart des individus sont femelles on plante rarement des pieds mâle. Par ailleurs, on cultive de préférence des hybrides issus de croisements de salix babylonica avec salix fragilis, salix alba ou d’autres espèces, car ces formes sont soit plus vigoureuses, soit pus décoratives que celles du saule pleureur d’origine

Symbolique : beau mais plein de mélancolie, séduisant, très emphatique, aime tout ce qui est beau et de bon goût, aime voyager, est rêveur, agité, capricieux, honnête, peut être influencé mais il n'est pas facile à vivre, exigeant, bonne intuition, souffre en amour mais trouve quelquefois un partenaire qui lui sert de point d'ancrage.

Usage : de son écorces l'on tire l'aspirine. Les amérindiens tenaient l'écorce du saule rouge pour sacrée, broyée et réduite en poudre puis mélangée au tabac, à la "sauge", et aux feuilles de maïs séchées, elle formait l'un des ingrédients de leur "tabac": le Kinnikinick.

Retour à l'oracle.

III - Des arbres et des hommes.

 

Communiqué par Dominique T:

" L'homme est trop semblable à l'arbre pour que cette particularité ne soit due qu'au seul fait du hasard. Sa propre destinée est liée à celle des arbres, qui, par la symbolique dont la tradition les a dotés, accomplissent tranquillement leur fonction d'esprit tutélaire.

Un pin de taille moyenne enfonce dans le sol un réseau de racines de première grandeur de trois à huit mètres de longueur. De celles-ci partent trois cents autres racines de deuxième ordre ; de chacune de ces trois cents racines partent à leur tour trois cents racines de troisième grandeur . Cette division se poursuit environ seize fois consécutives . Les dernières racines n'ont plus que quelques millimètres de longueur. La longueur de ce système radiculaire peut atteindre en chiffre rond 400 000 kilomètres »

Nombreux sont les arbres qui, pour le maintien de la vie terre, ont plus de valeur que les hommes qui les abattent.

L'espace parcouru par les racines des arbres forestiers retient, sur un seul mètre de profondeur, 2000 tonnes d'eau à l'hectare .Lorsque la forêt est abattue, les mousses et les racines meurent, le sol perd la plus grande partie de sa capacité d'accumulation et sa plasticité. L'eau de pluie arrache la terre en s'écoulant , le vent absorbe l'humidité, l'action de la forêt disparaît. »

L'arbre cache la forêt. Il est le reflet d'une puissance qui le dépasse, autrement dense , profonde et mystérieuse : l'Homme Vert. Archétype de l'unité entre l'homme et la nature, il est l'ange à la fenêtre d'Occident, rescapé du Groenland de légende, le Pays Vert. "

Gabriel Yacoub

 

L'Homme Vert est vivant .

L'Homme Vert est vivant .

Il est tendre, il est vert, il est plus fort que toi.

Il dort sur la mousse.

Il est un cri sans fin qui transperce les abîmes du temps, et les pluies et les vents, et beaucoup d'autres cris. Il a appris à se cacher, dans le cœur des sources claires, au fond des eaux fleuries des mares du sous bois, entre le tronc lisse et l'écorce rugueuse de mille arbres et de mille forêt, au beau milieu des mots des poètes et des pierres de nos cathédrales.

Le nez en l'air , les pieds sur terre dans le Grand Vert.

Sa présence répond à une nécessité impérieuse : voir plutôt qu'être vu .

L'image de l 'homme Vert révèle la sagesse et la sérénité de la végétation muette.

Ainsi il veille au fronton des temples romans, gothiques ou bysantins, accroché aux murailles de toutes les grandes cathédrales de la vieille Europe.

C'est le Fou, le Nicolas, le Bois-de-Pente-côte, le petit Homme de mai, le Sylvain-aux-branches, Jack-in-the-Green.

L'Homme Vert est prudent, grand, vieux, malin, puissant, et vert. Tranquille , il guette.

S'approcher, comme le loup en hiver, jusqu'aux maisons des hommes. La buée sur le verre de leurs fenêtres, le nez sur la flamme de leur feu.

Surveillance bienveillante, amicale et patiente. Haute surveillance. Humilité.

L'esprit doit être semé avant d'être récolté. L'Homme Vert peut nous sauver. Semons ! Soyons attentifs à son message. Le temps de la récolte viendra bien assez tôt.

Le vingt et unième siècle sera vert ou ne sera pas . Je me languis déjà de ce nouveau printemps .

Gabriel Yacoub

" un petit truc au sujet des arbres. J'ai, pendant plusieurs années, utilisé la spectrographie Kirlian pour mes diagnostics médicaux. Je montrais aux gens leur photo en leur expliquant un truc tout simple : quand ils avaient de l'énergie dans les mains et pas dans les pieds, ils me disaient souvent " vous savez moi, je suis très "terre à terre".

Alors je leur expliquais grâce à la photo qu'au contraire ils n'avaient pas les pieds sur terre et qu'ils étaient comme un arbre sans racine : trop préoccupés à faire attention à l'extérieur (trop mental) car si l'extérieur changeait ils étaient bouleversés, comme l'arbre sans racine : trop de vent : danger, pas assez d'eau : danger, trop d'eau : danger, etc... alors ils passaient leur temps à tenter de modifier l'extérieur alors que le seul vrai moyen de se "solidifier" était de refaire leurs racines par les qualités Yin de leur être : créativité, intuition, sensibilité, et de se construire une "intériorité"... "

Cat

à méditer...

Trouvez un arbre

parler à cet arbre, touchez-le, embrassez-le,

Sentez-le, asseyez-vous à côté le lui, laissez cet arbre sentir

que vous êtes bienveillant et que vous ne lui ferez pas de mal.

Peu à peu, l’amitié prendra forme, et vous commencerez

à sentir que la qualité de l’arbre change dès l’instant où vous arrivez.

Quand vous arriverez, vous sentirez une immense énergie en mouvement

sur l’écorce de l’arbre. Lorsque vous toucherez votre arbre, il sera aussi

heureux qu’un enfant, qu’un être aimé. Lorsque vous vous assiérez

près de votre arbre, vous sentirez une foule de choses.

Bientôt vous serez capable de sentir que si vous venez

à l’arbre plein de tristesse, votre tristesse disparaîtra

en sa présence. Alors seulement

vous pourrez comprendre

que vous êtes

interdépendants.

Vous pouvez

alors rendre

votre arbre

heureux,

l'arbre peut

vous rendre

heureux.

La totalité de la vie

est interdépendante.

Cette interdépendance s'appelle Dieu, l'Univers.

Michaella

 

Le Vert

Aller vers ce Chemin Est un Retour à Soi

Car la Nature en Toi Décompte tous tes Pas

Ne t'en éloignes pas, car ta Vie Est bien là

Ce Bois Vert Est en Toi, jamais ne fanera

Il se nourrit D'Eau Pure, il se nourri de Toi

Respecter ce Bois-là c'est protéger ton Toit

Ce Chalet est en Toi et Pousse chaque jour

Retrouves-en la Clé, ta Porte s'Ouvrira

L'arbre symbolise - par ses racines qui plongent dans notre terre-Mère, se nourissant de ses énergies telluriques et par ses feuilles dressées vers le ciel, recevant les énergies cosmiques - un Centre de fusion de ces 'énergies qui lui procurent cette Longévité exceptionnelle. Faisant ainsi, la démonstration à L'HOMME, de la possibilité d'Être un Arbre de Vie, bénéficiant de cette Longévité, par la Conscience, mais plus que tout, par le RESPECT de ces énergies !

'' La terre Parle aux racines, le ciel Parle aux feuilles ; et l'arbre, immobile et Attentif, étant Centré sur ''elle''-même ; Ecoute leurs Conseils et Apprend comment Vivre vieux et fort ''

"L'âme qui obligera, son enveloppe charnelle à coller son oreille, sur le tronc d'un arbre, pourra Écouter, le seul Mot qu'il Connaît qui s'adresse à sa terre nourricière et à son toit céleste: MERCI ! "

Raphaël.

La foi du charbonnier.

Sutra Bouddhiste:

mâtâ yathâ niyam puttam

âyusâ ekaputtam anurakkhe

evampi sabba bhùtesu

mânasam bhâvaye aparimânam

Ainsi qu'une mère au péril de sa vie

surveille et protège son unique enfant,

ainsi avec un esprit sans entraves

doit-on chérir toute chose vivante.

Conclusion du webmestre: j'ai la foi du charbonnier dans les capacités de coeur des hommes, même si actuellement elles sont étouffées, car comme cette page le prouve, elles ne demandent qu'a s'exprimer, de sorte que je suis convaincu qu'elles reprendont le dessus sur les forces destructrices qui elles, par contre approchent de leur FIN définitive et totale.
 La voie la plus sage pour se libérer étant la voie de la Simplicité Volontaire.

 

xIllustrations tirées de " Vivre la Corse " de Emmanuel Saïller, auteur d'admirables photos, ouvrage paru aux Editions Menges, Paris et du livre "Le guide du Jardin aux éditions Grange Bâtelière.

Je remercie prticulièrement les sites suivant pour leurs informations :

http://perso.wanadoo.fr/pascal.grau/Les_arbres_de_France.htm

http://bricodeco.jeditoo.com/jardinage/brico12.html#Arbres

Page réalisée le 16 octobre 2002 avec l'Equipe de rêve des amis de sens-de-la-vie.com

Vous pouvez compléter l'étude de ce sujet par la lecture des 2 liens activés de cette page, correspondant aux adresses url citées, ou aux mots mis en exergue ainsi, ou ainsi.

Site en relation avec ce thème dont nous recommandons la visite:

 

Je suis inquiet pour les humains ...

 

Les humains seront sauvés, s'ils se mettent...

eux aussi, à voir avec l'oeil du coeur.

Ampéwi Numpa

 

Les Animaux

nos Frères Sacrés

et un tout autre Mode de Vie.

La suite en cliquant sur ce logo. 

 

Découvrez le challenge de ce site et son Mouvement 

© Textes - Ampewi Nunpa.

 Participez ! 

 

Created november 18, 2001 - Updated october 9, 2011